Anthony Housefather
Député de Mount Royal
Mises à jour de la COVID-19

Veuillez noter que les informations contenues dans ces mises à jour quotidiennes peuvent avoir changé depuis la date de leur publication. Pour vous assurer d'avoir des informations à jour sur tous les programmes, prestations et annonces dont il est question dans ces mises à jour quotidiennes, veuillez consulter les pages web officielles du gouvernement du Canada

Mise à jour de la COVID-19 du 5 Août

Je tiens tout d'abord à exprimer mes plus sincères condoléances à notre communauté libanaise canadienne. La tragédie qui s'est produite à Beyrouth hier a touché tous les Canadiens. Notre ministère des affaires mondiales a tendu la main à tous les Canadiens qui se trouvent actuellement au Liban et leur a offert son aide en cas de besoin.

C'est un moment incroyablement triste et dévastateur dans un pays qui a déjà été profondément touché par la COVID-19 et l'instabilité économique, et le Canada continuera à tendre la main et à offrir son aide là où elle est nécessaire.

Alors que le Canada reste en deuil pour les habitants de Beyrouth, nous poursuivons également notre propre lutte contre la pandémie.

Je tiens à remercier tous les professionnels de la santé et les travailleurs essentiels qui continuent à faire un travail incroyable pour protéger notre santé, nous permettant de continuer à mettre de la nourriture dans nos assiettes et à acheter les choses dont nous avons le plus besoin.

Je souhaite vous faire part de certaines mises à jour importantes concernant les efforts du Canada pour lutter contre les effets de la COVID-19, notamment :

​-L'annonce par le gouvernement d'un plan pour les Canadiens une fois que le programme de la Prestation Canadienne d’urgence (PCU) aura pris fin

-L'extension de l'aide d'urgence du Canada pour le loyer commercial (AUCLC)

-Le gouvernement du Canada annonce des mesures importantes pour le traitement et la prévention de la COVID-19 par des vaccins et des thérapies

-Les détails sur la nouvelle application Alerte COVID sont disponibles dès maintenant

Veuillez noter que ma prochaine mise à jour sera envoyée la semaine du 17 août, à moins qu'il n'y ait des nouvelles urgentes que nous devons envoyer plus rapidement.

Ce qui se passera après la fin du programme PCU

Comme le Premier ministre l'a annoncé la semaine dernière, le gouvernement fédéral publiera bientôt de plus amples détails sur notre plan pour les Canadiens une fois que la PCU aura pris fin. Bien que d'autres détails devraient être publiés plus tard ce mois-ci, vous pouvez être assurés que les Canadiens à la recherche d'un emploi seront soutenus, principalement par le biais de l'assurance-emploi.

Le Premier ministre a également annoncé que les personnes qui ne sont pas admissibles à l'assurance-emploi (AE), comme les travailleurs contractuels ou les travailleurs de l'industrie du spectacle, pourront probablement avoir accès à une prestation parallèle transitoire semblable à l'AE.

Cette prestation comprendra l'accès à la formation et la possibilité de travailler plus d'heures et de gagner plus d'argent tout en recevant l'indemnité.

J'inclurai toute mise à jour relative à cette transition hors de la PCU lorsque plus de détails seront publiés.

Extension de l'Aide d'urgence du Canada pour le loyer commercial (AUCLC)

Le gouvernement a annoncé que le programme d'aide d'urgence du Canada pour le loyer commercial (AUCLC) sera prolongé d'un mois pour aider les petites entreprises admissibles à payer le loyer du mois d'août. Toutes les provinces et tous les territoires continuent de participer à cette initiative et collaborent avec le gouvernement fédéral pour fournir un soutien au loyer aux petites entreprises qui en ont le plus besoin.

Malgré la levée progressive des restrictions et la réouverture des entreprises dans tout le pays, de nombreuses petites entreprises continuent à avoir besoin d'une aide pour leurs frais fixes afin de les soutenir dans leur adaptation à une nouvelle réalité. Cette prolongation permettra aux petites entreprises canadiennes les plus touchées par la fermeture de bénéficier d'un délai supplémentaire pour la reprise.

Dans tout le pays, des milliers de petites entreprises qui ont été contraintes de fermer ou qui ont été particulièrement touchées ont pu utiliser l'AUCLC pour les aider à couvrir leur loyer et à se positionner pour rester ouvertes et accroître leurs revenus au fur et à mesure de la réouverture de l'économie. Le gouvernement encourage les propriétaires à continuer d'utiliser l'AUCLC pour les locataires éligibles et à s'efforcer d'offrir, dans la mesure du possible, une certaine flexibilité à leurs locataires au moment où ils se remettent de la crise.

À partir du 30 juillet 2020, 63 000 petites entreprises locataires ont été soutenues, représentant plus de 616 000 employés, pour un total de plus de 613 millions de dollars en aide au loyer.

De plus, la SCHL travaille avec les grands propriétaires immobiliers pour aider à fournir l'AUCLC à plus de 20 000 petites entreprises. Des milliers de nouvelles demandes continuent d'être soumises régulièrement, ce qui démontre le grand intérêt des propriétaires et des locataires de petites entreprises pour l'AUCLC et l'importance de cette prolongation d'un mois alors que les entreprises passent à travers cette période difficile.

Le gouvernement continuera de veiller à ce que les Canadiens aient ce dont ils ont besoin pour payer leurs factures et assurer la sécurité et la santé de leur famille en ces temps difficiles.

Le gouvernement du Canada annonce des mesures importantes pour le traitement et la prévention de la COVID-19 par des vaccins et des thérapies

La ministre des services publics et de l’approvisionnement Anand a annoncé que, suite à l'examen minutieux et à la recommandation du groupe de travail sur le vaccin COVID-19, le gouvernement du Canada a conclu deux accords avec Pfizer et Moderna pour obtenir des millions de doses de candidats vaccins COVID-19. Pfizer fournira son candidat vaccin à base d'ARNm BNT162, tandis que Moderna fournira son candidat vaccin à base d'ARNm-1273.

Tous les vaccins potentiels devront être approuvés par Santé Canada avant d'être utilisés pour vacciner les Canadiens. Des négociations actives avec d'autres fournisseurs potentiels de vaccins sont également en cours.

Le gouvernement est en train de négocier et de signer des accords avec un certain nombre de grandes sociétés pharmaceutiques afin d'établir une base d'approvisionnement garantie de candidats vaccins potentiels.

SPAC achète également l'équipement et les fournitures qui seront nécessaires pour effectuer les étapes finales de fabrication et d'emballage de la production de vaccins au Canada, ainsi que le matériel nécessaire pour soutenir une immunisation sûre et efficace, comme des seringues, des aiguilles, des tampons alcoolisés et d'autres fournitures.

En outre, suite à la recommandation du Groupe de travail sur le vaccin COVID-19, le ministre Bains a annoncé un investissement pouvant aller jusqu'à 56 millions de dollars pour soutenir les essais cliniques d'un candidat vaccin lié à la COVID de la société Variation Biotechnologies Inc. (VBI) par le biais du Fonds stratégique pour l'innovation. Le projet de VBI est une réponse directe à la lutte mondiale contre la COVID-19 et contribue à la capacité du Canada à obtenir un vaccin efficace.

Cet investissement est financé par les 600 millions de dollars du gouvernement pour soutenir les essais cliniques de vaccins et de thérapies liés à la COVID-19 menés par le secteur privé et pour soutenir les possibilités de bio fabrication au Canada. D'autres projets sont encore à l'étude.

Le ministre Bains a également annoncé le nom des membres du Groupe de travail sur les thérapeutiques de la COVID-19. Ce groupe fournit au gouvernement du Canada des conseils d’expert sur la mise au point de traitements contre la COVID-19, notamment sur les approches permettant d’affecter un soutien financier aux projets les plus prometteurs.

Il est composé d’experts du milieu de la recherche et de l’industrie qui ont fait leurs preuves en ce qui concerne la mise au point et la commercialisation de nouvelles thérapies au Canada. Nancy Harrison, administratrice et ancienne présidente de LifeSciences BC, et Cédric Bisson, associé chez Teralys Capital, coprésident le Groupe de travail sur les thérapeutiques.

Détails sur l'application de la notification d'exposition du Canada

Le gouvernement du Canada, en collaboration avec d'autres ordres de gouvernement et d'autres secteurs, a développé une nouvelle application mobile à l'échelle nationale pour faire savoir aux utilisateurs s'ils ont été exposés à la COVID-19.

L'application, appelée Alerte COVID, est disponible pour tous les Canadiens en téléchargement gratuit, sur l'App Store et Google Play.

L'application utilise des mesures strictes pour protéger la vie privée et la confidentialité de toutes les données qu'elle collecte. L'application ne suit pas la localisation d'un utilisateur et ne collecte pas d'informations permettant de l'identifier.

Alerte COVID est un autre outil que les Canadiens peuvent utiliser pour aider à ralentir la propagation de l'infection, prévenir de futures épidémies et protéger nos communautés alors que nous assouplissons les restrictions et relançons l'économie.

Bien que l'application de notification de l'exposition soit volontaire, plus les Canadiens l'utiliseront, plus elle sera utile pour protéger nos proches et limiter d'autres infections. Elle a été lancée en Ontario et sera progressivement mise en œuvre dans d'autres provinces. J'encourage tout le monde à la télécharger.

Fonctionnement

​Alerte COVID vous informe si une personne dont vous étiez proche au cours des 14 derniers jours dit à l'application qu'elle a été testée positive à la COVID-19.

L’application utilise des signales Bluetooth pour échanger des codes aléatoires avec les téléphones à proximité. Ces codes seront changés à toutes les 5 minutes.

L'application estime la distance à laquelle se trouvent les autres téléphones en fonction de la puissance de leur signal Bluetooth.

Si une personne que vous avez rencontrée a été testée positive à la COVID-19 à une date ultérieure, elle peut entrer une clé unique dans l'application pour en informer d'autres personnes.

Aidez les autres à être informés en cas de test positif

​Si vous obtenez un résultat positif au test COVID-19, vous recevrez également une clé unique de votre autorité locale de santé publique.

Une fois que vous aurez entré cette clé dans l'application, celle-ci avertira les autres utilisateurs qui ont pu être en contact étroit avec vous au cours des 14 derniers jours (au moins 15 minutes et à moins de 2 mètres de distance).

Si les utilisateurs sont informés d'une exposition potentielle, Alerte COVID leur fournira des informations sur les mesures qu'ils peuvent prendre pour assurer leur propre sécurité et celle des autres.

S'agit-il d'une application de recherche de contacts ?

​Non, Alerte COVID est une application de notification d'exposition, et non une application de recherche de contacts.

C'est un autre outil utile que les Canadiens peuvent utiliser pour assurer leur propre sécurité, celle de leurs proches et de leurs communautés.

Cette application ne remplace pas la recherche des contacts, une fonction essentielle de la santé publique. La recherche des contacts continuera à être effectuée manuellement par les autorités locales de santé publique.
Votre vie privée est protégée

​L'application n'a aucun moyen de savoir :

​votre localisation
votre nom ou votre adresse
l'endroit ou le moment où vous étiez près de quelqu'un
si vous êtes actuellement à proximité d'une personne qui a déjà été diagnostiquée

Est-ce volontaire ?

L'utilisation de l'application Alerte COVID est volontaire. Nous espérons que les Canadiens adopteront cet outil pour aider à ralentir la propagation de la COVID-19 et à prévenir de futures épidémies. L'application sera d'autant plus efficace pour limiter la propagation de la COVID-19 lorsqu'une majorité de Canadiens l'utiliseront.

Pourquoi dois-je activer les paramètres de localisation ?

Pour que l'application fonctionne, les utilisateurs d'Android doivent activer les paramètres de localisation. Cependant, aucune information de localisation n'est stockée ou transmise. Les utilisateurs d'Apple n'ont pas besoin de modifier leurs paramètres pour que l'application fonctionne. Votre téléphone ne transmet pas votre position à d'autres téléphones, à Apple ou à Google, ni à aucune base de données gouvernementale.

Votre adresse IP

Afin de vous protéger contre les cyberattaques, les serveurs canadiens stockeront votre adresse IP pendant trois mois (et dans le cas d'un incident de sécurité identifié, jusqu'à deux ans). Il s'agit là d'un élément standard de la manière dont le gouvernement du Canada protège les systèmes en ligne contre les menaces de cybersécurité.

Que dois-je faire si je reçois une notification ?

Si vous recevez une notification indiquant que vous avez été exposé à la COVID-19 au cours des 14 derniers jours, l'application vous indiquera que vous êtes à risque d'être infecté et vous orientera vers les autorités sanitaires de votre province pour vous guider.

Toute personne qui pense avoir été exposée à la COVID-19, qu'elle ait été notifiée par l'application ou autrement, doit suivre les conseils de son autorité locale de santé publique.

Mise à jour de la COVID-19 du 29 juillet

Même si le nombre de nouveaux cas de COVID-19 au Canada est resté à des niveaux relativement faibles, nous ne sommes pas encore sortis du bois.


Le Québec a connu une augmentation du nombre de cas au cours des dernières semaines et nous devons nous assurer que nous sommes tous très prudents et que nous continuons à porter des masques dans les espaces publics intérieurs, à maintenir une distance sociale et à nous laver les mains.


Dans les informations non liées à la COVID, je suis heureux de la décision du ministre de la sécurité publique Bill Blair de procéder à une enquête publique complète sur l'horrible fusillade de masse en Nouvelle-Écosse en avril.


Bien qu'une commission d'examen de l'incident tragique ait été initialement annoncée, après un examen minutieux et d'autres appels de familles de victimes, d'experts juridiques et de membres du Parlement, dont je fais partie, une enquête publique complète va maintenant être menée pour s'assurer que nous pouvons trouver des réponses aux questions critiques que beaucoup d'entre nous recherchent.


Veuillez trouver ci-dessous quelques mises à jour et nouvelles informations du gouvernement fédéral qui furent annoncées au cours de la semaine dernière.


Cela comprend des détails sur la prolongation du délai de paiement des déclarations d'impôts, l'adoption officielle d'un projet de loi qui prolonge la subvention salariale d'urgence du Canada (SSUC), et un investissement de 4 milliards de dollars pour pouvoir effectuer 200 000 tests par jour et aider à gérer les éclosions de cas de COVID-19 au cours de l'année à venir.


Prolongation du délai de paiement et réduction des intérêts sur les dettes fiscales


L'ARC a maintenant prolongé le délai de paiement et appliqué un allègement aux intérêts sur les dettes existantes. Vous trouverez ci-dessous des informations supplémentaires concernant cette annonce :


Prolongation du délai de paiement


L'ARC prolonge la date d'échéance des paiements pour les déclarations de revenus des particuliers, des sociétés et des fiducies de l'année en cours, y compris les acomptes provisionnels, du 1er septembre 2020 au 30 septembre 2020. Les pénalités et les intérêts ne seront pas imposés si les paiements sont effectués avant la date limite prolongée du 30 septembre 2020. Cela inclut la pénalité pour production tardive, à condition que la déclaration soit produite avant le 30 septembre 2020.


Intérêts sur les dettes fiscales existantes


L'ARC renonce également aux intérêts sur les dettes fiscales existantes liées aux déclarations de revenus des particuliers, des sociétés et des fiducies du 1er avril 2020 au 30 septembre 2020 et du 1er avril 2020 au 30 juin 2020 pour les déclarations de taxe sur les produits et services/taxe de vente harmonisée (TPS/TVH).
Bien que cette mesure pour les dettes fiscales existantes n'annule pas les pénalités et les intérêts déjà imposés sur le compte d'un contribuable avant cette période, elle garantit que la dette fiscale existante d'un contribuable ne continue pas à croître par le biais des frais d'intérêt pendant cette période difficile. Cette mesure offre un allègement immédiat aux contribuables concernés.


Dépôt des déclarations


Les délais de production des déclarations de revenus des particuliers, des sociétés et des fiducies, qui avaient été prolongés, restent inchangés.


Toutefois, reconnaissant les circonstances difficiles auxquelles les Canadiens sont confrontés, l'ARC n'imposera pas de pénalités pour production tardive lorsqu'une déclaration de revenus des particuliers, des sociétés ou des fiducies de l'année en cours est produite en retard, à condition qu'elle soit produite au plus tard le 30 septembre 2020.


L'ARC encourage chacun à produire sa déclaration de revenus des particuliers, des sociétés et des fiducies le plus tôt possible, même si les délais de paiement sont prolongés. Cela est particulièrement important pour les personnes qui reçoivent des crédits et des prestations, comme l’allocation canadienne pour enfants. Pour s'assurer que les Canadiens continuent de recevoir leurs prestations et crédits pendant la pandémie COVID-19, l'ARC a temporairement suspendu les interruptions pour ceux qui n'ont pas pu produire leur déclaration de revenus et de prestations avant la date limite du 1er juin.

Actuellement, si une déclaration de revenus des particuliers de 2019 n'a pas fait l'objet d'une cotisation, l'ARC calcule les prestations et/ou les crédits pour les paiements de juillet à septembre 2020 en se basant sur les informations des déclarations de revenus de 2018.


Toutefois, si les déclarations de revenus des particuliers de 2019 ne sont pas reçues et évaluées au début de septembre 2020, les prestations et/ou crédits estimés cesseront en octobre 2020 et les particuliers pourraient devoir rembourser les montants qui ont été émis à partir de juillet 2020.


L'ARC dispose d'informations utiles et d'un guide étape par étape pour aider les Canadiens à remplir leurs déclarations de revenus.
Le système de traitement des impôts de l'ARC est pleinement opérationnel et les déclarations sont traitées rapidement afin d'aider les Canadiens à obtenir leurs remboursements et à assurer la continuité de leurs prestations.


La législation gouvernementale visant à soutenir les travailleurs, les entreprises, les personnes handicapées et les droits légaux au Canada reçoit la sanction royale


Le projet de loi C-20, Loi concernant de nouvelles mesures COVID-19, a reçu aujourd'hui la sanction royale, garantissant que la Subvention salariale d'urgence du Canada (SSUC) continuera à protéger les emplois en aidant les entreprises à garder leurs employés sur la liste de paie et en encourageant les employeurs à réembaucher les travailleurs précédemment licenciés.


Grâce à cette subvention plus large et mieux ciblée, les travailleurs et les entreprises du Canada seront en meilleure position lors de la réouverture de notre économie en toute sécurité.
Plus précisément, les changements introduits dans le projet de loi C-20 vont :


​-Autoriser la prolongation du CEWS jusqu'au 19 décembre 2020, y compris les détails du programme remanié jusqu'au 21 novembre 2020.


-Rendre la subvention plus accessible à un plus grand nombre d'employeurs en fournissant une subvention de base progressivement décroissante à tous les employeurs éligibles qui connaissent une baisse de leurs revenus. Cela permettra à de nombreux employeurs en difficulté ayant subi une perte de revenus inférieure à 30 % d'obtenir une aide pour garder et ramener leurs travailleurs, tout en garantissant que ceux qui en ont bénéficié précédemment puissent encore y prétendre, même si leurs revenus se redressent et ne respectent plus le seuil de 30 % de baisse des revenus.


-Introduire une subvention complémentaire pouvant atteindre 25 % pour les employeurs les plus touchés par la crise COVID-19. Cette mesure sera particulièrement utile aux employeurs des secteurs qui se remettent plus lentement de la crise.
-Fournir une certitude aux employeurs qui ont déjà pris des décisions commerciales pour juillet et août en leur garantissant qu'ils ne recevront pas un taux de subvention inférieur à celui qu'ils auraient reçu en vertu des règles précédentes.


-Régler les problèmes techniques liés à la SSUC identifiés par les parties prenantes, par exemple en prévoyant des règles de continuité pour faire face aux circonstances où un employeur a acheté la totalité ou la quasi-totalité des actifs commerciaux d'une autre entité.


- Apporter les modifications proposées à la SSUC précédemment introduites dans le projet de loi C-17, Loi concernant les mesures additionnelles liées à la COVID-19.


En aidant les travailleurs à retrouver leur emploi et en soutenant les entreprises à mesure qu'elles augmentent leurs revenus, ces changements feront en sorte que le Canada reviendra fort avec des entreprises compétitives et des travailleurs capables de retrouver plus rapidement du travail, grâce à la SSUC.


Le projet de loi C-20 permettra également le partage d'informations pour faciliter l'exécution d'un paiement unique pour les personnes handicapées. Le gouvernement va de l'avant avec un paiement non imposable et non déclarable pouvant aller jusqu'à 600 $ à environ 1,7 million de personnes admissibles qui :
​​-Sont titulaires d'un certificat de crédit d'impôt pour personnes handicapées valide (les personnes éligibles qui ne sont pas encore en possession d'un tel certificat pourront en demander un jusqu'à 60 jours après la sanction royale d'aujourd'hui pour être prises en considération pour le paiement unique) ;


-Vous recevez actuellement des prestations d'invalidité du Régime de pensions du Canada ou du Régime de rentes du Québec ; ou


-Vous bénéficiez de l'aide aux personnes handicapées fournie par Anciens Combattants Canada.


En raison de la pandémie COVID-19, de nombreux Canadiens, entreprises et autres organisations pourraient ne pas être en mesure de respecter les délais fixés dans la législation fédérale, y compris ceux relatifs aux procès civils et à certaines questions réglementaires clés.


La loi sur les délais et autres périodes (COVID-19), promulguée par le projet de loi C-20, suspend rétroactivement les délais dans les procédures de contentieux civil et permet aux ministres fédéraux de prendre des ordonnances temporaires pour prolonger ou suspendre les délais dans les lois fédérales spécifiques dont ils sont responsables.


Cette nouvelle loi réduira au minimum les conséquences juridiques imprévues pour les Canadiens et les entreprises canadiennes en ces temps difficiles.


Le gouvernement continue à évaluer et à répondre aux impacts de la COVID-19, et se tient prêt à prendre des mesures supplémentaires si nécessaire pour stabiliser l'économie et atténuer les impacts de la pandémie.


Le gouvernement du Canada investit pour relancer l'économie en toute sécurité, tout en protégeant la santé des Canadiens
Le gouvernement du Canada fournira 4,28 milliards de dollars pour développer davantage la capacité de dépistage et de recherche des contacts, ainsi que les systèmes de gestion des données et de partage des informations qui y sont associés. Ce financement permettra de garantir une capacité nationale à effectuer 200 000 tests par jour pour aider à gérer les épidémies de COVID-19 au cours de l'année à venir. Le Canada fournira également 7,5 milliards de dollars pour les équipements de protection individuelle.


Une partie de ce financement sera utilisée pour garantir la disponibilité des composants de test tels que les réactifs, les écouvillons et les kits de soins au point de service, et pour promouvoir l'innovation dans le développement de nouveaux composants et équipements de test.


Il contribuera également à soutenir la recherche des contacts, notamment en mettant les ressources humaines fédérales à la disposition des provinces et territoires, et à moderniser la gestion et l'infrastructure des données afin d'accélérer la déclaration des cas et l'accès à ces données par les responsables de la santé publique.

Mise à jour de la COVID-19 du 21 juillet

J'espère que vous profitez tous du beau temps tout en restant en sécurité, car nous continuons à voir des nouvelles encourageantes concernant la COVID-19 au Canada.


En comparant nos statistiques à celles de nos voisins américains, nous pouvons être très fiers de la manière dont nous limitons la propagation du virus grâce à la coopération entre tous les niveaux de gouvernement, la santé publique et le grand public.


L'extension de la fermeture de la frontière américaine aux voyages non essentiels a été une sage décision et je continuerai à faire pression pour que toutes ces décisions soient régies par ce qui est le mieux pour la santé publique jusqu'à ce qu'un vaccin efficace soit largement disponible.


J'ai reçu un certain nombre de questions sur ce que le gouvernement fédéral fait pour préparer la vaccination des Canadiens lorsqu'un vaccin est prêt. Je vous encourage à lire l'article ci-joint (en anglais seulement) qui explique les achats que nous faisons pour pouvoir vacciner toute la population le plus rapidement possible :
https://nationalpost.com/…/feds-order-supplies-to-give-two-…


Vous pouvez lire ci-dessous les changements qui ont été apportés au programme de recensement pour le recensement 2021. J'ai été très impliqué dans deux questions spécifiques. L'une était le sous-dénombrement drastique des Canadiens juifs par ethnicité dans le recensement de 2016, lorsque le mot "juif" a été retiré de la liste des choix.


Cela a entraîné une baisse de plus de 50 % du nombre de personnes s'identifiant comme juives entre 2011 et 2016. Une erreur évidente qui pourrait être répétée pour d'autres communautés dans la mesure où le choix spécifique n'est pas répertorié.
La seconde était la nécessité d'avoir des communautés linguistiques minoritaires ayant le droit d'envoyer leurs enfants dans des écoles de langue minoritaire clairement identifiées dans le formulaire long du recensement.


Des décisions de justice ont indiqué que l'extrapolation des titulaires de droits à partir des questions du formulaire de recensement abrégé n'était pas suffisante pour prouver la nécessité d'écoles pour les langues minoritaires.


En outre, la question de savoir si une personne est titulaire de droits parce que ses parents (ou grands-parents) ont fréquenté des écoles dans cette langue au Canada n'était pas présente. J'ai travaillé dur avec mes collègues du caucus sur ces deux questions pour faire en sorte que les modifications apportées au recensement de 2021 soient spécifiées ci-dessous.


Il en va de même pour l'extension et les modifications apportées à la SSUC. Bien qu'il s'agisse d'un excellent programme, j'ai souvent mentionné mes demandes de modification de la SSUC afin de ne pas avoir une approche du tout ou rien. Jusqu'à présent, si vous subissiez une perte de revenus de 30 % sur une période donnée, vous pouviez réclamer l'intégralité de la SSUC. Si vous n'aviez pas cette perte, vous étiez exclu du programme.


Les nouveaux changements permettent aux entreprises de recevoir différents pourcentages de salaires à différents niveaux de perte de revenus, le programme étant prolongé jusqu'en décembre pour tenir compte du fait que les entreprises de nombreux secteurs ont besoin de plus de temps pour se remettre sur pied.


Nous détaillons ci-dessous les annonces importantes qui ont été faites depuis ma dernière mise à jour, concernant la stabilisation de notre économie et la poursuite de la protection de la santé et de la sécurité des Canadiens.


Cela comprend, entre autres nouvelles mesures et mises à jour, la prolongation du programme de subvention salariale d'urgence du Canada jusqu'en décembre, un investissement de 19 milliards de dollars dans les provinces pour l'accord sur la reprise des activités en toute sécurité, et des progrès concernant le paiement unique de 600 dollars aux Canadiens handicapés pour les aider à faire face aux dépenses supplémentaires engagées pendant la pandémie.

Vous trouverez ci-dessous les détails relatifs à ces annonces et à d'autres annonces fédérales.


Extension et modifications de la Subvention salariale d'urgence du Canada (SSUC)


À ce jour, la SSUC a permis à environ 3 millions de travailleurs canadiens de rester sur la liste de paie, et avec ces changements proposés, encore plus de travailleurs canadiens en bénéficieront.


La semaine dernière, le gouvernement a proposé une nouvelle prolongation de la SSUC, jusqu'au 19 décembre 2020, en fournissant les détails du programme proposé jusqu'au 21 novembre 2020. Ce projet de loi est actuellement devant la Chambre et je m'attends à ce qu'il soit adopté avec le soutien du Bloc. Cette proposition permettrait d'adapter la SSUC afin de soutenir davantage de travailleurs et d'entreprises, de mieux protéger les emplois et de promouvoir la croissance, et de répondre efficacement à la réouverture de l'économie.


Les propositions donneraient également au gouvernement une certaine souplesse pour que la subvention salariale puisse s'adapter aux besoins des entreprises si les conditions économiques changent. Le coût fiscal total estimé en 2020-21 pour le programme de SSUC qui est annoncé aujourd'hui est de 83,6 milliards de dollars.


En résumé, les modifications proposées pour la SSUC sont les suivantes :


​La prolongation de la subvention jusqu'au 19 décembre 2020, avec des détails pour un programme remanié jusqu'au 21 novembre 2020.


​Assurer que tous les employeurs admissibles qui subissent une perte de revenus puissent être admissibles.
Introduction d’une subvention complémentaire pour ceux qui ont été le plus durement touchés par la pandémie.
Veiller à ce que les personnes qui utilisent actuellement le programme puissent continuer à bénéficier d'un soutien, même lorsqu'elles se rétablissent.


La nouvelle version du programme SSUC aiderait les employeurs à réembaucher rapidement les travailleurs à mesure que l'économie s'améliore et à mieux se positionner pour l'avenir.


Depuis le 5 juillet, la SSUC se compose de deux parties :


​une subvention de base offerte à tous les employeurs admissibles qui connaissent une baisse de leurs revenus, le montant de la subvention variant selon l'ampleur de la baisse des revenus ; et ​une subvention complémentaire pouvant atteindre 25 % pour les employeurs les plus touchés par la crise de la COVID-19.


Le régime  à deux volets s'appliquerait en ce qui concerne la rémunération des employés actifs. Une structure tarifaire distincte pour la SSUC s'appliquerait aux employés en congé.


En outre, une zone de sécurité serait disponible pour garantir que, jusqu'au 29 août (périodes 5 et 6), les employeurs auraient accès à un taux de SSUC au moins aussi généreux que celui qu'ils auraient eu dans le cadre de la structure initiale de la SSUC, comme décrit plus loin.


Subvention de base pour tous les employeurs touchés par la crise


À compter du 5 juillet 2020 (ex. la période 5 et les périodes suivantes), les employeurs qui ont été touchés par la crise COVID-19 seraient admissibles à un montant de base au titre de SSUC pour les employés actifs. Ce montant de base serait un taux déterminé, appliqué au montant de la rémunération versée à l'employé pour la période d'admissibilité, sur une rémunération allant jusqu'à 1 129 $ par semaine.


Le taux de SSUC de base varierait désormais en fonction du niveau de baisse des revenus, et son application serait étendue aux employeurs dont la baisse des revenus est inférieure à 30 %. Cette extension signifierait que tous les employeurs admissibles ayant subi une baisse de revenus auraient désormais droit à l'aide de la SSUC.


Le taux spécifié serait déterminé en fonction de la variation des revenus mensuels d'un employeur admissible.


Le taux de base maximal de la SSUC serait accordé aux employeurs dont les revenus baissent de 50 % ou plus. Les employeurs dont la baisse de revenu est inférieure à 50 % seraient admissibles à un taux de base inférieur pour la SSUC. La baisse du taux de base de la SSUC entre une baisse de revenus de 50 % et zéro permet une élimination progressive en douceur afin que les entreprises puissent croître et réembaucher sans avoir à se soucier d'une forte baisse de l'aide au fur et à mesure que l'activité économique reprend.


Le taux de base maximum de la SSUC serait progressivement réduit de 60 % dans les périodes 5 et 6 (du 5 juillet au 29 août) à 20 % dans la période 9 (du 25 octobre au 21 novembre).


Mise à jour du paiement pour les personnes handicapées


Par le biais du projet de loi C-20, le gouvernement devrait verser un montant unique non imposable de 600 dollars aux Canadiens handicapés pour les aider à faire face aux dépenses supplémentaires engagées pendant la pandémie. Grâce aux modifications apportées à la précédente proposition d'admissibilité, ce paiement devrait toucher près de 1,7 million de Canadiens handicapés.


Il sera distribué aux personnes qui reçoivent soit le crédit d'impôt pour personnes handicapées, soit la prestation d'invalidité du Régime de pensions du Canada et du Régime de rentes du Québec, soit le soutien aux personnes handicapées d’Anciens Combattants Canada.


Augmentation de l’Allocation canadienne pour enfants (ACE)


Grâce à l’ACE, près de 334 000 enfants sont sortis de la pauvreté et 9 familles canadiennes sur 10 ont plus d'argent pour les aider à payer des choses comme une alimentation saine, des vêtements et des activités qu'elles peuvent faire en famille à la maison.


Pour la prochaine année de prestations 2020-21, qui débutera en juillet 2020, le montant maximal de la prestation annuelle sera de 6 765 dollars par enfant de moins de 6 ans et de 5 708 dollars par enfant de 6 à 17 ans.


L’ACE a été indexée sur l'inflation chaque année depuis 2018 pour suivre le coût de la vie. L'indexation a été mise en place deux ans avant la date prévue afin de donner aux parents encore plus d'argent chaque mois pour les aider à subvenir aux besoins de leurs enfants.


Informations sur l'Accord sur la relance sécuritaire


La semaine dernière, le Premier ministre a annoncé un investissement fédéral de plus de 19 milliards de dollars pour aider les provinces et les territoires à relancer leur économie en toute sécurité et à rendre notre pays plus résistant aux éventuelles futures vagues du virus.


Cet investissement, dans le cadre de l'Accord sur la relance sécuritaire, contribuera à répondre aux principales priorités, convenues par les premiers ministres du Canada, pour le redémarrage sûr de l'économie canadienne au cours des six à huit prochains mois.


Il soutiendra les mesures visant à accroître le dépistage et la recherche des contacts du virus afin de protéger les Canadiens contre une future épidémie, et soutiendra la capacité de nos systèmes de soins de santé, notamment les services destinés aux personnes souffrant de problèmes de santé mentale.


Elle contribuera également à l'acquisition d'équipements de protection individuelle pour aider nos travailleurs essentiels et à la protection des plus vulnérables, comme nos personnes âgées.


L'accord permettra également d'obtenir rapidement des fonds pour les municipalités afin qu'elles puissent fournir les services essentiels sur lesquels les Canadiens comptent chaque jour, comme les transports publics.


En outre, il prévoit des mesures visant à aider les travailleurs canadiens en cette période difficile, notamment en assurant la disponibilité de services de garde d'enfants sûrs pour aider les parents à retourner au travail et en fournissant un soutien au revenu aux personnes qui n'ont pas de congé de maladie payé afin que tous les Canadiens puissent rester en bonne santé.


Modifications du programme de recensement


Au cours du dernier mandat, l'une de nos premières actions en tant que gouvernement a été de rétablir le formulaire long obligatoire du recensement.


Cette mesure a non seulement respecté notre engagement en faveur d'une prise de décision fondée sur des données probantes, mais a également permis d'obtenir un taux de réponse de 98,4 % au recensement, le plus élevé jamais enregistré.
Le recensement 2021 nous fournira un profil actualisé des caractéristiques ethnoculturelles de la population canadienne, à des niveaux géographiques peu élevés.


Cela nous permettra de cibler les politiques vers les groupes qui pourraient avoir besoin d'un soutien supplémentaire pour l'équité en matière d'emploi, l'accès à l'éducation, le soutien au revenu et l'accessibilité au logement.


En réponse aux besoins des parties prenantes, de nouveaux ajouts ont été apportés au recensement.


En tant que membre du Caucus des communautés de langue officielle en situation minoritaire, je suis fier de voir que nos recommandations pour le recensement ont été entendues, avec de nouvelles questions dans le questionnaire abrégé afin de mieux recenser les 3 catégories de titulaires de droits de langue officielle. Cela représente une grande victoire pour notre caucus et les communautés de langue officielle en situation minoritaire de tout le pays.


Statistique Canada a mené une série de tests du contenu tout au long de 2018 et 2019, y compris un test de recensement en direct de 2019 impliquant 135 000 ménages à travers le pays. Les ajouts comprendront :


​Le genre et le sexe : Le recensement de 2016 présentait certaines lacunes dans la mesure de l'identité sexuelle et des populations non binaires. Le recensement de 2021 comblera cette lacune avec une question sur le sexe dans le formulaire abrégé.


Les questions sur le sexe seront révisées afin de poser la question sur le sexe à la naissance, ce qui permettra une plus grande précision et une meilleure intégration.


​Origines ethniques : Notre méthodologie sur l'origine ethnique en 2016 avait donné lieu à certains préjugés et à une sous-représentation, et cette préoccupation a été exprimée par plusieurs parties prenantes - en particulier les Canadiens juifs.
En réponse, Statistique Canada a créé un groupe de travail composé d'experts de la communauté juive, y compris des universitaires et des représentants d'organisations (comme le Centre pour Israël et les affaires juives). J'ai été heureux de travailler avec le CIJA et d'autres organisations juives sur cette question et d'avoir soulevé ce problème à plusieurs reprises avec le ministre Bains.


Suite à des consultations approfondies sur cette question, la nouvelle question aborde le problème de la partialité qui résulte de la fourniture d'exemples "rapides" ou spécifiques.


Le recensement 2021 n'inclura pas d'exemples dans le questionnaire lui-même, mais fournira aux répondants une brève description des différents types d'origines et offrira un lien vers une liste exhaustive de plus de 400 origines.
Près de 76 % des Canadiens devraient remplir le recensement en ligne, ce qui leur permettra de consulter rapidement les différents exemples en cliquant sur un bouton. Il est scientifiquement prouvé que cette approche donne l'image la plus précise possible des différentes origines ethniques au Canada.


Les anciens combattants : Il y a plus de 600 000 anciens combattants au Canada, mais ils ne sont pas tous connus d'Anciens Combattants Canada. La prestation de services et de programmes destinés à les soutenir, eux et leurs familles, se heurte à des difficultés en raison des lacunes qui existent dans nos dossiers administratifs.


Pour combler ces lacunes, une question sur les anciens combattants est ajoutée au recensement, ce qui permettra de combler les lacunes connues dans les données des dossiers administratifs historiques.


Autochtones : nous ajoutons une nouvelle question sur l'appartenance à une organisation métisse et une question sur l'inscription dans le cadre d'un accord sur les revendications territoriales des Inuits. Ces deux questions, qui s'ajoutent au module existant des questions autochtones, constitueront une base solide sur laquelle nous pourrons nous appuyer pour renforcer notre engagement en faveur de cette relation.


Conditions du marché du travail : Pour mieux cerner le dynamisme du marché du travail, les changements dans la qualité de l'emploi et l'attachement à la population active, en particulier parmi les populations vulnérables, nous ajoutons deux nouvelles questions : une, la raison principale du travail à temps partiel, et deux, la raison principale de ne pas travailler toute l'année.
Les déplacements domicile-travail : L'environnement reste une priorité pour notre gouvernement, et le transport en est un élément clé. Il est important de comprendre l'évolution des distances et des modes de transport pour se rendre au travail. C'est pourquoi nous allons également prendre en compte les multiples modes de transport.


Ces données sont importantes à la fois pour la planification des infrastructures de transport et pour l'environnement.
La religion : Tous les dix ans, Statistique Canada pose une question sur la religion. Cette question sera également incluse dans le recensement de 2021.


Langues officielles : Pour la toute première fois, nous collecterons des données sur les détenteurs de droits linguistiques minoritaires et ces questions figureront dans le formulaire de recensement abrégé.


Depuis des décennies, les francophones hors Québec et les anglophones du Québec se battent pour faire valoir les droits que leur confère la Charte afin d'offrir à leurs enfants la possibilité d'être éduqués dans la langue officielle de leur communauté. Le recensement de 2021 est l'occasion pour nous de fournir aux Canadiens un portrait précis et fiable des titulaires de droits des minorités de langue officielle dans ce pays.


L'inclusion de ces questions dans le recensement est une prochaine étape importante, pour laquelle nous avons travaillé dur en tant que gouvernement. Elle permettra de poursuivre les progrès que nous avons réalisés pour améliorer l'intégrité et l'exactitude de nos données dans tout le pays. Le recensement peut être consulté ici :
http://canadagazette.gc.ca/…/202…/html/order-decret-fra.html


Soutien accru aux maisons d'hébergement pour femmes et aux centres d'aide aux victimes de violence sexuelle et domestique au Québec pendant la pandémie COVID-19


Je suis heureux de faire le point sur le financement d'urgence annoncé par Femmes et Égalité des genres Canada (FEGC) le 4 avril 2020, pour répondre aux besoins immédiats des refuges et des agressions sexuelles dans tout le Canada dans le contexte de la pandémie COVID-19.


FEGC a conclu une entente avec le Secrétariat à la condition féminine (SCF) du gouvernement du Québec afin d'allouer 6 460 000 $ pour soutenir les maisons d'hébergement pour femmes et les organismes de soutien aux victimes de violence sexuelle et conjugale au Québec.


Les fonds serviront à répondre à divers besoins, notamment à gérer les situations d'urgence, à améliorer la sécurité des installations et à soutenir la capacité organisationnelle pour permettre aux maisons d'hébergement et aux centres d'aide aux victimes d'agression sexuelle de répondre à une augmentation de la demande.


Allocation de fonds : Le SCF a créé des listes de refuges et de centres d'aide aux victimes d'agressions sexuelles pouvant bénéficier d'un financement et attribuera directement les fonds. Ces organismes admissibles sont reconnus par le ministère de la Santé et des Services sociaux du Québec. À cette fin, le SCF enverra aujourd'hui des lettres d'information aux organismes admissibles pour les informer du montant à recevoir.


Pour plus d'information sur ce financement, cliquez ici :


https://www.canada.ca/…/declaration-de-la-ministremonsef-et…


Soutien du gouvernement fédéral aux jeunes entrepreneurs québécois


La semaine dernière, la ministre du Développement économique et des Langues officielles, Mélanie Joly, a annoncé des investissements fédéraux de plus de 3,1 millions de dollars pour soutenir les jeunes entrepreneurs de tout le Québec.
Ce financement, accordé par Développement économique Canada pour les régions du Québec (DEC), permet de soutenir 14 projets avec de nombreux organismes et entreprises qui font la promotion de l'entrepreneuriat chez les jeunes.


Il s'agit notamment d'appuyer les principaux intervenants qui offrent aux jeunes entrepreneurs un soutien personnalisé pour assurer leur financement et leur développement. Nous finançons également des entreprises appartenant à de jeunes entrepreneurs afin de les aider à commercialiser plus rapidement leurs idées novatrices et à favoriser leur croissance. Tous ces projets contribuent à développer l'esprit d'entreprise chez les jeunes entrepreneurs talentueux.
Les fonds sont accordés dans le cadre de différents programmes de DEC :


​Croissance économique régionale par l'innovation, qui cible les entrepreneurs qui tirent parti de l'innovation pour faire croître leurs entreprises et améliorer leur compétitivité, ainsi que les acteurs économiques régionaux qui contribuent à créer un environnement entrepreneurial propice à l'innovation et à la croissance pour tous, dans toutes les régions.

L'Initiative de développement économique des langues officielles, qui favorise le développement économique des communautés de langue officielle en situation minoritaire (CLOSM) grâce à une gamme d'activités, notamment l'innovation, l'entrepreneuriat, les partenariats et la diversification économique.


Le Programme de développement économique du Québec (PDÉQ), qui aide les communautés à saisir les occasions de développement et de diversification économiques qui sont prometteuses pour l'avenir.

Mises à jour de la COVID-19 du 9 juillet

Je suis heureux de constater que le nombre de cas de COVID-19, d'hospitalisations et de décès au Canada continue de diminuer. Je remercie sincèrement tous ceux qui continuent à suivre les lignes directrices en matière de santé publique qui sont ou restent en vigueur.


Même si nous continuons à rouvrir notre économie, la COVID-19 existe toujours et se répand rapidement dans de nombreux autres pays. Il est important que nous continuions à suivre les mesures recommandées par nos experts en matière de santé, notamment le port d'un masque dans les espaces publics intérieurs et la pratique de la distanciation sociale.


Veuillez trouver ci-dessous les informations et les annonces faites par le gouvernement du Canada au cours de la semaine dernière, notamment en ce qui concerne la COVID-19.


Veuillez également noter que ma prochaine mise à jour sera envoyée la semaine du 20 juillet, à moins qu'il n'y ait des nouvelles urgentes que nous devons envoyer plus rapidement.


Mise à jour financière


Hier, le ministre des finances, Bill Morneau, a présenté au Parlement un aperçu de la situation économique et financière. Grâce à la solide position budgétaire du Canada, notamment au plus faible ratio dette/PIB du G7, le gouvernement a pu fournir près de 230 milliards de dollars en mesures pour protéger la santé et la sécurité des Canadiens et apporter un soutien financier direct aux Canadiens, aux entreprises et aux autres employeurs en cette période économique difficile.
En outre, près de 85 milliards de dollars de paiement d'impôts et de droits de douane ont pu être reportés pour répondre aux besoins de liquidités des entreprises et des familles canadiennes.


Le plan de réponse économique COVID-19 du Canada garantit aux Canadiens le soutien dont ils ont besoin pour mettre de la nourriture sur la table et garder un toit au-dessus de leur tête. Avec un niveau d'endettement relativement faible, le gouvernement du Canada dispose d'une marge de manœuvre pour emprunter et soutenir l'économie canadienne.


En fait, même si les besoins d'emprunt du Canada ont augmenté en raison de la réponse à la COVID-19, les frais de la dette publique devraient diminuer en 2020-21, en raison des taux d'emprunt historiquement bas.


Vous trouverez ci-dessous quelques statistiques importantes qui montrent clairement à quel point nos investissements et notre plan de réponse économique ont été importants et efficaces grâce aux programmes créés par le gouvernement :


PCU: À compter du 28 juin, le PCU a apporté son soutien à 8,16 millions de personnes.
SSUC: Le SSUC a soutenu environ trois millions d'employés en les aidant à rester sur le marché du travail ou à retourner au travail.
Supplement unique de l’ACE Environ 3,7 millions de familles ont bénéficié d'un supplément unique de 300 dollars pour chaque enfant.
Paiement spécial unique du crédit pour TPS 12 millions de personnes et de familles à revenu faible ou modeste ont reçu un paiement spécial unique par le biais du crédit pour TPS. En moyenne, les adultes célibataires ont reçu 400 dollars de prestations supplémentaires, et les couples près de 600 dollars.
PCUE: Plus de 1,4 milliard de dollars à plus de 600 000 étudiants. Il prévoit un montant de base de 1 250 $ pour les étudiants admissibles et un montant supplémentaire de 750 $ par mois pour ceux qui ont des personnes à charge ou un handicap.
Paiement unique de SRG/SV: 6,7 millions de personnes âgées reçoivent un paiement unique de 300 dollars non imposable. 2,2 millions d'entre elles, qui ont également droit au SRG, recevront également 200 dollars supplémentaires.
CUEC: À compter du 3 juillet, 688 000 candidats ont été approuvés pour le CUEC.
Grâce à un soutien rapide et large, nous avons pu protéger des millions d'emplois, fournir un soutien financier d'urgence aux familles et aider à maintenir les entreprises à flot au plus fort de cette tempête.


Notre soutien économique substantiel a aidé les Canadiens à mettre de la nourriture sur la table et à garder un toit sur leur tête, mais la forme de la reprise économique du Canada dépend entièrement de notre capacité à combattre et à contenir le virus. Ensemble, nous jouerons un rôle important dans la réalisation de cet objectif afin que nous puissions construire un Canada meilleur, plus juste et plus fort.


Réouverture progressive des Centres Service Canada


La pandémie de Covid-19 a touché tous les Canadiens. Toutefois, Service Canada continue de fournir des services aux Canadiens. Nous avons rendu les services disponibles virtuellement et augmenté notre portée dans les communautés rurales et éloignées afin de nous assurer qu'elles puissent obtenir ce dont elles ont besoin.
Bien que les Centres Service Canada aient été fermés, une réouverture progressive commencera dès cette semaine et l'objectif est d'avoir près de 100 emplacements ouverts d'ici la fin juillet.


Au moment de la réouverture des Centres Service Canada, la protection de la santé et de la sécurité des Canadiens et des employés de Service Canada est une priorité. Des mesures de sécurité clés ont été mises en place pour être conformes aux directives de santé publique.


Les Canadiens qui entrent dans les bureaux seront tenus de respecter la distance physique et seront fortement encouragés à utiliser un masque facial et un désinfectant pour les mains. Des masques faciaux seront offerts au besoin.


La réouverture des Centres Service Canada s'appuie sur les nouveaux services récemment mis en place, tels que le portail eServiceCanada, qui permet aux Canadiens ayant besoin de l'aide de Service Canada de soumettre une demande en ligne et de recevoir un appel d'un agent de Service Canada dans les deux jours ouvrables. Ce portail permet aux Canadiens qui ont besoin d'un service en personne de soumettre une demande de rendez-vous dans un bureau de Service Canada.


Si vous avez besoin de services en personne, vous devriez consulter la page Web Trouver un bureau de Service Canada pour savoir si votre bureau local est ouvert. Vous êtes également encouragé à faire une demande de rendez-vous par l'intermédiaire de eServiceCanada.


Phase 2 du Fonds de soutien d'urgence COVID-19


Le ministre Guilbeault a annoncé les derniers détails concernant la phase 2 du décaissement du Fonds de soutien d'urgence aux organismes culturels, patrimoniaux et sportifs de 500 millions de dollars. Ce dernier volet permet de combler certaines des lacunes qui ont été identifiées par l'industrie à travers le Canada depuis la mise en place du fonds.


Ainsi, la deuxième phase apporte un soutien à d'autres organismes, dont certains ne reçoivent normalement pas de financement de Patrimoine canadien, du Conseil des Arts du Canada, de Téléfilm Canada ou du Fonds des médias du Canada. L'objectif est toujours de contribuer au maintien des emplois et de soutenir la continuité des activités des organismes dont la viabilité a été affectée.


Ce dernier volet de la phase 2 du Fonds de soutien d'urgence COVID-19 pour les organisations culturelles, patrimoniales et sportives sera distribué sous forme de subventions et de contributions comme suit :


45 millions de dollars dans le cadre du Fonds du Canada pour les périodiques pour aider les magazines et les hebdomadaires gratuits, y compris ceux qui desservent les communautés de langue officielle en situation minoritaire ou ethnoculturelle ;


25 millions de dollars distribués par l'intermédiaire de partenaires pour aider les diffuseurs indépendants de nouvelles et de radios communautaires ;
20 millions de dollars à Musicaction et FACTOR pour aider les diffuseurs du secteur de la musique en direct ;
2,5 millions de dollars pour soutenir les producteurs de contenu dans une langue autre que le français ou l'anglais par le biais du Fonds des médias du Canada ; et
52,1 millions de dollars à divers organismes artistiques et culturels qui ne reçoivent normalement pas de financement des programmes de Patrimoine canadien et/ou qui n'ont pas reçu de financement au cours de la phase 1. Ce montant sera versé comme suit:
-8,2 millions de dollars pour le secteur des arts ;
-27,8 millions de dollars pour le secteur des médias audiovisuels et numériques ;
-5 millions de dollars pour l'industrie de la musique ;
-10 millions de dollars pour le secteur de l'édition ; et
-1 million de dollars pour les organismes artistiques et culturels qui desservent les communautés de langue officielle.


Tout comme la phase 1, cette deuxième phase est ouverte à une variété d'organisations et de groupes en quête d'équité, tels que les autochtones, les minorités de langue officielle, les membres de la communauté LGBTQ2 et les communautés racialisées. De plus amples informations sont disponibles dans le document de questions-réponses et la fiche d'information ci-joints.


Des procédures simplifiées de demande de financement ont été mises en place pour soutenir les organisations dans le besoin aussi rapidement et efficacement que possible. Les demandeurs qui souhaitent obtenir une aide d'urgence du Fonds du Canada pour les périodiques pourront soumettre leur demande dès aujourd'hui.


Les détails des demandes pour les autres possibilités de financement de la phase 2 seront bientôt disponibles dans la section consacrée au financement d'urgence de COVID-19 sur le site web de Patrimoine canadien et sur les liens correspondants ci-dessus.


Extension de l'aide d'urgence au loyer commercial du Canada (AUCLC)


Comme annoncé la semaine dernière, l’AUCLC a été prolongé jusqu'à la fin du mois de juillet. Si vous êtes propriétaire ou locataire d'une petite entreprise, voici ce que vous devez savoir sur cette prolongation :


Seuls les locataires approuvés dans la demande d'avril, mai et juin sont éligibles pour la prolongation de juillet.


Si une entreprise a connu une baisse moyenne de son chiffre d'affaires de 70 % ou plus pendant la période de trois mois compris entre le 1er avril et le 30 juin, elle est considérée comme éligible au mois supplémentaire d'allègement du loyer. Toutefois, il n'est pas nécessaire que tous les locataires figurant dans la demande initiale soient inclus pour la prolongation de juillet.


Afin de simplifier le processus et de le rendre plus facile, la SCHL supprime l'obligation de récupérer le produit de l'assurance et les aides provinciales au loyer auprès de l'AUCLC pour les petites entreprises ; le montant du prêt à remboursement conditionnel s'applique aux demandeurs actuels et aux nouveaux demandeurs. Les demandeurs existants qui sont touchés seront informés et verront les montants récupérés précédemment rétablis dans leur prêt-subvention.


Extension des exigences d'isolement et de quarantaine pour les voyageurs


Afin de protéger la santé et la sécurité des Canadiens, nous avons prolongé les exigences d'isolement et de quarantaine obligatoires pour les voyageurs entrant au Canada jusqu'au 31 août 2020. Toute personne entrant au Canada par voie aérienne, terrestre ou maritime continuera à être tenue de s'isoler ou de se mettre en quarantaine pendant 14 jours. Les mesures frontalières interdisant les voyages non essentiels resteront également en vigueur.


Entrée en vigueur du nouvel ALENA le 1er juillet


La fête du Canada a également marqué l'entrée en vigueur du nouvel ALENA, un accord qui préserve les emplois et la prospérité des habitants du Canada, des États-Unis et du Mexique. Grâce à l'approche d'Équipe Canada, nous avons obtenu un accord qui est bon pour les travailleurs, les entreprises et les familles canadiennes dans tout le pays.


Postulez pour représenter le Conseil consultatif des gens d’affaires de l’APEC


Le gouvernement du Canada est à la recherche de candidatures de Canadiens divers et talentueux de partout au pays qui souhaitent représenter le Canada au sein du conseil consultatif des entreprises de la Coopération économique Asie-Pacifique (APEC).


Les représentants aideront les entreprises canadiennes à prospérer dans la région Asie-Pacifique, maintenant et dans l'économie mondiale post-COVID-19. Pour poser votre candidature, cliquez sur le lien ci-dessous :
https://www.international.gc.ca/…/not…/2020-06-12-abac.aspx…


Traitement des passeports


Le programme de passeport prévoit d'étendre ses services au-delà des exigences de traitement urgent le 13 juillet (sous réserve de modifications) pour inclure ce qui suit :
L'évaluation des circonstances sera faite au cas par cas, y compris :


L'extension des services aux clients ayant un besoin critique de passeport, mais qui ne répondent pas aux raisons valables de service critique (c'est-à-dire : achat d'un logement à l'étranger, demande d'inscription dans une école à l'étranger, ouverture d'un compte bancaire à l'étranger, comme pièce d'identité, etc. )


Service accéléré - Express (50 $) et Service urgent (110 $)

Services essentiels pour les clients à l'étranger et aux États-Unis pour répondre aux exigences de résidence et faciliter les voyages.


Veuillez continuer de rester en sécurité et en bonne santé,

Mise à jour de la COVID-19 du 2 juillet

J’espère que vous avez pu profiter de la fête du Canada. Vue qu’elle était très différente des autres, il est quand même important pour prendre l’opportunité d’apprécier le pays incroyable dans lequel nous vivons.

J’ai apprécié les évènements virtuels qui ont eu lieu dans plusieurs coins de la circonscription. Je veux remercier Joanne Cutler, Merv Middling, le maire Mitchell Brownstein et la ville de Côte Saint-Luc pour l’organisation de performances dans les résidences de personnes âgées. Un bon travail fait par tout le monde!

Je veux aussi remercier la GRC et la Service de police d’Ottawa pour leur gestion de la situation troublante à la résidence de la Gouverneure générale ce matin. Je suis ravi que tout monde est en sécurité et que le suspect a été appréhende sans incident.

Veuillez trouver ci-dessous quelques informations importantes diffusées depuis notre dernière mise à jour.

Lancement de propositions pour l'initiative Supporter les communautés noires au Canada

Notre gouvernement a mis en place une initiative de soutien aux communautés noires canadiennes et investit 25 millions de dollars dans des projets et des aides en capital pour célébrer, partager les connaissances et renforcer les capacités des communautés noires canadiennes dynamiques.

Cette initiative reflète l'engagement de longue date du gouvernement en faveur de la diversité et de l'inclusion sociale. Il s'agit également d'une nouvelle étape dans l'engagement du gouvernement en faveur de la Décennie internationale des Nations Unies pour les personnes d'ascendance africaine.

Un appel à propositions vient d'être lancé dans le cadre de cette initiative pour inviter les organisations admissibles dirigées par des Noirs à soumettre des propositions allant jusqu'à 100 000 $ pour des projets d'immobilisations tels que

​l'achat d'équipements liés au travail ; et/ou
entreprendre la rénovation et la modernisation des espaces communautaires et de travail existants afin d'améliorer leur fonctionnalité.

Le processus se déroulera entre le 26 juin et le 27 juillet 2020. Les sélections seront annoncées à la fin du mois de septembre 2020.

Pour en savoir plus sur le processus de candidature et le guide de cet appel à propositions, consultez le site web d'Emploi et Développement social Canada. Ne dépassez pas la date limite!

Demander un financement pour des projets visant à améliorer les lieux de travail et les espaces communautaires des organisations dirigées par des Noirs

https://www.canada.ca/…/fin…/appuyer-communautes-noires.html

Guide du candidat : Financement de projets visant à améliorer les lieux de travail et les espaces communautaires des organisations dirigées par des Noirs

https://www.canada.ca/…/appuyer-commun…/guide-demandeur.html

Nous aimerions vous inviter à participer à une séance d'information sur l'appel à propositions (APC) "Soutenir les communautés noires canadiennes".

Les séances d'information d'une heure auront lieu le mardi 7 juillet 2020 à 11 heures, heure de l'Est, en français, et à 13 heures, heure de l'Est, en anglais.

Pour participer à la séance d'information et recevoir les instructions pour s'inscrire en ligne ou par téléconférence, veuillez envoyer un courriel à Emploi et Développement social Canada à [email protected] Dans votre courriel, veuillez préciser la langue que vous préférez (anglais ou français). Vous pouvez également envoyer toutes vos questions à la même adresse électronique.

Fonds pour l’accessibilité

Par l’appel de propositions sous le Fonds pour l’accessibilité du gouvernement, nous voulons engager et inciter les jeunes leaders à faire du bénévolat et à collaborer avec des organisations communautaires locales, afin d’obtenir un financement pouvant atteindre 10 000 $ pour des projets favorisant l’accessibilité.

Cet appel de déclarations d’intérêt donne aux jeunes bénévoles la chance de changer les choses dans leur collectivité et de faire connaître le Fonds pour l’accessibilité.Les jeunes qui souhaitent participer doivent relever des obstacles à l’accessibilité dans les lieux publics ou les milieux de travail de leur collectivité ou des collectivités avoisinantes et trouver des organisations désireuses de travailler avec eux pour préparer une demande de financement au Fonds pour l’accessibilité afin de mettre en œuvre un projet.

Cette initiative aide les jeunes de 15 à 30 ans à accroître la sensibilisation aux besoins en matière d’accessibilité dans leur collectivité, à acquérir une expérience précieuse, notamment en apprenant la marche à suivre pour présenter une demande de financement gouvernemental, et à perfectionner leurs compétences en présentation. Ils peuvent aussi renforcer leur sentiment de responsabilité sociale en faisant du bénévolat, ce qui aura une incidence positive sur la vie des personnes en situation de handicap de leur collectivité.

Environ 125 projets à travers le Canada seront financés. Ces projets visant à accroître l’accessibilité des installations communautaires et des milieux de travail partout au Canada. Les organismes sans but lucratif et à but lucratif (qui emploient au maximum 99 équivalents temps plein), les petites municipalités (comptant moins de 125 000 habitants), les organisations autochtones (y compris les conseils de bande, les conseils tribaux et les gouvernements autonomes) et les gouvernements territoriaux peuvent présenter une demande afin d’obtenir un financement d’au plus 10 000 $ pour leur projet.

À travers le Canada nous changeons notre façon d’interagir avec les autres autour de nous pour empêcher la propagation du COVID. Les jeunes et tous Canadiens doivent consulter régulièrement leurs autorités sanitaires régionales et locales pour les dernières lignes directrices pour protéger eux-mêmes pendant le processus.

Cette année, plutôt que de disposer de 12 mois pour achever un projet, les organismes qui présenteront une demande de financement disposeront de 24 mois. De plus, les projets dont le financement sera approuvé seront désormais financés dans leur intégralité, jusqu’à concurrence de 100 000 $.

Les organismes ont jusqu’au 13 juillet 2020 pour présenter une demande au canada.ca/fonds-accessibilite.

Les jeunes défenseurs de l’accessibilité intéressés peuvent postuler à la page web disponible ici : https://www.canada.ca/…/fonds-accessibilite-innovation-jeun…

L’appel de déclarations d’intérêt pour les jeunes leaders prendra fin le 30 octobre 2020.

Soutien pour les étudiants de niveaux secondaire et les jeunes diplômés

La semaine passée, le Premier ministre a annoncé une aide globale de près de 9 milliards de dollars pour les étudiants de l'enseignement supérieur et les jeunes diplômés. Ce plan leur apportera le soutien dont ils ont besoin cet été, les aidera à poursuivre leurs études à l'automne et permettra à nombre d'entre eux d'acquérir l'expérience nécessaire pour lancer leur carrière.

Dans le cadre de la contribution d'Innovation, Science et Industrie, nous avons fourni des fonds pour les investissements dans les programmes Mitacs, CNJ, Ordinateurs pour les écoles et plus, et la table ronde des affaires + de l’enseignement supérieur afin d'aider les jeunes Canadiens à trouver des stages rémunérés et à acquérir les compétences dont ils ont besoin pour démarrer leur carrière.

Nous aidons les jeunes Canadiens à passer le cap :

​Créer 5 000 nouveaux stages pour les étudiants des collèges et universités du Canada dans les petites et moyennes entreprises. Cela se fera par l'entremise de Mitacs. Le financement de 40 millions de dollars permettra également d’établir des partenariats avec de nouvelles industries et d’offrir des stages aux étudiants d’un plus grand nombre de domaines d'études.

Mitacs est un organisme à but non lucratif qui favorise la croissance et l'innovation au Canada en résolvant les problèmes des entreprises grâce aux solutions de recherche des établissements d'enseignement.

Augmenter de 40 millions de dollars le financement du programme Compétences numériques pour les jeunes (CNJ) https://www.ic.gc.ca/eic/site/122.nsf/fra/accueil pour aider les diplômés d’établissements d’enseignement supérieur à acquérir une expérience professionnelle. CNJ offre des opportunités de subventions salariales et à mettre les jeunes en contact avec des petites et moyennes entreprises et des organismes à but non lucratif.

Verser 6,7 millions de dollars dans le programme Ordinateurs pour les écoles et plus. https://www.ic.gc.ca/eic/site/cfs-ope.nsf/fra/accueil Ce programme fondé sur un partenariat consiste à remettre à neuf des ordinateurs et appareils électroniques excédentaires donnés et à les distribuer à des écoles, bibliothèques, organisations à but non lucratif, communautés autochtones et Canadiens à faible revenu. Il propose également des stages pratiques et rémunérés aux jeunes.

Ces stages leur permettent d’acquérir des compétences numériques de pointe et de cumuler de l’expérience en matière gestion de projet, de travail d'équipe et de communication.

Créer de 5 000 à 10 000 opportunités supplémentaires d'apprentissage intégré au travail par le biais de la table ronde des affaires + de l’enseignement supérieur (TRAES). La TRAES lancera aux étudiants de partout au pays le défi d’élaborer des solutions créatives en réponse aux besoins actuels et futurs du secteur, tels que définis par l'industrie canadienne. Ce défi national s’adressant aux étudiants contribuera à mettre en relation les petites et moyennes entreprises canadiennes avec la prochaine génération de talents au Canada.

Possibilités d’emploi au gouvernement fédéral

Aujourd’hui le gouvernement fédéral a annoncé que les candidatures sont ouvertes pour le poste de Président et premier dirigeant, Société canadienne d'hypothèques et de logement. Les candidats doivent appliquer pour ce poste d’ici le 30 juillet. J’encourage tous les candidats qualifiés de se présenter.

https://bcpgec.njoyn.com/CL3/xweb/XWeb.asp…

Levée de fonds importante pour aider VMR-Ensemble-TMR Together

La pandémie de Covid-19 a plongé toute la population dans des défis sans précédent.

C’était au mois de mai dernier en apprenant que tous les résidents et tout le personnel du CHSLD Vigi Mont-Royal étaient atteints de la Covid-19, que Said Metaich, Elias El Hayek, Maya Chammas, Karine Barrette et Brigitte Mack ont voulu faire quelque chose pour aider. Quelques jours plus tard, c’était sous le nom de VMR Ensemble-TMR que commençait l’entre-aide pour Vigi Mont-Royal.

Voulant que ce soit un effort de la communauté pour la communauté, il y a présentement une levée de fonds auprès des résidents de VMR afin de pouvoir acheter de nos commerçants locaux qui eux aussi ont été affectés par la Covid-19, des repas, des collations, de l’équipement de protection personnelle pour en nommer que quelques-uns.

Depuis le 18 mai, l’équipe de VMR Ensemble remet des articles ou de la nourriture à Vigi Mont-Royal qui ont soit été offerts ou qui ont été acheté de nos commerçants locaux avec les fonds amassés. Ceci, dans le but de soutenir les 300 employés et les nombreux résidents qui sont si fragiles.

Pour faire un don à VMR Ensemble - TMR Together cliquez sur le lien GoFundMe https://www.gofundme.com/f/covid19-emergency-fund-mtl de notre partenaire Operation Rainbow MTL et assurez-vous de cliquer sur l'onglet "référé par" et choisissez "TMR / VMR”.

Si vous avez des questions, n’hésitez pas à envoyer un courriel à [email protected]

Veuillez rester en sécurité et en santé.

Mise à jour de la COVID-19 du 26 juin

Comme je l'ai mentionné mardi, nous avions prévu que notre prochaine mise à jour ne viendrait que le jeudi 2 juillet. Mais j'ai également mentionné que s'il y avait des informations importantes à transmettre, nous ferions des mises à jour spéciales pour nous assurer que vous les recevez en temps voulu.

Il y a beaucoup d'étudiants dans notre circonscription et de nombreuses organisations communautaires à la recherche de bénévoles.

C'est pourquoi les dernières informations sur la Bourse canadienne pour le bénévolat étudiant ont maintenant été annoncées, ainsi que des mesures supplémentaires de soutien aux étudiants, et je veux m'assurer que toutes les personnes admissibles pourront profiter de cette opportunité.

En plus des nouvelles informations destinées aux étudiants et aux organisations à but non lucratif, nous venons d'annoncer le lancement officiel de l'extension du CUEC par les plus grandes banques canadiennes, des investissements supplémentaires dans la recherche COVID-19 et de diffuser des informations importantes pour les Canadiens qui envisagent de voyager à l'étranger. Tout cela est résumé ci-dessous.

Informations sur les mises à jour et les nouvelles aides aux étudiants

Hier, le Premier ministre a annoncé des mises à jour importantes ainsi que de nouvelles mesures visant à soutenir davantage les étudiants en ces temps difficiles. Ces mesures comprennent :​

​Création de 10 000 nouveaux emplois pour les jeunes de 15 à 30 ans dans le cadre du programme Emplois d'été Canada
Ce nouveau financement de plus de 60 millions de dollars permettra d'élargir l'objectif actuel de placement professionnel de 70 000 à 80 000, créant ainsi 10 000 placements supplémentaires pour les jeunes de 15 à 30 ans.

Le programme offre des subventions salariales aux employeurs afin qu'ils puissent offrir une expérience professionnelle de qualité aux jeunes Canadiens et les aider à acquérir les compétences dont ils ont besoin pour faire la transition vers le marché du travail.

​Nouvelles informations disponibles pour la Bourse canadienne pour le bénévolat étudiant (BCBE)

​Le programme BCBE se déroulera du 25 juin 2020 au 31 octobre 2020 et offrira aux étudiants et diplômés récents de l'enseignement supérieur éligibles la possibilité de servir leur communauté et de recevoir une bourse de 1 000 à 5 000 dollars.

Pour être admissibles à la subvention, les participants doivent être âgés de 30 ans ou moins, être citoyens canadiens, résidents permanents ou étudiants ayant le statut de réfugié, et soit :
être inscrit dans un établissement d'enseignement post-secondaire et le fréquenter au cours des semestres du printemps, de l'été ou de l'automne 2020 ;
avoir récemment obtenu un diplôme d'études postsecondaires (au plus tôt en décembre 2019) ; ou
​étudier à l'étranger et résider actuellement au Canada.
Pour faire une demande, allez à : https://application.jeveux-aider.org/

​​Les étudiants de l'enseignement supérieur et les jeunes diplômés doivent s'inscrire au plus tard le 21 août 2020 pour pouvoir bénéficier de la bourse. Les demandes complètes pour la BCBE doivent être soumises au plus tard le 6 novembre 2020, et les participants ne pourront compter que les heures accumulées du 25 juin au 31 octobre 2020.

​​Les étudiants qui ont reçu la PCU ne sont pas éligibles pour la BCBE. Les étudiants qui reçoivent la PCUE sont admissibles à la BCBE. Tous les étudiants de niveau postsecondaire et les diplômés récents jusqu'à l'âge de 30 ans, qui répondent aux critères d'admissibilité, recevront la bourse en espèces en fonction du nombre d'heures complétées. Les niveaux sont les suivants :

​1 000 $ pour 100 heures
2 000 dollars pour 200 heures
3 000 dollars pour 300 heures
4 000 dollars pour 400 heures
5 000 dollars pour 500 heures

​​Un étudiant devra fournir les documents suivants lors de la procédure de demande de BCBE :

​une copie d'un permis de conduire valide, d'une pièce d'identité provinciale ou d'un passeport valide ; et
une carte d'étudiant ou une lettre d'acceptation d'un établissement accrédité (universités, collèges et établissements d'enseignement autochtones) pour le printemps/été/automne 2020 ; ou,

la preuve de l'obtention du diplôme au plus tôt en décembre 2019

​​Le mouvement UNIS contribuera à l'administration du programme de BCBE en fournissant un soutien en aval pour la sélection, l'intégration et la formation, et des fonctions de jumelage, en plus du versement de subventions aux participants admissibles. Ils aideront des dizaines de milliers d'étudiants et de jeunes diplômés de l'enseignement post-secondaire à trouver des placements dans des organisations à but non lucratif dans tout le pays, y compris des organisations caritatives, pendant toute la durée de cette initiative. Lorsque la plateforme sera lancée, plus de 20 000 opportunités de volontariat seront disponibles, et des dizaines de milliers d'autres le seront au cours de l'été.

​La plate-forme Je veux aider

​Les organisations à but non lucratif pourront soumettre des opportunités de bénévolat à la plateforme je veux aider. Les placements admissibles et de qualité seront affichés sur la plateforme, où les étudiants pourront rechercher et postuler à des opportunités dans leurs communautés.
Pour être éligible, un placement doit :

​être effectué au sein d'une organisation à but non lucratif, y compris les organismes de bienfaisance enregistrés
avoir lieu au Canada et soutenir la réponse du Canada à la COVID-19
être d'une durée minimale de deux heures par semaine pendant quatre semaines
respecter toutes les exigences applicables en matière de santé publique

De plus amples informations sur l'éligibilité des étudiants et des jeunes diplômés de l'enseignement supérieur et sur les organisations à but non lucratif proposant des stages sont disponibles sur les pages web suivantes :

https://pm.gc.ca/…/…/25/bourse-canadienne-benevolat-etudiant

https://pm.gc.ca/…/premier-ministre-annonce-du-soutien-les-…

Les étudiants et les organisations à but non lucratif qui ont des questions peuvent contacter [email protected] ou 1-833-521-0117.

Le CUEC élargie est désormais disponible auprès des grandes banques canadiennes

De nombreuses petites entreprises de la circonscription attendent avec impatience l'extension du programme CUEC pour les personnes ayant moins de 20 000 $ de revenus d'emploi. Je suis heureux de vous informer que le programme élargi est maintenant en ligne et disponible par l'intermédiaire des grandes banques canadiennes. Je crois savoir que de plus en plus de prêteurs, y compris des coopératives de crédit, offriront ce produit dans un avenir très proche.

Pour les entreprises dont le revenu total de l'emploi est inférieur ou égal à 20 000 dollars, vous aurez besoin de ce prêt :

​Votre numéro d'entreprise (NE) de l'ARC (9 chiffres)
Pour les entreprises constituées en société, vous aurez besoin d'une copie de votre T2 2018 ou 2019.
Pour tous les autres types d'entreprises non constituées en société, vous aurez besoin d'une copie de votre T1 2018 ou 2019.

Preuve des dépenses éligibles non différables que vous étiez ou êtes contractuellement tenu de payer en 2020 (par exemple, une copie du bail avec le propriétaire de l'emprunteur pour l'année 2020, des copies des contrats matériels, etc.).

Je vous suggère de consulter le site internet de votre banque pour obtenir plus d'informations sur ce prêt et savoir si vous y avez droit.

Investissement dans les projets de recherche COVID-19

Hier, la ministre de la santé Patty Hajdu a annoncé un investissement de 109 millions de dollars sur un an dans 139 projets de recherche COVID-19 dans tout le pays. Ces projets de recherche visent à accélérer le développement, les tests et la mise en œuvre de mesures destinées à atténuer la propagation rapide du virus.

Cet investissement s'inscrit dans le cadre de l'intervention rapide et continue du gouvernement du Canada en matière de recherche pour relever les défis sanitaires de la pandémie de COVID-19. Les équipes de recherche annoncées aujourd'hui concentreront leurs efforts sur le ralentissement et l'arrêt de la propagation de COVID-19 ainsi que sur l'amélioration de notre réponse à toute future pandémie de ce type au Canada et dans le monde.

Le 15 juin 2020, 98 787 cas de COVID-19 et 8 146 décès ont été confirmés au Canada. Le nombre total de cas dans le monde a dépassé les 7 millions et plus de 400 000 décès (rapport en anglais seulement) dus au coronavirus ont été signalés.

Ce financement est un autre exemple de l'engagement du gouvernement à soutenir les recherches les plus innovantes visant à améliorer la santé de nos populations.

Quelle est la contribution des équipes de recherche financées à l'avancement de la recherche COVID-19 ?

Les 139 équipes de recherche situées dans tout le Canada accéléreront le développement de nouvelles connaissances sur COVID-19 et contribueront à lutter contre sa propagation et ses effets négatifs sur les individus et les communautés. Elles concentreront leurs travaux sur la compréhension de la sécurité, de l'efficacité, de l'efficience, de l'éthique et de la mise en œuvre de ces domaines :

​Les vaccins, les diagnostics ou les traitements, tels que, mais sans s'y limiter :

Examiner les aspects des vaccins liés aux maladies immunitaires et à la facilitation de l’infection par des anticorps
Tester les thérapies existantes pour prévenir et traiter l'infection par COVID-19
Diagnostic sur le lieu de soins pouvant être appliqué à domicile et/ou dans des endroits éloignés
Corrélats de protection basés sur les données des tests de sérosurveillance pour l'infection COVID-19
Application de thérapies antivirales pour les patients dont on prévoit qu'ils auront des résultats défavorables.
​Gestion clinique et interventions du système de santé, telles que, mais sans s'y limiter à :

​la prise de décision concernant l'allocation des ressources, y compris l'accès à des équipements tels que les ventilateurs et les équipements de protection individuelle (ÉPI) ainsi qu'aux thérapeutiques

les interventions visant à planifier, à développer ou à corriger la capacité de pointe ainsi que l'organisation des soins et du personnel de santé

la gestion de COVID-19 dans les cas de comorbidités telles que le diabète ou les affections cardiorespiratoires l'accès à des approches de gestion clinique pertinentes et opportunes et leur mise en œuvre, telles que les soins virtuels et les lignes directrices connexes ou la prise en charge non hospitalière des cas, y compris dans les régions éloignées ou les communautés autochtones
les mesures de prévention et de contrôle des infections
des interventions et des stratégies visant à atténuer l'impact sur les soins non COVID

​la génomique au niveau de la population qui détermine les différences de sensibilité et de gravité des différents cas de COVID-19

Les réponses sociales, politiques et de santé publique et les conséquences indirectes qui en découlent, telles que, mais sans s'y limiter :

les stratégies de confinement au niveau de la population, telles que l'éloignement physique, la quarantaine et les restrictions de voyage
la communication en matière de santé publique et l'engagement des citoyens
les incidences des décisions/mesures externes sur l'autodétermination et l'autonomie des peuples autochtones (Premières nations, Inuits et Métis)
la mise à l'échelle des systèmes d'évaluation et de diagnostic, de tests et de suivi

le développement et la conception de données en temps réel pour les modèles de prévision ou de prédiction et les études d'observation qui éclairent l'élaboration des politiques
Certains projets se concentreront sur l'élargissement ou la réorientation de projets issus du premier concours de réponse rapide COVID-19, par exemple, et amplifieront ou adapteront les essais cliniques nationaux et internationaux existants ainsi que les réseaux et plateformes de recherche connexes. Les projets comprendront des collaborations internationales et/ou des recherches multi-sites/multi-juridictionnelles.

Quels sont les objectifs des équipes ?

Les équipes auront pour but de :

​Accélérer la disponibilité de preuves de haute qualité et en temps réel pour soutenir la réponse rapide du Canada à la pandémie mondiale afin de mieux prévenir, détecter, traiter et gérer la COVID-19 ;

Développer, tester et étudier la mise en œuvre d'interventions efficaces pour prévenir, détecter, traiter et gérer la COVID-19 au niveau individuel et/ou de la population en réorientant ou en amplifiant les plateformes de recherche, les réseaux et les essais existants, ainsi qu'en finançant de nouveaux projets de recherche au sein des infrastructures de recherche existantes et établies ;

Permettre l'engagement et la coordination du Canada dans les essais à grande échelle nationaux et internationaux et mieux permettre la collecte et le partage harmonisés des données, les études quasi-expérimentales et observationnelles, et l'évaluation rapide à grande échelle de l'impact ;

Fournir des données probantes pour éclairer la gestion clinique et du système de santé et les interventions en santé publique, et/ou la prise de décision et la planification au sein et entre les juridictions au Canada et à l'étranger
Renforcer les efforts de collaboration locaux, nationaux et/ou internationaux, y compris dans les pays à faible et moyen revenu, afin d'atténuer la propagation rapide de COVID-19 et ses conséquences négatives.

Voici quelques exemples de projets menés par les équipes de recherche :

​Juste en face de notre circonscription, la Dr Caroline Quach-Thanh et son équipe du Centre de recherche - CHU Sainte-Justine étudieront le risque de réinfection du COVID-19 chez les travailleurs de la santé déjà infectés par le virus. Ces résultats permettront aux décideurs de santé publique de comprendre comment procéder à la gestion de la pandémie et révéleront si l'immunité des troupeaux est ou non une cible à viser.

Le Dr John Bell et son équipe de l'Institut de recherche de l'hôpital d'Ottawa travailleront avec des scientifiques de tout le Canada pour mettre rapidement au point un vaccin COVID-19 afin de prévenir une deuxième vague d'infections. Bien que l'éloignement physique soit une stratégie efficace à court terme, un vaccin est nécessaire pour assurer une protection durable contre COVID-19.

À l'université de Colombie-Britannique, le Dr Deborah Money et son équipe étudieront les effets de COVID-19 sur la grossesse. Cela permettra aux prestataires de soins de maternité de savoir si le virus peut être transmis de la mère au fœtus, et comment soigner au mieux les femmes enceintes atteintes de COVID-19.

Le Dr Andrea Beaumann et son équipe de l'université McMaster examineront le système de soins de longue durée au Canada. La majorité des décès dus à COVID-19 au Canada ont été liés aux établissements de soins de longue durée, et cette recherche fournira des informations sur ce qui a mal tourné.

À l'Université d'Ottawa, le Dr Josephine Etowa et son équipe se concentreront sur les effets de COVID-19 pour les communautés africaines, caribéennes et noires. Cette recherche examinera les inégalités en matière de santé que COVID-19 présente pour ces communautés, et renforcera les pratiques du système de santé.

Le Dr Rudolf Uher et son équipe de l’Autorité sanitaire de la Nouvelle-Écosse étudieront les effets de la pandémie de COVID-19 sur la santé mentale. Des facteurs tels que l'isolement social et l'incertitude financière, qui prévalent pendant la pandémie, peuvent déclencher une détérioration de la santé mentale. L'équipe du Dr Uher surveillera la santé mentale des parents et l'impact des luttes des parents en matière de santé mentale sur les enfants.

D'où vient ce financement ?

L'investissement total pour cette réponse rapide en matière de recherche est de plus de 109 millions de dollars. Le gouvernement du Canada finance cette recherche par l'intermédiaire des Instituts de recherche en santé du Canada (IRSC) et du Centre de recherches pour le développement international (CRDI), en partenariat avec Alberta Innovates (AI), la Michael Smith Foundation for Health Research (MSFHR), Research Manitoba (RM), Research Nova Scotia (RNS), Saskatchewan Health Research Foundation (SHRF) et la Fondation de recherche en santé du Nouveau-Brunswick (FRSNB).

​La contribution des IRSC s'élève à 102,6 millions de dollars.
L'Institut du vieillissement des IRSC contribue à hauteur de 300 000 dollars sur les 102,6 millions de dollars des IRSC pour financer la recherche dans les domaines d'intérêt suivants : recherche sur les vaccins, traitement et essais cliniques incluant les personnes âgées, éthique, etc.

Le CRDI fournit 6,6 millions de dollars pour soutenir des projets avec des chercheurs/collaborateurs d'institutions de recherche basées dans des pays à faible et moyen revenu
Les organismes provinciaux de financement de la recherche suivants se sont également engagés à financer des projets de recherche basés dans leurs provinces respectives :

​MSFHR (Colombie-Britannique) fournit 150 000
AI contribue à hauteur de 100 000 dollars
RM fournit 100 000 dollars
RNS fournit 100 000 dollars
La SHRF contribue à hauteur de 50 000 dollars
L'investissement total pour ces projets de recherche est de 109,7 millions de dollars.

Comment les bénéficiaires ont-ils été choisis ?

Les décisions de financement des IRSC sont fondées sur un examen par les pairs. Lors de l'examen par les pairs, les demandes sont attribuées à des examinateurs - des collègues chercheurs qui possèdent l'expérience et l'expertise nécessaires pour évaluer correctement la qualité de la demande.

Les pairs examinateurs évaluent les demandes et les notent en utilisant un ensemble défini de critères d'évaluation. Les décisions de financement ont été prises afin d'équilibrer le financement entre les différents domaines de recherche. Les processus d'examen par les pairs des IRSC sont définis par les principes de confidentialité, d'absence de conflit d'intérêts, d'équité et de transparence.

Les détails du processus d'examen par les pairs pour ce concours sont disponibles sur cette page (lien vers la page Web des résultats).

Comment vous êtes-vous assuré que votre processus de financement était équitable et incluait les groupes défavorisés ?

Les IRSC s'engagent à créer un système de financement équitable en identifiant et en éliminant les préjugés systématiques envers tout individu ou groupe qui entraveraient l'accès aux fonds des IRSC. Dans ce concours, les IRSC ont traité les demandes liées à la recherche en santé autochtone (RSA) et les demandes soumises en français comme des cohortes distinctes. Cette approche a permis de garantir que

1) les demandes RSA représentent 4,6 % du budget total du concours. C'est l'un des engagements du Plan d'action des IRSC pour bâtir un avenir plus sain pour les Premières nations, les Inuits et les Métis. 2) La proportion de demandes soumises en français est approximativement égale à la proportion de subventions financées à l'appui de la Loi sur les langues officielles.

Veuillez noter que toutes les demandes financées par le biais de la péréquation se sont retrouvées dans les 15 % supérieurs du concours.

Comment cette deuxième compétition de réponse rapide COVID-19 se compare-t-elle à la première compétition de réponse rapide ?

S'appuyant sur un investissement initial de 55,3 millions de dollars pour soutenir 100 projets de recherche sur COVID-19 annoncé en mars, le nouvel investissement de plus de 109 millions de dollars permettra aux chercheurs d'accélérer le développement, les essais et la mise en œuvre de contre-mesures médicales et sociales pour atténuer la propagation rapide de COVID-19 et ses conséquences négatives sur les personnes, les communautés et les systèmes de santé.

Sur le plan opérationnel, le deuxième concours a été géré de la même manière que le premier concours de réaction rapide. Les objectifs et les domaines de recherche ont été affinés pour être applicables aux principales lacunes et priorités pertinentes dans le contexte actuel de COVID-19.

En outre, les IRSC prévoient de mettre en œuvre les mesures essentielles suivantes qui compléteront le premier concours de réponse rapide et les suivants :

Les IRSC ont publié les résultats du concours de financement sur leur site Web aujourd'hui, par le biais de leur base de données des décisions de financement (BDDF).

Affaires mondiales Canada rappelle aux Canadiens de suivre les conseils officiels en matière de voyage

Alors que certains pays se préparent à ouvrir partiellement leurs frontières, le gouvernement du Canada souhaite rappeler à tous les Canadiens qu'un avis aux voyageurs du monde entier visant à éviter tout voyage non essentiel à l'extérieur du Canada reste en vigueur. Nous continuons également à conseiller aux voyageurs d'éviter tout voyage en bateau de croisière jusqu'à nouvel ordre.

Au cours des derniers mois, Affaires mondiales Canada a entrepris l'opération consulaire la plus vaste et la plus complexe jamais entreprise par le Canada pour aider les Canadiens à rentrer chez eux pendant la pandémie COVID-19.

Le gouvernement du Canada a en grande partie terminé cette opération et prévoit les derniers vols restants dans les prochaines semaines.

On ne prévoit pas de vols supplémentaires facilités pour ramener les Canadiens chez eux. Bien que nous fassions tout notre possible pour aider les Canadiens à l'extérieur du pays, nous sommes conscients que beaucoup d'entre eux pourraient devoir rester à l'étranger.

Nous vous conseillons vivement de suivre les conseils officiels du gouvernement du Canada en matière de voyage afin d'assurer votre sécurité personnelle. Nous encourageons les Canadiens à discuter avec leur fournisseur d'assurance voyage de la possibilité de prolonger leur police d'assurance en cas de besoin et de savoir s'ils sont couverts pour un traitement médical s'ils sont infectés par la COVID-19.

Nous reconnaissons que la vie des Canadiens à l'étranger a été fortement touchée par la pandémie de COVID-19. Ceux qui restent à l'étranger peuvent éprouver des difficultés à obtenir des produits et services essentiels et peuvent être confrontés à des mesures de santé publique strictes, à des restrictions de mouvement et à des quarantaines.

Malgré les défis posés par la pandémie COVID-19, le Canada continue de travailler avec les gouvernements du monde entier pour s'assurer que les Canadiens à l'étranger reçoivent tout le soutien médical et continu nécessaire.

Nous reconnaissons que la vie des Canadiens à l'étranger a été fortement touchée par la pandémie de COVID-19. Ceux qui restent à l'étranger peuvent éprouver des difficultés à obtenir des produits et services essentiels et peuvent être confrontés à des mesures de santé publique strictes, à des restrictions de mouvement et à des quarantaines.

Malgré les défis posés par la pandémie COVID-19, le Canada continue de travailler avec les gouvernements du monde entier pour s'assurer que les Canadiens à l'étranger reçoivent tout le soutien médical et continu nécessaire.

Si vous êtes actuellement à l'étranger, vous devriez le faire :

​Consulter régulièrement les Conseils aux voyageurs et avertissements du gouvernement du Canada sur le site Web voyage.gc.ca pour obtenir des renseignements sur les mesures mises en place dans votre région

Lisez nos conseils pour les Canadiens à l'étranger dans la section COVID-19 : Votre sécurité à l’extérieur du Canada
inscrivez-vous à notre service d'inscription des Canadiens à l'étranger pour recevoir des mises à jour importantes
se tenir au courant de l'évolution de la situation grâce à notre application Bon voyage Smart et à nos pages Twitter et Facebook

Notre première priorité reste la santé et la sécurité des Canadiens. Si vous avez besoin de soins médicaux ou d'un soutien psychologique pendant votre séjour à l'étranger, nos agents peuvent vous aider à trouver les services d'urgence locaux et l'hôpital le plus proche. Contactez le bureau du gouvernement du Canada le plus proche ou le Centre de surveillance et d'intervention d'urgence pour obtenir de l'aide.

Passez une bonne fin de semaine!

Mise à jour de la COVID-19 du 23 juin

Chers amis,

Je tiens à souhaiter à tous une très bonne fête de la Saint-Jean-Baptiste/ Fête nationale du Québec demain. Je souhaite également à tout le monde une fête du Canada spectaculaire le 1er juillet. Nous avons la chance de vivre dans l'un des plus grands pays du monde, où nous pouvons célébrer nos propres identités uniques tout en étant fiers d'être tous Canadiens. Nous savons que nos différences de langue, de culture, de race, d'ethnicité, de religion, d'orientation sexuelle et d'identité de genre, ainsi que d'autres variables, sont une source de richesse et de diversité et constituent une force positive dans cette merveilleuse tapisserie que nous appelons le Canada.

Bien que nous ne puissions pas célébrer ces deux fêtes comme nous le ferions normalement (lors de grands rassemblements avec de la musique, des feux d'artifice et des jeux), les progrès que nous avons réalisés récemment nous permettent encore de les célébrer avec d'autres, même si c'est de façon plus limitée. Grâce au ministre du Patrimoine Steven Guilbeault et à son incroyable équipe, des célébrations virtuelles nationales de la fête du Canada auront lieu tout au long de la journée. Je vous invite à consulter la page Web suivante pour trouver tous les événements prévus pendant la journée et la soirée, y compris un montage des meilleurs feux d'artifice de la fête du Canada des années passées : https://www.canada.ca/fr/patrimoine-canadien/campagnes/fete-canada/celebrations-en-ligne.htmlhttps://www.canada.ca/fr/patrimoine-canadien/campagnes/fete-canada/celebrations-en-ligne.htmlhttps://www.canada.ca/fr/patrimoine-canadien/campagnes/fete-canada/celebrations-en-ligne.html

Mises à jour

Depuis le début de la pandémie, j'ai fourni une mise à jour quotidienne chaque jour de la semaine. Je comprends la nécessité de tenir mes électeurs informés en temps de crise et j'ai fait de mon mieux pour envoyer toutes les informations pertinentes en temps utile, puis pour répondre aux centaines de réponses que nous avons reçues aux mises à jour. J'ai été surpris et très heureux de l'excellente réaction que j'ai reçue à ces mises à jour. Je pensais au départ que nous ne les ferions que pour la période de la pandémie, mais j'ai maintenant l'intention de les poursuivre régulièrement.

Toutefois, pour la période estivale, nous ferons généralement les mises à jour sur une base hebdomadaire plutôt que quotidienne. Ainsi, à partir d'aujourd'hui, notre prochaine mise à jour aura lieu le jeudi 2 juillet, puis elle continuera à être envoyée le jeudi jusqu'à la fête du travail. Mais nous enverrons également une mise à jour supplémentaire si une question urgente se pose ou si un changement est apporté à un programme COVID qui est d'une grande importance, afin que vous receviez les nouvelles en temps utile.

Déclaration du Premier ministre à l'occasion de la Journée nationale du souvenir des victimes de terrorisme

Aujourd'hui est la Journée nationale du souvenir des victimes de terrorisme et le 35e anniversaire de l'attentat à la bombe contre Air India, l'attentat terroriste le plus meurtrier de l'histoire du Canada. En travaillant avec nos partenaires nationaux pour mettre fin à l'extrémisme violent et en luttant contre la haine sous toutes ses formes, nous rendons hommage aux victimes et à tous ceux qui ont perdu la vie à cause d'actes de haine et de terrorisme.

Découvrez rapidement si vous êtes éligible à une aide financière lors de la COVID-19

Depuis le début de la pandémie, le gouvernement a créé toute une série de programmes et d'avantages différents pour aider les Canadiens et les entreprises en difficulté à cause de la COVID-19. Avec une telle quantité d'informations, il est parfois difficile de savoir ce qu'il faut chercher.

C'est pourquoi le gouvernement a créé un outil en ligne utile qui vous permet de découvrir plus rapidement les prestations fédérales auxquelles vous ou votre entreprise pouvez prétendre, et comment y accéder. Si vous souhaitez utiliser cet outil en ligne, consultez la page web suivante : https://covid-prestations.alpha.canada.ca/fr/debuthttps://covid-prestations.alpha.canada.ca/fr/debuthttps://covid-prestations.alpha.canada.ca/fr/debut

Bien à vous,

 

Mise à jour de la COVID-19 du 22 juin

Chers amis,

Périodiquement, j'essaie de mettre en lumière certaines des œuvres de charité extraordinaires qui ont été accomplies dans notre circonscription depuis le début de la pandémie. Ce travail est effectué par des organisations établies, mais aussi par de nouveaux groupes qui ont vu le jour pour accomplir des tâches spécifiques. J'ai déjà mentionné l'excellent travail de la Fondation Nellie, dirigée par David Lisbona avec l’aide de Melissa Margles, Mitch, Pam Kujavsky et bien d'autres, pour livrer des provisions aux personnes âgées isolées.

La semaine dernière, je me suis joint à David pour présenter des bons d'alimentation à l'association de la communauté noire de CDN et à son exceptionnelle directrice exécutive, Tiffany Callender, et à son équipe.

Aujourd'hui, je tiens à souligner un autre effort local remarquable dirigé par l'incroyable et dynamique Leah Lasry et Benny Grauer qui se sont chargés de livrer des équipements de climatisation et des ventilateurs aux personnes âgées qui souffrent de cette vague de chaleur. Voici un lien vers une entrevue de la CBC avec Evelyn Israel, 92 ans, et Leah qui explique la valeur de cet effort. C'est très touchant : https://www.cbc.ca/listen/live-radio/1-78-all-in-a-weekend/clip/15783351-ac-for-seniors-raises-dollar50k-to-help-seniors-beat-the-heathttps://www.cbc.ca/listen/live-radio/1-78-all-in-a-weekend/clip/15783351-ac-for-seniors-raises-dollar50k-to-help-seniors-beat-the-heathttps://www.cbc.ca/listen/live-radio/1-78-all-in-a-weekend/clip/15783351-ac-for-seniors-raises-dollar50k-to-help-seniors-beat-the-heat

Hier, j'ai fait un don à l'organisation et j'encourage ceux d'entre vous qui sont intéressés à visiter le site web et à faire de même. De même, si vous êtes une personne âgée isolée à risque ou si vous connaissez une personne qui a besoin d'un climatiseur, veuillez visiter le site et demander de l'aide. Voici la page web de l’organisation : <https://fr.acforseniors.ca/>https://fr.acforseniors.ca/

Déclaration du ministre des affaires mondiales concernant les accusations portées contre Michael Kovrig et Michael Spavor

Comme je l'ai dit vendredi, c'est une parodie absolue que des accusations aient été officiellement portées contre Michael Kovrig et Michael Spavor. J'ai entendu de nombreuses personnes qui sont profondément préoccupées par ces actions totalement inacceptables du gouvernement chinois. Nous continuerons à exiger leur libération immédiate et à travailler avec nos partenaires internationaux à cette fin. Veuillez trouver la déclaration du ministre des affaires mondiales sur cette question : https://www.canada.ca/fr/affaires-mondiales/nouvelles/2020/06/le-canada-est-extremement-preoccupe-par-les-accusations-formelles-portees-contre-michael-kovrig-et-michael-spavor.htmlhttps://www.canada.ca/fr/affaires-mondiales/nouvelles/2020/06/le-canada-est-extremement-preoccupe-par-les-accusations-formelles-portees-contre-michael-kovrig-et-michael-spavor.htmlhttps://www.canada.ca/fr/affaires-mondiales/nouvelles/2020/06/le-canada-est-extremement-preoccupe-par-les-accusations-formelles-portees-contre-michael-kovrig-et-michael-spavor.html

Le ministre Gould annonce un soutien à la santé et aux droits sexuels et reproductifs

Les systèmes de santé étant à la peine pour répondre de manière adéquate à la pandémie mondiale, il est plus important que jamais de protéger les acquis en matière de santé et de droits sexuels et génésiques complets, y compris l'accès à l'avortement et à la contraception dans de bonnes conditions de sécurité, en veillant à ce que les services essentiels ne soient pas détournés.

Ma collègue Karina Gould, ministre du développement international, a annoncé aujourd'hui un financement de 93,7 millions de dollars pour garantir que chaque grossesse est désirée, que chaque naissance est sûre et que chaque fille et chaque femme est traitée avec la dignité et le respect qu'elle mérite. Une partie de ce financement fait partie de l'engagement annoncé par le Premier ministre Justin Trudeau en juin 2019.

Le soutien du Canada se concentrera sur des domaines souvent négligés dans l'aide au développement : éducation sexuelle complète et soutien aux adolescents ; défense des droits ; et planification familiale et contraception.

Il contribuera également à prévenir et à combattre la violence sexuelle et sexiste, notamment les mariages d'enfants, les mariages précoces et forcés, ainsi que les mutilations génitales féminines et l'excision, et soutiendra à la fois le droit de choisir un avortement sûr et légal et l'accès aux soins post-avortement. Le financement aidera les personnes les plus vulnérables en éliminant les obstacles auxquels sont confrontées les femmes marginalisées.

La politique féministe d'aide internationale du Canada continue de placer les femmes et les filles au centre de ses efforts de développement, notamment en veillant à ce que les systèmes de santé répondent aux besoins des femmes et des filles, en particulier en soutenant une santé et des droits sexuels et génésiques complets.

Les investissements financiers d'aujourd'hui aideront les principaux partenaires à soutenir les personnes les plus vulnérables en s'efforçant de garantir que des services essentiels continuent d'être fournis et que les progrès se poursuivent en matière de santé et de droits sexuels et génésiques.

Bien à vous,

 

Mise à jour de la COVID-19 du 19 juin

Chers amis,

Je voudrais commencer par souhaiter à tous les pères et grands-pères une très bonne fête des pères. En cette période ou notre société commence à réduire les restrictions, j'espère que tout le monde pourra être ensemble en personne cette fin de semaine et pas seulement virtuellement.

Chine

C'est avec une profonde déception que j'ai appris que Michael Kovrig et Michael Spavor ont tous deux étés formellement inculpés par les procureurs chinois. Ceci n'est malheureusement pas une surprise, mais c'est une véritable parodie. Le gouvernement va continuer à travailler dur par le biais d'une série de mesures publiques et privées pour essayer de faire rentrer chez eux le plus rapidement possible ces deux hommes qui ont été arbitrairement détenus et inculpés.

Fonds de soutien d'urgence COVID-19 pour soutenir les organismes chargés de la culture, du patrimoine et du sport : Mise en œuvre de la phase 2

Patrimoine canadien a lancé le premier volet de la phase 2 du Fonds d'urgence COVID-19 pour les organisations patrimoniales. Ce volet fournit 53 millions de dollars pour soutenir les organisations possédant des collections patrimoniales par le biais du volet d'urgence du Programme d'aide aux musées.

Les organisations à but non lucratif éligibles, telles que les musées, les archives, les sites historiques, les organisations autochtones, les communautés de langue officielle en situation minoritaire ou les musées municipaux et universitaires disposant de budgets séparés, pourront désormais demander un financement.

<https://pch-covid19.canada.ca/fr-CA/>https://pch-covid19.canada.ca/fr-CA/?<https://pch-covid19.canada.ca/fr-CA/>

De plus amples informations sur le prochain volet de la phase 2 seront annoncées prochainement.

25,7 millions de dollars de nouveaux fonds pour les musées nationaux et la Commission des champs de bataille nationaux

Les six musées nationaux du Canada - le Musée canadien pour les droits de la personne, le Musée canadien de l'histoire, le Musée canadien de l'immigration du Quai 21, le Musée canadien de la nature, le Musée des beaux-arts du Canada, le Musée des sciences et de la technologie du Canada et la Commission des champs de bataille nationaux - sont des institutions culturelles et historiques importantes. Elles jouent un rôle essentiel dans la préservation de notre patrimoine et l'éducation des Canadiens et sont des moteurs d'innovation.

Le gouvernement du Canada annonce donc un investissement d'urgence de 25,7 millions de dollars pour aider ces organismes à maintenir les services essentiels et à être prêts à rouvrir leurs portes au public une fois les mesures de précaution levées.

En raison de la pandémie COVID-19, les six musées nationaux et la Commission des champs de bataille nationaux ont fermé leurs portes le 14 mars 2020 afin de protéger la santé et la sécurité de leur personnel, des visiteurs et de tous les Canadiens.

Cet investissement majeur permettra de soutenir ces institutions nationales, qui sont essentielles à la préservation et à la présentation de nos trésors artistiques, culturels et historiques. Il permettra également de protéger les emplois dont dépendent de nombreux Canadiens.

Profitez du beau temps chaud cette fin de semaine tout en continuant à suivre les directives de santé publique.

Bien à vous,

Anthony

 

Mise à jour de la COVID-19 du 18 juin

Je tiens à remercier le député à l’Assemblée nationale David Birnbaum de m'avoir permis de participer à sa sixième cérémonie annuelle de remise des médailles de la citoyenneté D'Arcy-McGee-Assemblée nationale en début de semaine.

C'était un plaisir de contribuer à la reconnaissance des très dignes récipiendaires de ces médailles ; Sima Paris, David Lisbona, George Nashen et Multicaf.

Chacun des lauréats continuent de faire une différence importante dans notre communauté et sont de grands exemples pour nous tous.

Une nouvelle application de recherche de contacts sera bientôt disponible

La recherche des contacts est essentielle pour limiter la propagation de la COVID-19.

Grâce au Service numérique canadien et avec l'aide de bénévoles de Shopify, de BlackBerry et du gouvernement de l'Ontario, cette nouvelle technologie permettra aux personnes dont le test est positif de télécharger anonymement leurs résultats dans l'application.

Les autres utilisateurs qui disposent de l'application et qui ont été à proximité d'une personne dont le test s'est révélé positif seront alors avertis qu'ils ont été exposés et une notification les encouragera à prendre contact avec leurs autorités locales de santé publique.

Le Premier ministre a annoncé que l'Ontario commencera à tester l'application en premier et qu'elle sera disponible en juillet.

En ce qui concerne la garantie que cette application protégera la vie privée des Canadiens, celle-ci est totalement anonyme, et ne comporte aucun service de localisation ou de géolocalisation de quelque nature que ce soit.

L'application à télécharger se veut une mesure facile pour continuer à assurer notre sécurité à tous, alors que nous continuons à rouvrir notre économie.

Restez à l'écoute pour plus de détails.

Mise à jour sur les équipements de protection individuelle

Nous continuons à travailler dur pour nous assurer que des équipements de protection individuelle suffisants sont disponibles au fur et à mesure de la réouverture de notre économie.

Hier, le ministre Bains a annoncé que nous avons conclu un contrat avec Galenvs pour la fabrication de perles magnétiques de silice, un élément essentiel pour les tests de COVID-19 dans les laboratoires canadiens ; Santé Canada a donné l'autorisation à CAE et à Ventilators for Canadians de fabriquer des ventilateurs ; et le Conseil national de recherches collabore avec Dorma Filtration pour adapter sa version unique de son masque N95 imprimé en 3D à la production de masse.

Demain est la date limite pour les cliniques mobiles de dépistage

Veuillez noter que la date limite pour les tests de COVID-19 offerts dans les cliniques mobiles de dépistage est demain, le 19 juin. Notre CIUSSS local continuera d'offrir des services de dépistage et d'évaluation à la population au 5800 Côte-des-Neiges sur rendez-vous seulement.

https://www.ciussscentreouest.ca/…/coro…/cliniques-covid-19/

Un rappel sur la manière d'éviter les escroqueries et les tentatives de fraude

Comme je l'ai mentionné dans une mise à jour précédente, pour éviter les escroqueries et les tentatives de fraude, je vous encourage vivement à éviter de répondre aux appels, courriels et textes non sollicités demandant une action ou un paiement urgent et/ou offrant des conseils médicaux, une aide financière, ou une assistance et une compensation gouvernementales.

De nombreuses personnes continuent de recevoir des appels téléphoniques disant que Service Canada les appelle.

Tout appel téléphonique non sollicité de ce type est frauduleux et vous devez raccrocher immédiatement.

Si vous êtes victime d'une tentative d'escroquerie ou de fraude, vous pouvez le signaler au Centre antifraude du Canada par téléphone au 1-888-495-8501 ou en ligne à l'adresse suivante :

https://www.antifraudcentre-centreantifraude.ca/report-sign…

Veuillez continuer à rester en sécurité et en bonne santé Mise à jour de la COVID-19 du 17 Juin Le 8 juillet, le gouvernement du Canada fournira un aperçu financier pour aider à mieux comprendre l'impact de la COVID-19 sur notre économie, nos emplois et bien d'autres choses encore. Bien qu'il subsiste un grand nombre de variables et une volatilité continue, cet aperçu nous aidera également à nous guider dans nos efforts pour relancer notre économie.

Je vous donnerai les détails de l'aperçu économique et fiscal la semaine où il sera dévoilé. Restez à l'écoute.

Aujourd'hui, la Chambre des communes débattra et votera sur la loi de crédits n°2, 2020-2021. Il s'agit d'une demande d'approbation par le Parlement d'un montant de 55,1 milliards de dollars pour les organisations fédérales afin de couvrir leurs besoins financiers de juillet à décembre.

Comme pour les factures de fournitures provisoires typiques, les montants demandés sont basés sur des douzièmes des montants du Budget principal des dépenses, correspondant théoriquement aux besoins de trésorerie mensuels.

La Chambre débattra et votera également sur la loi de crédits n° 3, 2020-2021. Il s'agit d'une demande d'approbation par le Parlement de 6 milliards de dollars de dépenses budgétaires votées.

Les dépenses prévues exposent des plans de dépenses visant à soutenir diverses priorités gouvernementales, notamment la santé publique et les réponses économiques à la pandémie COVID-19, le soutien et la fourniture de services aux populations autochtones, le régime d'assurance invalidité pour la fonction publique et le contrôle de sécurité des voyages aériens.

Subventions à la découverte

Le Premier ministre a également annoncé que nous fournirons près de 500 millions de dollars de financement dans le cadre du programme annuel de subventions à la découverte du Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie.

Cet argent permettra de soutenir des milliers de chercheurs canadiens et leurs travaux novateurs, qu'ils étudient des virus, développent l'IA ou fassent des progrès en matière de génie chimique.

Plus d'informations sur le Programme de récupération d’aliments excédentaires

Lundi, la ministre de l'Agriculture et de l'Agroalimentaire, Marie-Claude Bibeau, a lancé le programme de récupération d’aliments excédentaires, doté de 50 millions de dollars.

Le programme vise à acheminer le plus efficacement possible les excédents de produits alimentaires tels que les pommes de terre et autres produits horticoles éventuels, le poisson et les fruits de mer, et la viande dans le système alimentaire afin d'aider les Canadiens vulnérables.

La COVID-19 a causé des perturbations importantes dans certains secteurs du système alimentaire canadien, car il a forcé la quasi-fermeture de l'industrie de la restauration et de l'hôtellerie au Canada et aux États-Unis.

Certains producteurs canadiens se retrouvent avec des excédents de denrées alimentaires de qualité, alors que la demande accrue des seules épiceries ne devrait pas permettre d'écouler les stocks avant qu'ils ne se gâtent.

En même temps, la pandémie a augmenté la demande de nourriture des banques alimentaires et autres organisations de sécurité alimentaire dans les communautés à travers le Canada.

Le programme de récupération d’aliments excédentaires a deux objectifs principaux :

​1. Fournir une assistance aux organisations servant les populations vulnérables afin d'acquérir et de transformer les produits de base et les denrées alimentaires excédentaires qui seraient autrement perdus ou détruits et de les distribuer aux populations dans le besoin.

2. Mettre les denrées alimentaires excédentaires à la disposition des populations vulnérables afin d'éviter le gaspillage alimentaire.

Le programme vise à garantir que les excédents alimentaires atteignent les populations vulnérables au Canada par l'achat, la transformation, le transport et la redistribution des excédents alimentaires.

Le programme est conçu pour sauver les surplus de nourriture qui peuvent être des stocks frais, congelés ou nécessitant une transformation ultérieure en raison de leur nature hautement périssable.

Les candidats éligibles comprennent les organisations à but lucratif et non lucratif (groupes industriels, transformateurs, distributeurs, agences de services alimentaires, gouvernements et agences régionales et municipales (peuvent inclure les écoles ou les conseils scolaires) qui peuvent démontrer une capacité à gérer l'ensemble des exigences logistiques pour l'acquisition, la transformation, le transport et la garantie de la stabilité de la durée de conservation des produits excédentaires et la livraison aux organisations servant les populations vulnérables.

Des informations sur le processus d’application pour le programme de récupération d’aliments excédentaires sont disponibles au lien suivant :

https://www.agr.gc.ca/…/programme-de-recuperation-dalimen…/…

Mise à jour de la COVID-19 du 16 juin

Aujourd'hui, le Premier ministre a annoncé la prolongation de la Prestation Canadienne d'Urgence (PCU) pour une durée de 8 semaines.

Cette mesure garantit que les personnes qui ne peuvent toujours pas trouver de travail, alors que la pandémie continue d'entraver notre économie et nos possibilités d'emploi, puissent subvenir à leurs besoins et à ceux de leur famille pendant cette période difficile.

De nombreux Canadiens n'auraient pas droit à l'assurance-emploi et la PCU permet à un nombre bien plus important de Canadiens de bénéficier d’une prestation.

Pour ceux qui doivent se rapprocher de la fin de leur période d'admissibilité de 16 semaines, vous n'aurez plus à vous préoccuper de la suite des événements puisque vous disposerez de huit semaines supplémentaires de prestations si vous ne parvenez toujours pas à trouver un emploi ou à reprendre le travail.

Bien que cet avantage ait été étendu, je continue d'encourager toutes les entreprises à utiliser la subvention salariale d'urgence du Canada pour faire sortir leurs employés de la PCU et les faire revenir sur la liste de paie où les salaires de leurs employés peuvent être subventionnés à 75 %, les 25 % restants étant payés par l'entreprise si elle le peut.

Extension des restrictions à la frontière entre le Canada et les États-Unis

Le Premier ministre a également annoncé une prolongation de 30 jours des restrictions à la frontière canado-américaine, ce qui signifie que l'accord existant entre nos deux pays restera en vigueur jusqu'au 21 juillet. C'était une demande des premiers ministres de tout le Canada.

En cas d'ajustements ou de modifications de l'accord, je vous en informerai dès qu'ils seront rendus publics.

Lettre du caucus canadien des parlementaires noirs sur la lutte contre le racisme systémique

Notre caucus canadien des parlementaires noirs a envoyé une lettre exposant les changements que nous aimerions voir apportés afin de combattre le racisme systémique au Canada.

J'ai été heureux de participer aux délibérations du caucus et j'ai signé la lettre, que nous avons partagée publiquement aujourd'hui.

Afin de minimiser les conséquences du racisme systémique, le caucus canadien des parlementaires noirs a demandé à tous les niveaux de gouvernement au Canada de :

1. Mesurer l'omniprésence de la discrimination systémique par la collecte de données basées sur la race ;

2. Aider les Canadiens noirs à assurer la prospérité économique de tous grâce à des mesures de soutien aux entreprises détenues ou gérées par des Noirs ;

3. Éliminer les obstacles à l'accès à la justice et à la sécurité publique pour les Canadiens noirs et les peuples autochtones ;

4. Rendre notre administration publique plus efficace et plus résistante en veillant à ce qu'elle reflète réellement la diversité du public qu'elle sert; et

5. reconnaître et soutenir les contributions artistiques et économiques de la culture et du patrimoine des Noirs canadiens.

Accès au Compte d'urgence pour les entreprises canadiennes

Nous avions précédemment annoncé des extensions aux personnes éligibles au Compte d'urgence pour les entreprises canadiennes (CUEC). A partir du vendredi 19 juin 2020, les entreprises qui n'étaient pas éligibles auparavant en raison de leur manque de personnel, pourront demander le CUEC.

Pour bénéficier des règles d'éligibilité élargies, les candidats au CUEC dont la masse salariale est inférieure à 20 000 dollars devront détenir:

- Un compte d'exploitation d'entreprise auprès d'une institution financière participante ; - Un numéro d'entreprise de l'Agence du revenu du Canada ; - une déclaration d'impôt de 2018 ou 2019 ; et - des dépenses admissibles non différées se situant entre 40 000 et 1,5 million de dollars.

Les entreprises éligibles pourront bénéficier d'un financement allant jusqu'à 40 000 dollars, dont 25 % sont remboursables selon les conditions actuelles des prêts du CUEC.

Les entreprises peuvent contacter leur institution financière principale pour plus d'informations ou pour demander directement le CUEC. Vous trouverez de plus amples informations sur le CUEC élargi sur le site web du programme.

Je sais que beaucoup d'entre vous attendent avec impatience des nouvelles sur les entreprises qui utilisent des comptes personnels et non professionnels. Malheureusement, aucune prolongation du CUEC sur ce point n'a encore été annoncée. J'ai soulevé la question et je continuerai à le faire.

Liens utiles pour les entreprises

1. Visitez le site web du plan d’intervention économique de notre gouvernement pour répondre à la COVID-19 pour obtenir des informations sur les aides disponibles pour les employés et les entreprises. Il est constamment mis à jour au fur et à mesure de l'évolution de la crise COVID-19:

https://www.canada.ca/…/m…/plan-intervention-economique.html

2. Contactez votre institution financière locale. Comme nous savons que la plupart des petites entreprises ont déjà une relation avec leur institution financière locale, nous avons travaillé avec le secteur financier pour accroître leur capacité de prêt afin de les soutenir dans cette période difficile. Ils constituent un bon point de départ pour obtenir de l'aide.

3. Consultez le Réseau De Résilience Des Entreprises Canadiennes, un partenariat entre notre gouvernement et la Chambre de commerce du Canada, pour aider votre entreprise à se préparer, à persévérer et à prospérer pendant cette crise:

https://www.reseauderesiliencedesentreprisescanadiennes.ca/

4. Parlez à un expert financier - Appelez le Service de résilience des entreprises pour obtenir des conseils financiers personnalisés adaptés à vos besoins. https://www.canada.ca/…/la-ministre-ng-annonce-un-service-t…

Les propriétaires de petites entreprises ayant des besoins financiers urgents peuvent appeler le 1-866-989-1080 (numéro gratuit) sept jours sur sept dans l'une ou l'autre des langues officielles pour parler avec un conseiller en affaires.

Mise à jour de la COVID-19 du 15 Juin

J'ai entendu des électeurs de toute la circonscription qui s'inquiètent, à juste titre, d'atteindre bientôt le nombre maximum de semaines pendant lesquelles ils peuvent bénéficier de la prestation canadienne d’urgence.

Le Premier ministre a confirmé aujourd'hui que le gouvernement travaille actuellement pour trouver une solution pour étendre la prestation aux personnes qui ne peuvent pas encore retourner au travail.

Plus de détails seront disponibles la semaine prochaine, alors restez à l'écoute pour le moment.

Mise à jour pour les organisations qui ont postulé pour le programme Nouveaux Horizons pour les aînés

Le 12 mai 2020, le gouvernement du Canada a annoncé un investissement supplémentaire de 20 millions de dollars dans le programme Nouveaux Horizons pour les aînés (PNHA) pendant la pandémie COVID-19.

Ce financement permettra de soutenir les organisations qui proposent des projets communautaires visant à réduire l'isolement, à améliorer la qualité de vie des personnes âgées et à les aider à maintenir un réseau de soutien social pendant la pandémie.

Le 2 juin 2020, un courriel contenant un questionnaire a été envoyé aux organisations ayant des projets financés existants dans le cadre du programme PNHA 2019-2020 ainsi qu'aux organisations qui ont fait une demande dans le cadre de l'admission mais dont les projets n'ont pas été financés.

Le courriel et le questionnaire ne signifient pas que vous avez été approuvé pour un nouveau financement dans le cadre du PNHA.

Pour les organisations qui reçoivent actuellement un financement pour des projets de l'appel à propositions 2019-2020, le questionnaire demande si elles ont changé leur programme pour inclure des activités liées à la COVID-19. En mars 2020, le gouvernement leur a offert cette flexibilité.

Cette enquête leur demande également s'ils pourraient étendre leurs activités liées à la COVID-19 si des fonds supplémentaires étaient mis à leur disposition.

Pour les organisations qui ont soumis des projets dans le cadre de l'appel à propositions 2019-2020, mais qui n'ont pas été approuvés en raison du manque de financement du programme, le questionnaire demande si ces organisations peuvent transférer leurs projets initialement proposés vers des activités liées à la COVID-19.

Les organisations ont 10 jours ouvrables pour répondre.

Pour plus d'informations, voir le lien ci-dessous :

https://www.canada.ca/…/nouveaux-horizon…/avis-covid-19.html

Soutenir la santé mentale de vos enfants pendant la pandémie COVID-19

La COVID-19 peut être difficile à comprendre pour les enfants, surtout s'ils connaissent quelqu'un qui est malade. Soyez attentif à la façon dont vos enfants se sentent.

Vous pouvez soutenir de manière positive la santé mentale de votre enfant en :

• corrigeant les informations erronées qu'ils ont pu entendre • limitant la fréquence à laquelle ils regardent ou entendent les nouvelles, le cas échéant • créant une routine quotidienne souple mais cohérente avec l'apport de votre enfant • écoutant les préoccupations de votre enfant, puis reconnaître et valider ses pensées et ses sentiments • expliquant les mesures de santé et de sécurité et rassurer votre enfant en lui disant qu'elles sont en place pour assurer notre sécurité • aidant votre enfant à rester virtuellement connecté avec ses amis, ses voisins et les membres de sa famille élargie à travers :

o les messages textes o le courrier électronique o les appels téléphoniques o les chats vidéo o les plateformes de médias sociaux

En outre, vous pouvez consulter les conseils de l'UNICEF à l'intention des parents sur la manière de soutenir vos enfants pendant la pandémie COVID-19 :

https://www.unicef.ca/…/aider-les-enfants-traverser-lepidem…

Votre enfant peut bénéficier de ressources adaptées à ses besoins spécifiques, comme celles de :

Jeunesse, J'écoute : https://jeunessejecoute.ca/…

​Ressources COVID-19 pour les jeunes et les étudiants : https://www.canada.ca/…/m…/ressources-jeunes-etudiants.html​

​Réseau Jeunesse Canada : https://fr.canyouth.ca/covid19main

Le carrefour aux ressources en santé mentale des jeunes de la COVID-19 : https://jack.org/…/COVID-19-Youth-Mental-Health-Resource-Hu…

- ​l'éducation, les outils, le soutien et les informations fiables pour aider les jeunes à faire face aux situations uniques de santé mentale auxquelles ils sont confrontés en raison de la COVID-19 - le carrefour aux ressources est une collaboration entre Jack.org, Santé mentale en milieu scolaire Ontario et jeunesse j’écoute

​Les activités de Santé mentale en milieu scolaire Ontario pour les enfants qui ont un lien avec la santé mentale : https://smho-smso.ca/…/salle-de-…/nouvelles-et-mises-a-jour/

​Liste de l'UNICEF des moyens que les adolescents peuvent utiliser pour protéger leur santé mentale pendant la pandémie COVID-19 : https://www.unicef.ca/…/comment-les-adolescentes-et-les-ado…

Joyeux 113e anniversaire

Aujourd'hui, la résidente de Côte Saint-Luc Cécile Klein, la deuxième personne la plus âgée du Canada, a eu 113 ans. Née à Montréal en 1907, elle a vécu une vie remarquable et elle est une grande fan des productions de la troupe de théâtre de Côte Saint-Luc.

Sa famille et ses amis ont fêté son anniversaire cet après-midi et je souhaite à Cécile de nombreuses autres années de bonheur et de santé.

MISE À JOUR DE LA COVID-19 DU 11 JUIN

Je suis très heureux que le ministre de la Sécurité publique, Bill Blair, ait annoncé que le gouvernement fédéral continuera d'aider le Québec à gérer les épidémies de la COVID-19 dans les établissements de soins de longue durée jusqu'à la mi-septembre.

Dans notre circonscription, ils se sont rendus à Vigi Mont-Royal, à Henri-Bradet et, hier, ils sont entrés dans l'établissement gériatrique de Maïmonide. Leur aide est inestimable et j'encourage tous ceux qui rencontrent nos braves hommes et femmes en uniforme à leur exprimer leurs remerciements.

SSUC

Suite à l'annonce récente du gouvernement du Canada de prolonger la subvention salariale d'urgence du Canada jusqu'au 29 août, le gouvernement a maintenant confirmé qu'il introduit des règlements pour maintenir les mêmes critères d'éligibilité.

À la suite des consultations récemment menées auprès des représentants des entreprises et des travailleurs sur les ajustements possibles du programme d'aide à l'emploi, toute modification apportée au programme visera à maximiser l'emploi, à garantir que l'aide à l'emploi reflète les besoins immédiats des entreprises et à soutenir la reprise d'après-crise.

Comme le ministre Morneau l'a indiqué dans son tweet d’hier, toute modification éventuelle commencerait à partir de la période 5 (juillet au 1er août) et/ou 6 (2 août au 29 août).

Veuillez rester à l'écoute pour plus de détails.

Paiement d'invalidité

Hier, un projet de loi a été présenté à la Chambre des communes qui, entre autres, aurait étendu un paiement de 600 dollars aux personnes possédant un certificat valide pour un crédit d'impôt pour personnes handicapées.

Compte tenu des négociations en cours sur d'autres parties du projet de loi, le gouvernement a demandé si la partie du projet de loi visant à fournir les informations nécessaires au traitement du paiement pour les personnes handicapées pouvait être séparée du projet de loi et adoptée seule.

Malheureusement, les conservateurs ont refusé le consentement unanime à cette motion et aucune partie du projet de loi n'a encore été adoptée. J'espère que les négociations entre les leaders parlementaires se dérouleront rapidement afin de permettre le traitement de ce paiement.

La ministre Mary Ng annonce un partenariat entre le gouvernement et le secteur privé pour une campagne visant à aider les entreprises à rouvrir en toute sécurité dans le cadre de la COVID-19

Les petites entreprises sont confrontées à des défis sans précédent durant la pandémie COVID-19. Le gouvernement du Canada a mis en place un large éventail de mesures de soutien pour aider les entreprises à payer et à conserver leurs employés et à faire face à leurs dépenses de fonctionnement pendant cette période difficile.

Alors que différentes régions et communautés à travers le pays commencent à assouplir leurs restrictions liées à la COVID-19, les propriétaires d'entreprises cherchent des moyens de garantir la santé et la sécurité des employés et des clients dans leurs magasins, boutiques et bureaux.

Hier, l'honorable Mary Ng, ministre de la Petite entreprise, de la Promotion des exportations et du Commerce international, a annoncé que le gouvernement du Canada a établi un partenariat avec le programme de la promesse Aide Pour Un Retour En Société (APRÈS), une initiative lancée par des organismes du secteur privé canadien pour aider les entreprises de tout le pays à rouvrir leurs portes en toute sécurité.

La promesse APRÈS est un engagement volontaire que les propriétaires et gestionnaires d'entreprises peuvent prendre en suivant cinq actions clés de santé publique qui contribueront à prévenir la propagation de la COVID-19 :

1. maintenir une distanciation physique ;

2. se laver et se désinfecter les mains ;

3. nettoyer et désinfecter régulièrement ;

4. rester à la maison en cas de malaise, et

5. la pratique de l'étiquette respiratoire (y compris le port d'un masque lorsqu'il est recommandé).

En affichant le logo promesse APRÈS, les entreprises participantes peuvent rassurer leurs clients en leur montrant qu'elles font leur part pour protéger la santé et la sécurité des Canadiens.

Alors que nous prenons des mesures pour relancer l'économie, le gouvernement continuera à travailler avec promesse APRÈS pour s'assurer que sa plate-forme fournit aux entreprises des directives précises et actualisées en matière de santé et de sécurité.

Comment la recherche canadienne offre de l'espoir dans la lutte contre COVID-19

Les chercheurs canadiens comptent parmi les meilleurs au monde et ils travaillent dur pour améliorer notre compréhension de la #COVID19. Pour en savoir plus sur certains de leurs travaux, consultez la page web suivante : https://cihr-irsc.gc.ca/f/51964.html

Mise à jour de la COVID-19 du 10 juin

Suite à mon message d'hier, j'ai reçu aujourd'hui une note du bureau du ministre de la défense confirmant qu'ils s'attendaient à ce que les forces armées canadiennes arrivent au centre gériatrique de Maimonides dans les prochaines 48 heures.

Je tiens à remercier personnellement le ministre Harjit Sajjan et sa secrétaire parlementaire Anita Vandenbeld d'avoir contribué à ce que cela se réalise.

Je tiens également à remercier tous les hommes et les femmes qui se rendront bientôt au Centre et qui apporteront un soutien indispensable à tous les résidents des résidences de soins de longue durée et au personnel qui travaille dur.

Voyages transfrontaliers entre le Canada et les États-Unis pour les propriétaires

Au cours des dernières semaines, j'ai entendu des dizaines d'électeurs qui possèdent des biens aux États-Unis et qui espèrent pouvoir se rendre sur place pour vérifier leur résidence. L'accord actuel expire le 21 juin et, pour l'instant, seuls les déplacements essentiels sont autorisés.

En tant que tel, il appartient actuellement aux gardes-frontières américains de déterminer si votre voyage est considéré comme essentiel.

Bien que des règles générales soient énoncées dans l'accord actuel sur les restrictions à la frontière entre le Canada et les États-Unis, chaque gouvernement donne ensuite des instructions spécifiques aux gardes-frontières pour déterminer ce qui constitue un voyage essentiel et qui peut différer de chaque côté de la frontière.

Par exemple, le Canada vient de décider unilatéralement d'admettre les membres de la famille immédiate de citoyens canadiens sous certaines conditions, que j'ai décrites dans ma mise à jour de cette semaine.

Je tiens à assurer à tout le monde que j'ai effectivement soulevé la question d'une éventuelle exemption pour les propriétaires transfrontaliers auprès du ministre et des ministères concernés. Je ne veux pas faire croire à quiconque qu'une telle exemption sera ajoutée, mais j'ai effectivement soulevé la question.

S'il devait y avoir des changements à l'accord, y compris une prolongation des restrictions actuellement en vigueur jusqu'au 21 juin, je l'inclurai dans une prochaine mise à jour.

Possibilités de nomination au Conseil de recherches en sciences humaines (CRSH) et au Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie (CRSNG)

Si vous possédez une expérience qui, selon vous, vous rendrait apte à être nommée au sein des conseils du CRSH ou du CRSNG, je vous encourage vivement à poser votre candidature.

En tant que membre du conseil, votre objectif serait de contribuer à renforcer la capacité des présidents respectifs à diriger l'organisme et à rendre compte en toute confiance au ministre et au Parlement des décisions prises, des ressources dépensées et des résultats obtenus par l'organisme.

Vous trouverez ci-dessous les liens pour postuler à chacune de ces nominations au conseil. Si vous avez l'intention de poser votre candidature pour un siège dans l'un de ces organismes, je vous encourage à contacter mon bureau et à nous le faire savoir.

La date limite de candidature est le 6 juillet 2020.

CRSH:

English Application Page:

https://pcogic.njoyn.com/cl3/xweb/XWeb.asp…

Page d'application en Français :

https://bcpgec.njoyn.com/cl3/xweb/XWeb.asp…
CRSNG :

English Application Page:

https://pcogic.njoyn.com/cl3/xweb/XWeb.asp…

Page d'application en Français : https://bcpgec.njoyn.com/cl3/xweb/XWeb.asp…
Festival du cinéma israélien de Montréal

J'invite tout le monde à se connecter à 19 heures ce soir pour regarder la cérémonie d'ouverture en ligne du Festival du film israélien de Montréal, un événement annuel produit par la Communauté Sépharade Unifiée du Québec (CSUQ).

Le festival est une célébration de 11 jours qui offre cette année une sélection de 18 longs métrages en ligne à toute la communauté ainsi que de nouveaux documentaires et séries avec une grande sélection de classiques.

Merci aux coprésidents résilients Chantal et Gérard Buzaglo pour tous vos succès, c'est un véritable accomplissement de passion et d'organisation d'avoir pu mettre de l'avant le FCIM 2020.

La cérémonie sera disponible sur la page Facebook du Festival au lien suivant :

https://www.facebook.com/Festival.cinema.israelien.mtl/

Vous pouvez également vous rendre sur le site du Festival pour avoir accès à toutes les informations sur chaque film du programme (synopsis, bande-annonce, prix, revue de presse et entrevues) : www.FCIM.ca

Mise à jour de la COVID-19 du 9 juin

Hier, je me suis joint à un appel qui a été mis en place par la direction du CIUSSS Centre Ouest pour discuter de la situation au Centre gériatrique de Maimonides où 113 résidents et au moins 39 employés ont été testés positifs à la COVID 19. Parmi les résidents, 34 sont décédés, 18 se sont rétablis et il y a 61 cas actifs.

En collaboration avec notre député David Birnbaum, je me suis efforcé d'obtenir l'aide des Forces armées canadiennes pour Maimonides.

J'ai parlé directement avec le ministre de la défense et la ministre de la santé sur cette question. Hier, les dirigeants de la CIUSSS ont annoncé qu'il y avait une confirmation que les forces armées viendraient à Maimonides la semaine prochaine.

Je crois savoir qu'elles resteront jusqu'à ce que Maimonides soit verte (il y a une échelle de rouge, orange, jaune et vert) et je sais que leur aide supplémentaire sera un réconfort pour nos vaillants travailleurs de la santé de première ligne là-bas et pour les résidents et leurs familles.

Ils ont fait un travail remarquable à deux autres endroits dans notre circonscription, Vigi Mont-Royal et Henri Bradet, et je sais qu'ils feront de même pour les résidents de Maimonides.

Équipement de protection individuelle

Alors que nous continuons à lutter contre la propagation de la COVID-19, la disponibilité des équipements de protection individuelle (ÉPI) reste essentielle.

Je suis heureux de vous informer que Joseph Ribkoff, un fabricant de vêtements basé à Dorval, produira 1,2 million de blouses médicales fabriquées au Canada, dont les livraisons débuteront en juillet.

Samedi, un navire transportant 160 000 litres de désinfectant pour les mains est arrivé à Vancouver et sept autres navires avec du désinfectant pour les mains devraient arriver dans les prochains jours.

Nous avons également près d'un million d'écrans faciaux et plus de 7 millions de paires de gants en route vers les provinces et territoires.

Aujourd'hui, le gouvernement du Canada a également lancé un nouveau centre d'approvisionnement en équipements de protection individuelle pour aider à fournir des informations aux organisations qui cherchent à vendre des ÉPI en appui à la réponse à la COVID-19.

Si votre entreprise souhaite contribuer à la fourniture d'ÉPI, cliquez sur la page web suivante :

https://www.canada.ca/…/acheter-vendre-equipement-protectio….

Nous continuerons à faire de l'accessibilité des ÉPI une priorité pour les travailleurs de la santé de première ligne.

Législation à venir pour apporter des changements aux programmes et prestations COVID-19

Dimanche, je me suis joint à mon collègue secrétaire parlementaire Irek Kusmierczyk pour un appel téléphonique au cours duquel nous avons accompagné les critiques de l'opposition dans le cadre de la législation qui est proposée au Parlement mercredi. La législation comporte quatre parties et nous avons traité les parties 3 et 4 qui concernent l'emploi.

La partie 3 permet à l'Agence du revenu du Canada de fournir les informations nécessaires pour verser le paiement unique aux personnes handicapées et la partie 4 traite de la PCU. Elle crée des périodes de deux semaines pour la PCU au lieu de quatre semaines après les quatre périodes initiales (mais ne prolonge pas la période d'admissibilité totale de 16 semaines, ce qui peut être fait par règlement et la législation ne serait pas nécessaire).

L'objectif de la législation est de rendre les paiements de la PCU plus flexibles, tout en veillant à ce qu'il soit très clair que ceux qui sont rappelés au travail ou qui se voient offrir un emploi et qui n'ont aucun motif raisonnable de refuser ne peuvent prétendre à la PCU et que s'ils la réclament à tort, ils pourraient en subir les conséquences.

La législation sera débattue demain et nécessitera le soutien d'au moins un des trois partis d'opposition et ces négociations sont en cours.

Les candidatures pour la phase 2 du Fonds des infrastructures alimentaires locales sont désormais ouvertes

À partir d'aujourd'hui, le deuxième appel à propositions dans le cadre du Fonds pour les infrastructures alimentaires locales est maintenant ouvert.

Grâce au Fonds pour l'infrastructure alimentaire locale, doté de 50 millions de dollars sur cinq ans, le gouvernement contribue à améliorer l'accès des Canadiens à une alimentation saine.

En août 2019, après le lancement de la première politique alimentaire du Canada, le gouvernement a lancé un premier appel à candidatures, qui a permis de financer 362 projets représentant un total de 6,6 millions de dollars.

Le Fonds vise à renforcer les organisations de soutien alimentaire et à contribuer à améliorer l'accès à des aliments sûrs et nutritifs pour les Canadiens à risque.

Cette prochaine phase soutiendra des projets communautaires de petite et de grande envergure tels que des jardins urbains, des cuisines communautaires, des banques alimentaires et des serres.

Les demandes seront acceptées de façon continue jusqu'à ce que tous les fonds aient été alloués. Les projets de plus grande envergure, jusqu'à 250 000 dollars, seront acceptés. Elle pourrait également soutenir un groupe d'organisations prêtes à améliorer leurs systèmes alimentaires régionaux.

Pour poser votre candidature ou trouver plus d'informations sur ce programme, cliquez sur le lien suivant : http://www.agr.gc.ca/…/etape-3-comment-presenter-une-dema…/…

Vidéo du Caucus libéral sur le mois du patrimoine philippin

J'ai eu le plaisir de me joindre aux autres membres du caucus libéral pour souhaiter aux Canadiens d'origine philippine un joyeux Mois du patrimoine philippin ! Je suis également très heureux de pouvoir saluer FAMAS dans la vidéo. Cliquez ici pour regarder la vidéo : https://www.facebook.com/watch/?v=249679276298509

La première du film "La révolution de l'amitié"!

Ce soir à 20h00, le gala virtuel du Cercle de l'Amitié présentera en avant-première le film The Friendship Revolution.

Cette initiative vise à répondre au besoin vital de construire un Canada plus inclusif tout en promouvant l'engagement civique chez les jeunes.

Merci aux 60 jeunes leaders révolutionnaires d'avoir pris les devants pour faire de l'inclusion une réalité.

Regardez la première de leur remarquable parcours ici : https://www.facebook.com/events/643472639715807/

Mise à jour de la COVID-19 du 8 juin

Bien que nous ne sommes pas encore sortis du bois, nous avons fait de sérieux progrès pour aplanir la courbe et limiter la propagation de la COVID-19. Je remercie tous ceux qui nous ont aidés en suivant les directives de santé publique depuis le début de la pandémie.

Je tiens également à remercier tout particulièrement tous les travailleurs de la santé de première ligne et tous les travailleurs essentiels qui continuent à nous permettre de vivre notre vie avec les ressources et les services dont nous avons besoin.

Modifications des restrictions de voyage pour les membres de la famille immédiate des citoyens canadiens et des résidents permanents

Vous avez été nombreux à me contacter au sujet de l'impossibilité pour vos conjoints d'entrer dans le pays. J'ai ressenti votre douleur et j'ai activement essayé d'obtenir des exemptions pour les membres de la famille immédiate afin qu'ils puissent entrer dans le pays. Désormais, ils pourront entrer dans le pays pour des raisons non essentielles, à condition d'être présents au moins 15 jours et de disposer d'un lieu de quarantaine.

Aujourd'hui, le Premier ministre a annoncé une dérogation à l'obligation de voyager pour les membres de la famille immédiate de citoyens canadiens et de résidents permanents qui ne présentent aucun symptôme et qui souhaitent entrer au Canada pour une durée minimale de 15 jours. Les exigences en matière de santé publique, telles que la quarantaine obligatoire de 14 jours, resteront en vigueur.

Un membre de la famille immédiate est définit comme suit :

a) un époux, une épouse ou un(e) conjoint(e) de fait ; b) un enfant à charge, tel que défini à l'article 2 du Règlement sur l'immigration et la protection des réfugiés, ou un enfant à charge de son époux ou conjoint de fait ; c) un enfant à charge, tel que défini à l'article 2 du Règlement sur l'immigration et la protection des réfugiés, d'un enfant à charge visé à l'alinéa b) ; d) un parent ou un beau-parent ou les parent ou le beau-parent d’un époux, une épouse ou conjoint(e) de fait ; ou e) du tuteur de la personne.
Cette exemption ne s'étend pas aux membres de la famille immédiate des résidents temporaires, tels que les étudiants étrangers.

Tous les étrangers qui ont la COVID-19 ou qui présentent des signes ou des symptômes de la COVID-19 continueront de se voir interdire l'entrée au Canada.

Ces mesures entreront en vigueur à 23h59 HAE ce soir.

Quelques points importants supplémentaires à retenir :

• Toutes les personnes entrant au Canada - quel que soit leur pays d'origine ou leur mode d'entrée - doivent s'isoler pendant 14 jours si elles présentent des symptômes de la COVID-19 ou si leur présence est confirmée, ou se mettre en quarantaine pendant 14 jours si elles ne présentent pas de symptômes de la COVID-19.

• Les membres asymptomatiques de la famille immédiate de citoyens canadiens et de résidents permanents qui ont l'intention de rester au Canada pendant 14 jours ou moins peuvent toujours entrer au Canada tant que leur entrée n'est pas dans un but discrétionnaire et, s'ils cherchent à entrer aux États-Unis, sont en mesure de se conformer à l'exigence de mise en quarantaine en fonction du but de leur voyage et de la durée prévue de leur séjour.

• La restriction temporaire de tout voyage discrétionnaire/facultatif à la frontière canado-américaine, mise en place le 21 mars à 0h01 (HAE), se poursuit. Cette restriction est en place jusqu'au 21 juin 2020 au moins.

• Les citoyens canadiens, les résidents permanents et les Indiens inscrits en vertu de la Loi sur les Indiens peuvent continuer à entrer au Canada de plein droit, et sont soumis aux mesures de contrôle à l'entrée de la COVID-19.

• Le membre de la famille immédiate devra confirmer qu'il dispose d'un endroit approprié pour être mis en quarantaine pendant 14 jours, où il aura accès aux produits de première nécessité (comme la nourriture et les médicaments) et n'aura pas de contact avec des personnes vulnérables, comme les adultes âgés de 65 ans ou plus et les personnes ayant des problèmes médicaux préexistants, à moins que la personne vulnérable ne soit un adulte consentant ou qu'elle ne soit le parent ou le mineur dans une relation parent-mineur. Les voyageurs devront prévoir le lieu de leur mise en quarantaine avant leur arrivée au Canada.

• Les voyageurs doivent consulter les sites web des provinces et territoires respectifs pour s'assurer qu'ils connaissent les exigences provinciales/territoriales en matière d'entrée, de quarantaine et de santé publique et qu'ils peuvent s'y conformer.

• À compter du 31 mars 2020, toute personne arrivant au Canada par quelque mode que ce soit (aérien, terrestre ou maritime) doit fournir ses coordonnées à un agent des services frontaliers lorsqu'elle cherche à entrer au pays. Ces renseignements sont recueillis au nom de l'Agence de la santé publique du Canada afin de l'aider à se conformer et à appliquer l'exigence de quarantaine ou d'isolement de 14 jours énoncée dans le décret 2020-0260. Les voyageurs sont invités à télécharger l'application mobile ArriveCAN avant leur arrivée afin de réduire les temps d'attente et de limiter les contacts à la frontière. L'application est disponible dans les magasins Apple App et Google Play.

50 millions de dollars de nouveau soutien pour les petites entreprises de Montréal

Le gouvernement du Canada, par l'entremise de Développement économique Canada pour les régions du Québec (DEC), prévoit accorder jusqu'à 30 millions de dollars au réseau PME MTL par le biais du Fonds d’aide et de relance régional (FARR).

Ce soutien s'adresse aux entreprises montréalaises de l'île qui ne sont pas admissibles aux autres mesures fédérales liées à COVID-19 qui sont déjà en place. Cela signifie qu'une entreprise d'une municipalité défusionnée comme Ville Mont-Royal, Hampstead (si elle avait des entreprises) ou Côte Saint-Luc peut faire une demande.

De plus, le gouvernement du Québec contribue à hauteur de 20 millions de dollars de plus à l'enveloppe destinée à la Ville de Montréal dans le cadre du programme Aide d'urgence aux petites et moyennes entreprises pour venir en aide aux PME de la métropole qui éprouvent des difficultés financières en raison du COVID-19.

Une somme de 40 millions de dollars avait déjà été accordée à la Ville de Montréal dans le cadre de ce programme. Ce financement s'ajoute aux sommes déjà injectées par la Ville de Montréal.

La Ville a annoncé le 7 mai 2020 un soutien supplémentaire de 2 millions de dollars sous forme de subventions aux entrepreneurs du secteur du commerce de détail et de 2 millions de dollars pour soutenir les entreprises de l'économie sociale.

Depuis le début de la crise, la Ville a également annoncé qu'elle couvrira pendant six mois la portion des intérêts des prêts contractés par les entreprises auprès de PME MTL par l'entremise du Fonds PME MTL, du Fonds Locaux de Solidarité, du Fonds de Commercialisation des innovations et du Fonds d'aide d'urgence du gouvernement du Québec d'une valeur de 40 M$.

Enfin, depuis le début de l'année 2020, Montréal a recapitalisé les fonds du réseau PME MTL à hauteur de 8,2 M$. Ces nouveaux fonds pour Montréal témoignent de la grande solidarité économique qui existe entre les trois paliers de gouvernement.

Ils se sont regroupés pour offrir un soutien supplémentaire adapté aux petites et moyennes entreprises montréalaises, dans le cadre d'un projet piloté par le réseau PME MTL. Partenaire de première ligne des petites et moyennes entreprises de la métropole depuis 2015, le réseau PME MTL connaît bien leur réalité.

Composé de six organismes à but non lucratif (OBNL), il dessert les entreprises de l'île de Montréal en les accompagnant et en les finançant de la phase de démarrage à la phase de croissance. Le réseau apporte déjà un soutien structurel aux entrepreneurs durement touchés par la crise de la COVID-19.

Détails des cliniques mobiles de dépistage à Côte Saint Luc et Parc-Extension

Les cliniques mobiles COVID-19 continuent de se déplacer dans différents quartiers de Montréal. Les cliniques, situées dans des autobus, sont ouvertes à tous ceux qui répondent aux critères de dépistage.

Nouvelles cliniques dans les secteurs de Côte Saint-Luc et de Parc-Extension :

• Secteur de Côte Saint-Luc - Mercredi 10 juin et jeudi 11 juin, de 10h à 16h ** Aréna Samuel Moskovitch, 6985 chemin Mackle
• Zone Parc-Extension - vendredi 12 juin, samedi 13 juin et dimanche 14 juin, de 10 h à 16 h ** Devant la station de métro Parc, sur la rue Hutchison.

Pour obtenir une liste des cliniques et des heures d'ouverture dans le centre-ouest de Montréal, y compris les deux prochains emplacements dans les secteurs de Côte Saint-Luc et de Parc-Extension, visitez le site.

https://www.ciussscentreouest.ca/…/clinique-de-depistage-mo…

Le Premier ministre met en avant l'empire Franklin, entreprise locale, lors de la conférence de presse d'aujourd'hui

J'ai été très heureux que le Premier ministre mette en avant notre grande entreprise locale Franklin Empire aujourd'hui dans son message aux Canadiens :

https://www.facebook.com/watch/?v=863992787425415

Mise à jour de la COVID-19 du 5 juin

Avec la réouverture progressive de la société, nous verrons de plus en plus de personnes retourner au travail.

Le rapport sur l'emploi publié aujourd'hui montre quelques progrès mineurs, l'économie ayant créé environ 289 600 emplois au mois de mai.

Je m'attends à une croissance beaucoup plus importante dans le rapport de juin.

Je m'attends également à voir un certain nombre d'entreprises qui ont été fermées ou qui ne sont que partiellement ouvertes utiliser la subvention salariale pour faire revenir un plus grand nombre de leurs employés sur le marché du travail

Paiement unique pour personnes handicapées et certificat valide de crédit d'impôt pour personnes handicapées

Aujourd'hui, le Premier ministre a annoncé un paiement unique de 600 dollars pour les personnes handicapées afin d’aider ceux-ci à faire face à leurs dépenses.

Ce paiement sera versé aux titulaires de certificats valides de crédit d'impôt pour personnes handicapés, ce qui comprend les parents ayant des enfants ou des personnes à charge handicapés, les personnes âgées, les anciens combattants et de nombreux autres Canadiens devant assumer des coûts liés à des handicaps graves et prolongés.

Nous sommes convaincus que cette mesure, ainsi que nos autres investissements, bénéficieront grandement aux Canadiens handicapés de tout le pays.

Le gouvernement travaille également à la mise en place d'un volet national d'accessibilité au lieu de travail, afin d'aider les personnes handicapées à trouver et à conserver un bon emploi.

Et nous finançons cinq nouveaux projets dans tout le pays qui aideront les gens à obtenir des appareils de soutien pour surmonter les obstacles sur le lieu de travail.

Un soutien accru aux provinces grâce à un accord de redémarrage en toute sécurité

Le gouvernement fédéral a annoncé qu'il est prêt à verser 14 milliards de dollars aux provinces dans le cadre d'un accord de redémarrage sûr. Ces fonds permettront de continuer à protéger en toute sécurité les Canadiens qui retournent ou retourneront bientôt sur le marché du travail.

Cela comprend :

• Davantage d'équipements de protection individuelle pour les travailleurs de la santé en première ligne, afin qu'ils puissent se concentrer sur le sauvetage de vies au lieu de s'inquiéter pour leur sécurité.

• Veiller à ce que les entreprises disposent des ÉPI dont elles ont besoin,

• Des fonds pour la garde d'enfants afin que chaque parent sache qu'il existe un endroit sûr pour ses enfants.

• Une assistance immédiate pour que les personnes les plus vulnérables, y compris les personnes âgées, soient protégés.

• Fournir des fonds pour les indemnités de maladie de jusqu'à 10 jours pour les travailleurs qui n'ont actuellement pas de prestations.

• Un soutien supplémentaire aux villes et aux municipalités, afin que les Canadiens puissent compter sur les services dont ils ont besoin, comme les transports en commun lorsqu'ils retournent au travail et les programmes communautaires lorsqu'ils peuvent rouvrir

Lien pour visionner ma conversation avec le rabbin Fishman

Ce fut un plaisir de discuter de notre réponse fédérale à la COVID19, de la justice raciale et sociale et d'autres sujets avec le rabbin Mark Fishman et son auditoire. Pour visionner la conversation dans son intégralité, veuillez visiter le lien suivant :

https://www.facebook.com/markjfishman/videos/10163539508585526/

Journée nationale de la santé et de la forme physique, le samedi 6 juin

Comme beaucoup d'entre vous le savent, je suis un fervent partisan de la santé par l'exercice. Demain, le 6 juin, étant la Journée nationale de la santé et de la condition physique, j'encourage tout le monde à intégrer une activité physique dans sa routine quotidienne tout en respectant les directives de santé publique. Votre santé physique et mentale vous en remerciera !

Levez-vous, sortez, soyez actifs !
#JNDAF2020 #GetActiveCanada

Mise à jour de la COVID-19 du 4 juin

Je suis heureux de faire une mise à jour importante sur le paiement unique non imposable aux personnes âgées annoncé précédemment par le gouvernement.

Comme l'ont déclaré aujourd'hui le premier ministre et la ministre des Aînés, les personnes âgées admissibles à la pension de la sécurité de la vieillesse (SV) et au supplément de revenu garanti (SRG) recevront leur paiement spécial unique non imposable au cours de la semaine du 6 juillet.

Les personnes âgées qui ont droit à la pension de la SV recevront un paiement de 300 dollars, et celles qui ont également droit au SRG recevront 200 dollars supplémentaires, soit un total de 500 dollars. Les bénéficiaires de l'allocation recevront également 500 $.

Cela s'ajoute aux crédits d'impôt pour la TPS que 85 % des personnes âgées vivant seules et 50 % des couples reçoivent et qui s'élèvent en moyenne à 375 $ par personne; et 500 $ par couple. Nous avons également apporté des modifications aux retraits des FERR cette année, qui ont été réduits de 25 %.

Grâce à cette mesure et à d'autres, le gouvernement offre près de 900 $ de plus aux personnes âgées vivant seules qui touchent le SRG et plus de 1 500 $ aux couples de personnes âgées qui touchent tous les deux au SRG, en plus de leurs prestations actuelles, pour aider ces Canadiens vulnérables à faire face aux coûts supplémentaires pendant la pandémie.

Au total, 2,5 milliards de dollars de soutien financier ont été fournis par le gouvernement fédéral pour aider les personnes âgées canadiennes à couvrir les coûts accrus causés par la COVID-19 et leur donner une plus grande sécurité financière en cette période de crise.

Des mesures rapides sont prises contre le vandalisme au Monument national de l'Holocauste à Ottawa

Hier, le Monument national de l'Holocauste à Ottawa a été vandalisé avec des graffitis. Ce genre d'acte contre un symbole commémorant les six millions de Juifs et les millions d'autres victimes de l'Allemagne nazie est déplorable.

Je tiens à remercier la ministre Anita Anand et la Commission de la capitale nationale (CCN) pour les mesures rapides prises en vue de son retrait. L'antisémitisme est l'un des plus anciens maux les plus pernicieux du monde. Nous ne devons jamais cesser de le dénoncer et de le combattre.

Nouvelles mesures pour l'utilisation de revêtements de façade dans le secteur des transports au Canada

Pour réduire le risque de transmission de la COVID-19, Transports Canada et l'industrie des transports ont mis en place un système de mesures à plusieurs niveaux, comme une meilleure désinfection, des contrôles de santé pour les passagers et l'autorisation pour les passagers de rester dans leur véhicule sur les ferries.

Toutefois, il existe encore des points dans le système de transport où les travailleurs doivent être à proximité de leurs collègues et des voyageurs.

C'est pourquoi, hier, le ministre des transports Marc Garneau a annoncé qu'il élargissait les exigences relatives à l'utilisation de revêtements faciaux par les travailleurs et les autres personnes impliquées dans le système de transport, afin de réduire le risque de transmission de la COVID-19.

Cette approche pour les travailleurs complète les récents règlements et directives concernant l'utilisation par les passagers de protections faciales dans certaines circonstances lors de voyages aériens, maritimes et ferroviaires afin de réduire le risque de transmission du virus.

Elle met également en place une approche plus globale pour les revêtements faciaux qui renforce la protection de toutes les personnes impliquées dans le système de transport.

Les mesures seront mises en œuvre par une combinaison d'ordonnances obligatoires et d'orientations :

Aviation

​Étendre les exigences actuelles en matière de masques couvrant le visage et de masques non médicaux au-delà des passagers pour inclure certains membres du personnel navigant et des travailleurs des aéroports.
​ Ces mesures sont entrées en vigueur le 4 juin 2020 à midi HAE.

Marine

​Publier des orientations recommandant que tous les travailleurs du secteur du transport maritime aient en leur possession un couvre-visage, et recommander que le couvre-visage soit porté en utilisant une approche basée sur le risque spécifique aux circonstances uniques du lieu de travail, lorsque la distance physique ne peut être maintenue, et/ou lorsque les autorités locales l'exigent.

Rail

​Publier des lignes directrices obligeant les opérateurs ferroviaires à informer les passagers qu'ils seront invités à porter un couvre-visage lorsqu'une distance physique de deux mètres par rapport aux autres ne peut être maintenue, ou à la demande des opérateurs ferroviaires.

Fournir ou rendre accessible un revêtement facial à tous les travailleurs du secteur ferroviaire.

Veiller à ce que les travailleurs portent un masque selon une approche fondée sur les risques et spécifique aux circonstances uniques du lieu de travail, lorsqu'une distance physique ne peut être maintenue et/ou lorsque les autorités locales l'exigent.

Route

​Établir un ensemble de pratiques pour l'utilisation de l'équipement de protection individuelle, y compris le revêtement du visage dans le transport routier (c'est-à-dire le camionnage, l'autocar, le transport en commun), en collaboration avec les provinces, les territoires et l'industrie.

Les pratiques existantes en matière de santé publique et de bonne hygiène, notamment l'éloignement physique et le lavage fréquent des mains, restent les méthodes les plus efficaces pour limiter la propagation du virus.

Lorsqu'une distance physique de deux mètres par rapport aux autres ne peut être maintenue, l'utilisation de revêtements de façade peut jouer un rôle clé pour limiter la transmission du virus.

Ces mesures permettront de mieux protéger toutes les personnes impliquées dans le système de transport : les passagers, les travailleurs de soutien, les clients et les travailleurs essentiels du transport, qui veillent à ce que le système continue de fonctionner

Le Premier ministre Trudeau s'adresse à l'Organisation des États d'Afrique, des Caraïbes et du Pacifique

Hier, le Premier ministre s'est entretenu avec des membres de l'Organisation des États d'Afrique, des Caraïbes et du Pacifique (OEACP) pour discuter de la réponse mondiale à la pandémie COVID-19. Il a été rejoint par les dirigeants de l'Australie, de la France, de la Norvège, des Nations unies et de l'Union européenne.

Hier, le Premier ministre s'est entretenu avec des membres de l'Organisation des États d'Afrique, des Caraïbes et du Pacifique (OEACP) pour discuter de la réponse mondiale à la pandémie COVID-19. Il a été rejoint par les dirigeants de l'Australie, de la France, de la Norvège, des Nations unies et de l'Union européenne.

Le premier ministre a souligné les liens étroits qui unissent le Canada aux pays des trois régions de l’OEACP, grâce à des relations fondées sur des valeurs communes, des amitiés bilatérales et une appartenance commune à des organisations comme le Commonwealth, l'Organisation internationale de la Francophonie et l'Organisation des États américains.

Le Premier ministre a reconnu les défis auxquels sont confrontés les pays en développement dans leur lutte contre la COVID-19, et a souligné l'importance d'une approche mondiale coordonnée pour garantir la santé et la sécurité de tous, en particulier des plus vulnérables.

Les dirigeants ont également discuté des mesures de relance économique à long terme pour renforcer la résilience économique. Le Premier ministre a parlé de l'initiative conjointe qu'il a récemment lancée avec le Secrétaire général des Nations unies et le Premier ministre de la Jamaïque pour accélérer la réponse mondiale à la pandémie.

Cette initiative souligne la nécessité d'améliorer l'accès au financement du développement, notamment pour les pays à faible et moyen revenu, afin de les aider à se remettre sur pied et à reconstruire des économies et des sociétés prospères, résilientes et inclusives.

La COVID-19 est un défi mondial qui évolue rapidement. Le gouvernement du Canada travaille en étroite collaboration avec ses partenaires locaux, provinciaux, territoriaux et internationaux afin de réduire au minimum ses répercussions sanitaires, économiques et sociales au Canada et dans le monde.

Mise à jour de la COVID-19 du 3 juin

J'ai entendu des personnes âgées de toute la circonscription qui sont curieuses de savoir quand le paiement unique pour ceux qui reçoivent le SRG et/ou la SV sera envoyé.

Il s'agit d'un paiement unique non imposable, et l'on s'attend donc à ce qu'il soit versé une seule fois, séparément, et non en même temps qu'un paiement régulier.

Je prévois que la ministre des ainés annoncera bientôt la date du paiement et je vous en informerai dès qu'elle sera annoncée.

Ma déclaration à la Chambre des communes sur le décès de Tristan Roy

Hier, je me suis levé à la Chambre des communes pour rendre hommage à Tristan Roy, le défunt rédacteur en chef de la Poste de VMR.

Il était un excellent journaliste et rédacteur local et il nous manquera beaucoup. Pour voir ma déclaration, cliquez sur la page web ci-dessous :

https://www.facebook.com/watch/?v=2529573040705568

Déclaration du Premier ministre à la Chambre des communes sur le racisme anti-noir

Hier, le Premier ministre et les dirigeants de tous les partis se sont levés à la Chambre des Communes pour dénoncer le racisme anti-noir.

Je vous encourage vivement à écouter les paroles du Premier ministre sur cette question très importante qui ne se limite pas aux frontières de nos voisins du sud, mais qui est également présente ici au Canada :

https://twitter.com/JustinTrudeau/status/1268002214574002177

Joignez-vous à ma conversation avec le rabbin Fishman sur Zoom Tonight à 19h

A 19h00 ce soir, je vous invite à participer à une réunion Zoom ce, en compagnie du modérateur, le rabbin Mark Fishman pour parler de la pandémie ainsi que des prestations et programmes fédéraux créés en réponse à la COVID-19. Il y aura également du temps pour les questions de l'auditoire à la fin.
Pour écouter ou participer à l'événement de ce soir, cliquez sur le lien zoom ci-dessous:

https://us02web.zoom.us/j/85094499338

Si vous ne pouvez pas vous inscrire via Zoom, le rabbin Fishman diffusera également l'événement en direct sur son compte Facebook.

Vous trouverez ci-dessous le lien pour suivre la conversation à 19 heures ce soir. Veuillez noter que vous n'avez pas besoin d'un compte Facebook pour accéder à ce lien :

https://www.facebook.com/markjfishman

Mise à jour de la COVID-19 du 2 Juin

Aujourd'hui, j'étais à la Chambre des communes et j'ai écouté le Premier ministre et tous les chefs de partis prononcer des discours émouvants sur la manière dont nous devons lutter contre le racisme et la haine de toutes sortes à l'égard des Noirs.

Hier soir, j'ai assisté au Caucus noir Libéral et entendu les récits de membres et d'employés noirs, émus de partager leurs expériences personnelles à la suite du meurtre de George Floyd par un officier de police. Nous avons beaucoup de travail à faire et les dirigeants doivent consoler et guérir, et non encourager de nouvelles divisions.

Nous sommes chanceux qu’au Canada nos dirigeants nationaux ont fait cela aujourd'hui. Nous devons joindre l'acte à la parole pour mettre fin aux disparités économiques et à la discrimination systémique, en particulier dans le système judiciaire.

J'ai également eu l'honneur de prendre la parole pour rendre hommage à feu Tristan Roy, rédacteur en chef du TMR Post. Je partagerai la vidéo demain lorsqu'elle sera disponible.

J'ai une autre vidéo à partager aujourd'hui. La santé publique, à tous les niveaux, a recommandé le port de masques dans les situations où la distance sociale ne peut être maintenue. Hier soir, la ville de Côte Saint-Luc a adopté un règlement imposant le port du masque dans les bâtiments municipaux tels que l'hôtel de ville et dans tous les magasins.

La vidéo ci-jointe a été diffusée par le gouvernement du Canada et montre aux gens la manière correcte de mettre et de porter un masque :

youtube.com/watch?v=-yL4jHTnq7A

Les masques non médicaux constituent une autre couche de protection lorsqu'une distanciation physique n'est pas possible, mais seulement s'ils sont portés correctement.

La meilleure protection contre la COVID-19 est encore de:

​-Rester à la maison

-Pratiquer la distanciation sociale si vous devez quitter la maison,

-Ne pas sortir si vous êtes malade et de vous isoler des autres chez vous

-Se laver les mains régulièrement et nettoyer les surfaces d'usage courant​

Mise à jour sur les équipements de protection individuelle (ÉPI)

Depuis le début de cette crise, le gouvernement a travaillé dur pour que les travailleurs de la santé canadiens aient l'ÉPI dont ils ont besoin. À ce jour, nous avons reçu plus de 100 millions de masques chirurgicaux et près de 40 millions de gants et nous continuons à envoyer toute une série de fournitures aux provinces et territoires.

Le gouvernement a également signé un contrat portant sur des millions de seringues, afin de disposer des fournitures nécessaires une fois qu'un vaccin sera prêt.

Nous finançons actuellement quatre entreprises canadiennes qui travaillent sur ce qui pourrait être des solutions révolutionnaires pour le test rapide de dépistage de la COVID-19 : Deep Biologics à Guelph, Nicoya Lifesciences à Kitchener, Fourien à Edmonton et Metabolic Insights à Kelowna.

Cela vient s'ajouter au soutien que nous avons déjà apporté aux tests, notamment pour la biosurveillance de précision, avec la mise en place d'une usine de fabrication de kits de test en Ontario.

Le ministre Bains annonce les membres du nouveau Conseil stratégique de l'industrie

Aujourd'hui, l'honorable Navdeep Bains, ministre de l'Innovation, des Sciences et de l'Industrie, a annoncé le nom des neuf chefs d'entreprise qui se joindront à Monique Leroux - une dirigeante d'entreprise solide qui a fait une brillante carrière dans le domaine des finances au Canada - au sein du nouveau Conseil sur la stratégie industrielle récemment annoncé.

Mona Nemer, conseillère scientifique en chef du Canada, se joint à ce conseil en tant que membre d'office pour apporter un point de vue important sur la science et la recherche.

Le Conseil offre au gouvernement un forum pour écouter et collaborer avec des chefs d'entreprise très respectés afin d'évaluer l'étendue et la profondeur de l'impact de la COVID-19 sur les industries et de comprendre les pressions sectorielles spécifiques.

En plus de Monique Leroux et de la Dr. Mona Nemer, le gouvernement a recruté les hauts dirigeants d'entreprises suivants pour faire partie du Conseil, qui tiendra des réunions virtuelles toutes les deux semaines au cours des 90 prochains jours :​

​-Murad Al-Katib, président et directeur général, AGT Food and Ingredients - Secteur agroalimentaire

-John Baker, M.S.C., président et directeur général, D2L Corporation - Secteur des industries numériques

-Rhonda Barnet, présidente et directrice de l'exploitation, AVIT Manufacturing - Secteur de la fabrication de pointe

-Paviter Binning, Président, Wittington Investments, Limited - Secteur du commerce de détail

-Ben Cowan-Dewar, co-fondateur et directeur général, Cabot Links - Secteur du tourisme et de l'hôtellerie

-Karimah Es Sabar, directeur général et associé, Quark Venture - Secteur de la santé et des biosciences

-Karen Hamberg, vice-présidente des affaires extérieures et de la durabilité, Westport Fuel Systems Inc - Secteur des technologies propres

-Mark Little, président et directeur général, Suncor Energy Inc - Secteur des ressources du futur

-Sylvie Vachon, présidente-directrice générale, Administration portuaire de Montréal - Secteur du transport

Chaque membre, y compris deux présidents des tables de stratégie économique qui sont de retour, a un aperçu d'un secteur qui est d'une importance vitale pour le Canada en ce moment.

Mise à jour de la COVID-19 du 1er Juin

Je me joins a beaucoup d'entre vous pour exprimer la douleur et le dégoût que nous avons ressentis lorsque nous avons vu la vidéo d'un officier de police de Minneapolis causant la mort de George Floyd.

J'applaudis la décision du procureur de district d'inculper l'officier de police de meurtre au troisième degré et d'homicide involontaire et j'attends avec impatience que d'autres accusations soient portées dans cette affaire contre d'autres officiers. Cette vidéo n'est qu'un des nombreux incidents au cours desquels des membres de la communauté noire ont été victimes de violences policières.

Permettez-moi de préciser que cela ne représente pas la grande majorité des policiers qui font un travail extraordinaire pour protéger notre communauté. Mais le nombre d'incidents, les statistiques claires selon lesquelles les Noirs sont arrêtés plus souvent, représentent un nombre disproportionné de personnes inculpées et un nombre disproportionné de prisonniers montrent clairement qu'il s'agit d'un problème systémique très grave qui existe à travers les États-Unis et le Canada.

Quand j'avais une vingtaine d'années, j'ai vite compris que beaucoup de mes amis noirs voyaient la police très différemment que moi. Lorsque je voyais des policiers, je me sentais en sécurité, mais lorsqu’ils voyaient des policiers, ils me disaient qu'ils ressentaient une sorte de peur.

Entendre ces craintes à ce moment-là, ainsi que connaître les actes discriminatoires qui continuent et les craintes persistantes dans d'autres domaines, comme le fait que les entreprises noires ont moins de chances d'être soutenues par les banques et que les personnes noires ont statistiquement moins de chances d'être embauchées par un employeur, renforce ma conviction que nous devons faire mieux pour lutter contre le racisme antinoir.

Je suis heureux que le Premier ministre ait pris la parole aujourd'hui et ait prononcé le type de discours qu'un vrai leader mondial prononce lorsqu'il est confronté à ces inégalités sociétales. La haine doit être traitée et non ignorée. Je me joindrai à un appel aujourd'hui avec le caucus noir libéral pour discuter de cette question et continuer à développer des solutions.

Soutien aux municipalités

Une autre question qui a moins retenu l'attention, mais qui est très importante pour moi, est le soutien supplémentaire aux municipalités. Bien que les municipalités relèvent de la compétence provinciale et que nous ayons besoin de l'accord des provinces pour créer de nouveaux programmes, nous savons que nous devons aider Montréal, Côte Saint-Luc, VMR et Hampstead à relever les défis posés par la COVID-19.

Aujourd'hui, le Premier ministre a annoncé que le financement accordé par le biais du Fonds de la taxe sur l'essence sera accéléré cette année pour aider les collectivités le plus rapidement possible tout en respectant les lignes directrices en matière de santé publique.

Cela signifie que 2,2 milliards de dollars de financement fédéral annuel pour les infrastructures des collectivités seront versés en un seul versement en juin.

Le Fonds fédéral de la taxe sur l'essence donne aux collectivités la possibilité d'utiliser les fonds pour répondre à leurs besoins locaux. Les collectivités peuvent investir dans 18 catégories de projets différents, allant des transports publics aux installations de loisirs, en passant par l'atténuation des catastrophes.

Les fonds peuvent être utilisés immédiatement pour des projets prioritaires, mis en réserve pour une utilisation ultérieure, mis en commun avec d'autres communautés pour des projets d'infrastructure partagés ou utilisés pour aider à financer des dépenses d'infrastructure majeures.

Le Fonds fédéral de la taxe sur l'essence fournit un financement annuel des infrastructures à plus de 3 600 collectivités dans tout le pays.

Ces dernières années, ce financement a permis de soutenir environ 4 000 projets chaque année.

La mise à disposition rapide de l'intégralité du financement pour 2020-21 aidera les collectivités à faire avancer rapidement les projets d'infrastructure qui amélioreront notre qualité de vie et contribueront à relancer les économies locales.

Les collectivités ont la possibilité d'utiliser les fonds pour répondre à leurs besoins locaux. Les projets pourraient inclure l'accès au haut débit, l'amélioration des réseaux d'eau et de routes, ainsi que la construction de pistes cyclables et de sentiers pédestres. Ces projets créent des emplois et améliorent la façon dont les Canadiens vivent, travaillent et se divertissent.

Sachez que l'annonce faite aujourd'hui pour aider les municipalités n'est qu'un début. Je continuerai à plaider en faveur d'un soutien accru au niveau local pour que nous fassions encore plus pour ramener notre économie aux niveaux que nous connaissions avant le début de la pandémie.

Mois du patrimoine philippin

Aujourd'hui marque le début du Mois du patrimoine philippin au Canada!

Bien que nous soulignions normalement toutes les précieuses contributions de la communauté philippine dans le passé, prenons également ce temps pour remercier tous ceux qui sont actuellement en première ligne et font un travail incroyable alors que nous continuons à combattre la COVID-19.

Je tiens à remercier tous les Canadiens d'origine philippine qui travaillent dans le secteur de la santé, notamment les infirmières, les médecins, le personnel de soutien et les soignants, d'être de véritables héros durant cette pandémie. Votre aide en cette période de crise est réellement inestimable.

Mabuhay!

Mise à jour de la COVID-19 du 29 mai

Le nombre de cas de COVID-19 à Montréal et dans les environs continue d'être préoccupant. Il est important que nous suivions toutes les directives de santé publique afin d'éviter de nouvelles flambées importantes de décès et de cas graves de ce virus. Je remercie tout le monde pour leur patience et leur pratique des règles de distanciation sociale qui restent en place. Je vous invite à continuer de le faire cette fin de semaine.

Rapports de vandalisme à la synagogue Sépharade Kol Yehouda à Côte St-Luc

Hier, un fidèle de la Sépharade Kol Yehouda et son fils récupéraient des objets dans la synagogue lorsqu'ils ont déclaré avoir découvert que la petite synagogue de Côte Saint-Luc avait été vandalisée

Ces rapports sont, sans aucun doute, profondément troublants.

Veuillez consulter la déclaration commune que le député Michael Levitt et moi-même avons publiés hier soir.

Elle se trouve également sur ma page Facebook sur la page web suivante :

https://www.facebook.com/anthonyhousefather/posts/3826795760694818

Déclaration d'Anthony Housefather et de Michael Levitt :

Nous sommes troublés et profondément préoccupés par les rapports de vandalisme à la synagogue Sépharade Kol Yehouda à Côte St-Luc.

Toute attaque contre un lieu de culte est une attaque non seulement contre l'institution, mais aussi contre ceux qui y pratiquent, leur religion et contre la boussole morale de la société canadienne.

C'est particulièrement affligeant à un moment où les Juifs canadiens ne peuvent pas se rendre à la synagogue et pratiquer leur culte ensemble afin d'aider à protéger nos communautés contre la COVID-19

Les lieux de culte doivent être un espace où chacun peut pratiquer sa religion sans crainte, surtout à une époque où l'antisémitisme et les autres formes de haine sont en hausse.

Dans l'attente de plus de détails sur l'incident, nous demandons à la police de Montréal de mener une enquête rapide et sérieuse.

À tous ceux qui observent la Chavouot ce soir, Chag Sameach. Nous souhaitons que ce soit une célébration significative à la maison en famille.

Faites don de vos canettes et bouteilles pour l'initiative "Des canettes pour les enfants" !

Groceries CSL organise une collecte de canettes et de bouteilles au profit du Centre MADA et de la Fondation Générations !

Veuillez apporter vos canettes à l'IGA dans le centre commercial de CSL entre 10h et 13h le dimanche 31 mai.

https://www.facebook.com/events/2498543307142873/

Nouvelles mesures pour les navires de croisière et les navires à passagers

Aujourd'hui, le ministre Garneau a annoncé des mesures actualisées pour les navires de croisière et les petits navires à passagers afin d'assurer la sécurité des passagers et des membres d'équipage à bord des navires au Canada pendant la pandémie COVID-19. Ces mesures s'ajoutent aux annonces précédentes concernant le transport maritime.

Nouvelles mesures dans les eaux canadiennes non arctiques :
1. Il est interdit aux navires de croisière avec hébergement pour la nuit et pouvant transporter plus de 100 personnes d'opérer dans les eaux canadiennes jusqu'au 31 octobre 2020

Cette mesure prolonge les mesures précédentes concernant les navires de croisière pouvant transporter plus de 500 personnes (qui devaient auparavant expirer le 30 juin 2020). Elle étend également les restrictions de plus de 500 à 100 personnes pour les navires de croisière avec hébergement.

2. Tous les autres navires de passagers sont autorisés à opérer à partir du 1er juillet 2020.

Les mesures précédentes interdisant l'exploitation des navires de passagers autorisés à transporter plus de 12 personnes expireront le 30 juin 2030.

Après cette date, tous les autres navires à passagers devront respecter les exigences des autorités sanitaires provinciales, territoriales, locales et régionales en matière de calendrier et de processus de reprise des activités.

Les navires à passagers essentiels, tels que les ferries et les bateaux-taxis, doivent continuer à être exploités en utilisant des mesures d'atténuation.

Celles-ci pourraient inclure la réduction du nombre de passagers ou l'utilisation de pratiques alternatives telles que le maintien des personnes dans leurs véhicules, lorsque cela est possible en toute sécurité, ou le renforcement des mesures de nettoyage et d'hygiène pour réduire le risque de propagation de la COVID-19.

Le Premier ministre annonce un financement supplémentaire pour la santé, l'économie et le soutien social des peuples et communautés autochtones

La COVID-19 a en outre mis en évidence de nombreux défis auxquels sont déjà confrontés les peuples autochtones, en particulier ceux qui vivent dans des régions éloignées.

Le gouvernement du Canada travaille avec les communautés des Premières nations, des Inuits et des Métis pour soutenir leur réponse immédiate en matière de santé publique, avec la souplesse nécessaire pour répondre à leurs besoins spécifiques par des solutions communautaires, tout en identifiant les possibilités de fournir un soutien à plus long terme.

Le Premier ministre, Justin Trudeau, a annoncé aujourd'hui un nouveau financement pour apporter un soutien essentiel aux familles et communautés autochtones pendant cette crise, sur la base des besoins qui ont été identifiés. Ce financement comprend :

​285,1 millions de dollars pour soutenir la réponse de santé publique en cours à la COVID-19 dans les communautés autochtones. Cet investissement permettra de financer les réponses communautaires à la pandémie et d'augmenter de manière ciblée les ressources en matière de soins de santé primaires pour les communautés des Premières nations.

En cas d'épidémie, ce financement peut être utilisé pour fournir une capacité de pointe et un soutien supplémentaire aux services communautaires dans les communautés des Premières nations, des Inuits et des Métis.

​270 millions de dollars pour compléter le programme d'aide au revenu dans les réserves afin de répondre à la demande accrue, ce qui aidera les personnes et les familles à faire face à leurs dépenses de subsistance essentielles. Il permettra également d'embaucher du personnel supplémentaire pour mieux servir les communautés des Premières nations et mettre les individus en contact avec d'autres programmes gouvernementaux.

​44,8 millions de dollars sur cinq ans pour la construction de 12 nouveaux refuges, qui contribueront à protéger et à soutenir les femmes et les jeunes filles autochtones qui subissent des violences et qui les fuient.

Ce financement permettra de construire dix refuges dans les communautés des Premières nations vivant dans des réserves à travers le pays, et deux dans les territoires, afin de soutenir les femmes et les enfants autochtones. Le gouvernement fournira également 40,8 millions de dollars pour couvrir les frais de fonctionnement de ces nouveaux refuges au cours des cinq premières années, et 10,2 millions de dollars par an en permanence.

Nous annonçons également l'octroi d'un million de dollars par an, à partir de cette année, pour soutenir l'engagement des dirigeants et des fournisseurs de services métis dans la fourniture de refuges et les projets communautaires de prévention de la violence pour les femmes et les filles métisses, ainsi que pour les personnes LGBTQ et bi spirituelles.

L'investissement d'aujourd'hui s'appuie sur le travail déjà accompli par le Fonds de soutien aux communautés autochtones, doté de 305 millions de dollars, et sur les 75 millions de dollars supplémentaires accordés aux communautés et organisations travaillant avec les populations autochtones vivant en zone urbaine et hors réserve.

Le gouvernement du Canada adopte une approche fondée sur les distinctions pour répondre aux besoins des peuples et des communautés autochtones.

Au besoin, le gouvernement a également fourni un soutien supplémentaire, notamment dans le nord-ouest de la Saskatchewan, où le financement a soutenu un effort collectif entre les Premières nations, la Nation métisse de la Saskatchewan, le gouvernement de la Saskatchewan et d'autres partenaires pour coordonner l'intervention de COVID-19 dans la région.

Nous continuerons à travailler avec les partenaires autochtones à mesure que nous avancerons dans le soutien de leurs efforts pour répondre à la COVID-19 et à ses répercussions sanitaires, sociales et économiques.

Mise à jour de la COVID-19 du 28 mai

Bien que ces mises à jour se concentrent principalement sur la COVID, je voulais mentionner à quel point j'ai été troublé par les récentes actions et déclarations du gouvernement chinois.

Aujourd'hui, le Parlement chinois a adopté une nouvelle loi sur la sécurité nationale, qui contournera le corps législatif de Hong Kong dûment élu et élargira considérablement le pouvoir de Pékin sur Hong Kong.

À la suite de ces actions, je me suis joint à un certain nombre de mes collègues du caucus libéral en signant la déclaration de Patten sur Hong Kong, signée également par des centaines d'autres parlementaires du Canada et du monde entier.

Cette nouvelle loi ne respecte pas la déclaration conjointe sino-britannique et l'autonomie de Hong Kong et j'ai estimé qu'il était important de s'exprimer sur cette question.
Pour lire la déclaration commune, cliquez sur le lien ci-dessous (en anglais seulement) :

https://www.hongkongwatch.org/…/patten-led-group-of-198-par…

En outre, notre ministre des affaires mondiales, François Philippe Champagne, a fait une déclaration aux côtés des ministres des affaires étrangères du Royaume-Uni, de l'Australie et des États-Unis, en réponse à l'action de la Chine.

Vous trouverez cette déclaration à la page web suivante : https://www.canada.ca/…/declaration-commune-au-sujet-de-hon…

Mise à jour de la Chambre des communes

En début de semaine, une motion présentée par le gouvernement a été adoptée pour permettre officiellement la création d'un parlement hybride où les députés pourraient participer aux travaux de la Chambre des communes à la fois virtuellement et en personne. Jusqu'à présent, le Parlement était virtuel (sauf le mercredi) comme nos commissions parlementaires.

La commission des ressources humaines, du développement des compétences, du développement social et de la condition des personnes handicapées (HUMA), au sein de laquelle je suis secrétaire parlementaire de la ministre du travail, a siégé trois fois la semaine dernière et siégera deux fois cette semaine, et nous continuerons à nous réunir de cette manière au cours des prochains mois.

Mais la commission spéciale COVID, composée de tous les parlementaires, siégera désormais du lundi au jeudi, avec un nombre limité de députés dans la salle (entre 30 et 50) et le reste participant virtuellement.

J'ai reçu le calendrier des jours où chaque député participera en personne et mon premier jour en personne à Ottawa sera mardi prochain. J'ai été du côté virtuel des choses, en faisant l'expérience du Parlement par le biais de Zoom depuis un mois et demi.

Je suis donc curieux de voir quelle sera l’ambiance à Ottawa lors ce qu’on regardera d’autres députés prendre parole dans la chambre à partir de grands écrans lors de cette session hybride.

Déclaration à la Chambre des communes sur le décès de Tristan Roy

En tant que communauté, nous continuons à pleurer la perte de Tristan Roy, qui est tragiquement décédé après des décennies de travail incroyable en tant que fondateur et éditeur du journal la Poste de Mont-Royal.

Lors de ma présence en personne à la Chambre des communes mardi prochain, je me lèverai pour faire une déclaration sur Tristan et tout ce qu'il a fait pour la ville de Mont-Royal. Nous publierons la vidéo sur ma page Facebook et fournirons un lien vers celle-ci dans notre mise à jour quotidienne de mardi après-midi.

Les différentes formes d’hameçonnage et comment se protéger lors de la COVID-19

J'ai été très préoccupé par les rapports faisant état de personnes qui tentent de profiter des personnes vulnérables en ces temps difficiles et une préoccupation qui a été portée à mon attention est l'hameçonnage. Je voulais m'assurer de fournir à chacun les informations suivantes afin que vous puissiez vous protéger.

L’hameçonnage est une tactique courante que les cybercriminels utilisent pour vous voler des informations personnelles et financières. Les messages d’hameçonnage prennent généralement la forme d'un courriel ou d'un appel téléphonique d'un cybercriminel qui se fait passer pour quelqu'un qu'il n'est pas, par exemple votre banque.
Les cybercriminels sont devenus de plus en plus sophistiqués dans leurs campagnes d’hameçonnage.
Munissez-vous des conseils suivants afin de rester vigilants sur la sécurité informatique.

À quoi ressemble l’hameçonnage ?

Les messages d’hameçonnage semblent provenir d'une source légitime mais, en réalité, ils proviennent de cybercriminels qui tentent de vous piéger pour vous faire partager des informations sensibles.

Dans ces messages, les cybercriminels utilisent souvent des tactiques de peur, comme la menace de fermer vos comptes ou de vous arrêter si vous ne leur donnez pas des informations que vous garderiez normalement en sécurité. S'il réussit, le cybercriminel peut utiliser ces informations pour voler votre identité ou accéder à vos comptes.

Par exemple : De nombreux cybercriminels prétendent appartenir à des organisations gouvernementales et menacent leurs victimes potentielles d'une amende ou d'une arrestation s'ils ne les rappellent pas avec des informations personnelles.

Quelles sont les différentes formes d’hameçonnage?

L’hameçonnage désigne toute tentative de voler des informations, quels qu'en soient les moyens. Les messages d’hameçonnage peuvent se présenter sous presque toutes les formes : messages courriel, SMS, messages directs sur les médias sociaux ou appels téléphoniques.

Dans la plupart des cas, les campagnes d’hameçonnage des cybercriminels sont des tentatives non ciblées de solliciter des informations personnelles en utilisant le réseau le plus large possible pour obtenir une réponse.

Cependant, il existe des versions plus spécifiques d’hameçonnage qui méritent d'être connues :
L’hameçonnage par message texte

Une tentative d'hameçonnage par SMS (message texte).

L’harponnage

Il s'agit d'une tentative d'hameçonnage hyper-ciblée dans laquelle un message est conçu pour donner l'impression qu'il provient d'une source que vous connaissez personnellement.

Le whaling

Il s'agit d'une tentative d'hameçonnage visant une cible de haut niveau, comme un cadre supérieur ou un autre haut fonctionnaire d'une organisation ou d'un ministère.

La mystification

Il s'agit de créer un faux site web pour inciter quelqu'un à partager ses informations personnelles

Les dangers de tomber dans une campagne d’hameçonnage
Tomber dans le piège de l’hameçonnage peut être très coûteux ; vous pouvez perdre de l'argent et votre identité personnelle.

Les cybercriminels peuvent utiliser les informations qu'ils recueillent pour voler vos informations financières, ouvrir des comptes à votre nom ou voler votre identité.

Comment se protéger contre les campagnes d’hameçonnage
Il n'existe pas de moyen simple de s'assurer que vous êtes protégé à 100 % contre les campagnes d’hameçonnage.

Les campagnes d’hameçonnage sont de plus en plus élaborées, et la croissance des plateformes numériques, comme les médias sociaux, a donné aux cybercriminels de nombreuses possibilités d'atteindre leurs victimes.

La meilleure façon de se protéger contre une campagne d’hameçonnage est d'être extrêmement prudent chaque fois que vous recevez un message vous demandant de révéler des informations personnelles, quelle que soit la légitimité de ce message à première vue.

Dans la mesure du possible, vous devez essayer de vérifier les demandes d'informations par un autre moyen.

Par exemple : Si vous recevez un message de votre banque vous demandant de prendre des mesures immédiates pour cliquer sur un lien ou vérifier certaines informations, il vous suffit d'appeler directement votre agence bancaire pour vérifier la légitimité du message.

N'oubliez pas que la plupart des organisations légitimes ne vous demanderont jamais de révéler des informations par le biais d'un courriel ou d'un message texte. Par exemple, l'Agence du revenu du Canada ne vous contactera JAMAIS de cette façon pour discuter de vos prestations.

Conclusion

Les campagnes d’hameçonnage peuvent être difficiles à mettre en place. Les cybercriminels sont devenus experts dans l'utilisation de techniques sophistiquées pour tromper les victimes et les amener à partager des informations personnelles ou financières.

Mais la meilleure façon de se protéger est d'apprendre à repérer une arnaque d’hameçonnage avant de mordre à l'hameçon.

Les gouvernements et les organisations internationales se réunissent pour relever les défis économiques et la durabilité
Le secrétaire général des Nations unies, António Guterres, notre premier ministre, Justin Trudeau, et le premier ministre de la Jamaïque, Andrew Holness, ont réuni aujourd'hui les dirigeants du monde entier et les organisations internationales dans le cadre d'une initiative commune visant à affiner et à accélérer notre réponse mondiale aux importantes répercussions économiques et humaines de la pandémie de la COVID-19, et à proposer des solutions concrètes à l'urgence du développement.

Cette pandémie exige une réponse multilatérale à grande échelle, coordonnée et globale pour soutenir les pays dans le besoin, leur permettant de mieux se remettre pour des économies et des sociétés plus prospères, plus résistantes et plus inclusives.

Avec la participation de plus de 50 chefs d'État et de gouvernement, l'événement de haut niveau sur le financement du développement à l'ère de la COVID-19 et au-delà est le rassemblement de pays le plus inclusif pour se concentrer sur la reprise socio-économique et les besoins de financement liés à la pandémie.

Nous devons continuer à coordonner ces efforts pour éviter un impact dévastateur sur la vie et les moyens de subsistance des populations.

Mise à jour de la COVID-19 du 27 mai

Les problèmes des maisons de retraite et des établissements de soins de longue durée restent, à juste titre, une préoccupation majeure pour de nombreux Canadiens.

Bien que la constitution précise que ces établissements relèvent de la compétence des provinces, le gouvernement fédéral continue d'offrir son plein soutien aux provinces pour maîtriser cette situation le plus rapidement possible.

Que ce soit en fournissant le soutien des forces armées aux endroits choisis par le Québec et l'Ontario ou en aidant à obtenir des équipements de protection individuelle, nous nous concentrons sur les besoins immédiats mais aussi sur les problèmes structurels à long terme.

Les souffrances à court terme doivent être résolues immédiatement. Les changements structurels à long terme doivent être effectués.

Je soutiens la participation active du gouvernement fédéral dans la poursuite d'un changement fondamental du système de soins de longue durée en collaboration avec les provinces et les territoires.

Demain, le Premier ministre s'entretiendra avec les Premiers ministres provinciaux sur cette question précise. Nous devons faire mieux pour nos personnes âgées dans ces résidences.

Aujourd'hui, le premier ministre Legault nous a informés que le Québec cherche 10 000 personnes à former pour travailler dans le système de santé. Ces personnes seraient payées pour être formées pendant trois mois et se verraient ensuite offrir des emplois dans le système.

J'encourage tous ceux qui cherchent un emploi valorisant à considérer cette offre et à la poursuivre.

45 000 emplois disponibles pour les jeunes Canadiens

Si vous êtes un jeune adulte âgé de 15 à 30 ans à la recherche d'un emploi pendant cette période difficile, plus de 45 000 emplois dans tout le pays ont été rendus possibles grâce au programme Emplois d'été Canada. Pour consulter tous les postes disponibles, veuillez visiter le site web suivant :
https://www.guichetemplois.gc.ca/jeunesse

Emplois pour les jeunes dans l'agriculture

Même si notre circonscription n'est pas agricole, plusieurs personnes m'ont demandé comment nous pourrions trouver des emplois pour les jeunes et pourquoi pas dans l’agriculture?

Hier, la ministre Bibeau a annoncé un investissement de 9,2 millions de dollars pour améliorer la Stratégie emploi et compétences jeunesse (SECJ) qui financera jusqu'à 700 nouveaux postes pour les jeunes dans le secteur agricole.

Ce financement supplémentaire aidera le secteur agricole à attirer les jeunes Canadiens de 15 à 30 ans.

Ce programme vise à offrir aux jeunes, et en particulier aux jeunes confrontés à des obstacles à l'emploi, une expérience professionnelle dans le secteur agricole qui leur permettra d'acquérir une expérience professionnelle liée à leur carrière.

La SECJ fournira aux employeurs du secteur agricole jusqu'à 50 % du coût d'embauche d'un jeune Canadien, jusqu'à concurrence de 14 000 $.

Les candidats autochtones et ceux qui embauchent un jeune confronté à des obstacles peuvent bénéficier d'un financement pouvant aller jusqu'à 80 % de leurs coûts.

Les demandeurs admissibles sont les producteurs, les entreprises agricoles, les associations industrielles, les gouvernements provinciaux et territoriaux, les organisations autochtones et les centres de recherche.

Les employeurs peuvent demander ce financement rétroactivement au 1er avril 2020, les projets devant être achevés au plus tard le 31 mars 2021.

Les formulaires de demande sont disponibles dans le cadre du programme d'emploi et compétences jeunesse :

http://www.agr.gc.ca/…/programme-demploi-et-de-competence…/…

Les demandes seront examinées selon le principe du premier arrivé, premier servi.

Progrès réalisés pour renforcer la chaîne d'approvisionnement canadienne

Dans le cadre de la mise à jour de notre projet Fabriqué au Canada, le ministre Bains a annoncé des progrès importants en matière d'essais et de renforcement de la chaîne d'approvisionnement canadienne.

Des lettres d’intention ont été signées avec six organisations canadiennes afin de produire les principaux éléments des kits de dépistage. Elles sont :

· GL Chemtec International (Oakville) ;

· Plastiques Moore (Saint-Damien) ;

· Galenvs Sciences (Montréal) ;

· Bio Basic Canada Inc. (Markham) ;

· Rane Pharmaceutical Inc. (Edmonton) ; et

· Le Centre de biologie structurelle de l'Université McGill (Montréal), en collaboration avec l'Institut de recherche du Centre universitaire de santé McGill et le CNRC.

En outre, le Programme d'aide à la recherche industrielle du CNRC a maintenant fourni plus de 2 millions de dollars de financement pour six réactifs COVID-19 de première étape et des technologies de kit de dépistage :

· Artron Bioresearch Inc. (Burnaby)

· LuminUltra (Fredericton)

· Custom Biologics (Etobicoke)

· Diagnostic Biochem (Londres)

· BioLytical Laboratories (Richmond)

· Response Biomedical (Vancouver)

Trois entreprises ont été sélectionnées pour bénéficier d'un financement dans le cadre d'un défi lancé par le programme Solutions innovatrices Canada.

Le CNRC a demandé aux petites et moyennes entreprises de proposer des matériaux de substitution pouvant être utilisés en grande quantité pour fabriquer des respirateurs N95 et des masques chirurgicaux pour les travailleurs de la santé.

Ces entreprises travailleront sur des solutions à ce défi en utilisant des matériaux provenant et fabriqués au Canada.

Trois entreprises ont été sélectionnées dans le cadre de ce processus :

· StedFast Inc., basée à Granby

·Roswell Technologies, basée à Calgary

· L'entreprise Performance BioFilaments Inc, basée à Vancouver.

Enfin, le gouvernement du Canada a émis un bon de commande pour l'achat de 10 000 ventilateurs de l'équipe dirigée par le Dr Art McDonald, chercheur canadien lauréat du prix Nobel. ISDE a pu associer le Dr McDonald et son équipe à Vexos, basé à Markham, Ontario, pour fabriquer ces ventilateurs de conception facile à produire en utilisant des pièces disponibles sur le marché et facilement accessibles.

Mise à jour de la COVID-19 du 26 mai

Je tiens tout d'abord à remercier tous les membres des forces armées canadiennes pour leur travail et leur soutien extraordinaires dans nos centres de soins de longue durée, notamment à Vigi Mont Royal et à Henri Bradet dans notre circonscription. C'est grâce à leurs efforts que certains de nos centres de soins de longue durée les plus en difficulté disposent du soutien nécessaire pour aider les résidents à obtenir les soins dont ils ont besoin.

J'espère que les observations qu'ils ont faites en travaillant dans ces établissements aideront à identifier les changements importants nécessaires pour assurer la sécurité des résidents des établissements de soins de longue durée lorsqu'une autre crise se présentera.

Je note également qu'il est important de se rappeler qu'au Québec et en Ontario, ce sont les gouvernements provinciaux qui ont déterminé les lieux où les membres des forces armées sont déployés.

Avec le nombre de membres des forces armées qui ont été testés positifs à la COVID19 en raison de leur présence dans les établissements les plus touchés, travaillant 12 heures par jour, sept jours par semaine, et le nombre de ceux qui sont en quarantaine parce qu'ils ont été en contact étroit avec une personne infectée, nous n'avons actuellement pas la capacité d'augmenter le nombre de sites où le personnel est déployé, mais j'ai pris contact avec le ministre de la Défense hier pour discuter des besoins urgents que je constate localement et qui, je l'espère, pourraient être identifiés par le Québec à court terme.

Mise à jour sur les équipements de protection individuelle et de soins de santé

L'équipement de protection individuelle (EPI), dont le besoin se fait cruellement sentir, a continué à affluer au Canada au cours des dix dernières semaines. Nous avons reçu des centaines de milliers d'articles en provenance de plus de 40 vols à destination du Canada, qui ont ensuite été expédiés à nos travailleurs de première ligne.

Nous avons également réalisé des investissements clés dans la production nationale. Aujourd'hui, le Premier ministre a annoncé que nous avons signé un contrat avec General Motors pour la production de 10 millions de masques faciaux.

En ce qui concerne les équipements de soins de santé vitaux, le gouvernement a signé un nouveau contrat pour 10 000 ventilateurs qui sont produits grâce à un partenariat entre le lauréat canadien du prix Nobel, le Dr Art McDonald, son équipe et Vexos. Les livraisons commenceront cet été, ce qui portera à 40 000 le nombre total de ventilateurs fabriqués au Canada.

Bien entendu, la disponibilité des EPI ne veut pas nécessairement dire que les personnes soient correctement formées à leur utilisation. J'invite tous les employeurs à veiller à ce que leurs employés qui ont besoin d'utiliser des EPI reçoivent une formation adéquate sur leur utilisation.

Le site web du CCHST et le site du Réseau de Résilience des Entreprises Canadiennes mentionné ci-dessous donnent de bons conseils à tous les propriétaires d'entreprises sur la manière de se préparer à la réouverture.

Plus d'informations sur le service de résilience des entreprises
Une aide directe est désormais disponible pour les entreprises les plus petites et les plus vulnérables, y compris celles qui gèrent des organisations caritatives et à but non lucratif.

Le gouvernement a lancé le Service de résilience des entreprises (SRE), une ligne téléphonique gratuite gérée par 125 conseillers d'entreprises de l'Ordre des comptables agréés du Canada pendant les quatre semaines à venir.

Vous pouvez obtenir des conseils de planification financière sur mesure pour vous aider à survivre à cette période difficile, qu'il s'agisse de vous y retrouver dans la réglementation fiscale et les aides gouvernementales, ou de planifier leur cheminement vers la reprise.

Vous pouvez appeler le numéro suivant 7 jours par semaine de 8h à 20h (heure de l'Est), au 1-866-989-1080, et vous pouvez visiter

https://www.reseauderesiliencedesentreprisescanadiennes.ca/
Voici quelques détails sur la façon dont le SRE peut vous aider :

Gouvernement du Canada: Plan de réponse économique COVID-19

Soutien financier supplémentaire :

https://www.reseauderesiliencedesentreprisescanadiennes.ca/…

Fonds d’aide et de relance régionale - En complément du plan de réponse économique COVID-19 du Canada, le gouvernement du Canada a mis sur pied un Fonds d’aide et de relance régionale (FARR), une initiative dotée d'une enveloppe de 211 millions de dollars pour le Québec.

Consultez les détails du programme et la foire aux questions pour en savoir plus sur les modalités du FARR.
Soutien financier des gouvernements provinciaux : https://www.quebec.ca/…/coronaviru…/aide-financiere-covid19/

Approvisionnement en équipements de protection individuelle (EPI)

Tout au long de cette pandémie, la priorité absolue des entreprises, des institutions et des citoyens a été de garantir la santé et la sécurité des Canadiens. En effet, jamais auparavant des mesures aussi drastiques n'avaient été prises collectivement pour atteindre cet objectif.

La réouverture de l'économie - et son maintien - dépend de notre capacité collective à préserver la santé et la sécurité de votre personnel, de vos clients, du grand public et de vous-même.

Si vous éprouvez des difficultés à vous procurer des EPI, vous n'êtes pas seuls ; la situation actuelle en matière d'EPI est sans précédent. Il existe une demande mondiale exceptionnellement élevée de la part de toutes les industries, de tous les secteurs et de tous les individus.

D'autant plus qu'un grand nombre de règlements en matière de santé et de sécurité en vigueur au Canada exigent l'utilisation d'EPI pour être conformes.

Afin de répondre à cette demande, de nombreux fabricants ont réorganisé leurs opérations pour produire des EPI, mais ils ont une expérience limitée de l'interaction avec les chaînes d'approvisionnement des EPI. Cette situation crée des défis logistiques.

Présentation de la plate-forme de réaction rapide

La plate-forme de réaction rapide est gratuite et met en relation les fournisseurs, les fabricants et les entreprises ayant besoin de fournitures d'EPI au Canada. Elle simplifie encore le processus d'approvisionnement grâce à une mise en correspondance automatisée. Le portail comprend actuellement les EPI suivants : désinfectant pour les mains, masques chirurgicaux jetables, masques N95 jetables, blouses et combinaisons.

Le 27 mai, il sera élargi pour inclure également le désinfectant de surface, les écrans faciaux, les gants en nitrile/vinyle, les kits de test, les thermomètres et les ventilateurs.

Le succès de la plate-forme de réaction rapide dépend de la participation tant du côté de l'offre que de la demande. Veuillez-vous inscrire et participer au service de jumelage.
Accédez à la plate-forme ici : https://www.rrpcanada.org/#/ (en anglais seulement)

Boîte à outils pour la réouverture de l’économie du RREC :

•Mettez à jour votre plan de santé et de sécurité.

•Communiquez ces plans et procédures à votre
personnel, à vos clients et à vos fournisseurs.

• Sachez comment accéder à tout équipement de protection individuelle requis.

• Continuez à avoir accès aux aides financières du gouvernement.

• Comprenez les services sociaux, comme les services de garde d’enfants, qui sont à votre disposition et à celle de votre personnel.

• Soyez informés du grand nombre de mesures de soutien, de ressources et de guides supplémentaires disponibles.
Pour obtenir plus d’informations veuillez consulter la page web suivante:
https://www.reseauderesiliencedesentreprisescanadiennes.ca/…

Un guide de communication est disponible :

https://www.reseauderesiliencedesentreprisescanadiennes.ca/…

Des graphiques et des informations supplémentaires de sensibilisation à la santé et à la sécurité sont disponibles sur le site du gouvernement du Canada :

https://www.canada.ca/…/2019-nouv…/document-orientation.html

Voici des modèles et des signes prêts à l'emploi :

https://client.saveyourdata.ca/shares/folder/9746d136ef49e2/
Pour plus d'informations sur les écoles du Québec, cliquez ici.
À partir du 1er juin (prévu), les garderies de la région de Montréal pourraient rouvrir. Plus d'informations sont disponibles ici : https://bit.ly/2LXw7yD

Ressources et guides supplémentaires de l'ensemble du RREC

Le RREC est un ensemble de plus de 570 organisations commerciales à travers le Canada, représentant des milliers d'entreprises et des millions de Canadiens. Vous trouverez ci-dessous une liste de quelques-unes des ressources mises à disposition par ces groupes.

D'autres ressources sont également disponibles sur ce site : https://www.reseauderesiliencedesentreprisescanadiennes.ca/

• BDC : Soutien aux entrepreneurs touchés par le coronavirus https://www.bdc.ca/fr/pages/soutien-special.aspx…

• Blake, Cassels & Graydon: Principales répercussions commerciales et juridiques https://www.blakes.com/…/coronavirus-principales-repercussi…

• Borden, Ladner, Gervais: Gestion situationnelle du virus de la COVID-19 https://www.blg.com/…/employer-strategies-for-managing-nove…

• RREC : Conseils et astuces pour la continuité des activités https://www.reseauderesiliencedesentreprisescanadiennes.ca/…

• RREC : données et recherche https://www.reseauderesiliencedesentreprisescanadiennes.ca/…

• RREC : financement disponible pendant COVID-19 avec Grant Thornton (en anglais seulement) https://www.canadianbusinessresiliencenetwork.ca/…/the-bus…/

• RREC : Santé et sécurité https://www.reseauderesiliencedesentreprisescanadiennes.ca/…

• RREC : Guide étape par étape pour demander la subvention salariale d'urgence du Canada (SSUC) https://www.reseauderesiliencedesentreprisescanadiennes.ca/…

• RREC : webinaire : Comment naviguer dans les programmes gouvernementaux avec KPMG (en anglais seulement): https://www.canadianbusinessresiliencenetwork.ca/…/webinar…/

• RREC : webinaires, vidéos et balados: https://www.reseauderesiliencedesentreprisescanadiennes.ca/…

• Canada Life : COVID-19 Conseils pour les dirigeants d'entreprise https://www.reseauderesiliencedesentreprisescanadiennes.ca/…

• Centre canadien d'hygiène et de sécurité au travail : Pandémie (COVID-19) Fiches-conseils https://www.cchst.ca/products/publications/covid19/

• Centre canadien d'hygiène et de sécurité au travail : Lignes directrices sur la transformation des aliments:
https://www.cchst.ca/…/pandemiccovi…/pdf/food_processing.pdf

• Centre canadien d'hygiène et de sécurité au travail : Informations sur la pandémie https://www.cchst.ca/outbreaks/

• Centre canadien d'hygiène et de sécurité au travail : Conseils aux employeurs https://www.cchst.ca/outbreaks/workplace

• Chambre de commerce du Canada : Guide de continuité des activités et de planification de la reprise https://www.canadianbusinessresiliencenetwork.ca/…/Guide_Bu…

• Chambre de commerce du Canada : Guide de planification des communications de crise : https://www.canadianbusinessresiliencenetwork.ca/…/Guide_Cr…

• Chambre de commerce du Canada : Guide de préparation à une pandémie : https://www.canadianbusinessresiliencenetwork.ca/…/COVID19G…

• Association canadienne de la paie : Paie et COVID-19 https://paie.ca/F…/Ressources/Paie-et-COVID19-LigneInfo.aspx

• Chambre de commerce maritime : Partenaires de confiance de l'industrie maritime pour l'initiative COVID-19 https://www.marinedelivers.com/…/partenaires-de-confiance-…/

• Deloitte : Orchestrer la reprise des organisations et des chaînes d’approvisionnement https://www2.deloitte.com/…/covid-19-orchestrating-recovery…

• EDC : webinaire : Guide pour obtenir un financement et un soutien COVID-19 pour votre entreprise

https://www.edc.ca/…/obtenez-financement-et-soutien-pour-vo…

• Facebook : Centre de ressources pour entreprises https://www.facebook.com/business/resource

• Fasken : Planification en cas de pandémie pour les employeurs https://www.fasken.com/…/pandemic-planning-for-employers-re…

• Google : Aider votre entreprise pendant la pandémie de COVID-19 https://smallbusiness.withgoogle.com/…/resources-for-smbs…/…

• Gowling WLG : Centre de ressources COVID-19 https://gowlingwlg.com/…/covid-19-how-will-corona…/overview/

• Restaurants Canada : COVID-19 Réouverture des meilleures pratiques (en anglais) :

https://www.restaurantscanada.org/…/navigating-coronaviru…/…

• Conseil canadien du commerce de détail (CCCD) : Guide de planification de relance du CCCD :

https://www.commercedetail.org/…/covid-19-planification-de…/

Aujourd'hui, le RREC compte plus de 570 associations membres représentant l'ensemble du Canada. Vous pouvez les contacter ici.

À propos de la Chambre de commerce du Canada
La Chambre de commerce du Canada aide à créer les entreprises qui soutiennent nos familles, nos communautés et notre pays. Pour en savoir plus, visitez le site chamber.ca/fr/

Mise à jour de la COVID-19 du 25 mai

Avec le beau temps de cette fin de semaine, j'espère que tout le monde a pu sortir et faire un peu d'exercice tout en suivant les directives de distanciation sociale.

Les établissements de soins de longue durée

Je suis tout à fait conscient des problèmes persistants dans les établissements de soins de longue durée. Des familles dans la circonscription continuent à me poser des questions sur le manque de personnel et sur leur formation, et j'ai entendu un certain nombre de membres du personnel exprimer des préoccupations similaires.

Des questions ont également été soulevées concernant le manque de communication et de transparence. Au cours de la fin de semaine, le député David Birnbaum, le maire Mitchell Brownstein, la conseillère municipale Dida Berku et moi-même avons eu de multiples échanges par zoom, téléphone et courriel avec les membres des familles des résidents de Maimonides et les représentants du CIUSSS Centre-Ouest Montréal / CIUSSS West-Central Montreal.

La situation actuelle dans cette ville n'est pas acceptable. Nous comprenons que des ressources infirmières supplémentaires arrivent aujourd'hui et demain et nous continuerons à essayer de travailler avec la direction de la CIUSS pour essayer de faire en sorte que cet emplacement soit prioritaire.

J'ai également pris contact avec notre ministre de la défense et son secrétaire parlementaire pour les informer des problèmes qui se posent dans cet établissement.

Il appartient au gouvernement du Québec d'informer le ministre fédéral de l'endroit où il souhaite que les militaires soient déployés.
À l'heure actuelle, ils se sont rendus à deux endroits dans notre circonscription, Vigi-Mont-Royal et Henri Bradet, et je leur ai conseillé d'anticiper une demande pour Maïmonides.

Décès de Tristan Roy

J'ai de très tristes nouvelles à partager. Pour ceux d'entre vous qui n'ont pas entendu, le rédacteur en chef du journal La Poste de Mont-Royal, Tristan Roy, est décédé tragiquement à la fin de la semaine dernière.

Tristan était une bonne personne, un excellent journaliste et quelqu'un que je considérais comme un ami. Il nous manquera énormément et j'adresse mes plus sincères condoléances à sa famille et à ses amis.

J'ai discuté avec le maire Philippe Roy des moyens possibles de rendre hommage à Tristan et à sa contribution à VMR et nous poursuivrons ces discussions.

Aide d’urgence du Canada pour le loyer commercial (AUCLC)

Sur une note plus positive, aujourd'hui, des demandes ont été ouvertes pour l'aide d'urgence du Canada pour le loyer commercial (AUCLC) pour les petites entreprises.

Les propriétaires de biens immobiliers comptant jusqu'à 10 locataires et situés au Québec, dans le Canada atlantique, en Alberta et en Colombie-Britannique peuvent s'inscrire aujourd'hui, tandis que les autres régions et les propriétaires de biens immobiliers pourront s'inscrire au cours de différents jours de la semaine.

Pour vous inscrire dès maintenant ou pour consulter la procédure de demande en ligne, veuillez consulter le site : https://www.cmhc-schl.gc.ca/…/…/covid19-cecra-small-business

Importance des propriétaires fonciers qui demandent l’AUCLC

Afin de garantir que les petites entreprises puissent essayer de traverser cette période très difficile, il est impératif que les propriétaires fassent leur part et s'inscrivent à ce programme.

Comme je l'ai déjà dit, il est dans l'intérêt des propriétaires de soutenir les locataires de leurs petites entreprises par l'intermédiaire de l’AUCLC.

Votre propriété dépend de la réussite de vos locataires.

Si, en tant que propriétaire, vous ne vous inscrivez pas à l’AUCLC, vous risquez que votre locataire ne puisse pas payer son loyer, qu'il déclare faillite et que vous soyez obligé de l'expulser et être confronté aux scénarios suivants:

• Recevoir un revenu locatif nul
• Continuer à payer l'hypothèque ou les frais de la dette sur votre propriété, y compris l'impôt foncier, l'entretien et les autres frais
• Engager des frais supplémentaires et passer par un long processus - souvent entre 6 et 18 mois - pour trouver de nouveaux locataires
• Risquer de devoir louer votre espace à moindre coût après une pandémie

Avec l’AUCLC pour les petites entreprises, vous percevez toujours une partie de votre loyer brut.

Pour un locataire commercial qui paie 10 000 $ par mois :
• L’AUCLC pour les petites entreprises couvrira 50 % du loyer (5 000 $).
• Votre locataire paiera jusqu'à 25 % du loyer (2 500 $).
• Vous renoncez à 25 % du loyer (2 500 $).

Cela signifie que vous obtenez jusqu'à 75 % du loyer ou 7 500 $ de loyer par mois pour les mois d'avril, mai et juin.
L’AUCLC pour les petites entreprises vous offre un prêt-subvention d'une valeur de 50 % de la valeur du loyer de votre petite entreprise chaque mois.

Les prêts seront annulés si vous respectez toutes les conditions du programme - y compris celle de ne pas récupérer les montants de loyer annulés à la fin du programme.

Cela représente un montant total de 22 500 dollars pour la durée du programme. Cela permet également à vos locataires de se remettre et de rester viables après la crise.
Sur le plan financier, c'est tout simplement logique.

Service du Réseau de résilience des entreprises canadiennes
Face à la COVID-19, les entreprises les plus petites et les plus vulnérables peuvent être confrontées au défi supplémentaire d'accéder à des conseils de planification financière adaptés pour les aider à survivre à cette période difficile.

C'est pourquoi le gouvernement a lancé le service du Réseau de résilience des entreprises canadiennes, une ligne téléphonique gratuite gérée par 125 conseillers d'entreprise de l'Ordre des comptables professionnels agréés du Canada pendant les 4 prochaines semaines.

Ce service fournira aux propriétaires d'entreprises

canadiennes, y compris ceux qui dirigent des organismes de bienfaisance et des organisations à but non lucratif, des conseils financiers personnalisés - de la navigation dans la réglementation fiscale et les aides gouvernementales, à la planification de leur cheminement vers la reprise.

Les petites entreprises ayant des besoins financiers urgents peuvent appeler le numéro suivant 7 jours sur 7 : 1-866-989-1080.
Pour en savoir plus sur l’aide disponible à travers le Réseau de résiliences des entreprises canadiennes peut vous aider, veuillez consulter leur site web:

https://www.reseauderesiliencedesentreprisescanadiennes.ca/

Bien que nous aimions recevoir vos appels et vos courriels contenant des questions, j'encourage les petites entreprises à utiliser le Réseau de résilience des entreprises canadiennes comme service de première ligne.

Soyez prudents. Aujourd'hui, la région de Montréal a repris l’ouverture de nombreuses entreprises non essentielles.

Il est nécessaire de maintenir une bonne distance sociale, de se laver fréquemment les mains et de porter des masques dans les endroits où vous ne pouvez pas maintenir une distance physique (comme dans les transports en commun ou dans les magasins) pour éviter une nouvelle montée de cas.

Mise à jour de la COVID-19 du 22 mai

Mes pensées vont aux familles des victimes du vol PK8303 de la Pakistan International Airlines qui s'est écrasé à Karachi. Le Canada pleure toutes les vies perdues dans ce terrible accident.

Comme vous le savez tous, la COVID-19 reste une menace sérieuse pour la santé.

L'un des meilleurs moyens de ralentir la propagation est par la recherche des contacts et les tests. Bien que cela relève de la compétence des provinces, il est essentiel que nous adoptions une approche entièrement coordonnée et collaborative d'un océan à l'autre.

C'est pourquoi le gouvernement fédéral est prêt à aider les provinces à répondre à leurs besoins en matière de tests afin de protéger les Canadiens et de gérer efficacement les futures épidémies.
Il s'agit notamment d'employés fédéraux formés qui peuvent effectuer 3 600 appels de recherche de contacts par jour, 7 jours sur 7.

Statistique Canada dispose également de 1 700 intervieweurs supplémentaires qui peuvent effectuer jusqu'à 20 000 appels par jour. Cela nous permettra d'entrer en contact avec toutes les personnes susceptibles d'avoir été exposées au virus pour s'assurer qu'elles sont mises en quarantaine et qu'elles se surveillent elles-mêmes pour détecter la présence de symptômes ou se faire tester.

Des ressources fédérales sont également disponibles pour aider les provinces et les territoires à faire face à toute augmentation de la demande ou à tout retard ou difficulté dans la recherche des contacts. Les fonctionnaires fédéraux aident déjà à passer des appels en Ontario et sont prêts à aider partout ailleurs.

Veuillez rester en sécurité cette fin de semaine et continuer à suivre les directives de santé publique pour limiter la propagation de la COVID-19.

Mise à jour de la COVID-19 du 21 mai

Merci à tous ceux qui m'ont rejoint hier soir lors de ma session Facebook Live.

Pour ceux qui n'ont pas pu se connecter hier, vous pouvez regarder la vidéo à tout moment en visitant la page web suivante :

https://www.facebook.com/watch/live/?v=577592586500060&ref=watch_permalink

Les demandes de financement pour le Fonds d'urgence pour l’appui communautaire de Centraide du Grand Montréal sont maintenant ouvertes

Le Fonds d’urgence pour l’appui communautaire (FUAC) est un investissement de 350 millions de dollars du gouvernement du Canada, alloué par l'intermédiaire d'Emploi et Développement social Canada (EDSC) pour aider les populations vulnérables à gérer les impacts de la COVID-19.

Le gouvernement du Canada s'est associé à Centraide United Way Canada, aux Fondations communautaires du Canada (la Fondation du Grand Montréal sur notre territoire) et à la Croix-Rouge canadienne pour distribuer le FUAC dans tout le pays.

Séances d'information sur le FUAC

Le gouvernement du Canada a organisé trois séances d'information pour aider à informer les organismes sans but lucratif et les organismes de bienfaisance sur le processus de demande et répondre à toutes les questions que vous pourriez avoir.

Ces séances expliqueront comment le Fonds d’urgence pour l’appui communautaire fonctionnera, comment les organisations communautaires peuvent demander une aide et comment les organisations communautaires peuvent trouver de l'aide pour présenter une demande.

Vous entendrez parler des trois entités nationales - la Croix-Rouge canadienne, Centraide Canada et les Fondations communautaires du Canada - qui distribueront les fonds aux organismes communautaires dans tout le pays. Cela s'ajoutera à l'engagement que chacune des organisations fera au sein de ses propres réseaux et dans les communautés locales.

Séance d'information n°1 (en ANGLAIS) : le 21 mai 2020 à 14 h 00 (heure de l’est)
Veuillez-vous inscrire ici :
https://communityfoundations.zoom.us/…/WN__Hkjz1uMTASEwLMIs…

Séance d'information n°2 (en FRANÇAIS) : le 22 mai 2020 à 11h00 (heure de l’est)
Veuillez-vous inscrire ici :
https://communityfoundations.zoom.us/…/WN_zzo6zvfERYS-f30Ay…

Séance d'information n°3 (ANGLAIS) : le 25 mai 2020 à 11h00 (heure de l’est)
Veuillez-vous inscrire ici :
https://communityfoundations.zoom.us/…/WN_4DzFxlNAS1SnYXizR…

COMMENT S'INSCRIRE ?

Les organisations à but non lucratif et les organismes de bienfaisance enregistrés peuvent obtenir une aide de la Croix-Rouge pour la formation et l'équipement, la prévention des maladies, la formation à la transmission et l'équipement.

Visitez le site Croixrouge.ca/organismescommunautaires pour faire une demande.

Toutes les demandes doivent être soumises en ligne. Pour obtenir une aide, ou si vous ne pouvez pas soumettre une candidature en ligne, veuillez nous envoyer un courriel à : [email protected]

Pour plus d'informations, veuillez nous contacter au 1-866-221-2232. Si vous êtes un organisme de bienfaisance enregistré ou un donataire reconnu, vous pouvez faire une demande auprès de l'une ou l'autre des fondations communautaires à l'adresse suivante :
fondationscommunautaires.ca ou Centraide.

Le Centraide du Grand Montréal gérera le processus des demandes de FUAC pour les organismes communautaires de son territoire (Laval, île de Montréal et Rive-Sud).

Il est à noter que Centraide permet aux organismes de bienfaisance enregistrés de faire une demande. Les organismes sans but lucratif qui ne sont pas des organismes de bienfaisance enregistrés ou affiliés à Centraide semblent devoir faire une demande auprès de la Croix-Rouge.

Nous suggérons à tous les organismes d'assister à l'un des appels de la semaine prochaine pour mieux comprendre où vous feriez votre demande.

Si vous souhaitez faire une demande de financement à Centraide pour le FUAC, veuillez suivre les étapes suivantes:

1. Examiner le document des critères d'admissibilité de Centraide du Grand Montréal pour voir si votre organisme peut se qualifier pour les fonds :

https://www.centraide-mtl.org/…/documents/Criteres_dadmissi…

2. Une fois que vous aurez examiné le document et que vous serez convaincu que vous pouvez bénéficier de ce financement, veuillez remplir le formulaire de demande suivant :

https://docs.google.com/…/1FAIpQLSdjWqhG_rJ-DVgA4n…/viewform

Le Premier ministre annonce une aide supplémentaire pour les populations autochtones vivant dans les centres urbains et hors réserve

Aujourd'hui, le gouvernement a annoncé un nouveau financement de 75 millions de dollars pour les organisations autochtones fournissant des services aux populations autochtones dans les centres urbains et hors réserve.

Ce financement supplémentaire permettra de soutenir davantage de projets communautaires qui répondent aux besoins critiques des populations autochtones pendant cette crise, notamment en matière de sécurité alimentaire, de services de soutien à la santé mentale, et d'équipements sanitaires et de protection.

Il pourrait également servir à répondre à d'autres besoins, comme le soutien aux aînés, le transport et le matériel éducatif pour les enfants et les jeunes autochtones. Le financement des projets commencera dans les semaines à venir.

Page web contenant des données et des statistiques clés sur la situation actuelle de COVID-19 à Montréal

Si vous souhaitez rester à jour et accéder à des données détaillées sur les chiffres COVID-19 à Montréal, veuillez consulter la page web suivante :

https://ulaval.maps.arcgis.com/apps/opsdashboard/index.html…

Mise à jour de la COVID-19 du 20 mai

Je vous rappelle vous connecter à ma session Facebook Live ce soir à 19h30 (heure de l'Est). Je répondrai à toutes les questions liées à la COVID-19 et j’informerai tout le monde des récentes mesures prises par le gouvernement fédéral en réponse à cette pandémie.

Autre nouvelle importante, les parents recevant l’allocation canadienne pour enfants (ACE) recevront 300 dollars supplémentaires par enfant en plus du paiement normal qui devait être envoyé aujourd'hui.

Donc, si vous voyez un peu plus d'argent que prévu sur votre compte, sachez que ces fonds ont été versés pour vous soutenir davantage pendant cette période difficile, et qu'il ne s'agit pas d'un trop-payé.

Aujourd'hui, le Premier ministre a annoncé que le programme d'aide d'urgence du Canada pour le loyer commercial (AUCLC), qui vise à fournir des prêts-subventions aux propriétaires, permettra de réduire le loyer de 75 % pour les locataires des petites entreprises qui ont vu la majorité de leurs revenus diminuer.

J'encourage vivement les propriétaires à faire leur part en cette période difficile pour aider leurs locataires confrontés à une situation sans précédent.

Veuillez trouver ci-dessous des informations détaillées et des réponses aux questions fréquemment posées sur l’AUCLC:

Pourquoi les propriétaires devraient-ils présenter une demande ?

Si vous êtes propriétaire d'un bien immobilier commercial et que les locataires de petites entreprises ont du mal à payer leur loyer en raison de la pandémie, l’AUCLC pour les petites entreprises est fait pour vous. En vous inscrivant à ce programme, vous pouvez vous aider, vous et vos locataires.

Votre propriété dépend de la réussite de vos locataires

Si votre locataire de petite entreprise déclare faillite et que vous devez l'expulser :

• vous ne recevrez aucun revenu locatif

• vous continuerez à payer les frais d'hypothèque ou de dette sur votre propriété, y compris les impôts fonciers, les frais d'entretien et autres

• vous devrez engager des frais supplémentaires et passer par un long processus - souvent entre 6 et 18 mois - pour trouver de nouveaux locataires

• vous risquez de devoir louer votre espace à moindre coût après une pandémie

Avec l’AUCLC pour les petites entreprises, vous recevrez toujours une partie de votre loyer brut

Pour un locataire commercial qui paie 10 000 $ par mois :

• Le AUCLC pour les petites entreprises couvrira 50 % du loyer (5 000 $).
• Votre locataire paiera jusqu'à 25 % du loyer (2 500 $).
• Vous renoncez à 25 % du loyer (2 500 $).

• Cela signifie que vous obtenez jusqu'à 75 % du loyer ou 7 500 $ de loyer par mois pour les mois d'avril, mai et juin.
Votre prêt sera annulé

L’AUCLC pour les petites entreprises vous offre un prêt-subvention d'une valeur de 50% de la valeur du loyer de votre petite entreprise chaque mois. Les prêts seront annulés si vous respectez toutes les conditions du programme, y compris celle de ne pas récupérer les montants de loyer annulés à la fin du programme.

Cela représente un montant total de 22 500 dollars pour la durée du programme. Cela permet également à vos locataires de se remettre et de rester viables après la crise.
Sur le plan financier, c'est tout simplement logique.

Comment faire une demande de participation au programme AUCLC ?

Le portail de candidature est ouvert le 25 mai 2020.
Nous encourageons tous les propriétaires de biens commerciaux admissibles à participer à ce programme.

Dans le cadre de votre candidature, vous devez fournir un ou plusieurs accords de réduction de loyer et des attestations de propriétaire et de locataire. Pour vous aider à vous préparer, nous avons indiqué quelles informations seront requises et des exemples de documents dans la section "Renseignements nécéssaires pour présenter une demande".

Une approche échelonnée

Nous nous attendons à un grand nombre de demandes. Pour gérer ce volume et nous permettre de mieux vous servir, nous demanderons aux propriétaires de s'inscrire dans les jours qui suivent l'ouverture de la procédure de demande.

NOTEZ : Une fois enregistré, le portail sera disponible 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7 pour permettre aux candidats de saisir des données et de télécharger des documents.

https://www.cmhc-schl.gc.ca/…/…/covid19-cecra-small-business

De quoi ai-je besoin pour postuler ?

Les propriétaires devront fournir des informations à l'appui de leur demande, signer une attestation et accepter les conditions du contrat de prêt pour pouvoir bénéficier du programme.

Attestations

• Attestation du locataire ou du sous-locataire :
Les propriétaires doivent faire signer une attestation à chacun de leurs locataires et/ou sous-locataires de petites entreprises commerciales admissibles. Les locataires sont responsables d'attester de leur éligibilité aux exigences du programme.

Lien vers l'échantillon d'attestation du locataire ou sous-locataire: https://assets.cmhc-schl.gc.ca/…/tenant-subtenant-attestati…

• Attestation du propriétaire :

Les propriétaires doivent signer une attestation confirmant que les informations relatives au propriétaire et à la propriété fournies dans la demande sont correctes et attestent de leur admissibilité aux exigences du programme.

Lien vers un exemple d'attestation de propriétaire :
https://assets.cmhc-schl.gc.ca/…/property-owner-attestation…

Ententes

• Entente de réduction des loyers :

Les propriétaires doivent conclure un accord de réduction de loyer juridiquement contraignant avec chaque locataire concerné pour confirmer la réduction de loyer conformément aux conditions du programme. Cet accord est conditionné à l'approbation finale de la demande de l’AUCLC pour les petites entreprises.

Lien vers un exemple d’entente de réduction de loyer : https://assets.cmhc-schl.gc.ca/…/sample-rent-reduction-agre…

• Entente de prêt-subvention:

Les propriétaires doivent accepter les conditions de la demande et celles qui sont énoncées dans l'accord de prêt à remboursement différé.

Lien vers un exemple d'accord de prêt-subvention au propriétaire: https://assets.cmhc-schl.gc.ca/…/forgivable-loan-agreement-…

Vous devrez également fournir les informations suivantes :
Informations sur le propriétaire

• Les informations sur les propriétés comprennent : l'adresse de la propriété, le type de propriété, la déclaration d'impôt foncier, le dernier relevé des loyers pour chaque propriété et le nombre d'unités commerciales

• Les informations sur le demandeur comprennent : les informations bancaires (y compris le relevé bancaire), les coordonnées du propriétaire, les informations sur la copropriété et les coordonnées des copropriétaires
Informations sur les locataires

• Les informations sur les locataires comprennent : les coordonnées du locataire, nom commercial enregistré, la surface louée et le loyer brut mensuel pour la période d'avril, mai et juin 2020

Page web contenant des données et des statistiques clés sur la situation actuelle de COVID-19 à Montréal

Qui est admissible au programme de l’AUCLC pour les petites entreprises ?

Pour pouvoir bénéficier du programme AUCLC pour les petites entreprises, le propriétaire d'un bien commercial doit :

•être propriétaire d'un immeuble commercial* qui est occupé par un ou plusieurs locataires de petites entreprises touchés

• conclure (ou avoir déjà conclu) un accord juridiquement contraignant de réduction de loyer pour la période d'avril, mai et juin 2020, réduisant d'au moins 75 % le loyer d'un locataire de petite entreprise touché

• veiller à ce que l'accord de réduction de loyer conclu avec chaque locataire touché comprenne

• un moratoire sur l'expulsion pour la période pendant laquelle le propriétaire accepte d'appliquer le produit du prêt, et

• une déclaration de revenus locatifs incluse dans l'attestation

Le propriétaire de l'immeuble commercial n'est pas contrôlé par un individu occupant un poste politique fédéral ou provincial.

L’AUCLC pour les petites entreprises ne s'applique pas aux propriétés appartenant, en tout ou en partie, aux gouvernements fédéraux, provinciaux ou municipaux. Voici des exceptions :

• si le propriétaire du bien est une Première nation ou une organisation ou un gouvernement autochtone qui est le locataire du bien en vertu d'un bail foncier ou d'un bail à long terme similaire de ce gouvernement pour administrer le bien

• si le propriétaire est le locataire de la propriété en vertu d'un bail foncier ou d'un bail à long terme similaire de ce gouvernement pour l'exploitation de la propriété (tel qu'un bail à un aéroport)

• si le propriétaire est une société d'État à crédits limités désignée comme étant admissible au programme de l’AUCLC par la SCHL

• si, pour plus de certitude, le propriétaire est un établissement d'enseignement supérieur, un hôpital ou un fonds de pension

NOTEZ : Les petites entreprises qui ont ouvert leurs portes le 1er mars 2020 ou après cette date ne sont pas éligibles.

* Nous définissons les biens immobiliers commerciaux comme des biens immobiliers commerciaux ayant des locataires de petites entreprises. Les propriétés commerciales ayant une composante résidentielle et les propriétés résidentielles à usage mixte à plusieurs unités seraient également éligibles en ce qui concerne leurs locataires de petites entreprises.

NOTEZ : Les propriétés avec ou sans hypothèque sont éligibles au titre de l’AUCLC pour les petites entreprises.

Qu'est-ce qu'un locataire de petite entreprise touché ?

Les locataires de petites entreprises concernées sont des entreprises - y compris les organisations à but non lucratif et caritatives - qui :

• ne paient pas plus de 50 000 $ de loyer brut mensuel par emplacement (tel que défini par un contrat de bail valide et exécutoire)

• ne génèrent pas plus de 20 millions de dollars de recettes annuelles brutes, calculées sur une base consolidée (au niveau de la société mère ultime)

• ont connu une baisse d'au moins 70 % de leurs revenus avant la mise en place de la COVID-19 **

NOTEZ : Les locataires de petites entreprises admissibles qui sont dans des accords de sous-location sont également admissibles, si ces structures de location répondent aux critères du programme.

** Les petites entreprises peuvent comparer les revenus d'avril, mai et juin 2020 à ceux de la même période en 2019 pour mesurer les pertes de revenus. Elles peuvent également utiliser une moyenne de leurs revenus gagnés en janvier et février 2020.

Comment fonctionne le programme de l’AUCLC pour les petites entreprises ?

La SCHL administre l’AUCLC pour les petites entreprises au nom du gouvernement du Canada et de nos partenaires provinciaux et territoriaux.

Le programme offre de l'aide pour les mois d'avril, mai et juin 2020.

• Les propriétaires peuvent présenter une demande plus tard et le programme sera appliqué rétroactivement.

• Les propriétaires peuvent toujours demander de l'aide une fois que la période de trois mois est terminée s'ils peuvent prouver leur admissibilité au cours de ces mois. La date de fin des demandes est le 31 août 2020.

• Les propriétaires doivent utiliser les fonds de l’AUCLC pour rembourser les montants supérieurs à 25 % payés par le locataire de la petite entreprise pour la période ou, au choix du locataire touché, appliquer le loyer payé en sus de 25 % au loyer futur dû par le locataire touché. ***

*** Si le loyer a été perçu au moment de l'approbation, un crédit au locataire pour un mois de loyer futur (par exemple, juillet pour avril) est acceptable - si le locataire choisit cette option. Il peut s'agir d'une période flexible de trois mois.
La date limite de candidature est le 31 août 2020.

La SCHL accordera des prêts-subventions aux propriétaires de biens commerciaux admissibles. Les fonds seront transférés à l'institution financière du propriétaire.

• Les prêts couvriront jusqu'à 50 % du loyer brut mensuel dû par les locataires de petites entreprises concernées pendant la période de trois mois d'avril, mai et juin 2020.

• Le propriétaire sera responsable d'au moins la moitié des 50 % restants des loyers bruts mensuels (en payant au moins 25 % du total).

• Le locataire de petite entreprise ne sera pas responsable de plus de la moitié des 50 % restants des paiements mensuels de loyer brut (ne payant pas plus de 25 % du total).

Notez : si vous êtes locataire et que vous avez du mal à payer le reste de votre loyer, d’autres programmes sont disponibles pour vous aider.

Remise de prêt

Les prêts de l’AUCLC pour les petites entreprises seront annulés si le propriétaire se conforme à toutes les conditions du programme - y compris de ne pas récupérer les montants de loyer annulés lorsque le programme est terminé.
Questions fréquentes pour les propriétaires de biens immobiliers :

Pourquoi devrais-je faire une demande ?

Il y a plusieurs raisons pour lesquelles il pourrait être avantageux pour vous de postuler à ce programme :

• Les prêts de l’AUCLC pour les petites entreprises seront annulés si vous respectez toutes les conditions du programme - y compris celle de ne pas récupérer les montants des loyers annulés auprès de vos locataires concernés lorsque le programme est terminé.

• L’AUCLC pour les petites entreprises garantit que vous obtenez un minimum de 50 % de votre loyer couvrant les mois d'avril, mai et juin 2020

• L'expulsion et la nouvelle location coûtent cher et ces fonds affectent vos bénéfices.

Existe-t-il des règles sur la manière dont je peux utiliser ces fonds ?

Oui, par ordre de priorité, vous pouvez utiliser les fonds pour :

• le remboursement aux locataires touchés de tout loyer payé au-delà de 25 % pendant la période d'éligibilité, à moins que le locataire ne choisisse d'appliquer le loyer payé précédemment au loyer futur

• tous les coûts et dépenses liés directement à la propriété, y compris tout financement détenu par le propriétaire de la propriété et les obligations d'exploitation, d'entretien et de réparation (tels que les coûts d'entretien des parties communes, les taxes foncières, les assurances et les services publics)

Quand mon prêt sera-t-il annulé ?

Ce prêt sans intérêt sera annulé le 31 décembre 2020. Pour garantir la remise du prêt, vous devez respecter les conditions du prêt, notamment

• le respect de l'accord de réduction des loyers
• s'assurer que votre attestation et votre candidature (y compris les pièces justificatives) sont exactes et véridiques

NOTEZ :

• Si vous déposez votre bilan, si vous restructurez, réorganisez ou dissolvez votre entreprise, vous devrez rembourser ce prêt.

• En cas de défaut, la SCHL a un recours complet pour récupérer le financement de l’AUCLC auprès de vous (le propriétaire).

Comment le seuil de 20 millions de dollars de revenu annuel brut est-il calculé et quel est le "parent ultime" ?

Les revenus annuels bruts sont calculés sur la base des revenus financiers de votre petite entreprise locataire en 2019. Votre petite entreprise utilisera la période de 12 mois utilisée par son entreprise pour calculer ses revenus financiers.

Parent/propriétaire ultime

Si la petite entreprise locataire ou son propriétaire final produit des états consolidés, alors le locataire utilisera les revenus déclarés pour le niveau du groupe de sociétés.
Par ailleurs, si la petite entreprise locataire ne produit pas d'états consolidés, ce sont les revenus spécifiques du locataire qui s'appliquent pour le test des 20 millions de dollars.

Qu'est-ce qui est inclus dans le loyer brut mensuel ?

Le loyer brut mensuel est le montant total du loyer brut payable par le locataire de la petite entreprise, tel qu'il est fixé dans un contrat de bail valide et exécutoire. Veuillez consulter le tableau ci-dessous pour les inclusions/exclusions :

Inclus dans le loyer brut :

1. Loyer net / loyer minimum / loyer de base (dans un bail net)
2. Versements mensuels réguliers des frais d'exploitation
(dans le cadre d'un bail net)
3. Versements mensuels réguliers de taxes foncières à payer au propriétaire (dans un bail net)
4. Versements mensuels réguliers d'autres montants de loyer supplémentaires à payer au propriétaire - par exemple : frais d'entretien, réparations, services publics, frais de gestion, etc. (dans un bail net)
5. Loyer brut (dans un bail brut)
6. Pourcentage du loyer de vente payé (s'il est inclus dans le contrat de bail)

Exclus du loyer brut :

1. Dommages et intérêts
2. Paiements d'indemnités
3. Paiements dus à la défaillance du locataire / exécution du propriétaire
4. Paiements résultant de l'exercice par le propriétaire de recours d'auto assistance
5. Intérêts et pénalités sur les montants impayés
6. Frais à payer pour des éléments discrets ou des services spéciaux (par exemple : frais à payer au propriétaire pour l'examen des plans, la supervision des travaux, l'examen des demandes de consentement, l'exécution de tâches exceptionnelles à la demande du locataire)
7. Paiements d'ajustement de rapprochement
8. Montants que le locataire est tenu de payer séparément à des tiers en vertu du contrat de bail (par exemple : impôts fonciers, services publics, assurances)
9. Coûts des obligations non monétaires (par exemple, réparations et entretien)
10. Produits d'assurance ou produits d'autres programmes de subvention des loyers

Notez : le fait de demander une couverture d'assurance ne vous empêche pas d'être admissible au programme, mais il peut ajuster les montants reçus si vous recevez avec succès des paiements provenant de réclamations d'assurance ou d'autres programmes pour couvrir le loyer

En tant que propriétaire, suis-je éligible si je n'ai pas de revenus locatifs déclarés pour 2018 et/ou 2019 parce que ma propriété est neuve ?

Oui, lorsque le bien est nouvellement construit ou récemment acheté, vous pouvez toujours être éligible à l’AUCLC pour les petites entreprises, à condition que les autres conditions du programme soient remplies. Cela inclut le fait d'avoir conclu un bail avec le locataire admissible au plus tard le 1er avril 2020.

Que faire si l'un de mes locataires ne peut pas verser la contribution de 25 % ?

L’AUCLC pour les petites entreprises offre aux propriétaires de biens commerciaux un prêt-subvention de 50 % du loyer des locataires concernés en cette période économique difficile et incertaine.

Le gouvernement du Canada offre d'autres programmes qui peuvent être disponibles pour aider les locataires qui ont du mal à payer la partie restante de leur loyer. Les propriétaires peuvent également accorder une remise de loyer supérieure au minimum de 25 % ou reporter le paiement des 25 %.

En tant que propriétaire, dois-je fournir une déclaration pour chaque locataire inclus dans ma demande?

Oui. Les propriétaires de biens immobiliers devront obtenir une attestation pour chaque locataire touché qui demande de l'aide.

Nous ne sommes pas encore en juin - dois-je attendre pour faire ma demande ? Si je fais ma demande maintenant, devrai-je la refaire pour que chacun de mes locataires puisse fournir une attestation pour le mois de juin ?

Non, vous devez faire votre demande pour les trois mois en même temps et tous les locataires concernés doivent être inclus dans une seule demande.

Votre locataire peut utiliser les prévisions pour le mois de juin. L'éligibilité sur le facteur 70 % sera déterminée sur la moyenne des mois d'avril, mai et ensuite, en prévoyant les revenus de juin.

Je suis propriétaire et ma petite entreprise est le seul locataire, puis-je faire une demande ?

L’AUCLC pour les petites entreprises est applicable aux propriétaires de biens commerciaux ayant un contrat de bail valide et exécutoire avec un locataire de petite entreprise touché.

• Les propriétaires et les locataires qui ont un lien de dépendance seront inclus dans le programme à condition qu'il y ait eu un contrat de bail valide et exécutoire et que le loyer du bail soit au taux du marché.

• Toutes les exigences générales du programme s'appliquent. Cela inclut la confirmation que vous avez déclaré des revenus locatifs dans votre attestation.

Comment définissez-vous les biens immobiliers commerciaux ?

Nous définissons l'immobilier commercial comme un bien immobilier commercial dont les locataires sont des petites entreprises.

Les propriétés commerciales ayant une composante résidentielle et les propriétés résidentielles à usage mixte à plusieurs unités seraient également éligibles en ce qui concerne leurs locataires de petites entreprises.

FAQ pour les locataires de petites entreprises :

Je suis un locataire de petite entreprise et j'ai payé mon loyer pour avril et mai. Comment puis-je être sûr que mon propriétaire me fera parvenir le financement de l’AUCLC pour les petites entreprises ?

Le contrat de prêt stipule que si vous avez déjà payé le loyer pour les mois d'avril, mai et juin, votre propriétaire vous le fera parvenir, à votre choix :

• avec un remboursement des loyers payés en sus de 25 %, ou

• avec un crédit pour les futurs paiements de loyer
Quelles sont mes options si le propriétaire de ma propriété ne fait pas de demande au programme ?

Le gouvernement fédéral et les gouvernements provinciaux et territoriaux exhortent les propriétaires à faire preuve de souplesse à l'égard des locataires en difficulté en cette période d'incertitude.

Le gouvernement du Canada prend des mesures immédiates, importantes et décisives pour soutenir les Canadiens et les entreprises qui sont confrontés à des difficultés résultant de l'épidémie mondiale de COVID-19. L’AUCLC pour les petites entreprises fait partie de ces efforts.

Par exemple, le Compte d'urgence pour les entreprises canadiennes (CUEC) aide les entreprises à répondre à leurs besoins de payer les coûts non différés pendant la période actuelle de fermeture.

Les propriétaires d'entreprises peuvent également bénéficier d'autres programmes de soutien au crédit, tels que :

• le financement soutenu par la garantie de prêt EDC pour les petites et moyennes entreprises (PME)
• le programme de cofinancement de la BDC pour les PME

Les employeurs peuvent également profiter d'autres mesures mises en place par le gouvernement, notamment le report des paiements de la TPS/TVH et de l'impôt sur le revenu.
Pour en savoir plus sur ces mesures, consultez le plan de réponse économique COVID-19 du Canada.

Le gouvernement continuera de faire tout ce qu'il faut pour soutenir les Canadiens et l'économie pendant cette pandémie mondiale sans précédent.

Mon propriétaire peut-il faire une demande pour tous ses locataires en même temps ?

Oui, votre propriétaire peut faire une demande pour tous les locataires concernés en même temps.

Si je dois attester d'une baisse de 70 % pendant 3 mois, mon propriétaire doit-il attendre la fin du mois de juin pour faire sa demande ?

Votre propriétaire doit faire une demande pour les 3 mois en même temps.

Votre éligibilité au facteur 70 % sera déterminée sur la moyenne des mois d'avril, mai et ensuite, en prévoyant les revenus de juin.

Mon propriétaire peut-il me demander de rembourser le loyer à une date ultérieure, après la fin du programme ?

Votre propriétaire doit accepter que le loyer qui est pardonné, réduit et ne sera jamais récupéré, collecte à travers des augmentations de loyer importantes ou disproportionnées. Cela se fera également dans le cadre de l'accord de réduction du loyer conclu entre vous et votre propriétaire.

NOTEZ : si vous fournissez des informations fausses ou trompeuses dans votre attestation, vous serez responsable de tout loyer remis en vertu des termes de votre bail.

Mon propriétaire n'a pas de prêt hypothécaire - serions-nous quand même admissibles au programme ?

Oui. L’AUCLC pour les petites entreprises est accessible aux propriétaires qui ne sont pas titulaires d'un prêt hypothécaire.

J'ai plusieurs magasins de détail et plusieurs propriétaires, comment l’AUCLC pour les petites entreprises fonctionnerait-il dans cette situation ?

Dans cette situation, chaque propriétaire de propriété ferait une demande de participation au programme. Cela signifie que vous devez travailler avec chacun de vos propriétaires respectifs qui sont intéressés par une demande de l’AUCLC pour les petites entreprises.

Comment calculer la réduction de 70 % des revenus ?

Si vous êtes une petite entreprise, vous pouvez calculer votre perte de revenus par :

• en comparant vos revenus bruts d'avril, mai et juin 2020 à vos revenus d'avril, mai et juin 2019, ou alternativement

• par rapport aux revenus bruts moyens pour janvier et février 2020

NOTEZ : Vos revenus doivent être constitués de revenus provenant d'activités ordinaires au Canada. Calculez vos recettes en utilisant votre méthode comptable habituelle et excluez les recettes provenant d'éléments extraordinaires.

Pour les organismes de bienfaisance enregistrés et les organisations à but non lucratif, le calcul inclurait la plupart des formes de revenus, à l'exclusion des revenus provenant de personnes ayant un lien de dépendance. Ces organisations pourraient alors choisir d'inclure dans le calcul les revenus provenant de sources gouvernementales.

Le programme se prolongera-t-il au-delà de juin si les mesures de santé publique restent en vigueur ?

L’AUCLC pour les petites entreprises fait partie du plan de réponse économique de la du gouvernement du Canada pour répondre à la COVID-19.

Le gouvernement continue d'évaluer les impacts de la COVID-19 et d'y répondre. Il est prêt à prendre des mesures supplémentaires - y compris l’AUCLC pour les petites entreprises - si nécessaire pour stabiliser l'économie et atténuer les effets de la pandémie.

Toute mesure supplémentaire éventuelle prise dans le cadre de l’AUCLC pour les petites entreprises sera élaborée en consultation avec les gouvernements provinciaux et territoriaux.

Plus de détails sur le soutien à la communauté de recherche universitaire du Canada :

La semaine dernière, le Premier ministre a annoncé un financement de 450 millions de dollars pour aider la communauté de recherche universitaire du Canada à retenir le personnel de recherche qui est financé par l'industrie ou des sources philanthropiques et qui n'a pas accès à certaines des mesures de soutien pour répondre à la COVID-19 existantes du gouvernement.

Bien que j'aie évoqué cette nouvelle annonce dans mon message de vendredi, il y a maintenant plus de détails sur ce financement. Plus précisément, les investissements suivants seront utiles :

• Fournir jusqu'à 75 % par personne, avec un maximum de 847 $ par semaine.

• Aider les universités et les instituts de recherche en santé à maintenir les activités essentielles liées à la recherche pendant la crise, et à revenir à des opérations de recherche complètes une fois que les mesures d'éloignement physique seront levées. Cette aide couvrira jusqu'à 75 % du total des coûts éligibles et soutiendra des activités telles que le stockage en toute sécurité de substances dangereuses et le redémarrage d'ensembles de données qui ont été interrompus pendant la pandémie.

• Les trois organismes subventionnaires fédéraux du Canada - le Conseil de recherches en sciences humaines (CRSH), le Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie (CRSNG) et les Instituts de recherche en santé du Canada (IRSC) - soutiennent la recherche, la formation en recherche et l'innovation dans les établissements postsecondaires canadiens.

• Toutes les universités et tous les instituts de recherche en santé canadiens qui sont admissibles à un financement par l'intermédiaire de ces organismes subventionnaires fédéraux, et qui ne sont pas admissibles aux autres mesures salariales d'urgence de la COVID-19, pourront obtenir un soutien par l'intermédiaire de ce programme temporaire. Le financement sera accordé sous forme de subvention globale, afin que les établissements puissent accéder rapidement à l'aide pour répondre à leurs besoins les plus urgents.

 Mise à jour de la COVID-19 du 19 mai

J'espère que chacun d'entre vous a pu profiter au maximum de cette longue fin de semaine tout en respectant les consignes de distanciation sociale et physique.

Demain, le 20 mai, j'organiserai une autre séance de questions-réponses en direct sur Facebook à 19h30 (heure de l'Est) pour répondre à vos questions sur la COVID-19.

Établissements de soins de longue durée

Au cours des huit dernières semaines, j'ai entendu un très grand nombre de familles qui ont été profondément touchées par les épidémies de COVID-19 dans nos établissements de soins de longue durée. Cette situation s'est poursuivie ce week-end avec l'escalade la plus récente des cas à l'hôpital gériatrique de Maimonides, en particulier au 7e étage. Ces rapports m'ont beaucoup préoccupé.

Je peux vous dire que David Birnbaum, Mitchell Brownstein et moi-même avons demandé au Dr Lawrence Rosenberg, le directeur général du Centre Ouest de la CIUSS, de nous parler.

Le Dr Rosenberg a aimablement accepté et nous a téléphoné à tous les trois pendant le long week-end avec son équipe des maladies infectieuses pour nous expliquer la situation. Nous lui avons fait part des préoccupations des familles et lui avons posé des questions auxquelles nous avons répondu en détail.

Heureusement, la situation s'est améliorée dans d'autres établissements de soins de longue durée qui ont été durement touchés dans notre circonscription, comme Vigi Mont-Royal, et je tiens à exprimer ma profonde gratitude à tous ceux qui, au sein du système de soins de santé, ont déployé des efforts herculéens.

Mais nous savons tous que nous devons faire plus pour permettre à nos personnes âgées qui ont besoin de soins de longue durée de vivre dans la dignité et je pense que l'épidémie de COVID-19 a permis à tout le monde de savoir ce que ceux d'entre nous qui ont des parents dans le système savaient déjà, le système a désespérément besoin d'être réparé.

Bien que cela relève entièrement de la compétence provinciale, je peux vous assurer qu'au niveau fédéral, il est entendu que nous devons nous associer aux provinces et aux territoires pour améliorer le système et créer un système de soins de longue durée de qualité (avec un financement et un personnel adéquat) afin que les résidents puissent vivre dans la dignité, avec des soins et une stimulation adéquate.

Changements importants en matière d'admissibilité au Compte d’urgence pour les entreprises canadiennes (CUEC)

Aujourd'hui, le Premier ministre a fait d'importantes annonces pour aider un plus grand nombre de petites entreprises à accéder au prêt de 40 000 dollars dont elles ont tant besoin, par le biais du Compte d’urgence pour les entreprises canadiennes (CUEC).

Comme le Premier ministre l'a dit dans sa déclaration, les changements d'aujourd'hui ne sont pas les seuls à se produire. Il a clairement indiqué que la ministre Ng travaille sur la manière d'ouvrir le programme à ceux qui ont des comptes personnels qu'ils utilisent pour leurs entreprises. Ainsi, bien que cette question ne fasse pas partie de l'annonce d'aujourd'hui, il a confirmé que l'on y travaille.

C’est sur cette question que je me suis concentré et je continue de le faire.
L'autre question sur laquelle je me suis concentré concerne les entreprises qui n'ont pas de T4 d'au moins 20 000 dollars en 2019 parce qu'elles paient des entrepreneurs et reçoivent des T4as ou paient des personnes par d'autres moyens. Aujourd'hui, je suis très heureux que nous avons traité cette question.

Le programme sera désormais accessible à un plus grand nombre d'entreprises qui sont des propriétaires uniques recevant un revenu directement de leur entreprise, des entreprises qui dépendent de contractants et des sociétés familiales qui paient leurs employés par le biais de dividendes plutôt que de salaires.

Pour bénéficier des critères d'éligibilité élargis, les candidats dont la masse salariale est inférieure à 20 000 dollars devront remplir les conditions suivantes

• Un compte d'exploitation d'entreprise auprès d'une institution financière participante

• Un numéro d'entreprise de l'Agence du revenu du Canada, et avoir rempli une déclaration d'impôt en 2018 ou 2019.

• Des dépenses admissibles non reportables entre 40 000 $ et 1,5 million de dollars. Les dépenses admissibles non reportables peuvent comprendre des coûts tels que le loyer, les taxes foncières, les services publics et les assurances.

Les dépenses seront assujetties à une vérification et à un contrôle par le gouvernement du Canada. Le financement sera accordé en partenariat avec les institutions financières.

De plus amples détails, notamment la date de lancement des demandes en vertu des nouveaux critères, suivront dans les jours à venir.

Soutien aux femmes en entreprenariat

Samedi, la ministre Ng a également annoncé que le gouvernement du Canada fournira 15 millions de dollars supplémentaires pour soutenir les femmes entrepreneurs par le biais de la Stratégie pour les femmes en entreprenariat (SFE).

Cet argent ira directement à des organisations sélectionnées qui sont actuellement bénéficiaires du Fonds pour l'écosystème de la SFE et aidera les femmes entrepreneurs dans le cadre de la pandémie COVID-19.

Dans les semaines à venir, cet investissement aidera des milliers de femmes entrepreneures et propriétaires d'entreprises à traverser cette crise.

Il permettra aux femmes de tout le pays, qu'elles soient restauratrices à Campbellton, au Nouveau-Brunswick, fabricantes à Prince George, en Colombie-Britannique, ou détaillantes à Rankin Inlet, au Nunavut, d'obtenir le soutien dont elles ont besoin grâce à des ateliers commerciaux, du mentorat et des formations pour s'adapter au marché numérique.

L'autonomisation des entreprises appartenant à des femmes dans tout le Canada reste une priorité essentielle, et le gouvernement continuera à travailler dur pour s'assurer que les femmes entrepreneurs sont soutenues tout au long de la pandémie et de la reprise économique.

TPS/TVH et ACE - Les versements de prestations aux Canadiens admissibles se poursuivront jusqu'à l'automne 2020

La semaine dernière, la ministre du Revenu national, Diane Lebouthillier, a annoncé que le versement des prestations se poursuivra pendant trois mois supplémentaires pour les personnes qui ne sont pas en mesure de produire leur déclaration de revenus de 2019 dans les délais.

Les Canadiens admissibles qui reçoivent actuellement le crédit pour la taxe sur les produits et services/taxe de vente harmonisée (TPS/TVH) et/ou l’allocation canadienne pour enfants (ACE) continuera de recevoir ces paiements jusqu'à la fin du mois de septembre 2020.

Comme annoncé précédemment dans le cadre du plan de réponse économique COVID-19 du Canada, la date limite de production des déclarations de revenus a été reportée du 30 avril au 1er juin 2020.

L'Agence du revenu du Canada (ARC) prévoit que de nombreux Canadiens devront profiter de cette prolongation. Par conséquent, si la déclaration de revenus de 2019 n'est pas cotisée, et pour laisser le temps de calculer les prestations et/ou les crédits pour les paiements de juillet à septembre 2020, les montants des paiements seront basés sur les informations des déclarations de revenus de 2018.

Si les déclarations d'impôt de 2019 ne sont pas reçues et évaluées au début du mois de septembre 2020, les prestations et/ou crédits estimés cesseront en octobre 2020 et le contribuable devra rembourser les montants estimés qui ont été émis à partir de juillet 2020.

L'ARC encourage les Canadiens à produire leur déclaration de revenus avant le 1er juin 2020 ou le plus tôt possible afin de recevoir le bon montant de prestations selon leur déclaration de revenus de 2019, et afin d'assurer la continuité des prestations au-delà de septembre 2020.

L'ARC dispose de renseignements utiles et d'un guide étape par étape pour aider les Canadiens à remplir leur déclaration de revenus.

Pour les aider à remplir leur déclaration de revenus, des cliniques virtuelles gratuites seront offertes par des organismes locaux, en partenariat avec le Programme communautaire des bénévoles en matière d'impôt (PCBMI) de l'ARC et le programme conjoint ARC et Revenu Québec - Aide à l'impôt sur le revenu - Programme des bénévoles.

Ces cliniques se tiendront à titre provisoire pour aider les personnes ayant un revenu faible ou modeste et une situation fiscale simple qui cherchent à obtenir du soutien pendant la saison des impôts.

Mise à jour de la COVID-19 du 15 mai

La Subvention Salariale d’urgence du Canada (SSUC) a fait l'objet d'un certain nombre de mises à jour importantes aujourd'hui. Le plus important est que cet excellent programme a été prolongé de 12 semaines jusqu'au 29 août 2020.

De plus, une flexibilité accrue a été introduite.
L'une des questions sur lesquelles j'ai travaillé très fort concerne les écoles privées.

Il y a un très grand nombre d'écoles privées dans notre circonscription. En outre, de nombreux administrateurs et enseignants d'écoles privées vivent dans notre circonscription et de nombreux jeunes de notre circonscription fréquentent ces écoles. Jusqu'à présent, les écoles privées étaient exclues de la SSUC.

Depuis que le programme SSUC a été annoncé, j'ai travaillé sans relâche pour modifier le programme afin d'inclure ces institutions.

J'ai travaillé sur ce dossier avec un certain nombre d'autres députés libéraux, mais je tiens à remercier tout particulièrement mes collègues Rachel Bendayan et Michael Levitt d'avoir travaillé en étroite collaboration avec moi pour faire pression en faveur de changements permettant à ces écoles de se qualifier.

J'ai également travaillé directement avec de nombreuses écoles privées de notre circonscription qui, à juste titre, espéraient des changements.

Je suis heureux que l'éligibilité à la SSUC ait été officiellement élargie afin que ces écoles puissent bénéficier de la subvention salariale.

Une autre modification introduite, à laquelle j'ai également travaillé, concernait un soutien financier accru de 450 millions de dollars pour la communauté de la recherche universitaire. Une fois de plus, un nombre important de chercheurs vivent dans notre circonscription et ont porté cette question à mon attention. Je suis très heureux de ces annonces.

Voici les détails complets :

Le ministre des Finances, Bill Morneau, a annoncé l'approbation d'un règlement visant à étendre l'admissibilité à la SSUC afin de s'assurer qu'elle continue à soutenir les employeurs et les travailleurs les plus durement touchés par la pandémie de COVID-19 et à protéger les emplois dont dépendent les Canadiens. Ces règlements étendent l'éligibilité à la SSUC aux groupes suivants :

• Les collèges et les écoles non publiques, y compris les établissements qui offrent des services spécialisés, tels que les écoles d'art, les auto-écoles, les écoles de langues ou les écoles de pilotage.

• Les partenariats qui sont détenus jusqu'à 50 % par des membres non admissibles ;

• Les entreprises publiques autochtones qui génèrent une entreprise, ainsi que les partenariats dans lesquels les partenaires sont des gouvernements autochtones et des employeurs admissibles ;

• Les associations canadiennes enregistrées de sport amateur

• Les organisations de journalisme enregistrées ;

Le gouvernement a également l'intention de proposer des modifications législatives pour que la SSUC continue à atteindre ses objectifs. Ces propositions de modifications seraient :

• D’offrir une flexibilité aux employeurs des employés existants qui n'étaient pas employés régulièrement au début de 2020, comme les employés saisonniers ;

• De garantir que la SSUC s'applique de manière appropriée aux sociétés formées lors de la fusion de deux sociétés prédécesseurs et

• De mieux aligner le traitement des fiducies et des sociétés aux fins de la détermination de l'admissibilité à la SSUC.

Prolongation jusqu'au 29 août de la Subvention salariale d’urgence du Canada

Le Premier ministre a également annoncé aujourd'hui que le gouvernement du Canada prolongera la SSUC de 12 semaines supplémentaires jusqu'au 29 août 2020.

La prolongation du programme donnera aux travailleurs une plus grande confiance dans le fait qu'ils continueront à obtenir le soutien dont ils ont besoin en ces temps difficiles.

Le gouvernement consultera les principaux représentants des entreprises et des travailleurs au cours du mois prochain sur les ajustements potentiels du programme pour encourager l'emploi et la croissance, y compris le seuil de 30 % de baisse des recettes.

Tout changement potentiel à la suite de la consultation aura pour objectifs principaux de maximiser l'emploi, de garantir que la SSUC reflète les besoins immédiats des entreprises et de soutenir la reprise économique d'après-crise.

Pour plus d'informations sur ces annonces importantes, veuillez visiter sur la page web suivante :

https://www.canada.ca/…/le-gouvernement-etend-la-subvention…

Les demandes pour la Prestation canadienne d'urgence pour étudiants sont maintenant ouvertes

À compter d'aujourd'hui, vous pouvez demander le Prestation canadienne d'urgence pour étudiants (PCUE).

Pour plus d'informations sur cette prestation, y compris sur la façon d'en faire la demande, veuillez visiter la page web ci-dessous et n'hésitez pas à consulter mes deux dernières mises à jour quotidiennes qui donnent plus de détails sur la PCUE:

https://www.canada.ca/…/prestatio…/pcue-comment-demande.html

Soutien financier à la communauté de recherche universitaire canadienne.

Le gouvernement du Canada joue depuis longtemps un rôle fondamental dans le soutien et le maintien de la recherche dans les universités et les instituts de recherche en santé de tout le pays.

Ces établissements sont à l'origine de nombreuses découvertes et innovations qui sont d'une importance capitale pour notre bien-être et celui de l'économie et de la société canadienne.

C'est pourquoi le gouvernement du Canada investit plus de 450 millions de dollars dans un nouveau programme temporaire visant à soutenir le milieu de la recherche universitaire pendant la crise causée par la COVID-19.
Ce nouveau programme fournira une aide salariale aux universités et aux instituts de recherche affiliés afin de prévenir les licenciements imminents de milliers de chercheurs.
Ces investissements contribueront à maintenir l'excellence de la recherche au Canada en ces temps extraordinaires, en soutien à la fois à la réponse à la COVID-19 et à la reprise économique post-pandémique.

Mise à jour sur le Programme d'aide pour l'isolement obligatoire des travailleurs étrangers temporaires (PAIOTET)

Le 13 avril, la ministre de l'Agriculture et de l'Agroalimentaire, Marie-Claude Bibeau, a annoncé le Programme d'aide pour l'isolement obligatoire des travailleurs étrangers temporaires (PAIOTET) afin d'aider les agriculteurs canadiens à accueillir en toute sécurité leurs travailleurs étrangers temporaires (TET) indispensables au Canada, conformément à la Loi sur la quarantaine.

Agriculture et Agroalimentaire Canada accepte actuellement les demandes dans le cadre du Programme d'aide à l'isolement obligatoire pour les travailleurs étrangers temporaires (PAIOTET).

Les employeurs de TET devront remplir une demande et fournir certains renseignements afin de recevoir un paiement dans le cadre de ce programme.
Les employeurs de TET devront remplir cette demande pour avoir accès à ce programme avant la date limite du 30 juin 2020.

Il existe maintenant un guide du demandeur disponible sur le site Web d'AAC à l'adresse suivante :

http://www.agr.gc.ca/…/programme-daide-pour-lisolement-ob…/…

Veuillez rester en sécurité et en bonne santé cette fin de semaine.

Mise à jour de la COVID-19 du 14 mai

Aujourd'hui, le premier ministre a annoncé que les écoles de la région de Montréal ne rouvriront pas avant la prochaine année scolaire.

Je pense que c'est une sage décision compte tenu du nombre de nouveaux cas que nous voyons encore chaque jour dans la région de Montréal, ainsi que du taux de mortalité et du nombre de personnes hospitalisées.

J'ai également été heureux de constater que certains sports individuels pourront être pratiqués au Québec à partir du 20 mai.

Une bonne santé physique et mentale nécessite un peu d'exercice et, même si nous ne sommes pas encore en mesure de pratiquer tous les sports ou toutes les activités, il est bon de voir que les Québécois peuvent commencer à reprendre certaines activités de plein air où il y a une bonne distance sociale et un faible risque.

Je continue à encourager tout le monde à faire de l'exercice, même si cela ne signifie qu'aller marcher une fois par jour. J'encourage également tout le monde à contacter leurs amis et les membres de leur famille, en particulier ceux qui vivent seuls, pour s'assurer qu'ils savent qu'on prend soin d'eux.

Étudiants

Demain, les étudiants pourront faire une demande de Prestation d'urgence canadienne pour étudiants (PCUE).
Comme je l'ai mentionné dans ma mise à jour d'hier, il y a un certain nombre de conditions à remplir pour pouvoir bénéficier de cette prestation.

Plus précisément, les étudiants, y compris ceux qui étudient à l'étranger, sont admissibles pour recevoir la PCUE s'ils sont :

• Des citoyens canadiens, y compris s'ils ont la double nationalité ;

• Des Indiens inscrit en vertu de la Loi sur les Indiens ;

• Des résidents permanents ; ou

• Des personnes protégées.

Il n'y a aucune restriction d'âge pour être éligible à la PCUE. Lors de leur demande, les étudiants doivent attester que pour des raisons liées à la COVID-19, ils :

• Sont incapables de travailler ; ou

• Cherchent du travail mais ne parviennent pas à en trouver ; ou

• Ils travaillent mais ne peuvent pas gagner plus de 1 000 dollars (avant impôts) pendant la période de quatre semaines pour laquelle ils font une demande.

La PCUE sera disponible de mai à août 2020 pour les étudiants qui sont citoyens canadiens ou résidents permanents, et qui sont inscrits dans un programme d'études postsecondaires menant à un grade, un diplôme ou un certificat ; ou qui ont terminé leurs études au plus tôt en décembre 2019.

Il sera également accessible aux étudiants canadiens qui étudient à l'étranger, ainsi qu'aux diplômés du secondaire qui entameront un programme d'études postsecondaires dans les prochains mois.

La PCUE fournira 1 250 dollars toutes les quatre semaines aux étudiants admissibles, ou 2 000 dollars toutes les quatre semaines aux étudiants handicapés admissibles, ou à ceux qui ont des enfants ou d'autres personnes à charge.

L'ARC offrira le même processus de demande rapide et facile qui a permis de verser des paiements au titre de la PCU à des millions de Canadiens.

À partir du 15 mai 2020, les étudiants admissibles pourront faire une demande de PCU en ligne via leur compte Mon dossier à l'ARC ou par téléphone grâce à la ligne automatisée sans frais de l'ARC.

Pour aider à gérer le volume de demandes, les demandeurs devront présenter leur demande en quatre jours, selon leur mois de naissance, et peuvent s'attendre à recevoir leur paiement dans les trois jours ouvrables à partir du moment où ils sont jugés admissibles s'ils utilisent le dépôt direct.

Pour se préparer à faire une demande, l'ARC encourage les étudiants admissibles à suivre trois étapes faciles :

1. Créer un profil auprès de l'ARC en appelant le 1-800-959-8281 (pour les étudiants qui n'ont jamais rempli de déclaration de revenus)

2. S’inscrire à Mon dossier sur le site web de l’ARC, le moyen le plus rapide et le plus simple de remplir une demande

3. S'inscrire au dépôt direct pour que les paiements de la PCUE soient déposés directement dans leur compte bancaire. Les institutions financières de tout le pays permettent également aux Canadiens de s'inscrire au dépôt direct de l'ARC par l'intermédiaire de leurs portails bancaires en quelques étapes faciles.

Il convient de noter que d'autres programmes (y compris, mais sans s'y limiter, Emplois d'été Canada) ont été améliorés pour aider les étudiants à trouver un emploi. Nous avons également créé un programme visant à compenser les étudiants pour les activités de bénévolat associées à l'aide aux personnes en situation de crise. Dans chaque cas, ils acquièrent une expérience professionnelle précieuse.
L'objectif n'est donc pas que les étudiants postulent simplement à ce programme sans essayer de trouver du travail.

En outre, si un travail rémunéré ne peut être trouvé, il existe une multitude d'activités bénévoles dans le cadre desquelles les étudiants peuvent aider les autres. Mon message à tous les étudiants est donc de veiller à ce que vous utilisiez l'été de manière productive.

Entreprises demandant un financement par le biais du Fonds d’aide et de relance régionale

Le Fonds d’aide et de relance régionale est disponible si votre entreprise ou organisation n'a pas accès à l'aide fédérale déjà en place et qu'elle répond à l'un de ces critères :

• Les entreprises dont le chiffre d'affaires est supérieur ou égal à 250 000 dollars, y compris:

- Les entreprises manufacturières

-Les services à valeur ajoutée (par exemple, les secteurs créant des emplois ou contribuant à la transition technologique, à l'économie verte ou à la résilience des entreprises)

-La transformation alimentaire (transformation primaire, secondaire et tertiaire)

- Les entreprises de tous les secteurs, y compris le tourisme, nécessitant un financement de plus de 40 000 dollars

• Les start-ups à fort potentiel dans les secteurs de l'industrie manufacturière et des services à valeur ajoutée

• Commerce de détail et services locaux

• Entreprises de l'économie sociale (tous les secteurs)

• Production artisanale et produits alimentaires locaux de spécialité

• Projets de l'industrie du tourisme nécessitant un financement de 40 000 dollars ou moins

• Entreprises ayant un chiffre d'affaires inférieur à 250 000 dollars (tous les autres secteurs)

• Travailleurs indépendants (tous les secteurs)

• Création d'entreprises autres que dans les secteurs de l'industrie manufacturière et des services à valeur ajoutée
Vous pouvez également confirmer votre pré-admissibilité en répondant à cinq questions rapides sur le lien suivant :

https://dec.canada.ca/f…/appui-cible/farr/questionnaire.html
Si votre entreprise ou organisation est éligible, vous pouvez visitez la page web suivante pour poser votre candidature :

https://ced.canada.ca/ords/f…

Certains parcs nationaux du Canada rouvriront en juin

Comme le Premier ministre l'a annoncé aujourd'hui, un certain nombre de parcs nationaux rouvriront en juin.

Une décision sur les parcs qui seront rouverts sera prise en fonction de la gravité actuelle des cas de COVID-19 dans la région et alignera avec la juridiction locale quels sont les parcs provinciaux proches.

Restez à l'écoute pour d'autres mises à jour dès qu'elles seront disponibles.

Mise à jour de la COVID-19 du 13 mai

Comme vous le savez, le Parlement se réunit virtuellement les mardis et jeudis et un petit nombre de personnes (31) sont présentes dans l'hémicycle le mercredi pour une session.

Nos commissions parlementaires se réunissent virtuellement. La commission HUMA, à laquelle je suis attaché en tant que secrétaire parlementaire pour le travail, se réunit les lundis et vendredis.

Le lundi, nous avons entendu des groupes représentant les étudiants et les universités et des groupes représentant les personnes âgées et les établissements de soins de longue durée. Le vendredi, nous entendrons notre ministre des personnes âgées.

Lundi, je me suis joint à notre ministre des langues officielles, Melanie Joly, pour une conférence de zoom, organisée par le QCGN, avec des leaders de la communauté d’expression anglaise de toute la province.

Certains enjeux distincts de la COVID-19 ont un impact sur des parties de la communauté d’expression anglaise et je serai heureux de travailler sur ces questions avec des secteurs de la communauté.

Aujourd'hui, je me suis joint aux représentants élus des gouvernements municipaux lors d'une conférence téléphonique avec notre conseil régional de santé local (le CIUSS Centre Ouest) et je remercie le conseil d'avoir inclus les représentants fédéraux.

Mais la grande majorité du temps passé dans notre bureau continue à être liée à des centaines d'appels et de courriels quotidiens d'électeurs demandant une aide spécifique et je suis heureux de dire que nous continuons à atteindre nos objectifs de réponses dans un délai d’un jour.

Il y a eu quelques mises à jour importantes aujourd'hui concernant la Prestation d'urgence canadienne pour étudiants (PCUE). À partir du vendredi 15 mai, les étudiants peuvent commencer à faire une demande de PCUE. La prestation sera disponible pour les étudiants qui:

• Ne sont pas admissibles à l'assurance-emploi ou à la Prestation canadienne d'urgence

• Sont incapables de trouver un emploi d'été ou à gagner moins de 1 000 dollars par mois grâce à un emploi d'été
Les étudiants qui sont admissibles à la PCUE recevront 1 250 $ par mois. Les étudiants ayant des personnes à charge et/ou des handicaps permanents ont droit à un montant supplémentaire de 750 $ par mois.

Pour vous assurer de recevoir la PCUE le plus rapidement possible par dépôt direct, assurez-vous de vous inscrire à Mon dossier à l'ARC sur la page Web suivante, si cela n’est pas déjà fait:

https://www.canada.ca/…/services-…/dossier-particuliers.html

Vous trouverez ci-dessous d'autres mises à jour et informations clés pour aujourd'hui.

Les nouvelles cliniques mobiles de dépistage de la COVID-19 de Montréal sont maintenant ouvertes

Le CIUSSS Centre-Ouest de Montréal, en partenariat avec la Direction régionale de la santé publique de Montréal, annonce la mise en place d'une clinique mobile de dépistage accessible sans rendez-vous dans trois quartiers de son territoire. La clinique aura lieu dans un autobus de la Société de transport de Montréal (STM).

Le dépistage est disponible pour, au moins, les personnes qui présentent des symptômes de type grippal ou qui ont été en contact avec une personne confirmée avec la COVID-19 dans les trois quartiers suivants :

- Dans le secteur de Snowdon à l'aréna Bill Durnan, 4988 Vézina, les mercredi 13, jeudi 14 et vendredi 15 mai de 10 h à 16 h

- Dans le secteur Côte-des-Neiges, devant le 3220, avenue Appleton, les samedi 16, dimanche 17 et lundi 18 mai de 10 h à 16 h

- Dans le secteur Parc-Extension, devant le 7569, Terrasse St-Roch, les mardi 19, mercredi 20 et jeudi 21 mai de 10 h à 16 h

Mise à jour sur le Fonds d’aide et de relance régionale

Aujourd'hui, Mélanie Joly, également ministre du Développement économique, a annoncé que les entreprises québécoises qui ne peuvent accéder aux mesures d'aide fédérales existantes peuvent maintenant faire une demande de soutien au Fonds d’aide et de relance régionale (FARR) par l'entremise de Développement économique Canada (DEC) :

https://dec.canada.ca/fra/appui-cible/farr/index.html

À titre d'Agence de développement régional (ADR) pour le Québec, DEC travaillera avec des partenaires clés tels que les bureaux du Réseau des SADC et CAE dans la province pour aider les entreprises québécoises à traverser cette période difficile. Un total de 211 millions de dollars sera mis à la disposition des entreprises québécoises.

Les efforts du gouvernement du Canada font une différence pour de nombreuses entreprises locales, mais certaines passent encore entre les mailles du filet, en particulier celles des communautés rurales et éloignées. C'est là qu'intervient le FARR, avec 962 millions de dollars - dont 211 millions de dollars pour le Québec - pour soutenir les entreprises touchées par la pandémie COVID-19 qui ne peuvent accéder aux mesures de secours existantes.

C'est le cas, par exemple, de plusieurs PME du secteur du tourisme qui ont été gravement touchées par la COVID-19.

Modifications proposées au plan d'infrastructure du Canada en réponse à la pandémie COVID-19

Pour soutenir les Canadiens pendant de la pandémie COVID-19, le gouvernement du Canada propose d'apporter des changements aux accords bilatéraux du programme d’infrastructure Investir dans le Canada de 33,5 milliards de dollars en introduisant de nouvelles flexibilités, en élargissant l'admissibilité des projets et en accélérant les approbations.

Les principaux changements comprennent :

• Un nouveau volet de résilience COVID-19
• L’élargissement de l'éligibilité des projets
• Des approbations plus rapides

Les changements proposés représentent une première étape visant à répondre à la crise sanitaire actuelle et à soutenir la stabilité économique en utilisant les fonds et programmes existants.

Les provinces et les territoires sont toujours responsables des apports, qui comprennent la collecte et la présentation de projets prioritaires à Infrastructure Canada.

Nouveau volet de résilience COVID-19

Afin de fournir un soutien direct, un nouveau volet COVID-19 Résilience sera mis en place pour:

• Permettre une participation fédérale de 80 % des coûts, ou de 100 % pour les projets autochtones et les projets dans les territoires.

• Assurer des approbations rapides pour permettre le démarrage des travaux tout en respectant les mesures de santé publique.

• Permettre aux provinces et aux territoires de transférer jusqu'à 10 % de leurs allocations initiales totales au volet Résilience COVID-19.

Pour que les projets puissent démarrer rapidement, le volet "Résilience" COVID-19 il est nécessaire que :

• Les projets soient inférieurs à 10 millions de dollars en coûts totaux éligibles ;

• Les projets soient achevés avant la fin de 2021, ou avant la fin de 2022 dans les territoires et les communautés éloignées.

En outre, les transferts de fonds du volet sont soumis à certaines conditions, telles que l'approbation des autorités municipales concernées par le transfert dans le cadre du volet "Transport public" et le respect de l'objectif de 45 % d'allocation du sous-volet "Atténuation du changement climatique" dans le cadre du volet "Infrastructure verte".

Le volet Résilience de COVID-19 financera les types de projets d'infrastructure suivants:

• Rénovation, réparation et mise à niveau des bâtiments municipaux, autochtones, territoriaux et provinciaux, des infrastructures communautaires/culturelles/récréatives, des infrastructures de santé et des écoles ;

• Infrastructure de réponse à la COVID-19, y compris les mesures visant à soutenir l'éloignement physique et la réaffectation de l'infrastructure pour soutenir la réponse à la pandémie ;

• L'infrastructure de transport actif, y compris les parcs, les sentiers, les passerelles, les pistes cyclables et les pistes à usages multiples

• Projets d'atténuation des catastrophes, d'adaptation et d'assainissement, y compris les infrastructures naturelles, l'atténuation des inondations et des incendies, la plantation d'arbres et les infrastructures connexes, et l'assainissement des sites et des terres contaminés.

Les critères d'éligibilité seront élargis et simplifiés pour inclure les volets suivants:

• Volet "infrastructure verte" : projets de voies d'accès et de transport actif ; infrastructure liée à la pandémie (y compris les bâtiments des services d'urgence, les établissements de santé, les établissements d'enseignement et les établissements de soins) dans la catégorie "résilience" ; et ouverture du volet "infrastructure verte" à toutes les catégories de projets admissibles dans le cadre du volet "intervention" de COVID-19, ainsi qu'à la rénovation de tout autre bâtiment du secteur public.

• Volet du transport public : projets de sentiers et de transport actif ; services de transport en commun intercommunautaire du secteur public ; et infrastructure de traversiers du secteur public.

• Volet des infrastructures rurales et nordiques : projets de téléphonie mobile et cellulaire dans la catégorie des services à large bande ; et projets d'efficacité ou de fiabilité énergétique pour les collectivités sur les réseaux électriques établis dans le cadre du Fonds pour l'énergie arctique.

• Volet des infrastructures communautaires, culturelles et récréatives : infrastructure des services sociaux, y compris les établissements correctionnels, l'infrastructure des soins de santé (y compris la santé mentale) et le logement social.

Dans le cadre de ce nouveau volet, Infrastructure Canada fournira des approbations accélérées afin que les provinces et les territoires puissent répondre aux besoins urgents en temps opportun. Le processus de demande se concentrera sur les éléments essentiels de l'examen des projets grâce à un processus d'approbation basé sur une liste.

De plus, les exigences des volets actuels du programme sont simplifiées afin de réduire l'administration initiale tout en veillant à ce que les engagements continus en matière de rapports continuent d'être respectés.

Mise à jour de la COVID-19 du 12 mai

Compte tenu du nombre important de personnes âgées dans ma circonscription et de mon implication dans le caucus libéral des personnes âgées, j'ai été profondément impliqué ces derniers mois en suggérant des mesures pour venir en aide aux personnes âgées.

En tant que secrétaire parlementaire de la ministre du travail, je travaille désormais en étroite collaboration avec les autres ministres et secrétaires parlementaires dont les portefeuilles sont également rattachés à la commission HUMA.

Cela inclut le portefeuille des personnes âgées. J'ai entendu les témoignages de mes électeurs qui ont pris leur retraite et qui m'ont fait part de l'augmentation des coûts qu'ils ont dû payer et de leurs inquiétudes quant aux pertes de leur portefeuille d'investissement.

C'est pourquoi j'ai demandé une prestation universelle destinée à toutes les personnes âgées ainsi qu'une prestation destinée aux personnes âgées les plus vulnérables.

À ce titre, je suis très heureux que le premier ministre ait annoncé aujourd'hui des mesures supplémentaires pour aider les personnes âgées du Canada et leur assurer une plus grande sécurité financière en cette période de crise.
Dans le résumé ci-dessous, j'aborde les nouvelles mesures annoncées aujourd'hui et je résume les mesures précédentes qui ont été prises pour aider les personnes âgées pendant la crise.

Veuillez également noter que tous les programmes et mesures continuent d'être évalués et que le gouvernement continuera d'envisager des mesures supplémentaires pour aider les personnes âgées à mesure que la pandémie se développera.

Parmi les mesures annoncées aujourd'hui, on peut citer:

• Toutes les personnes âgées admissibles à la pension de la sécurité de la vieillesse (SV) recevront un paiement unique de 300 $ exempt d'impôt.

• Toutes les personnes âgées ayant droit au supplément de revenu garanti (SRG) recevront un paiement supplémentaire unique non imposable de 200 $.

Cette mesure donne un total de 300 $ aux 6,7 millions de personnes âgées qui ont droit à la SV et 200 $ supplémentaires aux 2,2 millions de personnes âgées qui ont également droit au SRG.

Veuillez noter que vous n'aurez pas besoin de demander ces prestations. Elles seront automatiquement versées aux personnes âgées admissibles à la SV et au SRG.

• Prolongation temporaire des versements du SRG et de l'Allocation si les renseignements sur le revenu des personnes âgées en 2019 n'ont pas été évalués.

Cela permettra aux personnes âgées les plus vulnérables de continuer à recevoir leurs prestations au moment où elles en ont le plus besoin. Afin d'éviter une interruption des prestations, les personnes âgées sont encouragées à soumettre leurs informations sur leurs revenus de 2019 le plus tôt possible et au plus tard le 1er octobre 2020.

• Élargir le programme Nouveaux Horizons pour les personnes âgées grâce à un investissement supplémentaire de 20 millions de dollars pour soutenir les organisations qui proposent des projets communautaires visant à réduire l'isolement, à améliorer la qualité de vie des personnes âgées et à les aider à maintenir un réseau de soutien social.

De nombreuses organisations au sein de notre communauté ont reçu un financement de New Horizons et mon bureau travaillera avec toutes les organisations qui soutiennent les personnes âgées pour vous donner les informations nécessaires pour faire une demande.

Les annonces d'aujourd'hui viennent s'ajouter aux mesures que nous avons déjà mises en place depuis le début de la pandémie COVID-19, dont :

- l'octroi d'un paiement spécial unique par le biais du crédit pour TPS aux familles à revenu faible et modeste. Près de 85 % des personnes âgées vivant seules et près de la moitié des couples de personnes âgées ont bénéficié de ce paiement, qui s'élevait en moyenne à 375 dollars pour les personnes âgées vivant seules et à plus de 500 dollars pour les couples.

- Offrir aux personnes âgées une certaine souplesse en ce qui concerne leurs fonds enregistrés de revenu de retraite, en réduisant les retraits minimums de 25 % pour 2020 afin de contribuer à la préservation des actifs dans un marché volatil.

- Contribuer à hauteur de 9 millions de dollars par l'intermédiaire de Centraide Canada pour les organisations locales afin de soutenir les services pratiques aux personnes âgées canadiennes.

Ces services pourraient comprendre la livraison d'épicerie, de médicaments ou d'autres articles nécessaires, ou encore des services d'approche personnelle pour évaluer les besoins des personnes et les mettre en contact avec des soutiens communautaires.

- Investir 100 millions de dollars pour améliorer l'accès à la nourriture pour les Canadiens, y compris les personnes âgées, confrontés aux conséquences sociales, économiques et sanitaires de la pandémie COVID-19.

- Créer un Fonds de soutien communautaire d'urgence de 350 millions de dollars pour aider les organismes de bienfaisance et les organisations à but non lucratif à adapter les services qu'ils fournissent aux groupes vulnérables, y compris les personnes âgées, en réponse à la COVID-19.

Je suis heureux que le gouvernement reconnaisse que même si les personnes âgées à la retraite n'ont pas nécessairement perdu leur emploi ou des revenus directs, leurs coûts ont augmenté et leurs investissements ont diminué.

Je pense que les mesures annoncées aujourd'hui et précédemment sont utiles et je continuerai à suggérer au gouvernement des mesures supplémentaires qu'il devrait, selon moi, prendre pour aider les personnes âgées, notamment en ce qui concerne la flexibilité accrue des FERR.

Mise à jour de la COVID-19 du 11 mai

Bien que cette fête des mères soit certainement différente de la plupart des autres, j'espère que vous avez tous pu profiter de la fin de semaine et faire preuve de créativité pour la célébrer tout en pratiquant la distanciation sociale.

Comme nous l'avons vu dans les chiffres de l'emploi de la semaine dernière, la COVID-19 a un impact important sur l'emploi et, par conséquent, sur l'économie Canadienne.

C'est pourquoi nous avons introduit la Subvention salariale d'urgence du Canada, le Compte d'urgence pour les entreprises du Canada, l'Aide d'urgence du Canada pour le loyer commercial et d'autres programmes pour aider les entreprises à maintenir leur personnel et, par conséquent, leurs organisations en activité.

Bon nombre de ces avantages étaient ouverts aux entreprises de toutes tailles, et apportaient aux plus petites un soutien indispensable pour se maintenir à flot.

Bien que ce soutien ait été essentiel, de nombreuses moyennes et grandes entreprises qui dépendent du financement conventionnel ne peuvent plus le faire, ce qui leur laisse moins de liquidités pour poursuivre leurs activités et éviter de fermer complètement.

Afin de garantir la protection des millions d'emplois stables pour la classe moyenne Canadienne, le gouvernement du Canada a créé le Crédit d’urgence pour les grands employeurs (CUGE) qui, assorti de mesures strictes, fournira un financement provisoire à certains des plus grands employeurs du Canada qui n'ont pas la capacité de gérer cette crise.

Voici les détails de ce mécanisme :

Création du Crédit d’urgence pour les grands employeurs (CUGE)

• Mettre en place un mécanisme de financement d'urgence pour les grands employeurs afin de fournir un financement provisoire aux plus grands employeurs du Canada qui ont des revenus de 300 millions de dollars ou plus et dont les besoins durant la pandémie ne sont pas satisfaits par le financement conventionnel, afin de poursuivre leurs activités.

L'objectif de ce soutien est de contribuer à protéger les emplois canadiens, d'aider les entreprises canadiennes à surmonter le ralentissement économique actuel et d'éviter, dans la mesure du possible, la faillite d'entreprises par ailleurs viables.

Cette aide ne sera pas utilisée pour résoudre les insolvabilités ou restructurer les entreprises, ni pour fournir un financement aux entreprises qui ont autrement la capacité de gérer la crise.

Les liquidités supplémentaires fournies dans le cadre du CUGE permettront aux plus grandes entreprises canadiennes et à leurs fournisseurs de rester actifs pendant cette période difficile, et les mettront en position de se redresser rapidement sur le plan économique.

• Utiliser les principes directeurs clés pour fournir un soutien par l'intermédiaire du CUGE, notamment à travers :

- La protection des contribuables et des travailleurs : Les entreprises qui sollicitent une aide doivent démontrer comment elles entendent préserver l'emploi et maintenir leurs activités d'investissement. Les bénéficiaires devront s'engager à respecter les conventions collectives et à protéger les pensions des travailleurs.

Le programme CUGE imposera des limites strictes aux dividendes, aux rachats d'actions et à la rémunération des dirigeants.

Pour déterminer si une entreprise est admissible à une aide dans le cadre du programme CUGE, on peut évaluer son emploi, sa fiscalité et son activité économique au Canada, ainsi que sa structure organisationnelle et ses modalités de financement à l'échelle internationale.

Le programme ne sera pas accessible aux entreprises qui ont été condamnées pour évasion fiscale. En outre, les entreprises bénéficiaires devront s'engager à publier des rapports annuels de divulgation liés au climat, conformément au groupe de travail sur la divulgation financière liée au climat du Conseil de stabilité financière, y compris la manière dont leurs futures activités soutiendront la durabilité environnementale et les objectifs climatiques nationaux.

- Équité : Afin de garantir un soutien à l'ensemble de l'économie canadienne, le financement est censé s'appliquer à tous les secteurs admissibles de manière cohérente.
o Opportunité : Pour garantir un soutien en temps utile, le programme CUGE appliquera un ensemble standard de conditions économiques.

En outre, le gouvernement a également annoncé davantage d'options de financement pour les moyennes et grandes entreprises, notamment :

• L'extension du Programme de crédit aux entreprises aux entreprises de taille moyenne ayant des besoins de financement plus importants. Le soutien aux entreprises du marché intermédiaire comprendra des prêts pouvant aller jusqu'à 60 millions de dollars par entreprise, et des garanties pouvant aller jusqu'à 80 millions de dollars.

Dans le cadre du PCE, Exportation et développement Canada (EDC) et la Banque de développement du Canada (BDC) travailleront avec les prêteurs du secteur privé pour soutenir l'accès au capital des entreprises canadiennes dans tous les secteurs et toutes les régions.

• Continuer à fournir des financements aux entreprises par l'intermédiaire de Financement agricole Canada, de la BDC et d'EDC, notamment par le biais du Compte du Canada.

Cela permettra au gouvernement de répondre à un large éventail de besoins de financement, y compris pour certains grands employeurs confrontés à des risques plus élevés, avec des conditions plus strictes afin de protéger adéquatement les contribuables.

Poste de directeur exécutif ouvert à la Fondation canadienne des relations raciales

Il arrive fréquemment que des postes fédéraux soient disponibles et qu'ils soient publiés en ligne. Un poste qui a attiré mon attention et auquel certains de nos électeurs pourraient vouloir postuler est celui de directeur exécutif de la Fondation canadienne des relations raciales.

La Fondation canadienne des relations raciales est à la recherche de Canadiens divers et talentueux pour postuler au poste de directeur exécutif à temps plein. La Fondation est la principale organisation canadienne qui se consacre à l'élimination du racisme et à la promotion de relations raciales harmonieuses.

Si vous êtes animé par le désir de créer et d'entretenir une société inclusive fondée sur l'équité, l'harmonie sociale, le respect mutuel et la dignité humaine et que vous possédez les qualifications nécessaires, vous pouvez postuler via le site Web des nominations par le gouverneur en conseil d'ici le 22 mai 2020 :

https://bcpgec.njoyn.com/cl3/xweb/XWeb.asp…

Mise à jour de la COVID-19 du 8 mai

Comme beaucoup d'entre vous l'ont probablement déjà vu, les chiffres de l'emploi du mois d'avril publiés aujourd'hui montrent les effets dévastateurs de la COVID-19 sur l'emploi au Canada.

C'est pourquoi des prestations comme la PCU sont si importantes à l'heure actuelle, plus de 7 millions de Canadiens en bénéficient juste pour s'en sortir.

Mais alors que nous envisageons une réouverture progressive de l'économie dans les prochains mois, des prestations telles que la subvention salariale d'urgence du Canada contribueront à assurer une transition plus rapide et plus harmonieuse pour le retour au travail des Canadiens.

C'est pourquoi le Premier ministre a annoncé aujourd'hui que le gouvernement prolongera la subvention salariale d'urgence du Canada (SSUC) au-delà du mois de juin afin d'aider à relancer notre économie et à stimuler l'emploi.

De plus amples informations seront fournies la semaine prochaine, alors restez à l'écoute. Cette mesure aidera de nombreuses entreprises de notre circonscription, notamment celles dont le cycle de vente est long et qui craignent que leur baisse de revenus ne survienne plus tard que les autres entreprises.

Cette importante subvention, ainsi que d'autres avantages fédéraux, ont été essentiels pour les entreprises de tout le Canada, dont beaucoup dans notre circonscription de Mont-Royal.

C'est notamment le cas de Kom International, une entreprise de services de conseil en matière de chaîne d'approvisionnement et d'entreposage dont le siège social se trouve dans notre circonscription.

Allan Kohl, le président et directeur général de la société, m'a dit à quel point ces avantages ont été utiles et a été ravi de me faire part de ce qui suit :

« Kom International a présenté avec succès sa candidature au programme de prêt, à la SSUC et au Travail Partagé.
Dans chaque cas, les demandes étaient simples et les prestations ont été reçues rapidement et dans les délais prévus.

Avec le travail partagé, nous avons reçu en temps utile des courriels et des appels téléphoniques des agents du gouvernement qui s'occupaient de notre demande.

C'est une réalisation stupéfiante pour le gouvernement du Canada d'être intervenu si rapidement et d'avoir aidé les travailleurs et les entreprises du Canada de manière aussi complète et apparemment sans faille face à une urgence aussi énorme et sans précédent.

Je suis fier de notre gouvernement, et fier d'être Canadien. »

Bien que je ne partage pas souvent les courriels de mes électeurs dans les mises à jour, c'était vraiment agréable à entendre et encourageant pour toutes les entreprises de la circonscription.

Ressources COVID-19 pour les parents et les enfants

C'est une période difficile pour de nombreuses familles. Les enfants, tout comme les adultes, ont un rôle important à jouer dans la prévention de la propagation de la COVID-19. Il peut être difficile pour certains de comprendre pourquoi ils doivent rester à la maison ou ne peuvent pas voir leurs proches et leurs amis.

L'Agence de santé publique du Canada a élaboré les ressources suivantes pour aider les enfants à comprendre ce qui se passe et comment ils peuvent aider.

Je vous invite tous à visiter la page web suivante :

https://www.canada.ca/…/mal…/ressources-parents-enfants.html

Vous trouverez sur cette page :

• Des activités pour les enfants
• Des ressources pour les parents
• Des informations pour la santé mentale de votre enfant
• Des ressources de soutien aux parents

Veuillez rester en sécurité et en bonne santé cette fin de semaine.

Mise à jour de la COVID-19 du 7 mai

Les travailleurs essentiels ont été essentiels à la santé et à la sécurité de tous les Canadiens alors que nous essayons de surmonter cette pandémie.

Qu'il s'agisse du personnel médical, des livreurs de nourriture, des commis d'épicerie, des chauffeurs de camion ou d'autres, ils ont fait en sorte que nous continuions à vivre avec la plupart des produits et services de première nécessité dont nous avons besoin.

Malheureusement, alors qu'une pandémie est en cours et qu'ils sont exposés à un risque accru pour assurer la sécurité des autres, plusieurs travailleurs essentiels ne sont pas suffisamment payés pour le travail incroyable qu'ils accomplissent.

C'est pourquoi, le mois dernier, le gouvernement fédéral a annoncé que nous nous engagerions à travailler avec les provinces et les territoires pour faire en sorte que les travailleurs essentiels à faible revenu bénéficient d'une augmentation de salaire.

Je suis heureux de vous informer qu'aujourd'hui, le Premier ministre a officiellement annoncé que toutes les provinces et tous les territoires ont conclu ou sont en train de confirmer un accord avec le gouvernement fédéral pour augmenter les salaires des travailleurs essentiels à faible revenu.

Les provinces détermineront quels travailleurs essentiels à faible revenu doivent bénéficier d'un complément de salaire. Nous savons que le Québec et certaines autres provinces ont augmenté les salaires du personnel de première ligne dans les établissements de soins de longue durée, mais nous espérons que cet argent permettra à d'autres de faire de même.

Voici les détails dont nous disposons pour l'instant :

• Le gouvernement du Canada fournira jusqu'à 3 milliards de dollars en soutien pour augmenter les salaires des travailleurs essentiels à faible revenu

• Chaque province ou territoire déterminera quels travailleurs pourront bénéficier d'une aide et quel en sera le montant.

• Ces mesures s'inscrivent dans le cadre du plan économique global du gouvernement du Canada visant à aider les Canadiens et les entreprises à traverser cette période d'incertitude.

• Nous continuerons de suivre de près l'évolution de la situation et prendrons des mesures supplémentaires au besoin pour protéger notre santé et notre sécurité et stabiliser l'économie.

Mise à jour sur la réponse des forces armées canadiennes à la pandémie de la COVID-19

Les Forces armées canadiennes ont apporté leur aide dans les établissements de soins de longue durée au Québec, en travaillant en collaboration avec leurs partenaires provinciaux et avec le personnel médical à domicile.

En réponse à la demande d'assistance du Québec, davantage de membres des FAC continuent d'être déployés dans les établissements de soins de longue durée de la province. Ces décisions sont prises en collaboration avec le Québec et le ministre de la Sécurité publique.

À compter d'aujourd'hui, le 7 mai, la CAF comptera plus de 1020 personnes engagées dans le soutien de 20 établissements de soins de longue durée au Québec.

De ce nombre, plus de 670 membres du personnel médical et de soutien contribuent à l'intérieur des établissements, tandis que près de 350 coéquipiers fournissent un soutien quotidien essentiel, comme la livraison d'équipement de protection individuelle et d'autres fournitures nécessaires, le maintien de la liaison avec la province, ainsi que la planification du perfectionnement des opérations afin de mieux soutenir les patients des établissements de soins de longue durée.

Des membres supplémentaires de la CAF seront déployés dans les prochains jours pour soutenir les résidents les plus vulnérables du Québec.

Nous nous attendons à ce qu'environ 1350 membres des FAC se consacrent à cette tâche pour soutenir jusqu'à 25 établissements lorsque le déploiement sera terminé et que les détails suivront.

Les détails de ce déploiement, ainsi que le soutien de la CAF ailleurs au Québec et au Canada, sont disponibles dans le communiqué de presse d'aujourd'hui ici.

Une liste complète des 20 établissements de soins de longue durée au Québec est incluse :

https://www.canada.ca/…/le-point-sur-les-actions-des-forces…

Je continue d'attendre avec impatience l'annonce d'un programme pour les personnes âgées qui, selon moi, sera déployé dans les prochains jours.

Mise à jour de la COVID-19 du 6 mai 

Aujourd'hui, nous rendons hommage aux six militaires canadiens qui ont péri dans l'accident d'hélicoptère de la semaine dernière au large des côtes grecques.

Le Premier ministre et le ministre de la défense Harjit Sajjan ont rejoint les familles des victimes et les membres des forces armées canadiennes sur la base militaire de Trenton pour la cérémonie de rapatriement.

Nous remercions ces six incroyables héros qui ont perdu la vie en servant notre pays. Le Canada ne vous oubliera pas de sitôt.

Aux familles et aux amis des défunts, sachez que vous avez tout notre soutien.

Comme les nouvelles informations et annonces relatives à la COVID-19 ont été limitées aujourd'hui, ce message sera plus court que d'habitude. Je prévois d'envoyer un message plus long demain avec de nouvelles informations importantes, alors restez à l'écoute.

Assouplissement des restrictions pour les personnes âgées autonomes

Le Québec a annoncé un assouplissement des restrictions pour un grand nombre de nos aînés autonomes qui vivent en résidence et un meilleur accès pour les soignants afin de les aider à prendre soin de leurs proches dans les résidences privées et publiques. J'applaudis ces deux initiatives.

Si j'encourage tous les plus de 70 ans à être prudents, car le taux de mortalité est beaucoup plus élevé pour les personnes âgées dans le cas où quelqu'un contracte la COVID-19, j'ai aussi toujours encouragé les personnes de cette tranche d'âge à marcher et à faire du vélo et de l'exercice, tout en respectant les règles de distanciation sociale.

Il n'y a pas non plus de raison que vous ne puissiez pas aller marcher avec vos proches en restant à deux mètres l'un de l'autre et en continuant à interagir. Aussi efficace que soit devenu le chat vidéo, il ne remplace toujours pas le fait d'être ensemble.

La santé mentale est également très importante.
Toutefois, pour les personnes de 70 ans et plus, si vous avez d'autres options pour faire vos courses et vous procurer des produits de première nécessité sans aller vous-même au magasin (comme la livraison au magasin ou la livraison par des amis ou des parents), je continue à vous encourager à éviter ces endroits.

C'est évidemment votre choix et je fais confiance à chacun pour porter le jugement qui lui convient, mais je pense que c'est un risque inutile s'il existe d'autres options.

Webinaire organisé par le CIJA - Naviguer dans les options de financement du gouvernement en vue de la pandémie COVID-19

Malheureusement, pour de nombreuses organisations caritatives, à but non lucratif et autres, la COVID-19 a eu des conséquences désastreuses sur leurs opérations et leurs revenus.

Nombre d'entre elles cherchent probablement à obtenir davantage de conseils sur la manière dont elles peuvent obtenir de l'aide et du soutien pour continuer à aider la communauté et ses membres.

À cette fin, le Centre consultatif des relations juives et israéliennes (le CIJA en anglais) organisera un webinaire intitulé "Navigating COVID-19 Government Funding Options" (en anglais seulement), afin de donner un aperçu des différents programmes de financement gouvernementaux annoncés à ce jour, ainsi que des conseils pratiques sur la meilleure façon de naviguer ces programmes.

Le webinaire aura lieu le mercredi 13 mai de 12h00 à 13h00 (heure de l'Est).

Si vous souhaitez participer au webinaire, n'oubliez pas de vous inscrire en visitant la page web suivante :

https://www.123formbuilder.com/…/covid-19-partnership-webin…

Les détails du zoom seront envoyés peu avant le programme à tous ceux qui se sont inscrits.

Je tiens à souligner que le PDG du CIJA, Shimon Fogel, a fait hier une présentation très significative devant la commission des finances de la Chambre des communes et vous pouvez trouver son témoignage sur le site web de la commission des finances.

Mise à jour de la COVID-19 du 5 mai

Merci à tous ceux qui m'ont rejoint hier lors de mon Facebook Live. Si vous n'avez pas pu vous connecter, vous pouvez regarder la vidéo à tout moment en visitant la page web suivante :

https://www.facebook.com/watch/live/?v=584340295532068&ref=watch_permalink

Soutenir les agriculteurs, les entreprises alimentaires et l'approvisionnement alimentaire du Canada

Aujourd'hui, le Premier ministre a fait d'importantes annonces concernant le soutien à nos agriculteurs, aux transformateurs de produits alimentaires et à d'autres acteurs du secteur agroalimentaire qui ont été touchés par la pandémie de COVID-19.

Bien que ces avantages n'aident peut-être pas directement la plupart des résidents de notre circonscription, ils sont essentiels pour nous aider indirectement en assurant la continuité de notre approvisionnement alimentaire.

Je suis heureux que le gouvernement veille à ce que nos agriculteurs et nos éleveurs reçoivent l'aide dont ils ont besoin pour rester à flot afin de pouvoir continuer à nous fournir des denrées alimentaires de qualité.

Le gouvernement le sera :

• Créer un fonds de traitement d'urgence de 77,5 millions de dollars pour aider les producteurs d'aliments à avoir accès à davantage d'équipements de protection individuelle (EPI), à s'adapter aux protocoles sanitaires, à automatiser ou à moderniser leurs installations, leurs processus et leurs opérations, et à répondre aux nouvelles pressions de la COVID-19 afin qu'ils puissent mieux approvisionner les Canadiens en nourriture pendant cette période.

• Le lancement d'une initiative nationale Agri-relance, dotée d'un financement pouvant atteindre 125 millions de dollars, pour aider les producteurs confrontés aux coûts supplémentaires engendrés par la COVID-19.

Cette initiative comprend des programmes de gel des terres pour la gestion des bovins et des porcs, afin de gérer le bétail en réserve dans les exploitations agricoles, en raison de la fermeture temporaire des usines de transformation des aliments.

Ce nouveau financement fédéral aidera les producteurs et les transformateurs de viande bovine et porcine à s'adapter à un marché en mutation, et aidera les agriculteurs et les éleveurs à garder leurs animaux plus longtemps avant de les commercialiser.

• Augmenter de 200 millions de dollars la limite d'emprunt de la Commission canadienne du lait pour soutenir les coûts liés au stockage temporaire du fromage et du beurre afin d'éviter le gaspillage alimentaire. Le gouvernement travaillera avec les partis d'opposition pour obtenir les changements législatifs nécessaires.

• Lancement d'un tout premier programme d'achat de denrées alimentaires excédentaires avec un fonds initial de 50 millions de dollars destiné à aider à redistribuer les stocks existants et invendus, qui pourraient inclure des produits tels que les pommes de terre et la volaille, aux organisations alimentaires locales qui servent les Canadiens vulnérables.

• Collaborer avec les provinces et les territoires pour faire passer les paiements provisoires de 50 à 75 pour cent grâce à Agri-stabilité, un programme fédéral, provincial et territorial qui soutient les producteurs qui font face à d'importantes baisses de revenus.

Ce changement a déjà été mis en œuvre dans certaines provinces.

• Travailler avec les provinces et les territoires pour explorer les possibilités d'élargir le programme Agri-protection afin d'inclure les pénuries de main-d'œuvre comme risque admissible pour le secteur de l'horticulture.

Ce travail avec les partenaires provinciaux et territoriaux permettrait de s'assurer contre les pertes de production dues à une main-d'œuvre insuffisante, au cas où les producteurs ne trouveraient pas assez de main-d'œuvre pour faire la récolte.

Mise à jour sur la question de savoir si certaines femmes enceintes recevaient des prestations régulières d'assurance-emploi alors qu'elles auraient dû recevoir la PCU

J'ai entendu un certain nombre de futures mères me parler des problèmes qu'elles ont rencontrés en contactant Services Canada. Dans le cadre du processus de la PCU, on demande aux candidates si elles sont enceintes et si elles prévoient recevoir des prestations de maternité/parentales.

Cela permet de s'assurer que les demandes sont correctement établies et de garantir une transition en douceur vers les prestations de maternité/parentales au moment opportun, sans avoir à présenter une nouvelle demande.

Cependant, le système de la PCU comportait une limite lorsque les femmes enceintes révélaient qu'elles étaient enceintes : les femmes étaient immédiatement mises à la disposition de l'assurance-emploi même si elles auraient dû être inscrites à la PCU.

Cela se passait indépendamment du fait que la future mère soit devenue éligible à l'assurance-emploi avant ou après le 15 mars.

Mes collègues du caucus libéral et moi-même l'avons signalé à la ministre Qualtrough et au gouvernement et avons demandé que la question soit abordée.

La ministre Qualtrough a travaillé avec le ministère et un correctif devrait être mis en œuvre à partir du 8 mai 2020.
À partir du 8 mai, les futures mères qui auraient dû recevoir la PCU verront leurs demandes converties rétroactivement en PCU.

Celles qui recevaient moins de 500 dollars par semaine recevront un paiement pour les faire passer à 500 dollars. Celles qui recevaient plus de 500 dollars par semaine ne seront pas récupérées, mais recevront le montant forfaitaire de 500 dollars par semaine à partir du moment où leur demande est convertie.

Les semaines pour lesquelles ils perçoivent la PCU n'auront pas d'incidence sur le nombre de semaines de prestations de maternité et parentales qu'ils peuvent recevoir.

Pour réitérer, nous veillerons à ce que les futures mères concernées ne soient pas désavantagées et reçoivent la totalité des semaines auxquelles elles ont droit pour leur future demande de prestations de maternité/parentales - toutes les semaines où elles ont reçu des prestations régulières d'assurance-emploi alors qu'elles auraient dû recevoir la PCU seront remises sur leur compte et elles auront ces semaines à leur disposition en cas de besoin une fois que leur enfant sera né.

Je suis heureux que cette question ait été résolue et j’aimerais remercie les futures mères de la circonscription pour avoir porté ce problème à mon attention.

Mise à jour de la COVID-19 du 4 mai

J'espère que vous avez tous pu profiter de votre fin de semaine. Si beaucoup s'inquiètent, à juste titre, de ce que l'avenir nous réserve, la chose la plus importante à faire est de continuer à suivre les lignes directrices en matière de santé publique qui, espérons-le, nous aideront à surmonter cette crise.

Je vous rappelle également de vous connecter ce soir pour regarder mon Facebook Live à partir de 19h30 (heure de l'Est). Je vous parlerai des récentes annonces et mises à jour faites par le gouvernement fédéral concernant la COVID-19, puis j’adresserai toutes les questions que je suis en mesure de répondre.

Cette semaine marque le 75e anniversaire de la libération des Pays-Bas et de la victoire en Europe (jour V-E). Les Canadiens, que ce soit dans la Marine royale du Canada, l'Aviation royale du Canada ou l'Armée canadienne, à l'étranger ou sur le front intérieur, ont tous contribué à la libération tant attendue de l'Europe.

Je sais que de nombreux anciens combattants canadiens de la Seconde Guerre mondiale, dont un certain nombre vivant toujours dans notre circonscription, ont contribué à ces victoires capitales et je tiens à les remercier, ainsi que ceux qui sont déjà décédés, pour les services incroyables qu'ils ont rendus à notre pays.

Comme toujours, veuillez trouver ci-dessous les annonces et les informations fournies aujourd'hui et au cours de la fin de semaine par le Premier ministre et le gouvernement du Canada.

Le Canada finance la réponse mondiale au nouveau coronavirus

Avec les dirigeants du monde entier, le Canada a contribué au lancement de la Réponse mondiale aux coronavirus. Le gouvernement a annoncé des investissements de plus de 850 millions de dollars pour atteindre l'objectif de collecte de fonds de 8 milliards de dollars qui vise à aider les chercheurs et les innovateurs à mettre au point des solutions pour tester, traiter et protéger les personnes, et pour prévenir la propagation de la COVID-19.

Plus précisément, ce financement vise à :

• mobiliser la recherche sur les coronavirus et le développement de contre-mesures médicales par les chercheurs et les entreprises des sciences de la vie du Canada ;

• soutenir le développement accéléré de vaccins, notamment par l'intermédiaire de la Coalition for Epidemic Preparedness Innovations (CEPI) et d'autres partenaires ;

• trouver un traitement sûr et efficace pour la COVID-19 grâce à l'essai de solidarité de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) ;

• coordonner un effort de séquençage du virus COVID-19 et du génome de l'hôte dans tout le Canada ;

• aider à fournir un soutien diagnostique pour la COVID-19 à plus de 20 pays partenaires ; et

• créer des stratégies pour lutter contre la désinformation, la stigmatisation et la peur.

Investissement de 240,5 millions de dollars pour développer, étendre et lancer des outils de soins virtuels et de santé mentale pour soutenir les Canadiens.

Il sera essentiel de veiller à ce que les Canadiens disposent des ressources nécessaires pour prendre soin de leur santé afin de gérer certains des effets de la COVID-19.

En collaboration avec les provinces, les territoires et les parties prenantes, cet investissement servira à créer des plates-formes et des applications numériques, à améliorer l'accès aux soutiens virtuels en matière de santé mentale et à accroître la capacité de fournir des soins de santé de manière virtuelle, notamment par des projets visant à atteindre les Canadiens vulnérables.

Ces soutiens contribueront également à alléger le fardeau de notre système de soins de santé, alors que nous continuons à nous occuper de la COVID-19. Cet investissement permettra :

• d’aider les Canadiens à communiquer en toute sécurité avec leurs fournisseurs de soins de santé habituels et les services de santé spécialisés par téléphone, par messagerie texte ou par vidéoconférence ;

• favoriser l'accès à des aides en matière de santé mentale et à des informations fiables sur la santé de manière sûre et sécurisée, ce qui réduira la pression sur notre système de santé ;

• aider les gouvernements, les responsables de la santé publique, les hôpitaux et les établissements de soins de santé à prendre des décisions fondées sur des données probantes

• soutenir les initiatives fédérales, provinciales et territoriales en collaboration avec les innovateurs, les intervenants en santé et les organisations comme l'Inforoute Santé du Canada, afin d'étendre les services de santé virtuels aux Canadiens.

Cet investissement permettra de soutenir l’espace mieux-être Canada, un portail en ligne qui offre aux Canadiens des ressources, des outils et des services de soutien professionnel gratuits pour les aider à se sentir mieux et plus résistants, ainsi qu'à améliorer leur santé mentale et à réduire leur consommation d'alcool et de drogues.

Il soutiendra également une famille croissante de produits numériques, dont l'application Canada COVID-19, qui aide les gens à suivre leurs symptômes, à recevoir les dernières mises à jour et à accéder à des ressources fiables.

Le Canada signe des accords visant à renforcer l'équipement de protection individuelle et l'investissement dans la recherche et le développement de médicaments anticorps

Hier, le ministre Navdeep Bains a annoncé plusieurs nouveaux accords pour obtenir d'autres équipements de protection individuelle et des kits de test.

Il a également annoncé une contribution de 175,6 millions de dollars à AbCellera Biologics Inc, une société qui recherche et développe des anticorps de nouvelle génération pour lutter contre les infections et les maladies.

Cette contribution a été faite par l'intermédiaire du Fonds d'innovation stratégique dans le cadre du Plan canadien de mobilisation des sciences pour lutter contre la COVID-19.

Ces investissements dans la recherche, combinés aux investissements dans l'innovation et la capacité de fabrication, contribueront à stopper la propagation de la COVID-19 et, en fin de compte, à faciliter notre retour au travail et la reprise économique.

Des lettres de motivation pour la production de kits de test ont été attribuées aux entreprises suivantes :

• LuminUltra (Nouveau-Brunswick)
• Custom Biologic (Ontario)
• Diagnostic Biochem Canada (Ontario)

Les projets du supercluster Next Generation Manufacturing (NGEN) comprennent:

• Écrans faciaux utilisant l'impression 3D :
-Mosaic Manufacturing collabore avec des entreprises de technologie et d'impression pour produire 45 000 écrans faciaux d'ici le 30 juin.

• Visières de protection personnelle moulées avec précision :
-Molded Precision Components collabore avec des entrepreneurs de la chaîne d'approvisionnement pour produire un écran facial en deux parties entièrement recyclable. Le projet devrait atteindre 16 000 unités par jour d'ici le 1er mai, et passer à 200 000 unités par jour d'ici le 1er juin.

• Kits de test rapide au point de service :
- Response Biomedical développe des kits de tests au point de service capables de donner des résultats en moins de 15 minutes. La société prévoit de produire 500 000 kits de test par mois d'ici le 1er juillet.

Veuillez consulter la page web suivante pour obtenir plus d'informations (en anglais seulement):

https://www.globenewswire.com/…/Advanced-Manufacturing-Supe…

Mise à jour de la COVID-19 du 1er mai

I want to wish all those celebrating this May a happy Jewish Heritage Month! While this month’s celebration may be different due to COVID-19, we can still each reflect on all the incredible accomplishments made by Jewish Canadians.

However, with rates still on the rise, let us all also fully commit to doing more to combat anti-Semitism and further protect the 400,000 Jewish Canadians who, like all other Canadians, should not be faced with prejudice or discrimination of any form.

I also want to remind everyone of my Facebook Live this coming Monday, May 4th at 7:30 PM EST where I will speak about the more recent announcements made during the pandemic and answer your questions. Make sure to tune-in then!

As well today is May 1st, which is International Workers Day. As Parliamentary Secretary for Labour, I want to pay tribute to all of our workers, particularly the essential workers now putting themselves at risk to assist others.

Today Labour Minister FilomenaTassi testified before our HUMA Committee to answer questions about what our Ministry is doing to further workplace health and safety during this pandemic.

At yesterday’s meeting I had the opportunity to question Ahmed Hussen, Minister of Children, Families and Social Development about our approach to housing and homelessness. These Committee meetings can be viewed at any time on the Parliament of Canada’s Committee website.

Please find below some additional new information, including details related to the announcement on the ban of assault-style firearms.

Prime Minister announces ban on assault-style firearms

Too many Canadians have been the victim of gun violence. As we saw tragedy struck once again in Nova Scotia just last week, it was time to take immediate action, even during a pandemic, to address the issue of violent crimes.

Today, the Prime Minister announced the ban of over 1,500 models and variants of assault-style firearms. These models represent nine categories of firearms and two types identified by characteristic. Some of their components are also prohibited.

The newly prohibited firearms and components cannot be legally used, sold, or imported. Owners must also continue to safely store them, and may only transfer and transport them under limited circumstances. These measures will remove dangerous firearms designed for military use from our communities, and help ensure that Canadian families and communities no longer suffer from gun violence.

There will be a transition period of two years to protect owners of newly prohibited firearms from criminal liability while they take steps to comply with these new rules.

This two-year amnesty order under the Criminal Code is in effect until April 30, 2022. There are exceptions under the amnesty for Indigenous peoples exercising Aboriginal or treaty rights to hunt, and for those who hunt or trap to sustain themselves or their families.

These exceptions will allow for the continued use of newly prohibited firearms in limited circumstances until a suitable replacement can be found. By the end of the amnesty period, all firearms owners must comply with the ban.

The Government of Canada intends to implement a buy-back program as soon as possible to safely remove these firearms and to introduce legislation as early as possible, working with Parliament and through public consultation.

Emergency funding for shelters and sexual assault centres in Quebec

Women and Gender Equality Canada has reached an agreement with the Secrétariat à la condition féminine (SCF) of the Government of Quebec (GoQ) to allocate $ 6,460,000 to support women’s shelters and support agencies for victims of sexual and domestic violence in Quebec.

The funding will be used for a variety of needs including manage emergencies, improve the security of facilities, and support the organizational capacity to allow shelters and sexual assault centres to meet an increase in demand.

Funding Allocation: The SCF created lists of shelters and sexual assault centres eligible for funding and will allocate the funding directly. These eligible organizations are recognized by the Quebec Ministry of Health and Social Services. To this end, the SCF will be sending information letters today to the eligible organizations to inform them of the amount to be received.

Amount Granted: Shelters and transition houses will receive $ 33,000.00 each. Organizations that are both shelters and transition houses be granted $ 45,000.00. Sexual assault and exploitation centres (CALACs) will receive $ 10,000.00 each.

Please continue to stay safe this weekend.

Mise à jour de la COVID-19 du 30 avril

Je tiens tout d'abord à exprimer mes plus sincères condoléances aux familles des six membres des forces armées canadiennes qui se trouvaient à bord de l'hélicoptère de la Marine royale du Canada lorsqu'il s'est écrasé au cours d'une mission de l'OTAN au large des côtes grecques.

Il n'y a pas de mots pour exprimer pleinement la profonde reconnaissance que nous avons tous pour votre service et votre sacrifice pour ce pays. Le Canada soutient pleinement les familles des victimes et l'ensemble des forces armées canadiennes en ces temps difficiles. Le gouvernement a confirmé qu'il examinerait la manière dont cette tragédie s'est produite.

Mes commentaires concernant la session d'information en ligne pour la fusion des stations SPVM 9 à Côte St-Luc et 11 à NDG

Le 5 mai prochain, la police de Montréal tiendra une séance d'information en ligne sur la décision de fermer le poste 11 de NDG et de l'intégrer au poste 9 de Côte Saint-Luc. Lorsque j'étais maire de Côte Saint-Luc en 2007, j'ai travaillé en étroite collaboration avec d'autres élus pour s'opposer et arrêter cette même fusion, qui aurait fermé la station de Côte Saint-Luc pour ne laisser que celle de NDG.

Aucune des deux communautés ne mérite de perdre son poste de police. Lorsque j'ai pris connaissance de cette proposition, je me suis joint au conseil municipal de Côte Saint-Luc, au conseil municipal de Hampstead, à tous les conseillers de l'opposition de Côte Des Neiges-NDG et à nos députés locaux pour demander un moratoire d'un an et une consultation significative sur cette proposition.

Aujourd'hui, j'ai été informé qu'une consultation en ligne est désormais prévue pour mardi prochain. Cette consultation a lieu pendant une pandémie, avec un préavis de moins d'une semaine, sans qu'aucune information ne soit encore disponible en anglais et avec l'obligation de soumettre toutes les questions à l'avance.

À mon avis, il ne s'agit pas d'une véritable consultation.
J'ai pris contact avec la conseillère municipale et membre du comité exécutif de Montréal responsable de la sécurité publique, Rosannie Filato, pour appuyer la demande de nos élus locaux.

C'est une femme pour laquelle j'ai beaucoup de respect et avec laquelle j'ai de bonnes relations. J'ai demandé que cette session soit annulée et que les demandes de nos élus locaux pour un moratoire d'un an sur la décision de fusion soient mises en place. Toute consultation significative devrait suivre la pandémie.

S'inscrire aux mises à jour de la SCHL concernant le Programme d'aide d'urgence du Canada pour le loyer commercial (AUCLC)

Bien que les demandes d'aide au loyer par l'intermédiaire de l’AUCLC ne soient pas encore disponibles, la Société canadienne d'hypothèques et de logement, qui administrera le programme, a créé une nouvelle page où vous pouvez vous inscrire pour recevoir les mises à jour relatives à ce programme dès qu'elles seront disponibles. Voici le lien :

https://www.cmhc-schl.gc.ca/…/…/covid19-cecra-small-business

Ces informations clarifient bon nombre des questions qui m'ont été posées, c'est ce que l'on sait maintenant :

Pour bénéficier du CECRA pour les petites entreprises, le propriétaire doit remplir les conditions suivantes :

• Vous possédez un bien immobilier qui génère des revenus de location à partir d'un bien immobilier commercial situé au Canada.

• Vous êtes le propriétaire du bien immobilier commercial où se trouvent les locataires de la petite entreprise concernée.

• Vous avez un prêt hypothécaire garanti par le bien immobilier commercial, occupé par un ou plusieurs locataires de petite entreprise.*

• Vous avez conclu ou allez conclure un accord de réduction de loyer pour la période d'avril, mai et juin 2020, qui réduira le loyer des locataires de petites entreprises concernées d'au moins 75 %.

• Votre accord de réduction de loyer avec les locataires concernés comprend un moratoire sur l'expulsion pour la période d'avril, mai et juin 2020.

• Vous avez déclaré des revenus locatifs sur votre déclaration d'impôts (personnelle ou d'entreprise) pour les années fiscales 2018 et/ou 2019.

* Pour les propriétaires qui n'ont pas d'hypothèque, un mécanisme alternatif sera mis en place. De plus amples informations seront communiquées prochainement.

Qu'est-ce qu'un locataire de petite entreprise touché ?

Les locataires de petites entreprises touchées sont des entreprises, y compris des organisations à but non lucratif et des organisations caritatives qui :

• ne paient pas plus de 50 000 dollars de loyer brut mensuel par emplacement (tel que défini par un contrat de bail valide et exécutoire),

• ne génèrent pas plus de 20 millions de dollars de recettes annuelles brutes, calculées sur une base consolidée (au niveau de la société mère ultime), et

• ont temporairement cessé leurs activités (c'est-à-dire qu'elles ne génèrent plus de revenus), ou ont connu une baisse d'au moins 70 % de leurs revenus avant la mise en place de la COVID-19.**

** Pour mesurer la perte de revenus, les petites entreprises peuvent comparer les revenus d'avril, mai et juin 2020 à ceux du même mois de 2019. Elles peuvent également utiliser une moyenne de leurs revenus gagnés en janvier et février 2020.

Soutien aux étudiants

Hier, la Chambre des communes a adopté à l'unanimité une loi visant à soutenir nos étudiants. En ma qualité de secrétaire parlementaire pour le travail, je me suis joint à mon collègue, le secrétaire parlementaire pour l'emploi, le développement de la main-d'œuvre et l'intégration des personnes handicapées, pour une conférence téléphonique avec tous les membres du Sénat, où nous les avons informés de la législation qu'ils examineront plus tard dans la semaine.

Soutien aux personnes âgées et aux personnes handicapées touchées par la COVID-19

Je suis heureux de constater que des progrès ont été réalisés dans la mise en place de mesures visant à soutenir nos personnes âgées et handicapées.

Hier, la Chambre des communes a adopté à l'unanimité une motion reconnaissant que le gouvernement devrait sans délai fournir un soutien supplémentaire aux personnes âgées et aux personnes handicapées afin de les aider à faire face aux dépenses extraordinaires engagées à la suite de la COVID-19, et demandant au gouvernement d'examiner la meilleure façon de le faire, notamment en envisageant la Sécurité de la vieillesse et le Supplément de revenu garanti comme mécanismes potentiels.

Je vous tiendrai au courant de l'évolution de la situation à mesure que de nouveaux détails seront disponibles.
Financement supplémentaire disponible pour aider les sans-abri et les personnes à risque.

Hier, notre gouvernement a conclu une entente avec le gouvernement du Québec afin de rendre disponible un financement supplémentaire de plus de 21,4 millions de dollars dans le cadre du programme Vers un chez-soi pour 2020-2021.

Ce financement nous permettra de poursuivre nos efforts communs pour prévenir l'impact du COVID-19 sur les personnes itinérantes ou à risque de le devenir. Toutes les régions du Québec qui reçoivent déjà des fonds du programme Vers un chez-soi auront accès à des fonds supplémentaires et les fonds disponibles pour chaque collectivité désignée seront communiqués dès que possible.

Ces fonds comprennent :

• 19 514 375 $ alloués au volet de financement des communautés désignées ;

• 1 902 653 $ alloués à la filière de financement des sans-abri des régions rurales et éloignées.

En plus de ces fonds, qui seront versés au cours des prochains jours, un montant supplémentaire de 2,2 millions de dollars a déjà été accordé à Montréal dans le cadre du programme Retrouver un chez-soi, par l'entremise du Centre intégré universitaire de santé et dede services sociaux (CIUSSS) du Centre-Sud-de-l'Île-de-Montréal. Ce financement a permis de soutenir :

• La transformation du Royal Victoria (ancien hôpital) en un centre d'isolement pour les personnes sans-abri dont le test COVID-19 s'est avéré positif.

• L'ouverture de 3 nouveaux sites pour le relogement des personnes sans-abri afin de respecter les mesures d'éloignement physique (dont un site dans l'immeuble Guy Favreau).

• Services aux clients tels que le transport, les mesures d'hygiène, la fourniture de nourriture.

Mise à jour de la COVID-19 du 29 avril

Aujourd'hui, nous célébrons Yom Haatzmaut, le jour de l'indépendance de l'état d’Israël. Même si nous ne pourrons pas défiler dans les rues de Montréal pour le rassemblement annuel de la fête de l'indépendance de l'Israël, célébrons et honorons tout de même les réalisations et les succès remarquables de l'Israël depuis son indépendance, ainsi que le lien solide qui unit nos deux pays.

Au Canada, le soutien envers l’Israël dépasse les lignes de parti.

Je vous invite à visionner la vidéo suivante, tirée du compte Twitter officiel de l'État d'Israël au Québec et dans les provinces de l'Atlantique, où vous pourrez me voir, ainsi que d'autres élus de ces régions, prononcer des allocutions pour célébrer la fête de l'indépendance de l'Israël :

https://twitter.com/IsraelinMTL/status/1255354614016286720…

Mise à jour sur l'éligibilité au programme de l’AUCLC pour les propriétaires sans hypothèque

J'ai maintenant reçu des éclaircissements de notre ministre des finances sur la question des propriétés louées qui sont détenues sans hypothèque et sur l'éligibilité de ces propriétaires au programme d’Aide d’urgence du Canada pour le loyer commercial (AUCLC).

Nous sommes conscients que l'obligation d'avoir une hypothèque sur un local loué pose des difficultés aux 3 % de propriétaires canadiens qui possèdent leur immeuble sans hypothèque et aux locataires commerciaux de cette propriété.

Le ministère des finances a précisé que le propriétaire sans hypothèque peut effectivement demander à bénéficier du programme, mais qu'il peut rencontrer des difficultés s'il ne travaille pas avec la SCHL pour trouver une solution de contournement et qu'il se peut que le propriétaire qui n'a pas actuellement d'hypothèque trouve que l'effort de restructuration ne vaut pas le montant demandé.

Je comprends parfaitement que cela signifie que les 3 % de propriétaires qui détiennent des biens libres de toute hypothèque et leurs locataires dans ces biens peuvent être désavantagés, mais comme la seule façon raisonnable de déployer le programme était par l'intermédiaire de la SCHL, il n'y avait pas de véritable alternative à cela.

J'encourage tous les propriétaires concernés qui souhaitent s'inscrire au programme à contacter la SCHL et à voir exactement ce qu'ils proposent.

Des millions d'équipements de protection envoyés aux provinces

Les équipements de protection individuelle continuent à être très demandés. Je suis heureux que le Premier ministre ait confirmé hier que le Canada enverra plus de 6 millions de masques chirurgicaux aux provinces et territoires cette semaine. Plus de 100 000 écrans faciaux de Bauer Hockey et de Toronto Stamp sont également prêts et seront bientôt expédiés - et d'autres sont en route.

Les forces armées canadiennes vont aider le CHSLD Vigi Mont-Royal

Vous avez été nombreux à nous contacter pour nous faire part de vos préoccupations concernant les CHSLD locaux où des épidémies se sont déclarées. Je partage vos préoccupations et j'offre mes meilleurs vœux à vos proches.

Je suis heureux d'annoncer que l'un des endroits où les forces armées canadiennes offriront désormais leur aide est le Vigi Mont-Royal à Ville Mont-Royal. Le gouvernement du Québec l'a annoncé plus tôt aujourd'hui. Nous continuerons à offrir de l'aide partout où le Québec en fera la demande.

Coopération fédérale-provinciale sur les critères pour relancer l'économie canadienne

Le premier ministre Justin Trudeau et les premiers ministres ont publié "un ensemble de principes communs pour relancer l'économie canadienne", car les dernières projections fédérales montrent que dans certaines régions du pays, la courbe de la COVID-19 s'aplatit.

Ces principes comprennent les critères et les mesures nécessaires à mettre en place - sans délai précis - avant que des mesures puissent être prises pour commencer à assouplir diverses restrictions et permettre la réouverture des entreprises et des écoles.

La déclaration commune note que, alors que la première vague du virus commence à passer, des mesures fortes doivent rester en place pour continuer à contenir la propagation, mais c'est grâce à cette "nouvelle normalité" que certains aspects de la société peuvent lentement reprendre.

Les gouvernements fédéral, provinciaux et territoriaux ont convenu qu'avant de rouvrir une région, il faut faire des démonstrations de :

​- La capacité à contenir la transmission de la COVID-19 à un niveau que le système de santé peut gérer, notamment en stabilisant le nombre d'hospitalisations et de nouveaux cas ;

- La mise en place d'une capacité suffisante pour tester, tracer et isoler le virus, de sorte que lorsque, par exemple, quelqu'un de votre entourage est testé positif, vous serez rapidement averti afin de pouvoir isoler le virus ;

- Le renforcement de la capacité du système de santé à prendre en charge les patients COVID-19 et non COVID-19, notamment en s'assurant qu'il y a suffisamment de médicaments et de fournitures pour tous ;

- L’existence des protections supplémentaires en place pour les groupes vulnérables, les communautés et les populations clés, comme les foyers de soins de longue durée et les prisons ou les abris ;

- Protocoles en place sur les lieux de travail faisant l'objet d'un suivi pour prévenir la propagation de la COVID-19 lorsque les personnes retournent à leur travail, par exemple en fournissant des équipements de protection individuelle aux travailleurs qui ne peuvent pas maintenir une distance physique ;

- L’assouplissement des restrictions sur les voyages non essentiels de manière "coordonnée" ; pour éviter le risque d'importation du virus par le biais de voyages nationaux et,

- Veiller à ce que les communautés soient en mesure de gérer des foyers localisés, y compris dans les écoles ou dans les transports publics.

La déclaration précise que, l'impact de la pandémie et le nombre de cas étant différents dans chaque province et territoire, chaque région "prendra des mesures différentes à des moments différents afin d'alléger les restrictions, en tenant compte des circonstances spécifiques à chaque juridiction".

Comme nous le savons, la région de Montréal continue d'être le lieu au Canada où le nombre de nouveaux cas est le plus élevé à chaque jour.

Nous constatons un nombre important de nouveaux cas dans certaines parties de Montréal, comme Montréal-Nord, et j'espère sincèrement que tous les décideurs prendront en compte la nature unique de l'épidémie sur notre île avant de prendre une décision.

Mise à jour de la COVID-19 du 28 avril

En tant que secrétaire parlementaire de la ministre du travail, je tiens tout d'abord à souligner qu'aujourd'hui est le jour de deuil national des travailleurs qui ont perdu la vie dans l’exercice de leur fonctions sur leur lieu de travail.

Rendons hommage à tous les travailleurs qui sont morts, ont été blessés ou sont tombés malades dans le cadre de leur travail. Je tiens également à remercier tous les travailleurs du Canada qui fournissent des services essentiels en cette période de crise.

Sans vous, nous n'aurions pas accès aux nombreuses choses que nous tenons pour acquis mais qui sont si essentielles dans notre vie quotidienne.

Mais pendant que vous faites bouger notre pays, vous devez être protégé au travail. Sachez que le gouvernement fédéral a fait de la sécurité de tous les travailleurs essentiels une priorité absolue pendant cette période sans précédent et que notre ministère y travaille quotidiennement. Vous trouverez ci-dessous la déclaration du Premier ministre à l'occasion du Jour de deuil national :

https://pm.gc.ca/…/declaration-du-premier-ministre-loccasio…

Première session parlementaire virtuelle

Aujourd'hui, le Parlement a tenu sa première session virtuelle pour tous les parlementaires. Au cours des dernières semaines, nous avons eu des réunions de commissions sur Zoom et la commission HUMA à laquelle je siège en tant que secrétaire parlementaire de la ministre du travail a entendu la semaine dernière la ministre Qualtrough.

Nous nous réunirons à nouveau jeudi et vendredi. Mais mardi, mercredi et jeudi, le Parlement dans son ensemble se réunira en tant que commission spéciale structurée pour traiter des enjeux concernant la COVID 19.

Les sessions de mardi et jeudi seront en ligne et mercredi, un petit nombre de parlementaires qui sont déjà à Ottawa ou près d'Ottawa se réuniront en personne avec le reste d'entre nous qui écoutons en ligne. Cette semaine, nous présentons mercredi un projet de loi sur la prestation canadienne d'urgence pour les étudiants.

Nous avons fourni des copies préliminaires aux partis d'opposition (conservateurs, néo démocrates, Bloc et Verts) et dimanche, mon collègue, le secrétaire parlementaire pour le développement de la main-d'œuvre, et moi-même avons participé à un appel avec nos porte-parole de l'opposition et les fonctionnaires du ministère pour fournir une explication du projet de loi aux partis d'opposition.

Je me réjouis de trouver un consensus demain pour obtenir un accord unanime sur cette législation visant à aider les jeunes Canadiens.

Je tiens également à rappeler à tous que le caucus libéral se réunit tous les jours de la semaine. Lors de ces réunions et lors de mes propres appels avec des ministres, des secrétaires parlementaires et d'autres collègues, je soulève d'autres questions qui ont un impact sur notre circonscription.

Les changements que mes collègues et moi-même avons recommandés ont entraîné des modifications et des améliorations substantielles des programmes.

Lors de l'appel d'hier, j'ai soulevé quatre questions qui ont été évoquées par un nombre d'entre vous. Ce n'était pas la première fois que je soulevais ces questions et je les ai soulevées de nombreuses manières différentes.

Il s'agissait:

(1) de l'importance d'inclure les écoles privées qui ont des fondations caritatives dans le programme SSUC ;

(2) de l'importance d'étendre le programme CUEC pour inclure ceux qui n'ont pas $20 000 en T4 à partir de 2019 et qui n'ont pas de comptes d'entreprise ;

(3) de l'importance de s'assurer que le programme de loyer commercial s'étend aux propriétaires qui n'ont pas d'hypothèque sur leurs bâtiments ; et

(4) de la nécessité d'introduire une prestation universelle pour les personnes âgées qui ont vu une augmentation disproportionnée des coûts pendant la pandémie de la COVID-19.

Je continuerai à soulever ces questions et une fois que nous aurons des nouvelles à ce sujet, je vous en informerai dès que possible.

Les données et la modélisation COVID-19 du gouvernement du Canada sont disponibles

Si vous êtes intéressé par la modélisation et les données utilisées par le gouvernement fédéral en relation avec la COVID-19, je vous encourage vivement à consulter le lien ci-dessous.

Ces modèles nous aident à préparer notre système de santé à fournir des soins pour le nombre prévu de patients et à évaluer les mesures de santé publique supplémentaires dont nous pourrions avoir besoin pour changer le cours de l'épidémie au Canada.

Les modèles sont très sensibles à nos actions. Nous pouvons tous contribuer à réduire l'impact de la COVID-19 au Canada, en maintenant nos efforts d'éloignement physique et de distanciation sociale.

Comme l'indique le document, les données nous indiquent que les mesures que nous prenons actuellement - éloignement physique (social), auto-isolation des cas, mise en quarantaine des contacts et prévention de l'importation de l'infection en provenance d'autres pays - restent essentielles pour contrôler l'épidémie de la COVID-19 au Canada :

https://www.canada.ca/…/donnees-modelisationmesures-sante-p…

Mise à jour de la COVID-19 du 27 avril

Je voudrais commencer par commenter les statistiques inquiétantes de l’audit annuel des incidents antisémites de 2019 de l’organisation B'nai Brith. Pour une quatrième année consécutive, le nombre d'incidents antisémites au Canada a atteint un niveau record.

C'est extrêmement décevant mais, malheureusement, ce n'est pas une surprise. Avec 2 207 incidents d'antisémitisme au Canada l'année dernière, on compte en moyenne plus de six incidents par jour.

L’année 2020 a déjà connu un certain nombre d'incidents inquiétants, notamment cette fin de semaine, au cours duquel un groupe d'individus ont piraté un appel Zoom pour des funérailles virtuelles dans une synagogue de Toronto. Ces types d'actes de haine sont épouvantables, et les responsables de cette attaque antisémite doivent être tenus pour responsables.

https://d3n8a8pro7vhmx.cloudfront.net/…/B'nai_Brith_Canada_…

La question ne se limite bien sûr pas à l'antisémitisme. Le nombre d'incidents haineux impliquant des Canadiens noirs, des Canadiens autochtones, des Canadiens musulmans, des Canadiens LGBTQ+ et d'autres est également inacceptable.

Je souligne également les incidents racistes inacceptables qui se sont produits à l'encontre de Canadiens d'origine asiatique dans le sillage de la COVID-19.

La semaine dernière, un député, candidat à la direction de son parti, s'est demandé si l'administratrice en chef de la santé publique du Canada était plus loyale envers la Chine qu'envers le Canada. C'est une honte et je le condamne fermement.

Notre gouvernement a fait de sérieux progrès pour combattre la haine, notamment en adoptant la définition de l'antisémitisme de l'Alliance internationale pour la mémoire de l'Holocauste et en établissant des stratégies pour combattre non seulement l'antisémitisme mais aussi la haine contre les musulmans, les Noirs et les Canadiens LGBTQ+.

Mais avec plus de 90 % des incidents identifiés par le B’nai Brith commençant en ligne, nous devons prendre des mesures plus importantes pour combattre la haine en ligne. Comme vous vous en souvenez peut-être, au cours de la dernière législature, j'ai présidé la commission de la justice et des droits de l'homme et notre commission a présenté un rapport recommandant de fortes mesures pour lutter contre la haine en ligne.

Dans les lettres de mandat du ministre de la justice et du ministre du patrimoine canadien, le Premier ministre les a tous deux chargés de s'attaquer à ce problème et la première étude de notre comité du patrimoine canadien portera sur cette question afin d'aider le ministre à élaborer des règlements.

Dès que l'urgence de la COVID-19 sera passée, cette question, ainsi que le contrôle des armes à feu, sera un problème auquel nous devrons nous attaquer immédiatement.

Comme toujours, vous trouverez ci-dessous quelques mises à jour et informations relatives à la COVID-19.

Le portail des demandes pour le Programme de subvention salariale d'urgence du Canada (SSUC) est maintenant ouvert

À compter d'aujourd'hui, les demandes de subventions salariales d'urgence du Canada seront désormais acceptées par l'ARC. Les employeurs peuvent demander la SSUC par l'intermédiaire de Mon dossier d'entreprise ou du portail de demande en ligne de l'ARC, et leurs représentants peuvent faire une demande par l'intermédiaire de Représenter un client.

Toutes les demandes qui sont approuvées par le processus de vérification automatisé de l'ARC seront envoyées pour paiement le 5 mai, de sorte que les paiements effectués par dépôt direct devraient commencer à apparaître dans les comptes des employeurs à partir du 7 mai.

L'ARC s'est de nouveau associé aux institutions financières pour inscrire les employeurs canadiens au dépôt direct, et les employeurs peuvent désormais inscrire les comptes de paie des entreprises au dépôt direct auprès de l'ARC par l'intermédiaire de leurs portails bancaires.

L'inscription au dépôt direct permettra aux employeurs dont la demande est approuvée de recevoir rapidement et en toute sécurité leurs paiements au titre de la SSUC. Les employeurs peuvent s'inscrire au dépôt direct auprès de leur institution financière même après avoir présenté leur demande d'adhésion à la SSUC.

Veuillez noter que je reste très conscient de la question des écoles privées ayant le statut d'organisme de bienfaisance et que je travaille avec un groupe de plus en plus important de membres du caucus libéral pour clarifier cette question.

Fonds d'urgence et de redressement de la COVID-19

Depuis l'annonce du fonds de 350 millions de dollars destiné à soutenir les groupes communautaires, je travaille dur pour garantir que les organisations de notre circonscription, y compris les organisations religieuses et autres organisations à but non lucratif et caritatives, qui cherchent à recevoir de l'aide dans le cadre de ce programme, auront accès aux fonds dont elles ont besoin.

Bien que les détails et les conditions d'accès à ce financement ne soient pas encore connus, Centraide du Grand Montréal, qui sera l'un des organismes chargés de distribuer l'argent par le biais du Fonds d'urgence de soutien communautaire, a déjà mis des fonds à disposition par le biais de son Fonds d'urgence et de relance COVID-19.

Je vous invite à consulter les lignes directrices établies par les priorités et les critères du Fonds à la page Web suivante pour savoir si votre organisme est admissible : https://www.centraide-mtl.org/…/demande-de-financement-au-…/

Il n'est pas nécessaire que les organismes soient affiliés à Centraide pour être admissibles. Pour toute questions liées au fonds de soutien envers les organismes communautaires, veuillez communiquer avec Sonny Moroz à mon bureau. Son courriel est [email protected]

Mon entrevue sur le podcast du conseiller municipal de Côte Saint-Luc Mike Cohen

J'ai eu le plaisir d'être l'invité du podcast du conseiller municipal de Côte Saint-Luc, Mike Cohen, ce week-end, pour parler de tout ce qui concerne COVID-19, y compris les différents avantages offerts aux particuliers et aux employeurs. Vous pouvez écouter le podcast sur la page web suivante :

https://soundcloud.com/themik…/anthony-housefather-interview

Pour vous abonner au podcast de Mike, veuillez visiter la page web suivante :

https://soundcloud.com/themikecohenpodcast

Mise à jour de la COVID-19 du 24 avril

Je tiens tout d'abord à souligner que nous célébrons aujourd'hui le 105e anniversaire du génocide arménien. Rappelons-nous de l'expulsion systématique et le massacre de millions d'Arméniens et prenons un moment pour honorer toutes les victimes.

Je vous invite également à lire ici la déclaration du Premier ministre à l'occasion de la Journée de commémoration du génocide arménien :

https://pm.gc.ca/…/declaration-du-premier-ministre-loccasio…

Dans les nouvelles liées à la COVID-19, le Premier ministre a fait quelques mises à jour importantes concernant l'allègement des loyers pour un certain nombre de petites entreprises admissibles.

Il a ajouté qu'il aura également plus à dire dans les prochains jours sur l'aide au loyer pour les grandes entreprises. Ainsi, si votre entreprise ne remplit pas les conditions requises, sur la base des critères ci-dessous, une autre annonce sera faite, dont nous vous donnerons les détails dans une prochaine mise à jour.

Je tiens à souligner que le nombre limité de détails dont nous disposons sur le programme d’Aide d’urgence du Canada pour le loyer commercial (AUCLC) sont présentés ci-dessous.

Je n'ai pas de détails supplémentaires pour le moment, je ne pourrai donc pas répondre aux questions détaillées que vous envoyez sur l'admissibilité car les accords ne sont pas signés et les détails n'ont pas été communiqués.

Voici les détails actuellement disponibles :

Aide d’urgence du Canada pour le loyer commercial (AUCLC)

Le gouvernement fédéral a officiellement conclu un accord de principe avec toutes les provinces et territoires pour mettre en œuvre le programme d'aide d'urgence du Canada pour le loyer commercial (AUCLC) pour les petites entreprises. Ce programme permettra de réduire le loyer de 75 % pour les petites entreprises qui ont été touchées par la COVID-19.​

​La Société canadienne d'hypothèques et de logement administrera et fournira l’AUCLC, ce programme sera une collaboration entre le gouvernement fédéral et les gouvernements provinciaux et territoriaux, qui sont responsables des relations entre propriétaires et locataires.
Les provinces et territoires ont accepté de partager les coûts totaux et de faciliter la mise en œuvre du programme. Ils partageront jusqu'à 25 % des coûts, selon les termes des accords conclus avec le gouvernement fédéral.

Il est prévu que l’AUCLC soit opérationnel à partir de mi-mai, les propriétaires de biens commerciaux abaisseront les loyers de leurs petites entreprises locataires payables pour les mois d'avril et mai, rétroactivement, et pour le mois de juin.

Le programme fournira des prêts-subventions aux propriétaires d'immeubles commerciaux admissibles afin de couvrir 50 % des trois loyers mensuels que doivent payer les locataires de petites entreprises admissibles qui connaissent des difficultés financières en avril, mai et juin.

Les prêts seront annulés si le propriétaire de l'immeuble hypothéqué accepte de réduire le loyer des locataires de petites entreprises admissibles d'au moins 75 % pour les trois mois correspondants dans le cadre d'un accord de remise de loyer, qui comprendra une clause de ne pas expulser le locataire pendant la durée de l'accord.

Le locataire de petite entreprise couvrira le reste, soit jusqu'à 25 % du loyer.

Les locataires de petites entreprises touchées sont des entreprises qui paient moins de 50 000 dollars par mois de loyer et qui ont temporairement cessé leurs activités ou qui ont connu une baisse d'au moins 70 % de leurs revenus avant la COVID-19. Cette aide sera également disponible pour les organisations à but non lucratif et caritatives.

De plus amples informations sur l’AUCLC seront communiquées prochainement, dès que les conditions définitives seront disponibles.

Le gouvernement fédéral et les gouvernements provinciaux et territoriaux exhortent les propriétaires à faire preuve de souplesse à l'égard des locataires confrontés à des difficultés en cette période d'incertitude.

Je vous souhaite à tous une bonne fin de semaine.

Mise à jour de la COVID-19 du 23 avril 

Je sais que pour la communauté musulmane canadienne de notre circonscription, le mois du Ramadan sera très différent de ce qu'il est d'habitude.

Mais comme l'a dit le Premier ministre aujourd'hui, cela ne changera rien à l’objectif de cette période particulière, soit la générosité, la compassion et le service aux autres.

Je souhaite à tous ceux qui célèbrent cette période un Ramadan Mubarak.

La question que l'on me pose le plus souvent est quand les choses vont revenir à la normale. Ceci est une question simple, sans réponse claire, et il est très difficile de trouver la bonne réponse.

Cela dit, nous savons tous que pour revenir réellement à la vie que nous vivions avant, nous devons trouver des solutions à long terme, notamment un vaccin.

Aujourd'hui, le Premier ministre a annoncé que le Canada investira un milliard de dollars pour soutenir une stratégie nationale en matière de médecine et de recherche sur la COVID-19, qui comprend la mise au point d'un vaccin, la production de traitements, ainsi que le suivi et le test du virus.

Cette stratégie comprendra notamment :

• La création du groupe de travail COVID-19 sur l'immunité qui fonctionnera sous la direction d'un groupe de dirigeants qui comprendra le Dr David Naylor, la Dr Catherine Hankins, le Dr Tim Evans, la Dr Theresa Tam et la Dr Mona Nemer.

Le groupe de travail établira des priorités et supervisera la coordination d'une série d'enquêtes sur les tests sanguins à l'échelle du pays qui nous indiqueront l'étendue de la propagation du virus au Canada et fourniront des estimations fiables de l'immunité et des vulnérabilités potentielles des populations canadiennes.

• 40 millions de dollars pour le réseau canadien de génomique COVID-19 (CanCOGeN), dirigé par Génome Canada, afin de coordonner un effort de séquençage du génome viral et de l'hôte COVID-19 dans tout le Canada.

Cette recherche permettra de suivre le virus, ses différentes souches et la manière dont il rend les gens malades de différentes façons, fournissant ainsi des informations précieuses aux autorités de santé publique et aux décideurs qui mettent en place des mesures pour contrôler la pandémie.

Les résultats de ces travaux seront mis à la disposition des chercheurs du monde entier afin de soutenir d'autres recherches, notamment les efforts canadiens de développement de vaccins.

• 23 millions de dollars pour la Vaccine and Infectious Disease Organization-International Vaccine Centre (VIDO-InterVac) afin d'accélérer la mise au point d'un vaccin contre la COVID-19. Ce financement soutiendra les essais précliniques et cliniques d'un éventuel vaccin contre la COVID-19, étapes essentielles pour garantir que les vaccins sont efficaces et sûrs pour l'utilisation humaine.

• 29 millions de dollars pour le Conseil national de recherches du Canada afin d'entamer la deuxième phase des améliorations essentielles de ses installations de Centres de recherche en thérapeutique en santé humaine à Montréal.

S'appuyant sur les travaux en cours pour préparer l'installation à la production de vaccins pour les essais cliniques, ce financement soutiendra les opérations d'entretien de l'installation, ainsi que l'infrastructure nécessaire pour préparer les flacons de doses individuelles dès qu'un vaccin sera disponible.

• 600 millions de dollars, par l'intermédiaire du Fonds d'innovation stratégique, sur deux ans pour soutenir les essais cliniques du vaccin et de la thérapie COVID-19 menés par le secteur privé, ainsi que les possibilités de biofabrication au Canada.

• 10 millions de dollars pour une initiative canadienne de surveillance des données afin que nous puissions coordonner et partager les données relatives à la pandémie dans tout le pays pour améliorer la réponse du Canada à la COVID-19.

• 10,3 millions de dollars sur deux ans, et 5 millions de dollars en cours, pour aider le Réseau canadien de recherche sur l'immunisation à mener des recherches et des essais cliniques liés aux vaccins, et pour renforcer la capacité du Canada à surveiller la sécurité et l'efficacité des vaccins.

• 114,9 millions de dollars par l'intermédiaire des Instituts de recherche en santé du Canada pour des projets de recherche qui accéléreront le développement, les essais et la mise en œuvre de contre-mesures médicales et sociales afin d'atténuer la propagation rapide de la COVID-19, ainsi que ses répercussions sociales et sanitaires.

Par ailleurs, le gouvernement du Canada fournit plus de 675 000 dollars par le biais du Réseau de cellules souches pour soutenir deux nouveaux projets de recherche et un essai clinique.

L'essai clinique évaluera la sécurité d'une thérapie cellulaire potentielle pour réduire les impacts et la gravité de la détresse respiratoire aiguë associée à la COVID-19, et les deux projets généreront des informations essentielles sur la manière dont les cellules des voies respiratoires et du cerveau sont affectées par le virus.

Nous constatons tous, avec la course autour du monde pour rassembler les équipements de protection individuelle, à quel point il est difficile de le faire. Nous avons appris la leçon de la nécessité d'un approvisionnement national pour ne pas dépendre des autres.

Il en sera de même lorsqu'un vaccin sera mis au point. Nous devons nous assurer que nous avons la capacité nationale de produire les vaccins nécessaires à l'inoculation des Canadiens. Ces dernières annonces nous emmènent dans cette direction.

Mise à jour de la COVID-19 du 22 avril

Aujourd'hui, le Premier ministre a fait une annonce importante concernant un versement de 9 milliards de dollars envers des mesures concrètes pour venir en aide aux étudiants et aux nouveaux diplômés touchés par la COVID-19.

Avec des emplois difficiles à trouver, y compris cet été, et un manque d'éligibilité à de nombreux avantages récemment annoncés, les jeunes Canadiens sont confrontés à un défi sans précédent et les mesures spécifiques détaillées ci-dessous aideront un grand nombre de jeunes Canadiens qui ont contacté mon bureau. Ces mesures aideront les étudiants et les jeunes diplômés qui ne peuvent trouver un emploi rémunéré à plus de 1 000 dollars par mois.

Les mesures aideront un plus grand nombre d'étudiants et de jeunes diplômés à trouver un emploi cet été et à s'engager dans le travail bénévole utile requis par la pandémie COVID-19, et les mesures fourniront une aide accrue sous forme de bourses d'études. Les membres de notre caucus libéral ont fait pression en faveur de ces mesures et je suis ravi de les voir annoncées.

Mes collègues libéraux et moi-même avons également fait pression pour que des mesures spécifiques soient prises pour aider les personnes âgées qui ont vu leurs investissements diminuer et leurs coûts augmenter au cours de cette période. J'ai soulevé cette question auprès de tous les ministres, secrétaires parlementaires et services concernés.

J'ai donc été tout aussi heureux ce matin lorsque le Premier ministre a confirmé que des mesures spécifiques pour aider les personnes âgées seraient annoncées dans les prochains jours. Dès que les détails de ces mesures seront annoncés, je les inclurai dans la mise à jour quotidienne, alors restez à l'écoute.

Quelles sont les mesures annoncées aujourd'hui pour aider les étudiants et les jeunes diplômés ?

1) Nous avons annoncé la prestation d'urgence pour étudiants du Canada

La prestation d'urgence pour étudiants du Canada fournira 1 250 $ par mois aux étudiants admissibles ou 1 750 $ par mois aux étudiants admissibles ayant des personnes à charge ou des handicaps.

Cette prestation sera accessible aux étudiants et aux diplômés récents qui ne sont pas admissibles à la Prestation canadienne d'urgence et aux étudiants Canadiens qui n'ont pas un emploi rémunéré à plus de 1 000 $ par mois entre mai et août 2020.

La prestation sera accessible de mai à août 2020. Elle nécessite l'entrée en vigueur d'une loi et le gouvernement du Canada présentera donc un projet de loi qui sera examiné par le Parlement. Veuillez rester à l'écoute pour plus de détails concernant cette annonce.

2) Nous avons annoncé un soutien financier aux étudiants pour la session d'automne

Pour aider les étudiants à poursuivre leurs études à l'automne, le gouvernement du Canada va :

• Doubler les bourses canadiennes pour étudiants pour tous les étudiants à temps plein admissibles à jusqu'à 6 000 $ et jusqu'à 3 600 $ pour les étudiants à temps partiel en 2020-21. Les bourses canadiennes pour étudiants ayant un handicap et les étudiants ayant des personnes à charge seront également doublées.

• Élargir l'éligibilité à l'aide financière aux étudiants en supprimant les contributions attendues de l'étudiant et de son conjoint en 2020-21, en reconnaissance du fait que de nombreux étudiants et familles auront du mal à épargner pour leurs études cette année.

• Améliorer le Programme canadien de prêts aux étudiants en faisant passer le montant hebdomadaire maximal pouvant être accordé à un étudiant en 2020-21 de 210 à 350 dollars.

• Augmenter le soutien actuel fondé sur les distinctions pour les étudiants des Premières nations, des Inuits et des Métis qui poursuivent des études postsecondaires en accordant 75,2 millions de dollars supplémentaires en 2020-21.

• Prolonger les bourses de recherche fédérales pour les diplômés et les bourses postdoctorales qui arrivent à échéance, et compléter les subventions de recherche fédérales existantes, afin de soutenir les étudiants et les boursiers postdoctoraux, en accordant 291,6 millions de dollars aux conseils subventionnaires fédéraux.

En outre, le gouvernement a l'intention d'améliorer les possibilités de travail pour les étudiants diplômés et les boursiers postdoctoraux par l'intermédiaire du Conseil national de recherches du Canada.

• Comme nous le savons au Québec, certains de ces programmes sont administrés par la province de Québec et le gouvernement du Canada donnera des sommes équivalentes au gouvernement provincial du Québec pour procéder aux mêmes extensions de ses programmes.

Création de la bourse canadienne de services aux étudiants

La nouvelle bourse canadienne de services aux étudiants aidera les étudiants à acquérir une expérience professionnelle et des compétences précieuses tout en aidant leurs communautés durant la pandémie COVID-19.

Pour les étudiants qui choisissent de faire leur service national et de servir leur communauté, la nouvelle bourse canadienne de service aux étudiants fournira jusqu'à 5 000 dollars pour leurs études à l'automne.

Le montant reçu sera déterminé par les heures de bénévolat. Il pourra s'agir de bénévolat dans le domaine de la recherche de contacts à la santé publique ou de travail dans notre secteur agricole ou encore de travail dans de nombreux autres domaines touchés par la COVID-19. Les détails du programme sont encore à venir et je vous les communiquerai dès que nous les aurons.

Plus d'emplois disponibles pour les étudiants

Le gouvernement du Canada élargira les programmes fédéraux existants en matière d'emploi, de développement des compétences et de jeunesse afin de créer jusqu'à 116 000 emplois, placements et autres possibilités de formation pour aider les étudiants à trouver un emploi et à acquérir des compétences utiles cet été et au cours des prochains mois.

Cela s'ajoute à l'élargissement de la flexibilité et à l'augmentation du financement du programme Emplois d'été Canada qui ont été annoncés précédemment.

Les employeurs de notre circonscription devraient découvrir ce qu'ils reçoivent au cours des prochaines semaines. Mon bureau a récemment terminé l'examen des propositions de Service Canada à la suite de l'étude des demandes.

Nous avons également fourni une liste des organismes de notre circonscription qui aident les personnes atteintes de la COVID 19 afin que ces organismes soit pris en considération pour des emplois supplémentaires.

Par ailleurs, pour les artistes, les groupes et les organisations artistiques qui recherchent un public en ligne, il existe la nouvelle initiative de financement Connexion création.

Qu'est-ce que l'initiative de financement Connexion création?

CBC/Radio-Canada et le Conseil des Arts du Canada sont heureux d'annoncer la mise en place de l’initiative Connexion création, une nouvelle initiative de financement à durée limitée visant à aider les artistes, les groupes et les organisations artistiques à faire connaître leur travail aux publics en ligne pendant la pandémie COVID-19.

Ce financement profitera directement aux créateurs de contenu numérique original.

Pour plus d'informations, veuillez consulter le site suivant :

https://cbc.radio-canada.ca/…/creation-initiative-de-financ…

Nouvelles pour les petites et moyennes entreprises qui ne sont pas éligibles pour la SSUC :

Les PME qui poursuivent des innovations technologiques et qui ne sont pas admissibles au financement dans le cadre de la subvention salariale d'urgence du Canada (SSUC) sont admissibles et peuvent demander une aide financière dans le cadre du Programme d'aide à l'innovation (PAI) du PARI CNRC.

Le formulaire de demande est disponible en ligne.
Le programme acceptera les demandes jusqu'au 29 avril 2020, 23h59 EDT

https://nrc.canada.ca/…/…/pai-pari-cnrc-foire-aux-questions…

Nouvelles pour les candidats à la SSUC:

Je tiens à assurer à ceux qui demandent la SSUC et qui ont des difficultés avec la calculatrice, qu'il n'est pas nécessaire de demander séparément le programme de subvention de 10 % pour obtenir les 75 % au titre de la SSUC.

L'ajustement de ce montant sur la calculatrice était destiné uniquement aux entreprises éligibles qui ont déjà fait une demande et ont obtenu des fonds dans le cadre de l'autre programme. Les 75 % pour la SSUC ne seront pas réduits de ce montant si vous n'avez pas obtenu de fonds dans le cadre de l'autre programme.

Mise à jour de la COVID-19 du 21 avril

Alors que nous continuons à pleurer la fusillade de masse la plus meurtrière de l'histoire du Canada, gardons les familles et les amis des victimes dans nos pensées alors qu'ils tentent de surmonter cette terrible période de leur vie.

Comme nous l'avons vu hier soir, alors que des centaines de personnes sont descendues dans la rue pour rendre hommage à l'officier de la GRC tué et au deuxième officier blessé, les Canadiens se rassemblent en temps de crise.

C'est ce que nous faisons également avec la COVID 19. Aujourd'hui, nous avons des nouvelles qui vont intéresser de nombreuses entreprises et organisations communautaires de notre circonscription :

Les demandes de subvention salariale d'urgence du Canada seront acceptées par l'ARC à partir du 27 avril

Aujourd'hui, le Premier ministre a confirmé que les demandes de subventions salariales d'urgence du Canada commenceront à être acceptées le lundi 27 avril. Le ministère s'efforcera de traiter 90 % des demandes d'ici le 5 mai, et les fonds seront versés peu après. Pour vous assurer que votre organisation obtienne la subvention plus rapidement, veuillez-vous inscrire au dépôt direct dans votre compte d'entreprise de l'ARC. Il est plus rapide de recevoir l'argent par dépôt direct que par chèque.

En outre, l'ARC a lancé une calculatrice en ligne de la SSUC pour guider les employeurs dans leurs calculs étape par étape de la SSUC et leur permettre de déterminer le montant de la subvention qu'ils peuvent s'attendre à demander en fonction des informations qu'ils entrent dans la calculatrice. Vous pouvez découvrir le montant que votre organisation peut recevoir sur la page web suivante de l'ARC :
https://www.canada.ca/…/ssuc-calculez-montant-subvention.ht…

Fonds de soutien communautaire d'urgence de 350 millions de dollars pour les organisations caritatives et à but non lucratif

Comme l'a annoncé aujourd'hui le Premier ministre, le gouvernement du Canada met en place un Fonds de soutien communautaire d'urgence de 350 millions de dollars pour soutenir les organismes de bienfaisance et sans but lucratif dans leur important travail et fournir aux Canadiens vulnérables les ressources dont ils ont besoin.

Cet argent peut aider les organisations caritatives à s'adapter et à s'assurer qu'elles disposent des ressources nécessaires pour mieux aider en cette période importante où les besoins se font sentir.

Il s'agit notamment d'utiliser les fonds pour former des bénévoles, augmenter les livraisons à domicile pour les personnes âgées ou conduire les personnes handicapées à leurs rendez-vous.

Selon l'annonce, l'argent sera versé par l'intermédiaire d'organisations nationales telles que Centraide, les Fondations communautaires du Canada et la Croix-Rouge.

Les partenaires nationaux du Fonds de soutien communautaire d'urgence s'appuieront sur les réseaux communautaires existants, y compris ceux des communautés rurales et isolées, pour assurer un flux de fonds rapide et efficace en fonction des besoins des communautés locales.

Les réseaux de ces partenaires s'étendent à travers le pays. Leurs bureaux et agences locaux comprennent les problèmes locaux et un nombre d'entre eux financent déjà des organisations communautaires pour répondre à la COVID-19.

Les organisations communautaires pourront demander des fonds par l'intermédiaire des partenaires nationaux ou de leurs entités locales. Les partenaires et leurs réseaux travaillent le plus rapidement possible à la mise en place des processus de demande.

Les organismes communautaires devraient consulter les sites web de Centraide Canada, de la Croix-Rouge canadienne et des Fondations communautaires du Canada pour en savoir plus sur la façon dont ils pourront présenter une demande et le moment où ils pourront le faire :

• http://www.centraide.ca/…/covid-19-le-gouvernement-du-cana…/

https://www.communityfoundations.ca/…/responding-to-covid-19

• https://www.croixrouge.ca/…/communique…/declaration-commune-—-croix-rouge-canadienne-fondations-communautaires-du-canada-centraide-canada

J'ai demandé au ministre et au secrétaire parlementaire responsable de clarifier la manière dont nous allons-nous assurer que l'argent sera effectivement versé aux petites et grandes organisations de notre circonscription et je ferai le point dès que j’obtiens les informations.

Je sais que ce sera une question que de nombreuses organisations à but non lucratif de notre circonscription vont se poser et ce sera une priorité pour moi de pouvoir y répondre.

Mise à jour sur le programme d'aide à l'innovation de 250 millions de dollars

Vendredi dernier, le Premier ministre a annoncé 250 millions de dollars pour aider les entreprises innovantes en phase de démarrage qui ne peuvent pas accéder aux programmes de soutien aux entreprises COVID-19 existants. Cette aide sera fournie dans le cadre du Programme d'aide à la recherche industrielle du Conseil national de recherches du Canada.

À compter du 22 avril 2020, à 7 h HE, les petites et moyennes entreprises canadiennes qui ne sont pas admissibles au financement du Programme de subventions salariales d'urgence du Crédit aux entreprises du Canada pourront demander une aide financière. Elles pourront le faire à partir de la page web suivante :

https://nrc.canada.ca/…/inscription-programme-daide-linnova…

Éviter les escroqueries et les tentatives de fraude

Dans d'autres informations liées à la COVID-19, j'ai reçu un certain nombre de courriels m'informant de différents types d'escroquerie par courriel qui ont été reçues.

Je vous encourage vivement à éviter de répondre aux appels, courriels et textes non sollicités demandant une action ou un paiement urgent et/ou offrant des conseils médicaux, une aide financière ou une assistance et une indemnisation gouvernementale.

Pour plus d'informations et pour connaître les moyens de vous protéger des fraudeurs, veuillez visiter la page web suivante :
https://antifraudcentre-centreantifraude.ca/…/covid-19-fra.…

Mise à jour de la COVID-19 du 20 avril

Hier, un meurtrier a pris la vie d'au moins 17 victimes innocentes en Nouvelle-Écosse. Cet acte tragique et violent nous rappelle que, même à une époque où le Canada est confronté à une pandémie, nous ne sommes pas à l'abri d’actes de brutalité insensés comme ceux-ci.

J'ai transmis mes plus sincères condoléances à la députée qui représente la circonscription de Cumberland-Colchester, Lenore Zann. Je lui ai fait savoir que tous les habitants de notre circonscription de Mont-Royal partagent son chagrin et celui de sa communauté. Je sais que nous sommes de tout cœur avec les familles et les amis qui ont perdu un être cher dans cette attaque insensée, y compris l'agent de la GRC qui a été tué.

Je veux profiter de l'occasion, au nom de nous tous, pour remercier une fois de plus les forces de l'ordre de tout le Canada ainsi que les premiers intervenants et les fournisseurs de soins de santé qui sont toujours là pour assurer notre sécurité.

Une collecte de fonds et une veille en ligne sont prévues et de plus amples détails sont disponibles sur la page Facebook Colchester - Supporting our community :

https://www.facebook.com/groups/162084731778930/

Cette soirée marquera également le début de Yom Hashoah, le jour commémoratif de l’Holocauste.

La commémoration de cette année sera bien sûr très différente de celles des années précédentes car nous ne pourrons pas nous rassembler pour commémorer les plus de six millions de Juifs qui ont péri ainsi que tous les autres sauvagement massacrés par le régime nazi, y compris les membres de la communauté LGBTQ2, les prisonniers de guerre soviétiques, les Roms et les Témoins de Jéhovah. Nous devons également nous souvenir d'honorer les survivants et tous ceux qui ont risqué leur vie et se sont dressés contre le régime nazi.

De nombreux services virtuels seront disponibles gratuitement en ligne, dont un à 17h HAE aujourd'hui sur la page Facebook du @Musée de l'Holocauste de Montréal.

Pour obtenir un lien vers cet événement et vers de nombreux autres événements de la Yam Hashoah qui débuteront ce soir, veuillez visiter la page web suivante :

https://www.myjewishlearning.com/…/yom-hashoah-online-cere…/

Quelle que soit la manière dont vous décidez d'observer cette journée du souvenir, engageons-nous tous à en faire plus pour ne jamais oublier ou laisser ce sombre chapitre de notre histoire se reproduire.

Passons maintenant à mes mises à jour régulières de la COVID-19, que vous pouvez trouver ci-dessous :

Prolongation de la fermeture de la frontière terrestre entre le Canada et les États-Unis:

Beaucoup d'entre vous m'ont contacté à la suite des commentaires du président américain la semaine dernière. Samedi, le Premier ministre Justin Trudeau a confirmé que la fermeture de la frontière canado-américaine pour les voyages non essentiels sera prolongée de 30 jours. Cette mesure est nécessaire et contribuera à atténuer le risque pour la santé et la sécurité des citoyens des deux pays.

Rapports de la Chambre des communes:

Comme beaucoup d'entre vous l'ont peut-être entendu, les libéraux, le NPD et le Bloc Québécois se sont mis d'accord sur la façon de gérer le Parlement pendant la période de la pandémie.

Ces partis ont convenu que les sessions en personne devraient être limitées à une fois par semaine, avec un nombre très limité de députés présents en personne le mercredi et que nous commencerons à avoir des sessions virtuelles pour tous les députés à partir de la semaine prochaine.

Ces sessions auront lieu les mardis et les jeudis. Une motion a été présentée à la Chambre aujourd'hui qui reflète cet accord et crée une commission spéciale sur la pandémie COVID-19, composée de tous les députés, qui se réunira pour:

(i) examiner les annonces ministérielles,
(ii) permettre aux membres de présenter des pétitions, et
(iii) Poser des questions aux ministres de la Couronne, y compris le Premier ministre

Les commissions parlementaires traitant des questions relatives à la COVID-19 se réuniront virtuellement, y compris la commission HUMA qui s'occupe des questions relatives au travail et à laquelle je participe.

Nous prévoyons que cette motion sera adoptée et qu'elle régira la façon dont la Chambre travaillera jusqu'au 25 mai. Je suis très heureux de pouvoir faire partie de ce Parlement virtuel, qui fonctionnera de manière à assurer la sécurité des députés, du personnel et de tous ceux qui entrent en contact avec nous.

Plus d'informations sur le Fonds de soutien d'urgence COVID-19 pour le patrimoine culturel et les organisations sportives:

• Notre gouvernement fournit 500 millions de dollars en 2020-21 pour établir un nouveau fonds de soutien d'urgence COVID-19 pour les organisations culturelles, patrimoniales et sportives afin d'aider à répondre aux besoins financiers
complexes des organisations touchées dans ces secteurs.

• Le Fonds est destiné aux organisations qui ne peuvent pas bénéficier de l'actuelle subvention salariale en raison de la nature irrégulière ou forfaitaire de leurs revenus, ainsi qu'aux travailleurs contractuels. Le Fonds fournira également des avances sur les subventions et contributions futures pour aider à maintenir la liquidité ainsi que de petites subventions pour couvrir certains coûts fixes.

• Les organisations et entreprises éligibles sont les suivantes:

- Les organismes culturels, patrimoniaux et artistiques canadiens à but non lucratif

- Les organismes nationaux de sport, les organismes de services multisports et les centres et instituts canadiens de sport

- Les organisations journalistiques canadiennes

- Les éditeurs de livres canadiens

- Les sociétés de production canadiennes qui travaillent dans l'industrie du cinéma ou de la télévision

- Les organisations de l'industrie de la musique

- Les diffuseurs de télévision et de radio

- Les bénéficiaires de l'initiative citoyenne numérique

J'apprécie beaucoup les courriels que j'ai reçus avec des questions et soyez assurés que je travaille sur les questions que vous me soulevez, y compris, mais sans s'y limiter, les questions d'éligibilité au CUEC pour les entreprises qui n'ont pas 20 000 $ en T4 en 2019 et l'éligibilité des écoles privées ayant le statut d'organisme de bienfaisance à la SSUC.

Mise à jour de la COVID-19 du 17 avril

Merci à tous ceux qui m'ont rejoint hier lors de ma session Facebook Live. J'espère avoir pu répondre à beaucoup de vos questions importantes. Si vous n’avez pas encore visionné la session, vous pouvez le faire sur la page web ci-dessous. Je vous invite à l'écouter au cours de la fin de semaine :

https://www.facebook.com/anthonyhousefather/videos/1840072892793525/

Un certain nombre d'annonces ont été faites aujourd'hui, notamment un soutien supplémentaire aux petites entreprises. Veuillez trouver les mises à jour ci-dessous.

Un soutien accru aux petites entreprises

Notre gouvernement fournira 962 millions de dollars aux agences de développement régional et au Réseau de développement des collectivités. Cela permettra à ceux qui n'ont pas nécessairement de relation établie avec une institution financière traditionnelle d'obtenir le soutien dont ils ont besoin.

De nombreuses nouvelles entreprises ont également des difficultés à accéder aux prestations existantes en raison de certaines des conditions d'admissibilité auxquelles il est plus facile pour les entreprises plus établies de répondre.

Pour mieux soutenir ces organisations, nous investissons plus de 250 millions de dollars dans le cadre du Programme d'aide à la recherche industrielle du Conseil national de recherches du Canada.

Ce programme aidera les entreprises qui sont aux premiers stades de leur développement et qui ne sont pas admissibles à la subvention salariale d'urgence du Canada ou au compte d'entreprise d'urgence du Canada.

Restez à l'écoute pour obtenir plus de détails sur les conditions d'admissibilité à ces deux nouvelles possibilités de financement.

Soutien aux arts et à la culture

En tant que membre du Comité du patrimoine, j'ai entendu de la part d’organisations partout au Canada parler des difficultés financières qu'elles rencontrent en raison de la COVID-19. C'est pourquoi je suis heureux que le Premier ministre a annoncé aujourd'hui la création d'un nouveau fonds de soutien d'urgence COVID-19 de 500 millions de dollars pour aider les organisations culturelles, patrimoniales et sportives.

Les employés qui travaillent pour ces organisations pourront bientôt bénéficier d'une aide salariale, et les organisations qui ont des difficultés de trésorerie et qui ne sont pas admissibles aux prestations existantes pourront accéder à un financement très nécessaire.

Changement des dates de dépôt

Je voulais également informer tous ceux qui n'étaient pas encore au courant des changements de date de dépôt et de paiement pour l'année fiscale 2019, qui a été récemment prolongée. Les particuliers ont désormais jusqu'au 1er juin pour déclarer leurs impôts, et jusqu'au 1er septembre pour payer les impôts dus.

Ceux qui doivent payer leurs impôts par acomptes provisionnels et qui devaient auparavant effectuer leur paiement le 15 juin ont également vu leur délai de paiement prolongé jusqu'au 1er septembre.

Préoccupations exprimées

Je veux juste assurer à tous ceux qui m'ont appelé ou envoyé un courriel au sujet de préoccupations concernant le fait de ne pas être admissible au Compte d’urgence pour les entreprises canadiennes (CUEC) parce que vous êtes une nouvelle entreprise et que vous n'avez pas 20 000 $ de salaires d'employés T4 en 2019 ou parce que vous n'avez pas de compte d'entreprise, que j'ai transmis ces préoccupations à mes collègues responsables des programmes.

J'ai également fait part d'autres préoccupations, comme celles des personnes dont les billets d'avion ont été crédités mais non remboursés aux ministres concernés.

Je vous prie de continuer à veiller à votre sécurité et à votre santé cette fin de semaine.

Mise à jour de la COVID-19 du 16 avril

Je tiens tout d'abord à informer tous ceux qui avaient prévu de se connecter en direct à ma session Facebook live ce soir que celle-ci commencera désormais à 20h45. Si vous ne pouvez pas la regarder en direct, la vidéo restera sur ma page Facebook pour être visionnée à tout moment par la suite.

Nous avons reçu beaucoup de bonnes nouvelles ce matin. J'ai entendu de nombreuses petites et moyennes entreprises de notre circonscription qui n'étaient pas admissibles au Compte d'urgence pour les entreprises canadiennes parce que leur masse salariale était inférieure à 50 000 $ ou supérieure à 1 000 000 $.

J'ai également entendu des entreprises qui ont du mal à payer leur loyer et des propriétaires de commerces qui ont du mal à les soutenir. J'ai travaillé fort pour communiquer toutes ces préoccupations aux ministres, aux secrétaires parlementaires et aux ministères responsables des programmes, tout comme un bon nombre de mes collègues du caucus libéral ont fait au nom de leurs électeurs.

Aujourd'hui, le gouvernement a répondu à ces préoccupations et a modifié l'éligibilité au Compte d'urgence pour les entreprises canadiennes et a annoncé le programme canadien d'aide d'urgence au loyer commercial. Les détails sont présentés dans les questions et réponses ci-dessous :

Quelles sont les annonces faites aujourd'hui concernant l'élargissement des conditions d'éligibilité à au Compte d'urgence pour les entreprises canadiennes?

Le gouvernement a annoncé aujourd'hui que le Compte d'urgence pour les entreprises canadiennes sera élargi pour inclure les entreprises ayant versé entre 20 000 et 1,5 million de dollars en masse salariale en 2019. Cette nouvelle fourchette remplacera la précédente, qui était comprise entre 50 000 et 1 million de dollars, et permettra de relever les défis auxquels sont confrontées les petites entreprises pour couvrir les frais d'exploitation non différés.

Depuis le lancement du Compte d'urgence pour les entreprises canadiennes le 9 avril 2020, plus de 195 000 prêts ont été approuvés par les institutions financières, octroyant plus de 7,5 milliards de dollars de crédit aux petites entreprises.

Grâce à cette annonce, un nombre encore plus important d'entreprises ayant besoin d'une aide financière obtiendront désormais le soutien dont elles ont besoin, y compris de nombreuses entreprises de notre circonscription qui m'avaient dit qu'elles se trouvaient des deux côtés de la fourchette initiale et qu'elles ne pouvaient pas bénéficier du programme à l'origine.

Comment le gouvernement fédéral cherche-t-il à aider les petites entreprises à payer leur loyer ?

Aujourd'hui, le Premier ministre a annoncé l'intention du gouvernement de lancer le programme canadien d'aide d'urgence au loyer commercial pour les petites entreprises.

Ce programme visera à accorder des prêts, y compris des prêts-subventions, aux propriétaires de biens commerciaux qui, à leur tour, réduiront ou renonceront au loyer des petites entreprises pour les mois d'avril (avec effet rétroactif), mai et juin.

La mise en œuvre du programme nécessitera un partenariat entre le gouvernement fédéral et les gouvernements provinciaux et territoriaux, qui sont responsables des relations entre propriétaires et locataires. Le gouvernement travaillera avec les provinces et les territoires pour augmenter le soutien au loyer des entreprises les plus touchées par la pandémie et nous aurons bientôt plus de détails à ce sujet.

Il y a des jours comme celui-ci où nous pouvons voir le gouvernement travailler de manière extrêmement efficace. J’aperçois que les changements que j'ai demandés au nom de mes électeurs (et que d'autres députés ont demandés au nom de leurs électeurs) sont apportés. Ces changements bénéficieront directement à plusieurs personnes dans la circonscription et j’en suis très heureux.

Le premier ministre a également annoncé que la province de Québec a demandé de l'aide pour la prestation de soins de santé (y compris dans les établissements de soins de longue durée) et que nous allons travailler avec le Québec pour fournir une aide supplémentaire par l'intermédiaire des forces armées, de la Croix-Rouge et des bénévoles de Santé Canada.

Mes meilleurs vœux à tous ceux qui observent le dernier jour de la Pessa’h et je voudrais particulièrement remercier la communauté sépharade d'avoir renoncé au Mimounas communautaires cette année. J'ai hâte de célébrer l'année prochaine en grand nombre!

Mise à jour de la COVID-19 du 15 avril

Je fais de mon mieux pour communiquer avec mes électeurs à travers des mises à jour et des vidéos, mais je cherche encore d'autres moyens pour me permettre de garantir la diffusion d'informations.

J'animerai donc une session Facebook Live demain, le jeudi 16 avril à 19h30. Veuillez visiter ma page Facebook demain soir pour y participer.

Si vous souhaitez me poser une question générale sur la PCU, la SSUC, ou tout autre enjeu concernant la COVID-19, veuillez envoyer un courriel à
[email protected] avant la session Facebook Live et je ferai de mon mieux pour vous répondre. 

Veuillez noter que si votre question est liée à un dossier en cours que vous avez avec le gouvernement, ou si vous avez une situation spécifique, cela n'est pas approprié pour une discussion sur les médias sociaux et nous vous répondrons probablement directement par courriel à la place.

Depuis le lancement de la Prestation canadienne d’urgence, j'ai eu des nouvelles d'électeurs de partout dans la circonscription qui ont été touchés financièrement par la COVID-19, mais qui n'ont pas pu bénéficier de la PCU.

J'ai pris ces préoccupations à cœur et j'ai travaillé dur pour faire pression à mes collègues au gouvernement afin d’apporter les modifications nécessaires pour une PCU plus ouverte et plus accessible afin de pouvoir venir en aide à ceux qui sont passés entre les mailles du filet.

J'ai eu des nouvelles de ceux d'entre vous dont les revenus avaient considérablement diminué mais qui n'avaient encore qu'un faible revenu, et de ceux d'entre vous qui avaient récemment épuisé leur droit à l'assurance-emploi et ne pouvaient pas trouver de travail. J'ai également entendu ceux d'entre vous qui travaillent dans les services essentiels et qui gagnent moins que le montant qui leur est versé par la PCU et qui ne comprennent pas pourquoi.

C'est pourquoi je suis très heureux que le gouvernement ait apporté des changements importants à l'éligibilité à la PCU.

Si vous avez épuisé vos prestations d'assurance-emploi plus tôt cette année, mais que vous ne pouvez pas trouver d’emploi, que vous avez vu vos heures de travail réduites et que vous gagnez moins de 1 000 $ par mois, ou que vous êtes un travailleur saisonnier et que vous avez été touché par la COVID-19, vous êtes maintenant admissible à la PCU.

Le Premier ministre a également fait d'importantes annonces concernant l'octroi d'un complément temporaire aux salaires des travailleurs jugés essentiels dans la lutte contre la COVID-19.

Nous aiderons les provinces à compléter les salaires de tous les travailleurs essentiels gagnant moins de 2 500 dollars par mois. Cela comprend les travailleurs des soins de longue durée qui ont déjà bénéficié d'une augmentation de salaire de la part du gouvernement du Québec.

Vous trouverez ci-dessous quelques questions et réponses relatives aux annonces d'aujourd'hui.

Comment le gouvernement a-t-il élargi l'admissibilité à la Prestation canadienne d’urgence (PCU) pour les personnes qui travaillent toujours actuellement ?

Pour aider davantage de Canadiens à bénéficier de la PCU, le gouvernement a annoncé des modifications aux règles d'admissibilité afin de permettre aux gens de gagner jusqu'à 1 000 $ par mois tout en recevant la PCU.

Je suis très reconnaissant de savoir que cela apportera un énorme soulagement aux centaines d'électeurs qui ont tendu la main à des personnes auparavant considérées comme non admissibles pour recevoir la PCU, même si leur revenu a été fortement réduit à cause de la COVID-19.

Nous avons également élargi l'éligibilité à ceux qui ont épuisé leurs droits à l'assurance-emploi au début de cette année et qui ne peuvent pas trouver d'emploi en ces temps difficiles. Dernièrement, nous étendrons la PCU aux travailleurs saisonniers qui ont épuisé leurs prestations régulières d'assurance-emploi et qui ne peuvent pas entreprendre leur travail saisonnier habituel en raison de l'épidémie de COVID-19.

Comment le gouvernement fédéral aide-t-il ceux qui sont jugés essentiels mais dont les fonds sont limités ?

Les personnes qui sont en première ligne, notamment les infirmières, le personnel des établissements de soins de longue durée et les travailleurs des épiceries, sont lourdement pénalisées et méritent d'être rémunérées en conséquence. C'est pourquoi le gouvernement travaillera avec les provinces et les territoires par le biais d'un nouveau transfert à frais partagés afin de fournir un complément temporaire aux salaires des travailleurs jugés essentiels dans la lutte contre le COVID-19 qui gagnent moins de 2 500 $ par mois.

Les détails concernant l'application et la mise en œuvre de cette mesure seront publiés sous peu, à la suite de la poursuite des travaux avec les provinces et les territoires. Cette mesure pourrait aider plusieurs millions de travailleurs actuellement impliqués dans la lutte contre COVID-19.

Quelle annonce a été faite aujourd'hui concernant l'extension du soutien à la santé mentale à tout le monde ?

En temps de crise, il y a des personnes qui peuvent avoir besoin d'un peu plus de soutien pour contribuer à leur bien-être mental.

Aujourd'hui, la ministre de la santé, Patty Hajdu, a annoncé le lancement de l’espace mieux-être Canada, un portail sur la santé mentale et la toxicomanie destiné à tous les Canadiens.

Ce portail en ligne offre aux Canadiens un réseau virtuel de services d'information et de soutien psychosocial, et est disponible sur http://www.canada.ca/le-coronavirus et
l'application Canada COVID-19. Le portail de soutien en santé mentale et en toxicomanie Wellness Together Canada est destiné à soutenir les services provinciaux et territoriaux existants.

Il s'agit d'une ressource centrale permettant d'accéder à un soutien confidentiel en matière de santé mentale et de toxicomanie en ce qui concerne la COVID-19.

Santé Canada a eu le plaisir de travailler avec une grande variété d'organismes qui offrent depuis longtemps des soins de santé mentale et de toxicomanie de qualité supérieure aux Canadiens, notamment Stepped Care Solutions, Jeunesse, J'écoute, Homewood Health, Greenspace Health, la Commission de la santé mentale du Canada et la Société canadienne de psychologie.

Je suis un créateur de contenu canadien avec une idée de production mais je suis limité en fonds, y a-t-il un soutien pour moi ?

La CBC a récemment lancé le Fonds d'aide à la création de la CBC afin de fournir un financement immédiat pour le développement et la production de récits originaux et innovants dans tous les genres.

Ce fonds d'aide soutiendra des projets originaux et innovants avec des perspectives convaincantes et des voix uniques qui reflètent également le Canada contemporain, et suivent les directives de sécurité COVID-19 locales et nationales recommandées.

Les créateurs canadiens peuvent déposer leur demande à tout moment avant 23h59 (heure de l'Est) le vendredi 24 avril, et les candidats admissibles seront informés de l'état d'avancement de leur projet à partir du 8 mai. Vous trouverez de plus amples renseignements et les exigences relatives aux demandes complètes à la page web suivante :

https://cbc.radio-canada.ca/…/lancement-du-cbc-creative-rel…

La CBC travaille également fort pour s'assurer que les Canadiens continuent d'avoir accès à des nouvelles et des informations fiables, à des ressources éducatives pour les enfants et les parents ainsi qu’une grande variété de programmes pour les divertir pendant la crise actuelle. Vous trouverez des détails dans les trois pages web ci-dessous :

- 26 mars 2020, mise à jour : https://cbc.radio-canada.ca/…/encore-plus-de-contenu-dispon…

- 3 avril 2020, mise à jour : https://cbc.radio-canada.ca/…/mise-a-jour-au-sujet-de-la-pr…

- 9 avril 2020, mise à jour : https://cbc.radio-canada.ca/…/mise-a-jour-au-sujet-de-la-pr…
N'oubliez pas de me rejoindre demain à 19h30 pour ma session Facebook Live.

Mise à jour de la COVID-19 du 14 avril

J’aimerais tout d’abord tous vous remercier pour vos sacrifices continus pendant cette période de pandémie. Bien que le long week-end de Pâques ait été très différent de ce à quoi nous sommes habitués, la distanciation sociale que nous pratiquons continue à limiter le nombre de personnes infectées par la COVID-19.

Je tiens à remercier tout particulièrement nos travailleurs de la santé, les camionneurs, les employés des magasins et les autres personnes qui ont accompli un travail essentiel pendant cette période. Vous accomplissez un travail héroïque pour assurer notre sécurité.

Je tiens également à remercier mon propre personnel qui a travaillé ce week-end pour s'assurer que je recevais des messages téléphoniques et des courriels afin de pouvoir continuer à vous répondre dans les 24 heures comme j'ai promis de le faire pendant cette période.

Je tiens également à remercier les autres élus de la circonscription et le personnel à tous les niveaux de gouvernement. Plusieurs d'entre eux travaillent également sept jours sur sept pour essayer d'offrir le plus d'aide possible.

Les centres d’hébergement de soins de longue durée :

Au cours des dernières semaines, mon personnel et moi-même avons reçu des milliers de demandes. Nous sommes ravis d'apporter notre aide là où elle est possible.

D'autres fois, j'entends des histoires de personnes que je veux désespérément aider mais je suis malheureusement incapable de le faire. Cela me brise le cœur lorsque j'entends ceux d'entre vous qui s'inquiètent pour leurs proches en soins de longue durée. Lorsque j'entends que vous n'avez pas reçu de nouvelles de votre proche ou qu'il a été diagnostiqué avec la COVID-19 et que vous ne pouvez pas le voir, je suis submergé par l'émotion.

Je tiens à exprimer ma gratitude à mon collègue provincial David Birnbaum qui a reçu de nombreux courriels de ma part dans lesquels je lui transmets vos préoccupations et il y répond et demande des éclaircissements à notre CIUSS local et au ministère de la Santé, le cas échéant.

La situation du centre d’hébergement de soins de longue durée Herron, qui a été plus amplement dévoilée cette fin de semaine, nous rappelle que nos foyers de soins de longue durée faisaient face des difficultés même avant la pandémie. Beaucoup ont tiré la sonnette d'alarme sur le manque de personnel et le faible salaire offert aux PAB dont le rôle est si crucial.

Comme le Premier ministre vient de le dire, nous devons réparer le système et veiller à ce que nos personnes âgées en soins de longue durée soient traitées comme elles le méritent.

Le mois dernier, j'ai fait part de mes préoccupations concernant l'exclusion des soignants rémunérés. Beaucoup d'entre nous craignaient que cela ne renforcerait pas la protection contre le COVID-19 et mènerai plutôt à une détérioration des conditions des résidents et un manque de communication avec les familles.

J'ai été heureux de voir le Premier ministre du Québec ouvrir aujourd'hui la porte au retour de certains soignants rémunérés dans les institutions et j'attends avec impatience de voir comment le gouvernement provincial et notre CIUSS local vont procéder pour établir des règles à cet effet.

Mises à jour sur les équipements de protection individuelle et les tests COVID-19 :

Au cours de la fin de semaine, le Canada a reçu de nouveaux envois d'équipements de protection individuelle essentiels, dont quatre avions livrant des masques N95. Nous avons également reçu des millions de paires de gants, et nous allons recevoir de nouvelles robes de protection de fournisseurs nationaux à partir de lundi prochain.

En ce qui concerne les tests, nous progressons sur une série de kits de tests rapides, tant ici au Canada qu'à l'étranger. Santé Canada a maintenant approuvé un test rapide portable pour détecter la COVID-19 de la société Spartan Bioscience, basée à Ottawa, qui fournira bientôt des dizaines de milliers de kits par mois, et peut-être plus à mesure que la production augmentera.

Adoption de la législation relative à la Subvention salariale d'urgence du Canada (SSUC) :

Cette fin de semaine, le Parlement et le Sénat ont tenu une séance spéciale pour adopter rapidement la législation relative à la subvention d'urgence pour les salaires au Canada.

Cela permet maintenant au gouvernement de travailler à la mise en œuvre de ce nouveau programme et d'accorder une subvention salariale de 75 % aux employeurs admissibles pour une durée maximale de 12 semaines, avec effet rétroactif au 15 mars 2020.

Le financement devrait être mis en place dans deux à cinq semaines. Je ferai le point sur le programme SSUC au fur et à mesure de son entrée en vigueur. Pour plus de détails sur le programme SSUC, consultez le lien suivant :

https://www.canada.ca/…/plan-inte…/subvention-salariale.html

Le Parlement a également voté pour permettre à certaines commissions de reprendre leurs travaux afin d'examiner la législation et les programmes relatifs à la COVID 19, et cela comprend la commission HUMA à laquelle je participe en tant que secrétaire parlementaire pour la ministre du travail.

J'attends avec impatience que notre commission entende des témoins et recommande des améliorations aux programmes que nous avons et ceux que nous mettrons en place.

Mise à jour de la COVID-19 du 9 avril

J'espère que tous ceux qui ont célébré le début de la Pessa’h hier soir ont apprécié leur Seders, même si c'était un peu différent cette année. Je veux aussi souhaiter à tous ceux qui célèbrent, un très joyeux week-end de Pâques.

Du vendredi saint au lundi de Pâques, veuillez ne pas aller à l'église et prier à la maison, veuillez continuer à pratiquer la distanciation sociale et veuillez-vous connecter avec vos amis et votre famille par des moyens virtuels.

Plus tôt dans la journée, la Dr Tam a présenté le modèle actuel du gouvernement et les moyens potentiels de propagation de l'épidémie. La modélisation montre que nous sommes à un stade plus précoce de l'épidémie de la COVID-19 puisque le virus est arrivé au Canada un peu plus tard que dans d'autres pays.

Cela signifie que nous avons encore la possibilité de déterminer le niveau d'impact que la COVID-19 peut avoir sur notre pays. Si nous continuons à suivre les conseils de nos experts médicaux et les directives de santé publique, nous pouvons maintenir l'éventail des décès attendus du virus, qui, selon le modèle, se situe entre 4 000 et 44 000, au niveau le plus bas possible.

Le gouvernement continue également à travailler très dur, notamment avec les autres partis d'opposition, pour finaliser la législation relative à la subvention salariale d'urgence du Canada et convoquer à nouveau le Parlement pour adopter ces mesures.

J'espère que ce projet de loi sera adopté le plus rapidement possible afin que nous puissions aider tous les employeurs et les employés qui souhaitent en bénéficier.
Comme nous sommes toujours en période de pandémie, mon personnel et moi-même continuerons à répondre à tous les courriels urgents que nous recevrons cette fin de semaine.

Ma prochaine mise à jour quotidienne sera envoyée mardi prochain et couvrira tout ce qui s'est passé en rapport avec la COVID-19 au cours de la longue fin de semaine, y compris les annonces du gouvernement.

Veuillez continuer à rester en sécurité et en bonne santé.

Mise à jour de la COVID-19 du 8 avril

Ce soir est la première nuit de la Pessa’h. Je demande à chacun de veiller à ce que nous respections les règles de santé publique et que nous n'invitions personne chez nous ou n'acceptions pas d'invitations pour aller chez d'autres personnes.

Utilisons la technologie pour pouvoir rester en contact avec nos amis, notre famille et nos proches. Si nous faisons cela, nous serons dans une bien meilleure position pour s’assurer que nous serons réunis autour de la table avec tous nos proches lors de la prochaine Pessa’h.

J'étais ravi que le Premier ministre Justin Trudeau ait commencé sa conférence de presse aujourd'hui en s'adressant à la communauté juive. Voici ce qu'il a déclaré :
Je voudrais commencer ce matin en m'adressant à la communauté juive du Canada.

Ce soir, au coucher du soleil, marque le début de la Pessa’h. Habituellement, c'est un moment où la famille et les amis se réunissent autour de la table du Seder, mais cette année, c'est différent.

Je sais que rester à la maison ce soir et ne pas voir la famille élargie sera difficile, mais c'est la meilleure façon de vous protéger, vous et vos proches. J'espère que vous trouverez toujours un moyen de communiquer avec votre famille et vos amis, que ce soit par téléphone ou par vidéoconférence. À tous ceux qui célèbrent la Pessa’h - Chag Pesach Sameach.
J'étais très heureux que la vice-première ministre Chrystia Freeland ait également commencé son discours aujourd'hui en souhaitant aux Canadiens juifs une bonne Pâque malgré les difficultés de la séparation.

Un certain nombre d'annonces très importantes ont été faites aujourd'hui concernant la révision de la Prestation canadienne d'urgence pour les salaires. Plusieurs de ces révisions répondent aux préoccupations qui m'ont été communiquées par un certain nombre d'entreprises de notre circonscription. J'ai fait part de ces préoccupations à nos ministres et aux secrétaires parlementaires des ministères et je suis heureux de ces changements.

1) Afin de pouvoir bénéficier de la PCU pour le mois de mars, la baisse du revenu brut des entreprises doit être de 15 % seulement et non de 30 %. De nombreuses entreprises ont fait remarquer que leurs revenus n'ont commencé à diminuer que le 15 mars et qu'ils ne pourront pas atteindre 30% de baisse pour le mois de mars.

J'ai entendu cela de la part de franchises de restauration rapide, de petites boulangeries, de cabinets d'avocats et de comptables, entre autres. Ce changement devrait résoudre leur problème et leur permettre de se qualifier. La baisse des recettes doit être de 30 % en avril et en mai.

2) De nombreuses entreprises ont fait part de leurs inquiétudes quant à leur expansion et au fait qu'elles n'ont pas subi de pertes à partir de mars 2019, car elles n'existaient pas à l'époque ou avaient beaucoup moins d'employés. C'est une question que j'ai soulevée à plusieurs reprises.

Aujourd'hui, le Premier ministre a annoncé qu'au lieu de devoir comparer ses revenus bruts au même mois de l'année dernière, une entreprise a également le choix d'utiliser ses revenus bruts moyens en utilisant les mois de janvier et février 2020 comme point de comparaison. Cela permettra de répondre aux préoccupations de nombreuses entreprises nouvelles et/ou en croissance.

3) Nous comprenons que les organisations caritatives et à but non lucratif subissent différents types de pressions en matière de financement. C'est pourquoi le Premier ministre a annoncé qu'elles auront le choix d'inclure ou d'exclure le financement public dans le calcul de la perte de revenus. Veuillez noter que je suis bien conscient que cela ne tient pas compte des différents modes de financement des organisations à but non lucratif et que le programme actuel ne répond pas aux besoins de toutes les organisations, et je continuerai à travailler sur cette question.

Nous avons également reçu un certain nombre de questions d'étudiants qui craignaient, à juste titre, d'avoir plus de difficultés à trouver un emploi cet été. Voici ce que le Premier ministre a annoncé aujourd'hui :

• Nous modifions cette année le programme Emplois d'été Canada afin d'aider les employeurs à s'adapter aux réalités de COVID-19 et de soutenir les jeunes Canadiens qui commencent à chercher un emploi d'été.
Voici les modifications temporaires apportées au programme cette année :

o Une augmentation de la subvention salariale, afin que les employeurs des secteurs privé et public puissent également recevoir jusqu'à 100 % du salaire horaire minimum provincial ou territorial pour chaque employé

o Une prolongation de la date de fin d'emploi jusqu'au 28 février 2021

o Permettre aux employeurs d'adapter leurs projets et leurs activités professionnelles pour soutenir les services essentiels

o Permettre aux employeurs d'embaucher du personnel à temps partiel

o Les petites entreprises canadiennes dépendent de plus en plus de l'emploi de jeunes Canadiens. Les modifications apportées au programme Emplois d'été Canada aideront les petites entreprises à embaucher et à garder les travailleurs dont elles ont besoin pour pouvoir continuer à fournir des services essentiels.

• Le programme Emplois d'été Canada offre aux jeunes la possibilité de développer et d'améliorer leurs compétences au sein d'organisations à but non lucratif, de petites entreprises et du secteur public, et soutient la prestation de services communautaires essentiels.

• Ce programme contribuera à créer jusqu'à 70 000 emplois pour les jeunes âgés de 15 à 30 ans.

Le Premier ministre a également reconnu que nous devons adapter les programmes que nous avons déjà créés ou trouver d'autres programmes pour répondre aux besoins des groupes qui ne sont pas encore suffisamment couverts par les programmes annoncés. Cela comprend :

• Ceux dont les heures de travail ont été considérablement réduites mais qui n'ont pas perdu tous leurs revenus.

• Les travailleurs qui gagnent moins de 2 000 $ par mois dans le cadre de la Prestation canadienne d’urgence.

• Les personnes âgées qui vivent de leurs investissements et qui les voient s'assécher à mesure que le marché baisse.

Le Premier ministre a également annoncé que nous avons reçu un demi-million de masques N95 de 3M et qu'ils seront distribués dans tout le pays, là où ils sont le plus nécessaires. Nous faisons de notre mieux pour trouver des équipements afin d'aider les provinces à fournir des équipements de protection adéquats à nos travailleurs de santé de première ligne et à d'autres personnes qui en ont besoin.
Dans un autre ordre d'idées, je voulais faire le point pour notre communauté philippine locale sur une question qui préoccupe beaucoup de personnes liées aux citoyens canadiens et aux résidents permanents qui ne peuvent pas quitter les Philippines.

Dans le cadre de son blocage, le gouvernement philippin a suspendu les vols intérieurs à partir du 17 mars et a fortement limité les voyages intérieurs d'île à île par tous les moyens, ce qui a rendu difficile les déplacements vers l'aéroport international. Bien qu'il reste quelques options commerciales, tous les vols directs vers le Canada ont été annulés le 28 mars.

Certaines options commerciales sont restées disponibles et de nombreux Canadiens ont pu rentrer chez eux. Les voyages intérieurs, y compris les déplacements d'île en île, posent toujours des problèmes. Pas tout le monde a pu se rendre à Manille, mais le ministère du tourisme des Philippines et son gouvernement ont apporté leur soutien.

La mission du Canada aux Philippines a lancé un appel à tous les Canadiens enregistrés dans le pays afin d'évaluer la demande de vols de retour au Canada à l'avenir. Les responsables ont engagé un dialogue avec Philippines Airlines (PAL) et, comme indiqué dans le dernier message de l’Inscription des Canadiens à l’étranger aux Canadiens aux Philippines, le gouvernement du Canada s'est maintenant associé à (PAL) pour offrir des vols commerciaux spécialisés aux citoyens canadiens et aux résidents permanents bloqués qui souhaitent retourner au Canada.

Vous trouverez ci-joint le dernier message de l’Inscription des Canadiens à l’étranger avec toutes les informations concernant les vols facilités par le gouvernement. Il contient les informations les plus récentes ainsi que le numéro de contact dédié à PAL.

Détails des vols :
De Manille à Toronto
Mardi 14 avril à 16h50
2122 dollars US [environ 2995 dollars canadiens]
De Manille à Vancouver
Mardi 14 avril à 19h20
1596 dollars US [environ 2252,50 dollars canadiens]
Les passagers éligibles qui souhaitent acheter des billets sont invités à contacter directement PAL par le biais de la ligne téléphonique dédiée suivante : +63 (02) 8855-1000. Elle sera ouverte de 8h00 (8h) à 20h00 (20h).

Assistance financière :

Nous reconnaissons que ces tarifs sont plus élevés que les tarifs réduits plus normaux que les Canadiens peuvent souvent obtenir. Il est important de se rappeler que ces vols sont des vols "ferry" à vide dans un sens.

En outre, les compagnies aériennes proposent normalement toute une gamme de prix pour les billets d'avion : des tarifs réduits et bon marché aux tarifs de dernière minute et aux tarifs élevés, en passant par les différentes classes de service, etc. Dans de nombreux cas, les tarifs les plus élevés, les tarifs de dernière minute et les tarifs de la classe affaires, etc. subventionnent les tarifs anticipés moins chers.

Transports Canada a examiné les tarifs, les conditions extraordinaires que connaissent les compagnies aériennes, les coûts qu'elles ont liés à la dotation en personnel de ces vols inhabituels, etc. et a déterminé qu'ils sont équitables. Nous savons qu'ils sont élevés, mais les tarifs sont équitables.

Les personnes qui ont besoin d'une aide financière peuvent se prévaloir du programme de prêt d'urgence COVID-19 pour les Canadiens à l'étranger. Grâce à ce programme, les Canadiens à l'étranger directement touchés par COVID-19 ont la possibilité de demander un prêt d'urgence pouvant aller jusqu'à 5 000 dollars pour les aider à rentrer au Canada dans les délais prévus et pour couvrir temporairement leurs besoins vitaux pendant qu'ils travaillent en vue de leur retour. Des informations sur la façon de demander le prêt d'urgence COVID-19 sont disponibles ici :
https://www.international.gc.ca/covid…/form-formulaire.aspx…

Il est important de se rappeler que les gens ne pourront remplir un formulaire de demande de prêt qu'après avoir correspondu avec le représentant d’Affaires Mondiales Canada en ayant été dirigé vers ce formulaire. L'éligibilité est limitée aux citoyens canadiens.

S'ils n'ont pas été dirigés vers ce formulaire par un représentant d'Affaires mondiales Canada, leur demande de prêt ne sera pas traitée car ils n'auront pas de numéro de dossier. Ceci est nécessaire pour s'assurer que ces prêts atteignent ceux qu'ils sont censés aider.

La meilleure façon de recevoir les futures mises à jour est de s'inscrire pour recevoir les messages de l’Inscription des Canadiens à l’étranger à l'adresse suivante :

https://voyage.gc.ca/voyager/inscription…

De plus, veuillez rappeler à vos électeurs de conserver un profil d’ actif. Ils doivent s'assurer que la "date de fin" de leur voyage prévu n'est pas dépassée, sinon ils ne recevront plus d'informations importantes.

Nous encourageons également chacun à suivre le compte Twitter de notre ambassade aux Philippines (https://twitter.com/CanEmbPH) pour obtenir les dernières informations. Le flux Twitter de l'ambassade comprend également des avis du ministère du tourisme des Philippines.
Notre ambassade se tient prête à vous aider, mais sa capacité à répondre à chaque message est limitée en raison du volume élevé de demandes.

Voici leurs coordonnées :

Tél : (63-2) 8-857-9000 ; Fax : (63-2) 8-843-1082 ; Courriel : [email protected]

On m'a demandé quand l'Assemblée sera reconvoquée. Le gouvernement a envoyé un projet de loi aux partis d'opposition et je pense qu'un accord sera conclu pour adopter une loi dans les prochains jours.

Mise à jour de la COVID-19 du 7 avril

Avec la Pessa’h qui commence demain et avec les Pâcques Catholiques et Orthodoxes, le Vasakhi et le Ramadan qui commencent tous bientôt, il est essentiel que nous continuions à pratiquer des mesures de distanciation sociale.

J'ai fortement insisté sur ce message à l'approche des fêtes car ceci est critique dans notre approche pour de limiter la propagation de la COVID-19, y compris dans ma vidéo d'hier sur Facebook :

https://www.facebook.com/watch/?v=1596184870557452.

Veuillez regarder et partager cette vidéo avec votre famille, vos amis et les groupes dont vous faites partie car chacun doit comprendre qu'il ne peut pas organiser ou participer à un dîner de seder ou de Pâques ou à tout autre rassemblement de vacances.

J'ai également travaillé en étroite collaboration avec mes homologues.

Aujourd'hui, vos élus fédéraux, provinciaux et municipaux se sont réunis pour délivrer un message clair et unifié sur l'importance de continuer à suivre les règles de santé publique pour limiter la propagation de la COVID-19 pendant cette période de vacances.

Nous avons également pris une position claire contre la stigmatisation des communautés. Aucun groupe n'est responsable de la propagation de la COVID-19 et la stigmatisation d'une communauté est mauvaise et nuisible.

Vous trouverez notre lettre ci-dessous et nous vous invitons à la diffuser largement.

En outre, le Premier ministre a fait le point, lors de sa conférence de presse d'aujourd'hui, sur les nouveaux progrès réalisés dans le cadre du plan canadien de mobilisation de l'industrie pour lutter contre la COVID-19, qui permettra de fournir des équipements de protection et des équipements médicaux vitaux fabriqués au Canada pour faire face à l'épidémie. Les mesures comprennent :

• Travailler avec Thornhill Medical, CAE, Ventilators for Canadians, StarFish Medical et d'autres partenaires de fabrication, dont Linamar, par un processus accéléré, pour produire jusqu'à 30 000 ventilateurs. Ces achats contribueront à garantir une capacité nationale accrue pour la production de ces machines qui sauvent des vies.

• Établir et sécuriser de nouvelles chaînes d'approvisionnement pour produire des blouses médicales à partir de nouvelles sources canadiennes. Le gouvernement du Canada a signé des lettres d'intention avec un total de 22 fabricants de vêtements, dont Arc'teryx et Canada Goose, afin de produire les blouses médicales nécessaires aux travailleurs de la santé canadiens en utilisant du matériel canadien de provenance récente.

• L'utilisation de matériaux alternatifs innovants pour augmenter l'offre de blouses médicales. Stanfield's Limited utilisera un tissu développé par Intertape Polymer Group pour fournir des blouses médicales de protection. Le gouvernement du Canada a signé un bon de commande avec Stanfield's, qui utilisera sa plate-forme de fabrication canadienne pour exécuter la commande.

Le gouvernement a également signé une lettre d'intention pour soutenir AutoLiv dans son travail de reconversion des matériaux traditionnellement utilisés pour fabriquer des coussins gonflables de sécurité afin de fournir du tissu supplémentaire pour les blouses médicales.

L'utilisation de ces matériaux de substitution permettra d'augmenter considérablement le nombre de blouses médicales pouvant être fabriquées au Canada.

• Une commande de 500 000 masques de 3M qui arrivera demain, nous avons une commande supplémentaire de millions de masques chirurgicaux de diverses entreprises, dont Medicom, Surgo Surgical Supply, et Breathe Medical.

Le gouvernement soutient également le travail de Medicom pour augmenter sa capacité de production de dizaines de millions de masques chirurgicaux et de masques N95 supplémentaires par an, ici même au Canada.

J’aimerais remercier les milliers d'entreprises canadiennes, dont beaucoup dans notre propre circonscription, qui ont offert de nous fournir des matériaux et des produits essentiels pour nous aider dans notre lutte contre la COVID-19. C'est très apprécié.

Mise à jour de la COVID-19 du 6 avril

Je sais à quel point cette période est difficile pour beaucoup d’entre nous. Merci à tous ceux qui suivent les lignes directrices en matière de santé publique. Nous traverserons cette période ensemble.

Étant donné qu'aujourd'hui est le premier jour où les Canadiens peuvent demander la Prestation canadienne d’urgence, je tiens à répondre aux principales questions qui m'ont été posées au cours de la fin de semaine. Mais avant cela, permettez-moi de répondre aux questions qui ne concernent pas la PCU.

Quelles mesures supplémentaires de soutien aux Canadiens le Premier ministre a-t-il annoncées ce matin ?

Le Premier ministre a déclaré que si vous travaillez des heures réduites, c'est-à-dire 10 heures par semaine ou moins, le gouvernement annoncera bientôt comment vous pourrez bénéficier de la PCU. Il a également annoncé que nous annoncerons d'autres mesures pour ceux qui travaillent dans les services essentiels mais gagnent moins que ce qu'ils gagneraient avec la PCU (c’est-à-dire 500 dollars par semaine). Il a également annoncé que des mesures seraient annoncées prochainement pour venir en aide aux étudiants collégiaux et universitaires.

Je vous communiquerai les détails au fur et à mesure qu'ils arriveront.

La semaine dernière, notre circonscription a reçu du gouvernement provincial une brochure sur la COVID 19 uniquement en français, est-elle disponible en anglais ?

Il est clair que je pense que la brochure aurait dû être envoyée à notre circonscription en français et en anglais. Dès que le député à l'Assemblée nationale pour D’Arcy McGee, David Birnbaum, a appris que le pamphlet imprimé n'était pas distribué en anglais la semaine dernière, il a alerté le porte-parole libéral en matière de santé, André Fortin.

Il a demandé au Cabinet du ministre responsable de corriger cette situation et a fourni à la page web la version anglaise de ce qui se trouvait dans le pamphlet :

https://www.quebec.ca/…/health/health…/a-z/2019-coronavirus/

Je tiens à remercier David pour son travail important sur cette question.

Permettez-moi maintenant d'aborder les questions relatives à la Prestation canadienne d’urgence.

Comment puis-je postuler en ligne ?

Pour postuler en ligne, veuillez visiter le lien suivant :

https://www.canada.ca/…/prestatio…/ae/pcusc-application.html

Puis-je faire une demande par téléphone ?

Oui. Pour faire une demande par téléphone, veuillez appeler le 1-800-959-2041

Quel jour dois-je faire ma demande ?

Pour éviter tout problème sur le portail d’application en ligne, le gouvernement vous demande de faire votre demande, si vous le pouvez, le jour qui vous est attribué en fonction de votre mois de naissance.

Pour savoir quel jour vous devez faire votre demande, veuillez consulter la page web suivante :

https://www.canada.ca/…/p…/faire-demande-pcu-aupres-arc.html

Comme je l'ai dit vendredi, si vous ne pouvez pas faire votre demande le jour où votre mois de naissance est prévu pour une bonne raison, par exemple un jour férié religieux, vous pouvez faire votre demande n'importe quel autre jour.

Si j'ai reçu de l'argent par le biais de la Pension de retraite du RPC, de la SV, du SRG ou d'une prestation d'invalidité provinciale, suis-je inadmissible à la Prestation canadienne d’urgence ?

La réponse courte est non. Deux des conditions fondamentales pour la PCU sont que vous ayez gagné 5 000 $ en revenu d'emploi au cours des 12 derniers mois ou en 2019, et que vous ne receviez pas de revenu d'emploi pendant la période de prestation.

Les revenus tels que la pension et les bourses d'études ne comptent pas comme un revenu d'emploi aux fins des 5 000 $ que vous devez avoir gagnés au cours des 12 derniers mois ou en 2019. Ceux-ci ne comptent pas comme un revenu d'emploi aux fins de la déclaration que vous ne gagnez pas de revenu d'emploi en raison de la COVID-19.

Ainsi, si une personne a eu un emploi et a gagné 5 000 $ en plus de ses prestations ou de sa pension au cours de l'année écoulée, et qu'elle a cessé de travailler pour des raisons liées à la COVID-19, elle est admissible à la PCU.

Si je quitte volontairement mon emploi ou si je choisis de ne pas faire d'heures ou de quarts de travail, suis-je admissible à la PCU?

Des questions ont été posées sur la possibilité pour une personne de quitter son emploi et d'accéder à la PCU. La réponse est NON. La cessation de travail doit être à cause de la COVID-19 et peut prendre la forme d'un licenciement ou d'une réduction des heures de travail à zéro, qu'elle soit due à l'auto-isolement/la mise en quarantaine, à la fermeture d'une entreprise ou à l'absence de travail.

Le fait de quitter un emploi ou de choisir volontairement de ne pas travailler en équipe ou de ne pas faire d'heures de travail ne donne pas droit à la PCU.

Puis-je compter les dividendes comme une source de perte de revenu d'emploi ?

La réponse est oui. Tant que les dividendes sont des dividendes non éligibles (généralement, ceux payés sur le revenu d'entreprise imposé au taux des petites entreprises), un particulier pourrait compter ce revenu dans le cadre de l'exigence de revenu de 5 000 $ pour être éligible à la PCU.

Qu'est-ce que l'exigence de 14 jours consécutifs sans revenu d'emploi et comment s'appliquera-t-elle aux futurs cycles de 4 semaines ?

Des questions ont été posées sur la façon dont l'exigence de 14 jours dans la législation est appliquée à mesure que les personnes font une nouvelle demande, notamment pour savoir si elle permet aux personnes de travailler les jours restants dans toute période future de 4 semaines.

En bref, au cours de la première période de prestations, vous pouvez y prétendre à condition de ne pas avoir travaillé pendant 14 jours consécutifs ou de savoir que vous ne travaillerez pas pendant 14 jours consécutifs.

Pour les périodes suivantes, vous devrez confirmer que vous ne prévoyez pas de revenus d'emploi. Aucun revenu d'emploi, quel qu'il soit, n'est autorisé pendant les périodes de prestations ultérieures.

La condition des 14 jours se limite à savoir si vous avez cessé ou cesserez de travailler pendant au moins 14 jours consécutifs au cours de la période initiale de quatre semaines pendant laquelle une personne demande la PCU.

Nous ne voulions pas que les gens aient à attendre plus longtemps que nécessaire pour faire leur demande ; nous ne voulions pas de période d'attente et nous voulions antidater les paiements jusqu'au 15 mars. Cette flexibilité a été intégrée de manière que les personnes puissent faire une demande même si elles ont travaillé pendant une partie de la période initiale.

Que se passe-t-il si je n'ai que des heures réduites ou si je n'ai plus qu'un seul emploi à temps partiel au lieu de deux, suis-je éligible à la PCU ?

La PCU est destinée aux personnes qui ne travaillent pas du tout en raison de la COVID-19. Cela signifie que si une personne a réduit ses heures de travail ou a perdu un ou deux de ses emplois, elle n'est pas éligible à la PCU.

Comme mentionné ci-dessus, le Premier ministre a annoncé une nouvelle variante du CERB pour les personnes travaillant à temps réduit, c'est-à-dire dix heures par semaine ou moins, et dès que j'aurai les détails, je les leur fournirai.

Je suis un travailleur saisonnier et mon emploi ne sera probablement pas disponible lorsque je retournerai normalement au travail. Suis-je éligible à la PCU ?

Nous étudions actuellement les moyens de faire en sorte que les personnes qui ont bénéficié d'une prestation saisonnière d'assurance-emploi et qui reprennent un emploi qui n'existe plus en raison de la COVID-19 puissent avoir accès à la PCU. Mais pour l'instant, je n'ai pas de réponse claire à vous donner.

En raison de la perte de mon emploi suite à COVID-19, je n'ai pas la possibilité d'accumuler des heures d'admissibilité à l'AE, ce qui pourrait nuire à ma capacité d'accéder à l'AE à l'avenir. Est-ce que le gouvernement compte adresser ce problème ?

Nous sommes au courant de situations où, en raison de la perte d'un emploi due à COVID-19, des travailleurs n'ont pas la possibilité d'accumuler de précieuses heures d'éligibilité à l'AE.

Cela les affectera à l'avenir lorsqu'ils ne pourront pas accéder à l'AE. Cela peut sembler être un problème à plus long terme, mais nous comprenons que c'est certainement une priorité pour de nombreux Canadiens. Encore une fois, nous travaillons sur la façon dont nous pouvons nous attaquer à ce problème.

Quelle est la différence dans le traitement de ma demande d'assurance-emploi selon que j'ai présenté ma demande avant ou après le 15 mars ?

- Si vous avez présenté une demande d'assurance-emploi avant le 15 mars, votre demande sera traitée comme une demande d'assurance-emploi et vous recevrez ce à quoi vous auriez normalement eu droit. Vous pouvez demander la PCU après l'expiration de votre période de prestations.

- Si vous avez fait une demande d'assurance-emploi après le 15 mars et que votre demande a déjà été traitée, vous recevrez votre droit à l'assurance-emploi normale pour une période de prestations, un deuxième paiement pour vous compléter jusqu'à 500 $ si votre seul paiement d'assurance-emploi était inférieur à 500 $, puis des paiements continus par le biais de la PCU de 2 000 $ pendant 4 semaines.

- Si vous avez fait une demande d'assurance-emploi après le 15 mars et que votre demande n'a pas été traitée, vous recevrez la PCU.

Quelques points supplémentaires spécifiques à l'AE :

- Si votre droit est antérieur au 15 mars, votre demande sera traitée comme une demande d'AE. Si votre droit est pour la période après le 15 mars, votre demande sera automatiquement traitée par la PCU.

- Le droit aux prestations d'assurance-emploi sera préservé. En d'autres termes, quel que soit votre droit aux prestations d'assurance emploi avant la PCU, il sera le même après la PCU.

- Vous ne pouvez pas recevoir à la fois l'AE et la PCU.

J'ai de la misère à accéder à et/ou obtenir mon code de sécurité, puis-je quand même demander le CERB ?

Le personnel de l’ARC est bien conscient des difficultés que rencontrent les Canadiens, notamment le temps nécessaire pour obtenir un code de sécurité afin de créer leur compte Mon dossier en ligne à l'ARC.

Les personnes qui n'ont pas reçu leur code de sécurité avant le 6 avril pourront toujours faire une demande pour recevoir la PCU avec leur version allégée de Mon dossier. Toutefois, elles ne pourront pas modifier leur dépôt direct et/ou leur adresse pendant le processus de demande.

S'ils doivent modifier leur dépôt direct, ils devront soit contacter un agent de l'ARC, soit en faire la demande par l'intermédiaire de leur banque.

S'il n'y a pas de dépôt direct dans leur dossier, un chèque sera émis et envoyé par la poste. Si leur adresse au dossier est incorrecte et qu'ils veulent la changer, ils devront communiquer avec un agent de l'ARC pour effectuer un changement d'adresse au 1-800-959-7383.

En plus de faire une demande par l'intermédiaire de mon compte de l'ARC et de Mon Service Canada, les Canadiens peuvent également appeler une ligne téléphonique automatisée sans frais (1-800-959-2019) pour faire une demande pour recevoir la PCU.

Je vous invite à visiter le portail d'accès à la PCU pour plus de détails :

https://www.canada.ca/…/p…/faire-demande-pcu-aupres-arc.html

Mise à jour de la COVID-19 du 3 avril

Alors que la plupart d'entre nous terminons une longue et dure semaine de travail dans les services essentiels ou en auto-isolement, je voulais partager une histoire venant de notre circonscription.

Elle nous rappelle que même quand les choses sont difficiles, il y a toujours du bon dans le monde.

Cela me rappelle également qu'avec toutes les histoires déchirantes que j'entends, les programmes gouvernementaux que nous avons travaillé si dur à mettre en place amélioreront les choses.

Comme je l'ai mentionné dans mon post sur Facebook plus tôt dans la journée, j'ai reçu ce matin une lettre qui m'a fait sourire.

Franklin Empire est une entreprise familiale de quatrième génération basée dans ma circonscription de Mont-Royal. Elle emploie plus de 500 personnes au Québec et en Ontario. Elle tire au moins 50 % de ses revenus de l'industrie de la construction.

Avec la fermeture temporaire de cette industrie au Québec, leur seule option pour réduire les coûts a été de mettre à pied 250 employés au Québec.

Plus récemment, ils envisageaient de licencier 100 autres employés en Ontario. Avec l'annonce par le Premier ministre Justin Trudeau du programme de subvention salariale d'urgence du Canada à 75 %, l'entreprise a décidé de réintégrer tous ses employés.

Mieux encore, l'entreprise a décidé de verser à chacun le solde de son salaire, même si celui-ci dépasse les 58 700 $ couverts par le programme.

Quelle merveilleuse nouvelle et merci à Bernie Backman de m'avoir permis de partager sa lettre et merci à tous les directeurs et cadres de Franklin Executive pour avoir fait ce qui est juste pour leurs employés.

Je vous encourage à partager ce billet et cette histoire avec les gens de votre entourage :

https://www.facebook.com/…/a.6835957383481…/3624148627626200

Au cours des dernières semaines, j'ai reçu des nouvelles de la part de plusieurs organismes communautaires qui ont été mises au défi de fournir à leurs clients le soutien dont ils ont tant besoin, notamment en leur offrant de la nourriture, pendant cette pandémie.

Je suis heureux que le premier ministre ait annoncé que le gouvernement du Canada fournira 100 millions de dollars pour répondre aux besoins alimentaires urgents des Canadiens vulnérables.

Ce financement aidera également ces organismes à acheter ou à louer de l'équipement et d'autres matériaux pour mieux répondre aux besoins des communautés qu'elles desservent et aux défis liés à la santé présentés par la COVID-19. De plus amples détails et précisions concernant cette annonce suivront certainement bientôt.

Dès qu'ils seront disponibles, nous informerons les banques alimentaires de nos circonscriptions de la marche à suivre pour faire une demande.

Nous accélérons également les paiements pour aider à mettre de l'argent entre les mains des personnes les plus vulnérables de notre communauté.

Notre gouvernement complétera le crédit pour la TPS en accordant à chaque adulte admissible jusqu'à 300 $ et jusqu'à 150 $ pour chaque enfant, cet argent sera maintenant envoyé ce mois-ci plutôt qu'en mai.

Le portail permettant de demander la Prestation canadienne d’urgence (PCU) devrait ouvrir lundi prochain, le 6 avril.

Veuillez consulter la page web suivante pour savoir quand et qui peut faire une demande pour la PCU :

https://www.canada.ca/…/prestatio…/ae/pcusc-application.html

Je vous souhaite à tous de passer une bonne fin de semaine saine et sûr.

Mise à jour de la COVID-19 du 2 avril

Merci à tous ceux qui restent chez eux et qui nous aident à limiter la propagation de la COVID-19.

Je sais que ce n'est pas facile et qu’il n'est pas encore possible de savoir quand nous reviendrons à la normale, mais soyez assurés que les gouvernements à tous les niveaux travaillent aussi fort que possible pour y parvenir rapidement. Mais pour y parvenir, nous devons tous respecter les règles.

Cela signifie que nous ne devons sortir que lorsque c'est nécessaire. Rester à six pieds l'un de l'autre lorsque nous nous promenons ou que nous sommes à l'épicerie. Ne pas avoir de rassemblements d'aucune sorte.

Je le répète. NE PAS SE RÉUNIR DE QUELQUE FAÇON QUE CE SOIT.

Cela signifie ne pas organiser de dîners de Pâques ou de seders de la Pessa’h avec des personnes qui ne vivent pas déjà chez vous. Cela inclut AUCUN service religieux de quelque nature que ce soit où les gens se rassemblent en personne. Cela signifie que les entreprises non essentielles qui doivent fermer doivent être fermées.

Aujourd'hui, le Premier ministre Legault nous a avertis qu'il demandait à la police d'intensifier les mesures pour punir les contrevenants. La dernière chose que l'on souhaite, c'est que les gouvernements sentent qu'ils doivent prendre des mesures plus strictes parce qu'un petit groupe ne respecte pas les règles.

Montrons l'exemple dans notre communauté. Suivons parfaitement les règles. Aidons-nous les uns les autres à le faire.

Mettons de côté les désaccords et les rancœurs et montrons notre amour et notre soutien les uns envers les autres. C'est le moment pour notre communauté, notre circonscription, nos villes et nos arrondissements, notre province et notre pays de se rassembler. Nous avons un ennemi commun dans le virus COVID-19. Nous devons le combattre tous ensemble.

Pour obtenir les informations les plus récentes et les plus à jour sur les cas, la croissance et la propagation du virus, vous pouvez consulter le site canada.ca/…/serv…/maladies/maladie-coronavirus-covid-19.html.

Vous trouverez ci-dessous des réponses aux questions que j'ai reçues après ma publication hier ainsi que de plus amples informations sur la Prestation canadienne d’urgence et l'indemnité salariale d'urgence du Canada.

Je vous recommande de relire mes courriels et mes récents messages sur Facebook, car la plupart des réponses aux questions s'y trouvent.

Je vous recommande également de consulter les deux pages Web suivantes sur la Prestation canadienne d’urgence et la Subvention salariale d'urgence du Canada :

canada.ca/fr/services/prestations/ae/pcusc-application.html

canada.ca/…/2020/04/subvention-salariale-durgence-du-canada…

J'ai perdu mon emploi et je suis admissible à l'assurance-emploi. Comment puis-je procéder ?

Si vous avez perdu votre emploi et que vous êtes admissible à l'assurance-emploi (AE) standard, vous devez en faire la demande dès maintenant.

Il est important de noter que si vous faites une demande d'assurance-emploi maintenant et que vous y êtes admissible après le 15 mars, vous serez transféré à la Prestation d’urgence canadienne et recevrez plutôt un paiement de cette prestation. La bonne nouvelle est que cela signifie que vous ne perdez pas de semaines d'éligibilité à l'AE lorsque la PCU prend fin.

Si vous êtes admissible à l'assurance-emploi, mais que vous ne faites pas de demande avant le 6 avril, une page d'accueil intégrée vous guidera vers l'itinéraire admissible à l'assurance-emploi ou l'itinéraire non admissible à l'assurance-emploi.

Ceux qui ont fait une demande d'AE et qui étaient admissibles avant le 15 mars resteront dans le programme d'AE.

Le site web de l'ARC indique que les personnes nées en octobre, novembre ou décembre doivent demander la prestation d'urgence du Canada le 9 avril, qui est un jour important de la Pessa’h.

Je ne peux pas faire de demande ce jour-là. Que dois-je faire ?

Bien que l'ARC ait fixé des jours précis pour que les Canadiens puissent faire une demande en fonction de leur mois de naissance, il ne s'agit que d'une recommandation.

La raison fondamentale pour laquelle l'ARC a fait cela est de répartir la pression sur les systèmes de traitement du gouvernement sur un certain nombre de jours.
Si quelqu'un doit faire une demande plus tôt ou plus tard en raison de circonstances religieuses ou autres, il pourra le faire.

Les membres de la communauté juive orthodoxe qui ne peuvent pas faire de demande le 9 avril, même s'ils sont nés entre octobre et décembre, peuvent en faire le 6, le 7 ou le 8 ou lorsque la partie la plus importante de la fête se termine le 11 au soir. La date à laquelle vous recevez la prestation ne devrait pas être sensiblement modifiée.

Je suis un entraîneur personnel, un artiste ou un professeur de yoga, etc. et je gagne encore un revenu d'emploi, suis-je admissible à la PCU?

Non. La PCU est conçue pour les personnes qui ne gagnent aucun revenu en raison de la COVID 19. Il existe d'autres mesures qui peuvent vous aider, mais pas celle-ci.

Mes enfants ne sont plus à l'école et j'ai donc arrêté de travailler pour m'occuper d'eux et je n'ai plus de revenu. Puis-je demander la PCU?

Oui, vous pouvez le faire.

Nous avons engagé une nounou pour s'occuper de nos enfants qui ne sont pas à l'école. Existe-t-il un programme pour payer son salaire ?

Non, il n'y a pas de programme pour payer son salaire.

Je suis un organisme à but non lucratif et j'aurai du mal à afficher des pertes de 30 % en un mois de manière traditionnelle, comment puis-je profiter de la Subvention salariale d'urgence du Canada ?

Nous sommes conscients que les organismes à but non lucratif sont différents et j'ai porté cette question à l'attention du ministère des finances dès le premier jour.

Elles font maintenant partie du programme et j'en suis très heureux. Nous travaillons avec le secteur pour concevoir des critères d'admissibilité appropriés qui n'ont pas encore été annoncés.

Mise à jour de la COVID-19 du 1er avril

La Prestation canadienne d’urgence (PCU) et la subvention salariale d'urgence du Canada (SSUC) sont les deux plus grands programmes lancés de notre vivant. Ces deux prestations aideront littéralement des millions de Canadiens et des milliers d'entreprises à se maintenir à flot face à cette pandémie.

Cet après-midi, le ministre des finances a estimé que ces deux prestations à elles seules permettraient d'envoyer 95 milliards de dollars aux particuliers canadiens, soit directement, soit par l'intermédiaire de leur employeur.
Normalement, des programmes à grande échelle comme celui-ci sont conçus sur une longue période et font l'objet d'immenses consultations.

Aujourd'hui, ils sont conçus avec une rapidité incroyable et de nombreuses questions restent en suspens car nous ne disposons pas des détails granulaires du SSUC, par exemple. Je continue à assurer la liaison avec les ministres, les secrétaires parlementaires et les fonctionnaires des ministères concernés pour leur faire part de mon point de vue sur la meilleure façon d'adapter ces programmes et lorsque vous m'avez fait parvenir des points importants et pertinents, je les transmets avec mes réflexions.

Aujourd'hui, cette mise à jour se résume donc à une question et une réponse sur ces deux avantages.

Puis-je déjà demander l'une ou l'autre de ces prestations ?

Non. Vous pouvez commencer à demander la PCU le 6 avril. Si vous êtes né de janvier à mars, vous êtes invité à présenter votre demande le 6 avril, si vous êtes né d'avril à juin le 7 avril, si vous êtes né de juillet à septembre le 8 avril et si vous êtes né d'octobre à décembre le 9 avril.

Ceci est en place afin d'éviter que l'outil ne soit trop sollicité en une seule journée. Le ministre des finances a assuré aujourd'hui à tout le monde que toutes les sommes seraient versées en même temps aux quatre groupes de demandeurs.

Les employeurs admissibles pourront demander la subvention salariale d'urgence du Canada par le biais du portail Mon dossier d'entreprise de l'Agence du revenu du Canada ainsi que d'une application Web. Les employeurs devront tenir des dossiers démontrant la réduction de leurs revenus de pleine concurrence et de la rémunération versée à leurs employés. De plus amples informations sur le processus de demande seront bientôt disponibles.

Que puis-je faire maintenant pour me préparer à postuler ?

Pour les entreprises qui souhaitent faire une demande de subvention salariale canadienne, veuillez-vous inscrire au dépôt direct sur la page Web de l'ARC au lien suivant :
https://www.canada.ca/…/services-el…/dossier-entreprise.html

Cela vous permettra de recevoir des fonds beaucoup plus rapidement une fois que vous vous serez inscrit à la prestation.

Si vous êtes une personne qui demande la Prestation canadienne d’urgence, veuillez également vous inscrire à un compte Mon ARC et demander à recevoir le dépôt direct si possible pour recevoir votre prestation plus rapidement sur la page web suivante : https://www.canada.ca/…/services-…/dossier-particuliers.html

Qu’est-ce que la Prestation canadienne d’urgence ?

Si vous avez perdu votre revenu à cause de la COVID 19, la Prestation canadienne d’urgence pourra vous offrir une aide financière temporaire.

La Prestation vous donnera 500 $ par semaine pendant un maximum de 16 semaines.

Admissibilité

La Prestation sera offerte aux travailleurs :
• de 15 ans ou plus qui résident au Canada;
• qui ont arrêté de travailler en raison de la COVID-19 ou qui sont admissibles aux prestations régulières ou de maladie de l’assurance-emploi;
• qui ont gagné un revenu d’au moins 5 000 $ en 2019 ou dans les 12 mois précédant la date de leur demande;
• qui sont, ou qui prévoient être, sans revenu d’emploi ou de travail indépendant pendant au moins 14 jours consécutifs au cours de la période initiale de quatre semaines. Pour les périodes de prestations suivantes, ils s’attendent à ne pas avoir de revenu d’emploi.

Le revenu d’au moins 5000 $ peut provenir d’une seule ou de plusieurs de ces sources : revenu d’emploi, revenu de travail indépendant, prestations de congé de maternité ou de congé parental du régime d’assurance-emploi ou des prestations similaires versées au Québec dans le cadre du Régime québécois d’assurance parentale.

La Prestation est offerte uniquement aux personnes qui ont arrêté de travailler pour des raisons liées à la COVID-19. Si vous cherchez un emploi, mais que vous n’avez pas cessé de travailler à cause de la COVID-19, vous n’êtes pas admissible à la Prestation.

Combien pourrais-je recevoir grâce à la Prestation canadienne d’urgence?

La Prestation, d’un montant de 2000 $, sera versée par tranches de quatre semaines. Cela équivaut à 500 $ par semaine, pour un maximum de 16 semaines.

La Prestation est imposable, mais l’impôt ne sera pas déduit à la source. Vous devrez déclarer la Prestation comme revenu lorsque vous produirez votre déclaration de revenus pour l’année d’imposition 2020.

Comment puis-je soumettre une demande de Prestation canadienne d’urgence?

Le portail permettant de demander cette nouvelle prestation sera accessible le 6 avril. Les Canadiens pourront soumettre une demande rétroactive au 15 mars 2020.

D’ici là, les Canadiens admissibles à l’assurance-emploi qui ont perdu leur emploi peuvent toujours présenter une demande d’assurance-emploi ici :

https://www.canada.ca/…/assurance-emploi-regul…/demande.html

Quand et comment recevrai-je ma Prestation canadienne d’urgence? Y a-t-il un délai de carence?

Les paiements seront faits dans les 10 jours suivant la soumission de votre demande. Il n’y a pas de délai de carence.

Les paiements seront faits par dépôt direct ou par chèque. Vous recevrez votre paiement plus rapidement si vous choisissez le dépôt direct.

Pour plus d'informations et concernant la Prestation canadienne d’urgence veuillez visiter la page web suivante : https://www.canada.ca/…/prestatio…/ae/pcusc-application.html

Si je suis malade ou en quarantaine à cause de la COVID-19, ai-je besoin d’un certificat médical pour recevoir la Prestation canadienne d’urgence?

Non. Vous n’avez qu’à remplir le formulaire de demande en ligne.

J’ai soumis une demande de prestations régulières ou de maladie de l’assurance-emploi, mais elle n’a pas encore été traitée.

Dois-je présenter une nouvelle demande pour recevoir la Prestation canadienne d’urgence?

Non.

Si vous étiez admissibles à l’assurance-emploi avant le 15 mars, votre demande sera traitée en fonction des règles de l’assurance-emploi préexistantes.

Si vous êtes devenu admissible aux prestations régulières ou de maladie de l’assurance-emploi le 15 mars ou après, votre demande sera automatiquement transférée à la Prestation canadienne d’urgence.

Service Canada traite toutes ces demandes le plus rapidement possible.

Qu'est-ce que la subvention salariale d'urgence du Canada ?

Afin d’aider les entreprises à maintenir leurs travailleurs en poste et à les reprendre, pendant qu’elles font face aux défis que pose la pandémie de la COVID-19, le premier ministre, Justin Trudeau, a proposé la nouvelle Subvention salariale d’urgence du Canada.

Cette subvention permettrait d’accorder aux employeurs admissibles une subvention salariale correspondant à 75 % du salaire, jusqu’à concurrence de 12 semaines, rétroactivement au 15 mars 2020.

La subvention salariale d'urgence du Canada s'appliquerait à un taux de 75 % de la première tranche de 58 700 $ normalement gagnée par les employés - ce qui représente un avantage pouvant atteindre 847 $ par semaine. Le programme serait en place pour une période de 12 semaines, du 15 mars au 6 juin 2020.

Quels sont les employeurs admissibles ?

Les particuliers, les sociétés imposables et les sociétés de personnes constituées d’employeurs admissibles;
Les organismes sans but lucratif et les organismes de bienfaisance enregistrés aussi.

Les organismes publics ne seraient pas admissibles à cette subvention. Parmi les organismes publics figurent les municipalités et les administrations locales, les sociétés d’État, les universités publiques, les collèges, les écoles et les hôpitaux.

Cette subvention serait offerte aux employeurs admissibles qui font face à une baisse d’au moins 30 % de leurs revenus (voir Périodes admissibles). Dans leur demande de subvention, les employeurs devront attester la baisse des revenus.

L’admissibilité serait généralement déterminée par le changement des revenus mensuels d’un employeur admissible, d’une année sur l’autre, pour le mois civil au cours duquel la période a commencé. Le montant de la subvention salariale (prévu dans le cadre du Plan d’intervention économique du Canada pour répondre à la COVID-19) reçue par l’employeur dans un mois donné serait ignoré aux fins de la mesure des changements de revenus mensuels d’une année sur l’autre.

Par exemple, si les revenus de mars 2020 étaient en baisse de 50 % par rapport à mars 2019, l’employeur aurait le droit de demander la Subvention salariale d’urgence du Canada (selon le calcul ci-dessus) sur la rémunération versée entre le 15 mars et le 11 avril 2020.

Quel est le montant du salaire éligible ? Un employeur doit-il me verser les 25 % restants ?

Afin d'aider les entreprises à réembaucher et à garder leurs employés, la subvention salariale d'urgence du Canada compensera 75 % de la rémunération d'un employé avant la crise et 75 % des salaires et traitements versés aux nouveaux employés jusqu'à un maximum de 847 $ CA par semaine.
Des conseils supplémentaires sur la façon de définir les indemnités d'avant crise seront fournis dans les prochains jours et je les partagerai.

Les employeurs sont censés étendre cette subvention aux employés actuels et réembauchés, tout en s'efforçant de fournir les 25 % restants des salaires. Mais il s'agit là d'un effort maximal et non d'une obligation si ce n'est pas possible.

Je suis propriétaire d'une nouvelle entreprise ou j'ai considérablement augmenté le nombre de mes employés, comment cela peut-il fonctionner pour moi ?

J'ai eu des discussions avec le service financier sur ces sujets. Ces programmes sont conçus à un niveau élevé pour une entreprise qui a été comparable d'une année à l'autre.

Nous devrons élaborer des lignes directrices pour traiter les jeunes pousses qui n'étaient pas en activité il y a un an ou les entreprises qui ont pris de l'ampleur et qui ont beaucoup plus d'employés et de sites cette année que l'année dernière. Je n'ai pas ces réponses aujourd'hui, mais j'ai demandé aux services financiers de s'en occuper.

Les organismes de bienfaisance et sans but lucratif doivent-ils également déterminer l'évolution de leurs recettes mensuelles, d'une année sur l'autre, pour le mois civil au cours duquel la période a débuté, de la même manière que les entreprises à but lucratif ?

Nous comprenons que les organisations à but non lucratif ont également connu des baisses importantes de leurs revenus et ont souvent été en première ligne pour apporter leur soutien.
J'ai clairement indiqué que je pense que ce critère doit être modifié pour les organisations à but non lucratif et aujourd'hui, le ministre des finances a annoncé que nous travaillerons avec le secteur pour nous assurer que le critère utilisé est adapté aux circonstances.

Je ne semble pas être admissible à la subvention salariale d'urgence du Canada, que dois-je faire ?

• La subvention salariale d'urgence du Canada apportera un soutien important aux entreprises qui ont été le plus durement touchées par la pandémie.

• Celles qui n'y ont pas droit peuvent continuer à bénéficier de la subvention salariale de 10 % annoncée précédemment.

• Les employeurs qui ne sont pas admissibles à la subvention salariale d'urgence du Canada pourront quand même accorder un congé à leurs employés qui recevront jusqu'à 2 000 $ par mois dans le cadre de la PCU.

• Notre gouvernement continuera de surveiller attentivement les répercussions économiques de COVID-19 et prendra des mesures supplémentaires si nécessaire.
• Jusqu'à présent, nous avons pris les mesures suivantes :

o Offrir une subvention salariale de 75 % aux employeurs admissibles au titre de la PCU
o Report du paiement de la TPS/TVH, de l'impôt sur le revenu et des droits de douane
o Nous avons accordé des prêts sans intérêt par le biais du Compte d'urgence pour les entreprises du Canada ;
o Offrir des prêts garantis d'une valeur de 40 milliards de dollars par l'entremise de la BDC/EDC pour aider à couvrir les coûts opérationnels
o Élargissement du programme de partage du travail de l'assurance-emploi pour aider à maintenir les personnes sur le marché du travail.

Pour plus d'informations concernant la subvention salariale, veuillez consulter la page web suivante, élaborée par le ministère des finances : https://www.canada.ca/…/subvention-salariale-durgence-du-ca…

Comme ces avantages sont si importants, je me concentre uniquement sur ceux-ci dans mon message d'aujourd'hui. Je tiendrai tout le monde au courant au fur et à mesure de l'arrivée de nouvelles informations.

Mise à jour de la COVID-19 du 31 mars

Je voudrais commencer aujourd'hui par remercier tous ceux qui travaillent très fort pour s’assurer nous continuons à recevoir tous nos services essentiels. Cela inclut tous ceux qui travaillent dans le secteur de la santé, ceux qui font circuler les bus et les métros, les camionneurs et ceux qui travaillent dans les épiceries, les pharmacies et les autres magasins où nous achetons des produits de base.

Cela comprend tous ceux qui travaillent dans des organisations à but non lucratif et ceux qui se portent volontaires pour aider la population, ainsi que les nombreux fonctionnaires des administrations fédérale, provinciale, municipale et scolaire qui travaillent jour et nuit pour faire face à une pandémie et offrent des services à un niveau que nous n'avons jamais vu. Je tiens également à remercier tous ceux qui ont fait des sacrifices importants.

Je sais à quel point il est difficile de ne pas pouvoir rendre visite à des parents, des enfants ou des amis et comment il est difficile de rester à la maison sauf en cas de nécessité, en particulier pour ceux qui s'isolent et qui ne peuvent même pas aller faire une promenade. Mais nous sommes tous dans le même bateau.

Nous n'avons pas encore de détails sur la manière dont le programme de compensation salariale de 75% fonctionnera. J'ai fait part de certaines préoccupations concernant les détails du programme et j’en discute avec le ministère aujourd'hui, ainsi qu'avec d'autres collègues. Dès que les détails seront annoncés, je les communiquerai avec vous immédiatement.

Je tiens également à rappeler à tous ceux qui souhaitent faire une demande pour recevoir la prestation d'urgence canadienne (PUC) de s'inscrire au service Mon dossier de l'ARC via le site Web de l'Agence du revenu du Canada afin de recevoir la prestation (si vous y avez droit) le plus rapidement possible :

https://www.canada.ca/…/services-…/dossier-particuliers.html

Pour un guide utile sur la façon de s'inscrire à Mon dossier, veuillez consulter cette vidéo de l'ARC :

https://www.youtube.com/watch?v=Es-FKYrxJ9M

Je suis contacté quotidiennement par des personnes qui me posent des questions sur les fêtes de Pâques et de la Pessa’h. Le nombre de personnes qui me posent des questions est surprenant et je souhaite partager les principales questions et réponses :

Ma famille qui vit à l’extérieur de la ville, peut-elle venir me rendre visite pour les vacances ?

Votre famille ne devrait pas vous rendre visite en ce moment. Sauf en cas d'urgence, veuillez leur dire d’annuler leur plan et de rester chez eux.

Puis-je inviter mes enfants ou mes parents à mon seder de la Pessa’h ou à mon dîner de Pessa’h ?

Non. Vous ne devez pas prendre de repas avec une personne qui ne vit pas avec vous dans votre maison.

De tels rassemblements mettent en danger votre santé et celle de vos invités. Veuillez respecter mes demandes et celles des autres élus et des chefs religieux et ne vous réunissez en aucun cas pour les fêtes.

Mon voisin est tout seul, puis-je l'inviter pour les vacances ?

Non. Vous ne pouvez inviter personne chez vous.

Est-ce que je pourrai aller à l'église pour Pâques ou à la synagogue pour la Pessa’h ?

Non. Elles seront fermées. Si vous souhaitez prier, faites-le à la maison.

Que fait le gouvernement pour s'assurer que nous avons suffisamment de matériel médical pour lutter contre la COVID-19 ?

Le gouvernement du Canada investit 2 milliards de dollars pour soutenir les tests de diagnostic et pour acheter des ventilateurs et des équipements de protection individuelle, y compris pour des achats en gros avec les provinces et les territoires.

L'équipement de protection individuelle comprend des choses comme un plus grand nombre de masques et d'écrans faciaux, des blouses et du désinfectant pour les mains.

Le Premier ministre a également annoncé que nous avons signé des contrats d'approvisionnement avec trois entreprises canadiennes pour fabriquer davantage de fournitures médicales telles que des ventilateurs, des masques chirurgicaux et des kits de test.

Nous avons également signé des lettres d'intention avec cinq autres entreprises : Precision Biomonitoring, Fluid Energy Group, Irving Oil, Calko Group et Stanfield's pour produire des kits de test supplémentaires, du désinfectant pour les mains et des vêtements de protection, notamment des masques et des blouses.

Nous apporterons également notre soutien à ceux qui souhaitent réoutiller leurs installations de fabrication pour contribuer à cette lutte.

De plus, 50 millions de dollars ont été mis à la disposition des membres du Supergroupe de fabrication de la prochaine génération afin de développer et de mettre à l'échelle des technologies, des équipements et des produits médicaux nouveaux et très demandés.

Cela comprend des technologies et des produits pour tester et traiter les Canadiens, tels que de nouveaux tests de détection de virus, des vaccins, des produits thérapeutiques et des traitements de gestion des symptômes.

Il s'agit également d'équipements médicaux destinés à soigner les Canadiens, tels que des ventilateurs, des périphériques, des équipements de protection individuelle, ainsi que des produits chimiques et des équipements de nettoyage et de stérilisation.

Je suis un fournisseur potentiel d'équipement pour COVID-19 ; où dois-je m'adresser pour faire connaître au gouvernement fédéral ce que je peux offrir ?

Les fournisseurs qui cherchent à fournir des produits et des services doivent se rendre sur ce site web :

https://achatsetventes.gc.ca/appel-a-tous-les-fournisseurs-….

Il y a des acheteurs qui travaillent 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7, en collaboration avec les provinces, et qui détermineront si l'offre est quelque chose qu'ils souhaitent poursuivre.

De plus, le ministre Bains a annoncé ce qui suit :

La politique industrielle du Canada sera temporairement recentrée pour donner la priorité à la recherche et au développement, à la commercialisation et à la fabrication (existante ou potentielle) de fournitures et de solutions médicales dans la lutte contre la COVID-19. Cela signifie que :
Le Fonds d'innovation stratégique apportera un soutien direct aux grandes entreprises ainsi qu'aux institutions de recherche;

Le Centre national de recherche du Canada accélérera la R&D avec les petites et moyennes entreprises ;

Les super grappes d'innovation s'appuieront sur un réseau national de 1 800 membres

Innovative Solutions Canada aidera les entreprises canadiennes à commercialiser plus rapidement leurs produits.

Les fonds seront déployés de manière accélérée et avec une plus grande souplesse afin de pouvoir résoudre les problèmes liés à la COVID-19 grâce à des demandes raccourcies et des approbations plus rapides, tout en maintenant les normes en matière de santé et de sécurité des Canadiens. Nous mettons tout le poids du gouvernement fédéral derrière ce plan.

Si vos entreprises peuvent nous aider, veuillez consulter ce site web :

https://www.canada.ca/…/maintenirf…/aide-manufacturiers.html.

Que fait le gouvernement pour aider les Canadiens bloqués à l'étranger ?

Le ministère des Affaires internationales a contribué à sécuriser un certain nombre de vols en provenance de nombreux pays où des électeurs sont bloqués à travers le monde. Des pays comme le Maroc, le Pérou et de nombreux pays d'Amérique latine, et maintenant nous aidons aussi les gens à rentrer au Canada depuis l'Inde et le Pakistan. Les vols en provenance de l'Inde seront assurés depuis New Delhi et Mumbai vers Londres, au Royaume-Uni.

De là, les passagers embarqueront sur des vols Air Canada pour rentrer chez eux, ce qui leur permettra de rejoindre plusieurs destinations au Canada.

Les vols en provenance du Pakistan partiront de Karachi et de Lahore et se rendront directement à Toronto. Nous prévoyons un minimum de six vols pour les voyageurs bloqués en Inde et deux au départ du Pakistan, et ces vols commenceront à fonctionner cette semaine.

Bien entendu, ces personnes devront être mises en quarantaine pendant 14 jours à leur retour au Canada et ne seront pas autorisées à monter à bord des vols si elles présentent des symptômes de COVID-19.

Mise à jour de la COVID-19 du 30 mars

Merci à tous ceux qui sont restés à la maison cette fin de semain et ont pratiqué la distanciation sociale. Je sais que c'est une période difficile pour tout le monde, mais si nous faisons tous notre part, nous pouvons contribuer à limiter la propagation de la COVID-19 et à mettre fin à cette crise le plus rapidement possible.

Comme je ne cesse de le dire, les choses changent de jour en jour en cas de pandémie. Cela comprend les règles de santé publique concernant les personnes qui ont été à l'extérieur du pays au cours des 14 derniers jours.

Elles ont été révisées au cours de la fin de semaine par les autorités de santé publique. Les personnes qui sont en isolement, c'est-à-dire qui ont voyagé hors du pays au cours des 14 derniers jours ou qui ont été en contact étroit avec une personne dont le test de dépistage était positif, ne sont plus autorisées à se promener à pied ou à vélo et doivent prendre l'air uniquement sur leur propre balcon ou sur leur pelouse (si elles en ont un).

Santé Canada a modifié ses lignes directrices et ces détails sont présentés ci-dessous. Veuillez consulter mon post d'hier sur Facebook à ce sujet :

https://www.facebook.com/watch/?v=1787275394741822

J’ai des bonnes nouvelles sur les subventions aux employeurs pour payer les salaires et garder leurs employés sur la liste de paie. Nous avons annoncé à la fin de la semaine dernière que nous avons augmenté le montant de 10% à 75%.

Mais de nombreuses organisations à but non lucratif et de grandes entreprises de notre circonscription ont demandé mon intervention ces derniers jours sur l'application de la subvention salariale de 75 % à leur égard également.

Je suis heureux de dire que nous avons annoncé aujourd'hui que toutes les entreprises et les organisations à but non lucratif sont éligibles si elles ont perdu 30 % de leurs revenus au cours de cette période et que cette mesure s'appliquera à tous les salaires des employés sur les premiers 58 700 dollars qu'ils gagnent.

Peu importe donc que vous soyez une entreprise à but non lucratif ou une entreprise à but lucratif, peu importe que vous ayez 5 employés ou 500 employés, tous semblent être éligibles.

Les règles plus détaillées seront annoncées dans les prochains jours et je vous tiendrai tous informés à ce sujet et sur la manière de présenter une demande.

Ces questions et d'autres sont abordées dans les questions et réponses d'aujourd'hui. Veuillez lire attentivement ce courriel et n'hésitez pas à le partager avec d'autres :

Qu'est-ce que la subvention salariale temporaire pour les employeurs et qui y a droit ?

Pour aider les employeurs à garder leurs employés sur la liste de paie, nous avons annoncé que le gouvernement du Canada subventionnerait jusqu'à 75 % des salaires des entreprises admissibles.

Nous savons ce que vivent les entreprises. Au cours des dernières semaines, les entreprises ont dû faire preuve de créativité pour continuer à recevoir de l'argent. Et dans certains cas, les entreprises ont dû prendre la décision difficile de licencier des employés.

Si les revenus de votre entreprise ont diminué d'au moins 30% à cause de la COVID-19, vous pourrez bénéficier de cette subvention. Le nombre d'employés d'une entreprise ne déterminera pas si l'entreprise reçoit ou non cette aide.

Elle s'appliquera aux organisations à but non lucratif et aux organisations caritatives, ainsi qu'aux entreprises, grandes et petites. Il s'agit de s'assurer que les gens sont toujours payés, qu'ils travaillent pour une entreprise qui emploie 10 personnes ou 1 000 personnes.

Veuillez noter que je vais demander des éclaircissements sur la question de savoir si le critère de la diminution des revenus de 30 % s'appliquera aux organisations à but non lucratif. Il est clair que ces entités sont différentes et je reviendrai avec plus d'informations sur l'applicabilité ou non de ce critère.

Voici donc ce que cela signifie pour les travailleurs : si vous travaillez pour une entreprise qui a été touchée par COVID-19, le gouvernement du Canada couvrira jusqu'à 75 % de votre salaire sur les premiers 58 700 $ que vous gagnez. Cela signifie jusqu'à 847 dollars par semaine. Cette mesure sera rétroactive au 15 mars.

Comment puis-je m'assurer de recevoir la prestation pour intervention canadienne d'urgence le plus rapidement possible ?

J'encourage tous ceux qui prévoient de demander la Prestation canadienne d'urgence (PCU) à s'inscrire à la section Mon dossier de l'ARC sur le site Web de l'Agence du revenu du Canada afin de recevoir la prestation (si vous y avez droit) le plus rapidement possible:

canada.ca/…/services-electronique…/dossier-particuliers.html

Pour obtenir un guide utile sur la façon de s'inscrire à Mon dossier, veuillez consulter cette vidéo de l'ARC :

https://www.youtube.com/watch?v=Es-FKYrxJ9M

La prestation d'intervention d'urgence du Canada est-elle imposable ?

Oui, mais elle ne sera pas déduite à la source. Cela signifie que le montant total sera disponible pour être utilisé et que les personnes seront ensuite imposées sur leur revenu réel au cours de l'année.

Je suis retourné au Canada au cours des 14 derniers jours. Quelles sont les nouvelles lignes directrices de Santé Canada concernant l'auto-isolement ?

Comme je l'ai mentionné hier dans mon message sur Facebook, Santé Canada a modifié ses directives et les personnes qui sont revenues au Canada au cours des 14 derniers jours peuvent plus longtemps se promener à pied ou à vélo et doivent rester chez eux en tout temps. Cette mesure est obligatoire.

Cela signifie que vous DEVEZ :
• Vous rendre directement et sans délai à votre lieu de quarantaine et y rester pendant 14 jours

• Ne pas aller à l'école, au travail, dans d'autres lieux publics et dans des lieux communautaires

• Surveillez votre santé pour détecter les symptômes de la COVID-19

• Faites-en sorte que quelqu'un ait chercher des produits de première nécessité comme de la nourriture ou des médicaments pour vous

• Ne pas recevoir de visiteurs

• Restez dans un endroit privé comme votre cour ou votre balcon si vous allez prendre l'air

• Gardez une distance d'au moins 2 bras (environ 2 mètres) par rapport aux autres

Que dois-je faire si je développe des symptômes dans les 14 jours suivant mon auto-isolement après avoir voyagé à l'étranger ?

Si vous présentez des symptômes, vous devez:
• Vous isoler des autres immédiatement
• Appelez immédiatement un professionnel de la santé ou une autorité de santé publique et :
- Décrivez vos symptômes et vos antécédents de voyage
- Suivre attentivement leurs instructions

Je n'ai pas voyagé hors du Canada au cours des 14 derniers jours, puis-je quand même me promener ?

Vous pouvez aller vous promener à condition que:
• Vous n'avez pas été diagnostiqué avec la COVID-19 ;
• Vous n'avez pas de symptômes de la COVID-19 ;
• Vous n'avez pas voyagé à l'étranger au cours des 14 derniers jours.

Si vous sortez vous promener, ne vous rassemblez pas et pratiquez toujours une distanciation physique (sociale) en vous tenant en permanence à au moins deux mètres des autres.

J'ai plus de 70 ans, puis-je aller me promener à pied ou à vélo ?

Oui, tant que vous n'avez pas été diagnostiqué comme ayant la COVID-19, que vous ne présentez pas de symptômes de la COVID-19 et que vous n'êtes pas revenu de l'étranger au cours des 14 derniers jours. Nous n'encourageons pas les personnes de plus de 70 ans à aller magasiner ou d’aller faire d'autres activités dans la communauté, sauf s’il est absolument nécessaire.

Il serait bien préférable de faire des achats en ligne et/ou de se faire livrer des objets. Mais lorsqu'il s'agit de prendre l'air et de marcher, vous en avez besoin autant que les autres et veillez simplement à pratiquer la distanciation sociale lorsque vous sortez pour faire de l'exercice.

Quelle était l'annonce du gouvernement concernant le soutien supplémentaire à nos Canadiens les plus vulnérables ?

Le Premier ministre a annoncé de nouvelles mesures pour aider les Canadiens vulnérables à faire face aux conséquences sanitaires, sociales et économiques de la pandémie COVID-19. Il y aura d'autres annonces à venir.

Voici quelques-unes des mesures annoncées :

• Fournir un soutien aux services de consultation pour les enfants et les jeunes. En raison des fermetures d'écoles et de l'accès réduit aux ressources communautaires, l’organisme Jeunesse, J'écoute connaît une demande accrue pour ses services de consultation confidentiels en ligne, par téléphone et par texto, 24 heures sur 24, 7 jours sur 7, partout au Canada.

Le gouvernement du Canada accordera un financement de 7,5 millions de dollars à Jeunesse, J'écoute afin de fournir aux jeunes le soutien en santé mentale dont ils ont besoin en cette période difficile.

• Fournir des services essentiels immédiats aux personnes âgées canadiennes touchées par le COVID19. Le gouvernement du Canada versera 9 millions de dollars par l'intermédiaire de Centraide Canada à des organismes locaux pour soutenir les services pratiques offerts aux personnes âgées canadiennes.

Ces services pourraient comprendre la livraison d'aliments, de médicaments ou d'autres articles nécessaires, ou encore des services d'approche personnelle pour évaluer les besoins des personnes et les mettre en contact avec des soutiens communautaires.

Mise à jour de la COVID-19 du 27 mars 

Depuis l'annonce de la semaine dernière d'une subvention salariale temporaire pouvant atteindre 10 % pour les petites et moyennes entreprises et les organismes à but non lucratif, j'ai plaidé pour que cette subvention soit augmentée afin de mieux garantir que les travailleurs puissent conserver leur emploi et continuer à être payés pendant que les entreprises pour lesquels ils travaillent ont soit ralenti ou arrêté leurs activités entièrement à cause de la COVID-19 ou que les organismes à but non lucratif ont dû intensifier leurs activités pour venir en aide aux personnes vulnérables.

J'ai été ravi ce matin que notre premier ministre ait annoncé que le gouvernement a augmenté la subvention salariale temporaire à 75 %.

Plus de détails seront annoncés prochainement, cette subvention sera rétroactive au 15 mars. Dès que nous aurons tous les détails, je vous les enverrai.

Le premier ministre a également annoncé le lancement du Compte d'urgence pour les entreprises du Canada. Grâce à cette nouvelle mesure, les banques offriront bientôt aux entreprises admissibles des prêts de 40 000 $, qui seront garantis par le gouvernement. Le prêt sera sans intérêt pendant la première année, et si vous remplissez certaines conditions, 10 000 $ seront remis.

Notre gouvernement fournira également 12,5 milliards de dollars supplémentaires par l'intermédiaire d'Exportation et développement Canada et de la Banque de développement du Canada pour aider les petites et moyennes entreprises à répondre à leurs besoins de trésorerie opérationnelle. Cela signifie que les entreprises pourront demander un prêt garanti lorsqu'elles s'adresseront à leurs institutions financières pour obtenir de l'aide afin de faire face aux conséquences de la COVID-19.

Enfin, le Premier ministre a également annoncé que le gouvernement reportera jusqu'en juin les paiements de la TPS/TVH, ainsi que les droits et taxes dus sur les importations. Cela équivaut à l'octroi de 30 milliards de dollars de prêts sans intérêt aux entreprises.

Ainsi, si vous êtes propriétaire d'une entreprise qui a du mal à s'en sortir en ce moment et que vous avez un paiement à effectuer à la fin du trimestre, nous allons vous donner plus de temps pour le payer.

Je vous souhaite à tous un bon week-end. Veuillez continuer à pratiquer la distanciation sociale et à suivre toutes les règles sur le site Web de Santé publique Canada. Celles-ci sont toujours susceptibles de changer, alors je vous prie de suivre toutes les dernières informations de près.

Mise à jour de la COVID-19 du 26 mars

Vous avez été nombreux à me contacter pour me poser des questions et j’aimerais tenter de répondre ici aux principales questions que j'ai reçues. Les informations ci-dessous sont valables à partir du moment où elles sont affichées ou envoyées par courriel. Étant donné la fluidité des circonstances, elles sont fort susceptibles de changer

Le gouvernement fédéral a invoqué la loi sur la quarantaine, qu'est-ce que cela signifie ?

Le nombre de cas de COVID-19 augmente chaque jour, tant au niveau national que mondial.

Au début de ce mois, nous avons demandé aux voyageurs entrant au Canada de s'isoler pendant 14 jours afin d'empêcher la propagation de la COVID-19 au Canada.
Dès maintenant, nous renforçons nos mesures à la frontière. Les voyageurs qui rentrent au Canada seront soumis à un isolement obligatoire de 14 jours en vertu de la loi sur la quarantaine.

Le non-respect de cet ordre peut entraîner des amendes allant jusqu'à 750 000 $ et/ou 6 mois de prison
Tous les individus, à l'exception des travailleurs essentiels, sont soumis à ces mesures, que vous présentiez ou non des symptômes.

Je suis un snowbird et je suis rentré au Canada avant le 26 mars, est-ce que cela s'applique à moi ?

Non, cela ne s'applique pas. Vous êtes toujours tenu de vous isoler et j'insiste sur le fait que j'attends de chacun de se mettre volontairement en l'auto-isolement pendant 14 jours après votre retour au pays, mais les sanctions associées à la loi ne s'appliquent pas à vous.

Je suis en auto-isolement, puis-je quitter mon domicile pendant cette période ?

Il y a beaucoup de confusion à ce sujet et cela peut toujours changer mais pour le moment, selon Santé Canada, vous devez rester chez vous.

Vous devez vous auto-isoler si vous :

- n'avez pas de symptômes et
- vous avez voyagé à l'extérieur du Canada au cours des 14 derniers jours ou
- vous avez été en contact étroit avec une personne diagnostiquée avec la COVID-19 ou
- une autorité de santé publique vous a demandé de vous auto-isoler

L'auto-isolement signifie :
- rester à la maison et surveiller ses symptômes, même s'ils sont légers, pendant 14 jours
- éviter les contacts avec les autres

Si vous n'avez pas de symptômes, vous pouvez quand même aller dehors pour :
- prendre de l'air
- aller courir
- faire une promenade à vélo
- aller promener votre chien

Lors de ces activités, gardez toujours une distance d'au moins 2 bras (environ 2 mètres) par rapport aux autres. Reportez-vous à nos conseils pour plus d'informations sur la meilleure façon de vous isoler chez vous lorsque vous vous croyez avoir été exposé mais vous ne présentez aucun symptôme.

Si vous présentez des symptômes, même légers, restez chez vous, évitez les autres personnes et contactez votre autorité de santé publique dès que possible.

J'ai demandé à nos autorités fédérales de vérifier auprès des autorités provinciales et, à l'heure actuelle, les informations fournies par le chef de cabinet du ministre de la santé McCann indiquent que les règles permettant de sortir pour marcher, courir ou faire du vélo, énumérées ci-dessus, sont les mêmes.

Le site Web de la Santé publique de Montréal conseille aux personnes qui s'isolent et qui vivent dans un condo ou un immeuble d'habitation de se laver les mains avant de quitter leur logement et, à leur retour, de porter un masque entre leur logement et la porte d'entrée de l'immeuble.

Je suis auto-isolé. Puis-je aller faire des courses?

Non, vous ne pouvez pas. Vous ne pouvez pas aller dans les magasins, vous ne pouvez pas rendre visite aux gens et les autres personnes ne peuvent pas vous rendre visite. La seule raison pour laquelle vous pouvez quitter votre domicile (sauf en cas d'urgence) est indiquée dans la question ci-dessus.
Je suis un snowbird et j'ai laissé ma voiture aux États-Unis.

L'entreprise chargée de transporter ma voiture m'a contacté et m'a dit qu'elle ne pouvait plus fonctionner maintenant, mais d'autres snowbirds, eux, ont réussi à récupérer leur voiture, pourquoi ?

Pour autant que je sache, les entreprises québécoises qui transportent ces véhicules sont soumis aux règles de fermeture des entreprises non essentielles jusqu'au 13 avril. Je tiens à remercier mon collègue David Birnbaum et son personnel qui ont contribué à clarifier ces règles.

Certaines autres entreprises qui transportent des voitures pour d'autres snowbirds ne sont peut-être pas des entreprises québécoises et ne sont donc pas soumises à ces règles.

Si je vis dans une résidence pour personnes âgées, puis-je quitter l'immeuble ?

Le Québec a établi des règles spécifiques pour les personnes vivant dans des résidences pour personnes âgées qui exigent généralement une surveillance pour toute sortie. Veuillez contacter la direction de votre résidence pour connaître leurs règlements.

Où puis-je demander la Prestation canadienne d'urgence?
Le portail permettant d'accéder à cette nouvelle prestation sera disponible au début du mois d'avril. D'ici là, les Canadiens admissibles à l'assurance-emploi qui ont perdu leur emploi peuvent continuer à demander de l'assurance-emploi ici :

(https://srv270.hrdc-drhc.gc.ca/AW/introduction…).

Quels seront les critères d'admissibilité à la Prestation canadienne d'urgence?

La prestation sera accessible aux travailleurs résidant au Canada, âgés d'au moins 15 ans, et qui :

• Ont gagné au moins 5 000 $ en 2019 ou dans l'année précédant leur demande, provenant de l'une ou l'autre des sources suivantes ou d'une combinaison de celles-ci : emploi, travail indépendant, prestations de maternité et parentales de l'assurance-emploi, et/ou prestations similaires versées au Québec dans le cadre du Régime québécois d'assurance parentale (RQAP) et

• Sont sans revenu d'emploi ou d'activité indépendante pendant au moins 14 jours consécutifs au cours d'une période de quatre semaines, pour des raisons liées à la COVID-19, notamment s'ils ont temporairement cessé de travailler, perdu leur emploi, sont malades ou en quarantaine, ou doivent s'occuper d'un enfant ou d'un membre de leur famille.

Quand la prestation entre-t-elle en vigueur ?

Les travailleurs pourront faire une demande en ligne pour la Prestation canadienne d'urgence à partir du début du mois d'avril. Les détails seront affichés sur le site web du gouvernement du Canada et j'informerai tout le monde dans mes mises à jour une fois que la page web est activée.
La nouvelle prestation sera disponible pour la période commençant le 15 mars 2020 et se terminant le 3 octobre 2020.
Quel montant pourrais-je recevoir ?

Les travailleurs admissibles à la Prestation canadienne d'urgence pourront recevoir un montant forfaitaire hebdomadaire de 500 $, versé en quatre semaines, pendant un maximum de 16 semaines.

Les propriétaires uniques, les entreprises et les partenariats qui font appel à des entrepreneurs indépendants sont-ils admissibles au programme temporaire de subventions salariales, de même que les entreprises constituées en société ?

Oui.

J'ai cotisé à l'assurance-emploi. Comment puis-je savoir si je dois demander des prestations d'assurance-emploi ou la Prestation canadienne d'urgence?

L'objectif est de rationaliser les prestations de maladie, les prestations ordinaires de l'assurance-emploi et les prestations pour soins d'urgence et soutien d'urgence en les intégrant à la prestation pour intervention d'urgence du Canada. Une fois lancé, un portail unique aidera les utilisateurs à remplir la demande pour qu'ils puissent accéder à leur prestation. Pour les autres prestations de l'assurance-emploi (maternité, parentales, soins), les personnes devront demander ces prestations en suivant les procédures normales.
Puis-je demander des prestations ordinaires et des prestations de maladie de l'assurance-emploi après la période de 16 semaines couverte par la Prestation canadienne d’urgence

Les Canadiens qui sont admissibles aux prestations régulières et de maladie de l'assurance-emploi pourront toujours accéder à ces prestations, s'ils sont toujours sans emploi, après la période de 16 semaines couverte par la Prestation canadienne d’urgence.

Que se passe-t-il si je reçois actuellement des prestations régulières ou des prestations de maladie de l'assurance-emploi, dois-je présenter une nouvelle demande de Prestation canadienne d’urgence ?

Non. Les Canadiens qui reçoivent actuellement des prestations régulières ou des prestations de maladie de l'assurance-emploi continueront à recevoir leurs prestations et ne doivent pas demander la Prestation canadienne d’urgence. Si leurs prestations d'assurance-emploi prennent fin avant le 3 octobre 2020, ils peuvent demander la Prestation canadienne d’urgence une fois que leurs prestations d'assurance-emploi cessent.

J'ai fait une demande d'assurance-emploi, mais ma demande n'a pas encore été traitée. Dois-je présenter une nouvelle demande pour la Prestation Canadienne d’urgence?
Non. Toute demande en cours qui n'a pas été traitée sera transférée à la Prestation canadienne d’urgence.

Une personne pourrait-elle travailler tout en recevant la prestation pour la Prestation canadienne d’urgence?

Un travailleur n'est pas autorisé à travailler ou à recevoir un revenu d'emploi, y compris un congé payé, un revenu de travail indépendant ou des prestations d'assurance-emploi pendant une période minimale de 14 jours consécutifs au cours de la période de 4 semaines de sa demande. Une fois cette condition remplie, les travailleurs peuvent gagner un revenu les jours restants de la période de 4 semaines de leur demande.

Pendant combien de temps la Prestation canadienne d’urgence sera-t-elle disponible ?

Les personnes peuvent demander la prestation pour toute période de quatre semaines commençant le 15 mars 2020 et se terminant le 3 octobre 2020.

Les travailleurs qui ne sont ni citoyens ni résidents permanents (par exemple, les travailleurs étrangers temporaires) seront-ils admissibles ?

Les critères d'éligibilité concernent les travailleurs résidant au Canada. Les travailleurs qui ne sont ni citoyens ni résidents permanents - y compris les travailleurs étrangers temporaires et les étudiants étrangers - peuvent être admissibles s'ils cessent de travailler pour des raisons liées à la COVID-19 et s'ils répondent aux autres critères d'admissibilité.

Si une personne qui a un revenu gagné au Canada à l'étranger est admissible, est-elle admissible? Les étudiants étrangers sont-ils admissibles? Peuvent-ils gagner ce revenu à l'extérieur du Canada ou doivent-ils le gagner sur le sol canadien?

• L'objectif de la Prestation canadienne d’urgence est de soutenir les travailleurs de la population active canadienne.

• Il n'est pas nécessaire que le revenu soit gagné au Canada

• La personne doit résider au Canada

• La personne doit avoir un NAS valide

Un Canadien qui a gagné un revenu à l'étranger et qui réside maintenant ici est admissible si d'autres conditions sont remplies, s'il a cessé de travailler, etc.

Un étudiant étranger possédant un NAS valide et résidant actuellement au Canada est éligible si d'autres conditions sont remplies. Par exemple s'il a cessé de travailler, etc.
Un Canadien résidant au Royaume-Uni n'est pas éligible (même s'il a travaillé au Canada l'année dernière).

Si vous ou un membre de votre famille qui fait partie de la communauté juive éprouvez des difficultés, qui puis-je appeler?

La Fédération CJA, par l'intermédiaire de l’agence Ometz, a des bénévoles qui appellent et contactent régulièrement 3 200 membres de la communauté âgés de plus de 70 ans pour assurer leur bien-être et confirmer qu'ils reçoivent la nourriture, les fournitures et l'amour dont ils ont besoin.

Leur équipe dévouée de plus de 200 bénévoles a également fourni plus de 300 repas casher aux clients de la MADA, du Family Store et de l'atelier JEM, tout en continuant à acheter et à livrer des produits alimentaires, des médicaments et d'autres besoins ménagers de base à ceux qui ne peuvent pas quitter leur domicile.

À ce jour, ils ont distribué plus de 500 000 dollars de cartes-cadeaux d'épicerie, afin que les membres vulnérables de notre communauté puissent continuer à avoir de la nourriture et des articles ménagers pendant cette crise dans un avenir prévisible.

Si vous ou l'une de vos connaissances êtes en difficulté en ce moment critique, veuillez appeler la ligne d'assistance Ometz au 514-734-1411 ou envoyer un courriel à [email protected]
Quelles sont les mesures de soutien disponibles pour les entreprises par l'intermédiaire des agences de développement régional ?

Les six agences de développement régional (ADR) ont reçu plus d'outils et de flexibilité pour aider les entreprises locales à faire face aux difficultés économiques. Elles les aideront à faire face à l'impact immédiat de la COVID-19 sur leurs activités en permettant, par exemple, un remboursement différé, des paiements anticipés ou le remboursement de créances légitimes.

Tous les clients des agences de développement régional (ADR) bénéficieront de paiements différés pendant une période de trois mois. Les RDA renonceront également à tous les paiements d'intérêts associés. Cette mesure contribuera à alléger la pression immédiate sur les finances des entreprises.

Nous veillerons à ce que les subventions et contributions accordées aux manifestations, festivals ou autres initiatives locales soient maintenues et tiendront compte de la possibilité d'annulations à cause de la COVID-19.

Comment les employeurs peuvent-ils contribuer à réduire la propagation de la COVID-19 dans les entreprises et les lieux de travail ?

Pour toutes les entreprises et bureaux encore ouverts, il est important d'établir des politiques visant à réduire la propagation de la COVID-19 sur le lieu de travail et de s'assurer qu'elles sont communiquées et comprises par les employés. Cela comprend :

• Utiliser les directives de prise de décision en fonction du risque pour les lieux de travail/entreprises pendant la pandémie COVID-19.

• Renforcer la communication avec le personnel et vos clients sur la COVID-19 et les mesures de prévention que vous prenez.

• Poser des affiches demandant aux clients malades ou aux clients de ne pas s'approcher du lieu de travail.

• Poser des affiches encourageant une bonne hygiène
respiratoire, l'hygiène des mains et d'autres pratiques saines

• Dans la mesure du possible, adapter les politiques et les procédures afin de réduire les contacts sociaux, comme le télétravail, les horaires flexibles, l'étalement des heures de début, l'utilisation du courrier électronique et des téléconférences.

• Annuler ou reporter toutes les réunions ou les déplacements non essentiels.

• Évaluer le lieu de travail pour les zones où les gens ont des contacts fréquents entre eux et partagent des espaces et des objets, et augmenter la fréquence de nettoyage de ces zones.

• Envisager des moyens permettant aux employés de pratiquer la distanciation sociale, comme l'augmentation de la distance entre les bureaux, les personnes en file d'attente et les postes de travail.

• Envisager de réduire au minimum les interactions entre les clients et vos employés, par exemple en limitant le nombre de clients autorisés dans votre établissement ou en servant les clients par téléphone. Idéalement, une séparation de 2 mètres devrait être maintenue, à moins qu'il n'y ait une barrière physique (par exemple, un box, une fenêtre en plexiglas).

Mise à jour de la COVID-19 du 25 mars

Je tiens à remercier tout le monde pour les sacrifices qu'ils font. Je tiens à vous assurer que nous sommes très occupés à répondre à vos appels et à vos courriels et que nous faisons de notre mieux pour répondre à tout le monde le plus rapidement possible.

Nous recevons toujours un certain nombre de messages de Canadiens qui ont des difficultés à faire revenir des membres de leur famille immédiate au pays et j'ai soulevé cette question pour obtenir des précisions. J'ai également intensifié mes demandes pour mettre en place des programmes visant à garantir que les organisations à but non lucratif soient mieux soutenues pendant cette période et que les entreprises reçoivent une subvention salariale plus importante que les 10 % initialement annoncés.

J'ai des conférences téléphoniques et une correspondance quotidienne avec les ministres fédéraux et mes collègues du caucus parlementaire et je vous assure que les questions que j'entends de la part de beaucoup d'entre vous sont soulevées.

Nouveau projet de loi :

La Chambre des communes et le Sénat a adopté la loi COVID-19 sur l'intervention d'urgence. Il s'agit d'un grand pas en avant pour fournir une aide immédiate aux Canadiens, notamment 2 000 dollars par mois pendant 4 mois pour les personnes incapables de travailler et les entreprises qui sont le plus dans le besoin à la suite de COVID-19. Une fois que le projet de loi aura été adopté par le Sénat, cette loi permettra au gouvernement d’effectuer les mesures suivantes :

• Introduction de la prestation d'intervention d'urgence du Canada pour fournir 500 $ par semaine aux Canadiens qui perdent leur revenu à cause de COVID-19. Cela comprend les personnes qui perdent leur emploi ou qui ne sont pas payées, les personnes qui restent à la maison en raison de leur isolement ou pour s'occuper d'un enfant ou d'une personne âgée, etc.

Il s'agit d'une prestation plus simple et plus rationalisée, qui comprend à la fois les volets soins et soutien annoncés le 18 mars 2020. Un outil en ligne sera mis en place pour demander cette prestation et dès que j'aurai des détails, je vous en ferai part dans une mise à jour quotidienne.

• Augmenter la prestation canadienne pour enfants de 300 $ par enfant pour l'année de prestation 2019-2020. Les parents admissibles recevront ce montant supplémentaire dans le cadre de leur versement de mai.

• Accorder un paiement spécial au titre du crédit pour la TPS aux familles à revenu faible et modeste.

• Réduire le retrait minimum du FERR pour aider à protéger l'épargne-retraite des personnes âgées.

• Accorder une subvention salariale temporaire de trois mois aux petits employeurs admissibles. Les employeurs admissibles comprennent les petites entreprises (y compris les sociétés coopératives) qui ont droit à la déduction pour petites entreprises, les employeurs non constitués en société, certains partenariats, les organismes sans but lucratif et les organismes de bienfaisance.

• Aider à prévenir les pénuries de médicaments ou de dispositifs médicaux brevetés.

• Introduire une pause de six mois dans le remboursement des prêts d'études canadiens.

• Soutenir les provinces et les territoires grâce à un fonds d'intervention COVID-19 comprenant un financement unique de 500 millions de dollars par le biais du Transfert canadien en matière de santé.

• Offrir une plus grande souplesse pour soutenir les entreprises au besoin par l'intermédiaire d'EDC, de la BDC, de Financement agricole Canada et du Compte du Canada.

• Soutenir le marché du financement hypothécaire au Canada par des améliorations apportées à la SCHL.

• Accroître la protection de l'épargne des Canadiens en donnant au ministre des Finances la souplesse nécessaire pour augmenter la limite d'assurance-dépôts de la SADC.

• Nous permettre de réagir rapidement aux
développements de la COVID-19 en offrant au ministre des Finances une plus grande souplesse pour fournir un soutien financier.

Bénévolat :

En plus des possibilités de bénévolat que j'ai énuméré hier, il existe encore d'autres moyens d'aider vos voisins. C'est notamment le cas du centre communautaire MADA, qui fournit gratuitement des services sociaux et de crise essentiels.

Pour nous aider, veuillez envoyer un courriel à [email protected]

Pour aider à emballer et à livrer des paniers pour la Pessa’h, veuillez remplir le formulaire suivant :

https://madacenter.formstack.com/fo…/passover_volunteer_form

De nombreuses autres banques alimentaires ont également demandé plus de volontaires pendant cette période critique.

C'est notamment le cas du Dépôt et de Multicaf. Veuillez trouver les deux liens ci-dessous pour vous inscrire comme bénévole :

https://depotmtl.org/fr/benevolat/devenez-benevole/

https://www.timetosignup.com/multicafcovid19/sheet/1298710/

Mise à jour de la COVID-19 du 24 mars

Je tiens à rassurer tout le monde que dans la circonscription de Mont-Royal, les différents niveaux de gouvernement continuent de travailler ensemble au quotidien pour fournir des services à nos résidents.

Aujourd'hui, j'ai tenu une conférence téléphonique avec le député de D'Arcy McGee, David Birnbaum, des représentants du bureau du député de Mont-Royal Outremont, Pierre Arcand, le maire de Côte Saint-Luc, Mitchell Brownstein, le maire de Ville Mont-Royal, Philippe Roy, le maire de Hampstead, Bill Steinberg et la mairesse de Côte des Neiges NDG, Sue Montgomery.

Nous nous sommes mutuellement informés des services que nous fournissons à nos électeurs et sur les questions et préoccupations que nous recevons et nous nous sommes mis d'accord sur les mesures supplémentaires que nous prendrons pour coordonner les réponses aux questions importantes que nous recevons tous.

Bénévolat :

Nous nous entretenons également avec des groupes communautaires locaux qui fournissent des services bénévoles à la communauté et préconisons des mesures pour les soutenir dans leurs efforts.

Hier, nous avons tenu une conférence téléphonique avec la Fédération CJA et le CIJA qui coordonnent de nombreux services bénévoles, notamment la livraison de nourriture et de médicaments. Si vous êtes en bonne santé physique et que vous n'avez pas assisté à des rassemblements ou voyagé au cours des 14 derniers jours et que vous souhaitez faire du bénévolat, vous pouvez contacter la Fédération à l'adresse [email protected]

Une autre bonne option pour faire du bénévolat est de passer par Centraide. Vous pouvez voir les options sur leur site centraide-mtl.org. Bien sûr, afin de suivre les directives, je continue à encourager les personnes âgées de 70 ans et plus de rester à la maison, sauf pour les besoins urgents et pour aller prendre une marche.

Mesures de distanciation sociale :

Je tiens à remercier tous ceux qui continuent à pratiquer la distanciation sociale. Je sais que cela n'est pas facile, mais si nous faisons tous notre part, nous pourrons, espérons-le, retrouver une vie quotidienne normale prochainement. Je vous en prie, continuez à:

● Ne pas assister ou organiser des rassemblements non essentiels
● Éviter les salutations communes, telles que les poignées de main
● Limiter les contacts avec les personnes à haut risque comme les personnes âgées et les personnes en mauvaise santé
● Garder une distance d'au moins 2 bras (environ 2 mètres) des autres

Si vous présentez des symptômes :

Si vous pensez avoir la COVID-19 mais que vous ne savez pas quoi faire, utilisez un outil d'auto-évaluation. Il vous aidera à déterminer si vous devez subir un test de dépistage du virus et vous donnera les coordonnées dont vous pourriez avoir besoin. Il est disponible en ligne ici : bit.ly/3deHsXA.

N'oubliez pas d'appeler le 811 si vous pensez devoir vous faire dépister et si vous présentez des symptômes, ne quittez pas votre domicile sauf si la santé publique vous demande d'aller vous faire dépister.

Ne stigmatisez pas les groupes :

Je voudrais également profiter de cette occasion pour rappeler à tous que chacun d'entre nous est vulnérable face au virus COVID-19. Ce n'est pas un virus limité à une race, une religion, une ethnie ou à un certain groupe d'âge.

Je vois trop de gens sur les médias sociaux qui accusent un groupe ou un autre de propager le virus. Bien qu'il y ait des individus irresponsables dans chaque groupe qui ignorent bêtement les informations de santé publique, aucun groupe ou membre d'un groupe ne devrait être blâmé.

Je demande à chacun de se rappeler que nous devons tous être jugés en tant qu'individus et non en tant que membres d'un groupe.

Mise à jour sur l'aide aux Canadiens à l'étranger :

Je suis très heureux d'entendre de plus en plus d'électeurs que nous les aidons à rentrer chez eux ou à réserver un voyage pour y retourner. Au moins un autre vol en provenance du Maroc a été programmé.

Le premier vol en provenance du Pérou partira aujourd'hui et nous travaillons sur des vols en provenance du Panama, de la Tunisie et de l'Ukraine, en plus des vols que nous avons déjà annoncés en provenance de l'Équateur, du Salvador, du Guatemala, du Honduras et de l'Espagne.

J'ai échangé avec des personnes dans un certain nombre d'autres endroits comme le Japon, Chypre et la Colombie qui ont demandé de l'aide et nous y donnons suite. La semaine dernière, près d'un million de Canadiens sont rentrés au Canada, et nous continuons à travailler dur pour ramener les Canadiens de l'étranger au pays.

Comme l'a déclaré le Premier ministre lors de sa conférence de presse ce matin, si vous venez de rentrer de l'étranger, rentrez directement chez vous de l'aéroport et restez chez vous pour au moins 14 jours. Ceci n'est pas une suggestion. Vous ne pouvez pas aller faire des courses ou rendre visite à vos parents ou à vos amis. Vous devez rentrer chez vous et y rester, sauf pour prendre des marches solitaires, selon les directives de la Santé publique de Montréal.

Le gouvernement du Canada dépose la loi d'intervention d'urgence COVID-19 :

Aujourd'hui, le gouvernement a déposé le projet de loi C-13, la loi COVID-19 sur l'intervention d'urgence.

Le projet de loi devra recevoir le soutien unanime de tous les partis représentés à la Chambre des communes et j'espère que tous les partis s'accorderont aujourd'hui sur une loi permettant de verser les fonds nécessaires aux Canadiens qui sont actuellement chez eux et qui s'inquiètent de l'achat de produits de première nécessité.

Une fois que le projet de loi sera adopté, je vous donnerai des détails à ce sujet.

Enfin, je sais que nous sommes dans une période très difficile. J'entends tous les jours des histoires tragiques de votre part mais je suis également étonné et impressionné par le courage et la résilience de la plupart des gens.

Si je peux vous aider, vous pouvez appeler mon bureau au 514-283-0171 ou nous envoyer un courriel à [email protected]

Mise à jour de la COVID-19 du 23 mars

Au cours de la fin de semaine, la propagation du virus COVID-19 a continué partout à travers le monde. Nous avons eu plus de cas dans notre propre communauté. Mon premier message aujourd'hui est simple. Aucune église, synagogue, mosquée ou tout autre lieu de rassemblement public ne doit être ouvert.

Aucun mariage, aucune célébration, aucune fête ou autre rassemblement ne doit avoir lieu. Le Québec a clairement interdit les rassemblements à l'intérieur. Si vous avez connaissance d’un tel rassemblement, n'hésitez pas de contacter la police. Un tel comportement met tout le monde en danger et obligera le gouvernement à prendre des mesures plus coercitives.

Ce comportement imprudent mettra en danger la grande majorité de la population qui respecte les règles. Les restaurants sont désormais fermés, sauf pour les plats à emporter et les livraisons. Les centres commerciaux sont désormais fermés, à l'exception des épiceries et des pharmacies et des points de vente de la SAQ.

Les gens ne doivent pas quitter leur domicile, sauf si leur travail exige qu'ils travaillent à l'extérieur de la maison ou si vous allez faire une promenade, une course à pied ou à vélo en gardant une distance sociale appropriée avec les autres.

Veuillez consulter mon entrevue sur CTV News et ma vidéo Facebook de dimanche sur les pages web suivantes :
https://www.facebook.com/anthonyhousefather/posts/3582131891827874

https://www.facebook.com/watch/?v=658584134894168

Je tiens également à remercier tous les médecins, les infirmières, les préposés au bénéficiaire et les autres professionnels de la santé, ainsi que ceux qui travaillent dans le système de santé et qui sont en première ligne à chaque jour.

Je tiens à remercier tous ceux qui travaillent pour les épiceries et les pharmacies, ceux qui font la livraison, les camionneurs qui apportent des fournitures, les travailleurs de Postes Canada et les nombreux autres qui fournissent des services essentiels à la population.

En ce qui concerne les mises à jour d'aujourd'hui du gouvernement du Canada sur une variété de questions liées à COVID-19.

Aider à ramener les Canadiens de l'étranger au Canada :

De nombreux électeurs et des membres de leur famille m'ont contacté pour me dire qu'ils étaient coincés au Maroc, au Pérou, en croisière ou ailleurs.

Pour commencer, le gouvernement a fait des progrès et continue à travailler dur pour aider les Canadiens au Maroc, au Pérou et dans d'autres pays à rentrer chez eux. Samedi, un vol en provenance du Maroc a emmené près de 450 Canadiens et a atterri en toute sécurité à Montréal.

Un certain nombre de résidents de Mont-Royal se trouvaient à bord de cet avion. Au moins deux autres vols en provenance du Maroc ont été prévus et je connais d'autres électeurs qui ont réservé des sièges dans ces avions. D'autres vols en provenance du Maroc sont en cours d'ajout.

Nous avons également trois vols vers le Pérou cette semaine pour commencer à ramener des Canadiens chez eux.
Le Canada a également obtenu l'autorisation d'envoyer plus d'avions pour ramener des Canadiens d'Espagne, du Honduras, du Salvador et du Guatemala.

Si vous ne l'avez pas encore fait, ou si vous connaissez quelqu'un dans l'un de ces pays qui souhaite rentrer chez lui, il est impératif qu'il s'inscrive comme Canadien à l'étranger pour recevoir des informations importantes concernant ces vols :

https://voyage.gc.ca/voyager/inscription

Il est important de rappeler à tous ceux qui rentrent chez eux que vous devez vous isoler pendant les 14 jours qui suivent votre retour au Canada.

Veuillez consulter le site Web de la Santé publique de Montréal pour obtenir des conseils sur les règles d'auto-isolement dans notre région :

https://santemontreal.qc.ca/population/

Le Plan canadien de mobilisation des sciences pour lutter contre la COVID-19 :

Un financement de 192 millions de dollars pour les nouveaux projets qui seront placés en priorité dans le cadre de la nouvelle composante « COVID-19 » du Fonds stratégique pour l’innovation.

Ce fonds fournit du soutien direct aux entreprises canadiennes pour des projets à grande échelle. Les entreprises sélectionnées incluent :

o AbCellera, qui est une entreprise de biotechnologie située à Vancouver. Elle a notamment créé la technologie qui a permis la découverte d’anticorps la plus importante au monde. Elle est aussi à l’avant-scène de l’élaboration de médicaments à base d’anticorps utilisés pour traiter et prévenir la COVID-19.

AbCellera se sert de cette technologie pour faire des recherches sur les échantillons de sang de patients qui ont guéri de la COVID-19.

Ceci est fait dans le but de trouver des anticorps produits naturellement qui peuvent servir au traitement et à la prévention de la maladie. AbCellera a été la première entreprise en Amérique du Nord à recevoir un échantillon d’un patient en convalescence.

En quelques jours, elle a découvert plus de 500 anticorps humains qui peuvent être développés pour créer un traitement. L’entreprise a établi un partenariat avec l’entreprise mondiale de produits biopharmaceutiques Eli Lilly pour fabriquer et distribuer rapidement un traitement, et ce, pour commencer des essais cliniques en juillet 2020.

o Medicago, qui est une entreprise située à Québec et qui possède 20 ans d’expérience dans les produits thérapeutiques et les vaccins à base de plantes. Elle a trouvé un candidat-vaccin viable à base de plantes qui en est actuellement à l’étape des essais précliniques. Le financement permettra à Medicago de faire avancer rapidement les essais cliniques, pour ensuite élargir la production afin de répondre à la pandémie.

o Un financement au Vaccine and Infectious Disease Organization – International Vaccine Centre (VIDO-InterVac) de l’Université de la Saskatchewan. Cette organisation est l’un des établissements de recherche sur les maladies infectieuses les plus importants et les plus avancés du monde.

Avec un financement de 11 millions de dollars de la Fondation canadienne pour l’innovation, le VIDO-InterVac sera en mesure d’améliorer son expertise actuelle en matière de recherche sur le coronavirus et d’aider à élaborer un vaccin pour combattre la COVID-19.

Un financement additionnel de 12 millions de dollars du programme Croissance économique régionale par l’innovation de Diversification de l’économie de l’Ouest Canada aidera VIDO-InterVac à renforcer sa capacité de bio fabrication pour soutenir les essais cliniques.

o Un financement de 15 millions de dollars au Conseil national de recherches du Canada (CNRC). Le CNRC se servira des fonds pour mettre à niveau les installations du Centre de recherche en thérapeutique en santé humaine situées à Montréal.

Cette mise à niveau permettra d’élaborer, de mettre à l’essai et d’augmenter la production de candidats-vaccins potentiels afin qu’ils soient prêts pour la production industrielle.

Cela inclura la certification des installations du point de vue de l’assurance de la qualité, et ce, en fonction des Bonnes pratiques industrielles (BPI).

Cette certification fera en sorte que les produits pharmaceutiques et biologiques, y compris les vaccins, soient produits et contrôlés de façon uniforme. Elle favorisera aussi un lancement et une production des vaccins qui seront plus efficaces et garantira que les vaccins produits dans ces installations peuvent être rendus accessibles aux Canadiens et aux gens du monde entier plus rapidement.

Rappel de la Chambre des communes pour aider les travailleurs et les entreprises pendant la crise COVID-19 :

La Chambre des communes a été rappelée afin d'introduire des mesures économiques urgentes, notamment la réponse de 82 milliards de dollars du Canada pour soutenir les travailleurs et les entreprises pendant la pandémie COVID-19. L'adoption rapide de cette législation est importante pour garantir aux Canadiens le soutien financier dont ils ont besoin pendant cette crise.

Les députés de tous les partis ont clairement exprimé leur désir d'aider les Canadiens, les travailleurs et les entreprises qui connaissent des difficultés financières à cause de la pandémie COVID-19.

Le rappel de la Chambre nous donnera l'occasion de nous réunir pour débattre de ces mesures importantes et obtenir pour les Canadiens le soutien immédiat dont ils ont besoin. Nous sommes tous dans le même bateau, et le gouvernement du Canada est prêt à aider chaque Canadien pendant cette période.

Pour ceux qui m'ont demandé si j'allais à Ottawa, la réponse est non. Les partis ont convenu que seulement une trentaine de députés seront présents, ce qui signifie 14 députés libéraux.

Nous avons choisi de demander à ceux qui sont déjà dans la région d'Ottawa de s'y rendre afin que personne d'autre n'ait à se déplacer inutilement. Ce sera l'adoption d'un projet de loi et non un débat intensif.

Soutien pour les agriculteurs et les entreprises agroalimentaires dans le cadre de la réponse du Canada à la COVID-19 :

Le premier ministre a annoncé aujourd’hui d’importantes nouvelles mesures pour les agriculteurs et les entreprises agroalimentaires au Canada qui ont des difficultés financières en raison des impacts de la pandémie de la COVID-19.

Financement agricole Canada recevra une aide financière du gouvernement du Canada qui lui donnera une capacité de prêt supplémentaire de 5 milliards de dollars pour aider les producteurs, les entreprises agroalimentaires et les transformateurs d’aliments.

Les producteurs qui éprouvent des problèmes de liquidité et les transformateurs qui sont touchés par des pertes de ventes pourront alors profiter d’une souplesse financière. Cela les aidera à demeurer solides sur le plan financier au cours de ces moments difficiles.

De plus, tous les producteurs admissibles dont la date de remboursement de leur prêt avec le Programme de paiements anticipés (PPA) est le 30 avril, ou avant, obtiendront un sursis à la mise en défaut.

Ceci leur donnera une période additionnelle de six mois pour rembourser le prêt. Cette importante mesure, qui représente 173 millions de dollars en prêts reportés, va permettre de garder plus d’argent dans les poches des agriculteurs durant ces mois critiques.

Le sursis à la mise en défaut offrira aussi aux producteurs et aux entreprises alimentaires une marge de manœuvre pour gérer leur liquidité alors qu’ils sont confrontés à des prix plus bas ou à des possibilités de commercialisation réduites.

Les agriculteurs concernés qui doivent toujours rembourser des prêts sans intérêt auront la possibilité de demander une exemption des intérêts pour une portion supplémentaire de 100 000 $ pour 2020-2021, et ce, à condition que la totalité de leurs avances au titre du PPA ne dépasse pas le plafond fixé à 1 million de dollars.

Le gouvernement du Canada reste déterminé à soutenir le secteur canadien de l’agriculture en veillant à ce que tous les agriculteurs et les entreprises alimentaires aient le soutien nécessaire pour subvenir aux besoins de leur famille et de tous les Canadiens durant cette période critique.

Mise à jour de la COVID-19 du  20 mars

Hier, j'ai adressé un message direct à ceux qui sont encore à l'étranger. Aujourd'hui, j’aimerais partager un message tout aussi direct à ceux qui sont ici chez eux.

Veuillez regarder ma vidéo sur ma page Facebook à la page web suivante :

https://www.facebook.com/watch/?v=1086190075107564

Nous avons maintenant eu des cas confirmés de COVID-19 ici dans notre communauté. Nous sommes actuellement dans une situation de pandémie et elle est incroyablement grave. Tout le monde doit suivre les règles établies par les gouvernements fédéraux, provinciaux et municipaux.

Cela signifie que tous les Snowbirds et toute autre personne qui est récemment rentrée au pays doivent rester chez eux pendant 14 jours. Rester à la maison signifie rester à la maison. Ne pas aller à l’IGA, au Metro ou au Provigo. Ne pas aller à la pharmacie. Ne pas s'approcher de ses voisins. Vous devez rester à la maison.

Veuillez commander vos courses et vos médicaments. Les municipalités de notre circonscription ont recueilli des informations sur les magasins qui livrent. Nous avons des magasins et des restaurants dans toute notre circonscription qui font des livraisons à domicile. Vous devez rester à la maison.

Pour toute personne ayant plus de 70 ans, veuillez rester chez vous, sauf s'il est absolument urgent de sortir. Le taux de mortalité lié au virus COVID-19 est beaucoup plus élevé chez les personnes de plus de 70 ans.

Si vous devez sortir, c'est pour vous promener et non dans des endroits bondés et restez à au moins à 6 pieds de toute personne ne faisant pas partie de votre foyer. Pour les moins de 70 ans, vous ne devez pas infecter les membres plus âgés de votre famille. Veuillez donc les contacter, ainsi que vos amis, par téléphone et par vidéoconférence. Apportez-leur des provisions et laissez-les à leur porte ou sur leur balcon. Mais n'allez pas leur rendre visite.

Pour ceux qui vont normalement à l'église, à la synagogue ou à la mosquée pour pratiquer leur culte, ne vous déplacez pas. Priez à la maison. Nous sommes en situation d’urgence et les foules rassemblées dans les lieux de culte sont un moyen facile de propager la maladie.

Pour ceux qui, le vendredi soir, invitent normalement des membres de leur famille élargie et leurs amis pour le dîner de Shabbat. Ne le faites pas. Restez à la maison et n'invitez pas d'autres personnes.

Nous pouvons nous en sortir, mais nous devons protéger la santé de tout le monde. Point final. Nous ne devons pas non plus commencer à blâmer nos amis et voisins et à nous en prendre à l’un l’autre sur les médias sociaux. Il existe un risque de propagation du virus dans n'importe quel groupe. Aucun groupe n'est plus ou moins susceptible de le propager. J'ai entendu des personnes blâmer certaines parties de notre communauté. S'il vous plaît, ne faites pas cela. C'est le moment de s'unir et non de rejeter la faute sur quelqu'un d'autre.

Vos dirigeants élus à tous les niveaux du gouvernement travaillent ensemble, mais nous avons besoin que la communauté participe aussi à cet effort. Merci à ceux qui travaillent dans le domaine de la santé et des forces de sécurité publique, ainsi qu'à ceux qui travaillent dans les épiceries et les pharmacies et aident à la chaîne d'approvisionnement en fournitures essentielles. Votre travail est courageux et extraordinaire.

Passons maintenant à la mise à jour nationale.

Le Premier ministre et le Cabinet ont fait d'autres annonces aujourd'hui. En voici les détails :

Mise à jour sur l'aide aux Canadiens bloqués au Maroc et ailleurs:

Aujourd'hui, le Premier ministre a annoncé qu'un premier vol a été organisé pour les Canadiens actuellement bloqués au Maroc. Samedi, Air Canada enverra un avion qui ramènera les Canadiens chez eux et qui arrivera à Montréal. Sans doute d'autres vols suivront. Si vous êtes situé à l'étranger et que vous ne l'avez pas fait, veuillez-vous inscrire en tant que Canadien à l'étranger.

Vous ne pouvez être mis sur un tel vol que si vous vous êtes enregistré et que le gouvernement du Canada sait où vous vous trouvez. Le gouvernement a besoin de vos coordonnées pour vous contacter et vous indiquer où aller et quoi faire.

Tout le monde ne sera pas sur le premier vol, alors veuillez-vous inscrire, que vous soyez au Maroc ou ailleurs, pour être sûr de recevoir toutes les dernières informations et mises à jour directement du gouvernement.

Pour vous inscrire, veuillez visiter la page web suivante: https://voyage.gc.ca/voyager/inscription

Passages irréguliers à la frontière :

Premièrement, les migrants en situation irrégulière qui entrent au Canada à pied depuis les États-Unis seront refoulés lorsqu'ils atteindront la frontière.

Cela inclut les passages informels comme celui de Roxham Road entre New York et le Québec. Nous devons faire tout notre possible pour assurer la sécurité des Canadiens en cette période difficile. Ceux qui ont traversé récemment se trouvent dans un isolement de 14 jours sous autorité fédérale.

Le plan du Canada pour mobiliser l'industrie:

Le Premier ministre a également annoncé le Plan canadien de mobilisation de l'industrie pour lutter contre la COVID-19, qui créera des voies pour déployer des ressources aux fabricants et aux entreprises nationales afin qu'ils puissent apporter leur aide lors de cette période critique.

Ce plan introduit de nouvelles mesures pour aider directement ces entreprises à augmenter rapidement leur production ou à ré-outiller leurs lignes de fabrication afin de développer des produits fabriqués au Canada qui contribueront à la lutte contre la COVID-19.

Ces produits pourraient comprendre des fournitures et des équipements essentiels pour la santé et la sécurité, notamment des équipements de protection individuelle, des produits d'assainissement, des produits de diagnostic et de test, et des technologies de suivi des maladies.

Il se concentre sur le renforcement des capacités nationales, les solutions innovantes et l'achat de fournitures essentielles qui aideront :

• À renforcer les capacités industrielles nécessaires à la fabrication à grande échelle de fournitures essentielles au Canada. Cela se fera soit en ré-outillant les lignes de fabrication des entreprises canadiennes existantes, soit en augmentant rapidement la production des autres entreprises qui fabriquent déjà ces produits.

• Recentrer les programmes industriels et d'innovation existants du Canada, en ajoutant à leur mandat l'obligation de donner la priorité à la lutte contre la COVID-19. Cela comprend :

- Le Fonds d'innovation stratégique pour apporter un soutien direct aux entreprises canadiennes pour des projets à grande échelle

- Le Conseil national de recherches du Canada pour accélérer la recherche et le développement avec les petites et moyennes entreprises

- L’initiative des Supergrappes d'innovation, qui s'appuient sur un réseau national de 1 800 membres, et sur Solutions Innovatrices Canada, qui aide les entreprises à commercialiser leurs produits plus rapidement

• Apporter un soutien direct aux principales entreprises canadiennes qui travaillent sur des projets de recherche et de développement à grande échelle et à un stade ultérieur visant, dans l'immédiat, à produire des contre-mesures à la COVID-19.

• Mettre au défi les entreprises innovantes de développer des solutions, des technologies et des produits basés sur la recherche qui peuvent répondre à une variété de problèmes liés à COVID-19.

• Fournir l'équipement nécessaire pour soutenir la réponse du Canada à COVID-19 ici au Canada. Le gouvernement du Canada utilisera les accords d'approvisionnement existants et des approches d'achat novatrices et souples. Il fait également appel à des fournisseurs pour identifier et acheter les équipements, les fournitures et les services nécessaires à la réponse du Canada à la COVID-19.

En vue d'un soutien à plus long terme, le gouvernement du Canada assurera la flexibilité des achats pour soutenir l'innovation et renforcer la capacité de fabrication nationale afin de fournir des produits de santé essentiels aux Canadiens.

Ces mesures font partie d'une stratégie plus large que le gouvernement du Canada met en œuvre pour protéger les Canadiens et prévenir la propagation de ce virus.
Cette stratégie donne la priorité à la santé et à la sécurité des Canadiens, garantit la capacité de notre système de soins de santé et atténue les répercussions économiques sur les Canadiens et les entreprises canadiennes.

La politique industrielle du Canada sera temporairement recentrée pour prioriser la recherche et le développement, la commercialisation et la fabrication (existante ou potentielle) d’équipements et de solutions médicaux contre la COVID-19. Cela signifie que :

• Le Fonds d'innovation stratégique apportera un soutien direct aux grandes entreprises ainsi qu'aux institutions de recherche ;
• Le Centre national de recherche du Canada accélérera la recherche et le développement avec les petites et moyennes entreprises ;
• Les supergrappes d'innovation s'appuieront sur un réseau national de 1 800 membres
• Solutions innovatrices Canada aidera les entreprises canadiennes à commercialiser plus rapidement leurs produits.

Les fonds seront alloués plus rapidement et avec une plus grande flexibilité afin de s'attaquer aux problèmes liés à la COVID-19 grâce à des demandes écourtées et des approbations plus rapides, tout en maintenant les normes en matière de santé et de sécurité des Canadiens.

Si votre entreprise peut aider, je vous encourage à visiter ce site web :

https://www.canada.ca/…/maintenirf…/aide-manufacturiers.html

L'annonce du ministre Bains aujourd’hui suite aux efforts déjà entrepris par notre gouvernement afin de soutenir les Canadiens et les entreprises de tout le pays, notamment :

• Permettre à toutes les entreprises de reporter, jusqu'après le 31 août 2020, le paiement de tout montant d'impôt sur le revenu qui devient exigible à partir d'aujourd'hui et avant septembre 2020. Cet allégement s'appliquerait aux soldes d'impôt exigibles, ainsi qu'aux acomptes provisionnels, en vertu de la partie I de la Loi de l'impôt sur le revenu.

Aucun intérêt ni aucune pénalité ne s'accumulera sur ces montants pendant cette période. Grâce à cette mesure, les entreprises disposeront de plus d'argent pendant cette période.

• Augmenter le crédit disponible pour les petites, moyennes et grandes entreprises canadiennes. Conformément à l'annonce faite le 13 mars 2020, un nouveau Programme de crédit aux entreprises fournira plus de 10 milliards de dollars de soutien supplémentaire aux entreprises ayant des difficultés de liquidités par l'entremise de la Banque de développement du Canada et d'Exportation et développement Canada.

Notre gouvernement est prêt à fournir davantage de capitaux par l'entremise de ces sociétés d'État à vocation financière.

• Accroître la capacité d'Exportation et développement Canada de fournir un soutien aux entreprises nationales.

• Assouplir la limite du Compte du Canada pour aider notre gouvernement à fournir un soutien supplémentaire aux entreprises canadiennes - lorsque cela est considéré comme étant dans l'intérêt national - pour faire face à des circonstances exceptionnelles.

• Offrir aux petites entreprises admissibles une subvention salariale de 10 % pour les 90 prochains jours, jusqu'à concurrence de 1 375 $ par employé et de 25 000 $ par employeur. Les employeurs bénéficiant de cette mesure comprendraient les sociétés éligibles à la déduction pour petites entreprises, ainsi que les organisations à but non lucratif et les organisations de bienfaisance. Cette mesure aidera les employeurs à garder les employés sur leur liste de paie et les Canadiens à conserver leur emploi.

• Lancer un programme d'achat de prêts hypothécaires assurés annoncé le 16 mars 2020. Dans le cadre de ce programme, notre gouvernement achètera jusqu’à 50 milliards de dollars de blocs de prêts hypothécaires assurés par l’intermédiaire de la Société canadienne d’hypothèques et de logement (SCHL). Ainsi, les banques et les prêteurs hypothécaires disposeront d’un financement stable à long terme grâce auquel ils pourront continuer à consentir des prêts aux entreprises et aux consommateurs canadiens.

Mise à jour de la COVID-19 du 19 mars

Voici la mise à jour d'aujourd'hui sur COVID-19 et les mesures prises.

Je voudrais commencer par un appel à tous les Canadiens aux États-Unis et dans d'autres destinations d'où vous pouvez rentrer chez vous dès maintenant.

Mon bureau reçoit des dizaines de messages de personnes dans des pays comme le Maroc et le Pérou où les compagnies aériennes ont annulé des vols et où les gouvernements locaux ont fermé l'espace aérien. Les transporteurs aériens annulent maintenant des vols internationaux, même en provenance des États-Unis.

Il est temps de rentrer chez soi de la Floride et d'autres endroits.

Si vous connaissez quelqu'un (un parent, un grand-parent ou un ami) qui est toujours en Floride et qui n'a pas l'intention de rentrer immédiatement, appelez-les maintenant et convainquez-les de rentrer chez eux.

• Nous entendons également parler des longs délais d'attente à Service Canada. J'encourage tous mes électeurs à utiliser le portail de demande en ligne et les ressources en ligne lorsque cela est possible pour réduire le trafic vers les bureaux et les lignes téléphoniques de Service Canada.

Hier, le premier ministre et le ministre Morneau ont annoncé notre plan d'intervention économique pour réponse à la COVID-19 pour la population et les entreprises canadiennes. Notre gouvernement veut que les Canadiens sachent que nous les soutenons pendant cette période.

Ce plan d'intervention économique protégera les familles canadiennes et maintiendra la vigueur de notre économie. L'ensemble du gouvernement se concentre sur la COVID-19 et sur la sécurité des Canadiens et de leurs familles. Voici quelques renseignements clés :

Communication avec les Canadiens à l'étranger

Un certain nombre de fournisseurs de services de télécommunication ont accepté la demande du gouvernement du Canada d’envoyer aux appareils des Canadiens qui vivent ou qui voyagent à l’étranger un message texte contenant de l’information sur les services de soutien consulaire offerts par Affaires mondiales Canada.

À compter d’aujourd’hui, Rogers, Bell, Telus, Vidéotron, Freedom Mobile, Eastlink et SaskTel enverront à leurs abonnés hors du pays des messages texte contenant l’information susmentionnée ainsi que les coordonnées de personnes-ressources clés.


Vous trouverez ci-dessous les informations que les Canadiens recevront par texto :

Un message du gouvernement du Canada

L'inscription aidera le gouvernement à vous contacter: bit.ly/2Wk5gU2

En cas d'urgence, envoyez un courriel à [email protected] ou appelez le +1 613 996 8885

Pour contacter une ambassade ou un consulat canadien : bit.ly/33rM48l

Pour trouver des conseils aux voyageurs: bit.ly/2WpnDXO

Impact économique et réponse :

Plan d’intervention économique
• En ces temps extraordinaires, aucun Canadien ne devrait avoir à se soucier de payer ses factures, son loyer ou de pouvoir nourrir sa famille.

• Notre gouvernement est engagé à soutenir les Canadiens, notre système de santé et notre économie.

• Dans le cadre de la première phase du plan d'intervention économique du Canada pour répondre à la COVID-19, nous apportons une aide immédiate aux Canadiens et aux entreprises qui en ont le plus besoin.

• Ces mesures représentent plus de 27 milliards de dollars en soutien direct aux travailleurs et aux entreprises du Canada. Notre plan prévoit aussi 55 milliards de dollars pour répondre aux besoins de liquidités des familles et des entreprises canadiennes au moyen de reports d’impôts. Les travailleurs et les entreprises pourront reporter le paiement de leurs impôts jusqu'à la fin du mois d'août. Toutes ces mesures permettront de soutenir les Canadiens et contribueront à stabiliser notre économie.

• Cette aide de grande envergure permettra aux Canadiens de payer leur loyer et leur épicerie, et aidera les entreprises à continuer de payer leurs employés et leurs factures en cette période d'incertitude.

• Ce plan s'appuie sur les mesures coordonnées prises depuis le début de l'épidémie, notamment le fonds d'intervention COVID-19 de plus d'un milliard de dollars et plus de 500 milliards de dollars de crédits et de liquidités supplémentaires pour les personnes et les entreprises.

• Ce n'est qu'un début, et notre gouvernement sera avec les Canadiens à chaque étape du processus. Nous ferons tout ce qu'il faut.

Prochaines étapes :
• Afin de donner suite à notre plan d'intervention économique du Canada pour répondre à la COVID-19, notre gouvernement déposera un projet de loi d’urgence afin d'apporter un soutien opportun aux Canadiens.

• Ce projet de loi nous permettra aussi de nous assurer que nous avons tous les outils nécessaires à notre disposition pour les soutenir, ainsi que les entreprises, alors que les choses continuent d'évoluer en ces temps très incertains.

• Lorsque le moment viendra, nous annoncerons un investissement à plus long terme pour aider à la relance et aider les Canadiens à reprendre leur vie quotidienne

• Nous sommes avec vous, et notre gouvernement n'hésitera pas à utiliser tous les outils à sa disposition pour soutenir les Canadiens en cette période difficile.

Allocation de soins d’urgence et autres mesures de l'assurance-emploi

• Notre gouvernement veillera à ce que tous les travailleurs canadiens bénéficient du soutien dont ils ont besoin en cette période difficile. Nous prenons des mesures audacieuses pour que personne ne soit laissé de côté.

• La nouvelle allocation de soins d’urgence offrira aux travailleurs indépendants canadiens, aux entrepreneurs, aux pigistes, aux travailleurs à temps partiel, aux travailleurs contractuels, à des travailleurs dans les domaines culturels et à d'autres encore, la sécurité du revenu s'ils ne peuvent pas travailler parce qu'ils sont en auto-isolement ou en quarantaine, ou parce qu'ils doivent prendre soin d'un proche.

- Cette prestation fournirait jusqu'à 900 $ toutes les deux semaines, pendant un maximum de 15 semaines, aux Canadiens qui ne sont pas admissibles à la prestation de maladie de l'assurance-emploi.
- Tout parent qui est dans l'incapacité de travailler parce que les écoles et les garderies sont fermées aura également droit à la prestation pour soins d'urgence.
- Les demandes de prestations seront simples et accessibles en ligne sur le site de l'ARC ou de Service Canada, dans les prochaines semaines.

• Les Canadiens ne devraient pas s'inquiéter de protéger leur santé et de nourrir leur famille. C’est une question de sauver des vies.

Allocation de soutien d’urgence
• Notre gouvernement prend des mesures rapides pour mettre de l'argent entre les mains des Canadiens afin qu'ils puissent continuer à pouvoir payer leurs factures.

• Pour tout travailleur qui perd son emploi et qui ne remplit pas les conditions requises pour bénéficier de l'assurance-emploi, nous mettons au point la nouvelle allocation de soutien d'urgence afin d'apporter une aide supplémentaire.

• De plus amples informations seront communiquées prochainement.

Soutien aux travailleurs à faibles et modestes revenus (crédit pour la TPS et ACE)

• Notre gouvernement reconnaît que les Canadiens à revenu faible ou modeste pourraient avoir besoin d'une aide supplémentaire pour leurs finances en cette période difficile.

• Nous proposons d'offrir un paiement supplémentaire spécial par le biais du crédit pour la TPS qui doublerait le crédit maximal pour plus de 12 millions de familles, et d’investir $5,5 milliards dans l'économie. Cette mesure serait disponible à partir de mai 2020.

• Ce montant de crédit supplémentaire représenterait près de $400 pour les adultes célibataires, et $600 dollars pour les couples.

• Pour plus de 3,5 millions de familles avec enfants, nous augmentons également le plafond annuel de l’Allocation canadienne pour enfants de $300 par enfant pour l'année de prestation 2019-2020.

• Prises ensemble, ces améliorations donneraient à une famille monoparentale avec deux enfants jusqu'à $1 500 de soutien supplémentaire à court terme.

Affaires législatives
• Afin de donner suite à notre plan d'intervention économique du Canada pour répondre à la COVID-19, notre gouvernement déposera un projet de loi d’urgence afin d'apporter un soutien opportun aux Canadiens.

• Ce projet de loi nous permettra aussi de nous assurer que nous avons tous les outils nécessaires à notre disposition pour les soutenir, ainsi que les entreprises, alors que les choses continuent d'évoluer en ces temps très incertains.

• Bien que le Parlement ne siège pas temporairement, il est de notre responsabilité collective de veiller à ce que nous ayons la capacité de répondre rapidement à tout défi auquel les Canadiens pourraient être confrontés en raison de COVID-19.
• Ces outils seront essentiels pour donner aux Canadiens la certitude que leur gouvernement peut rapidement mettre en œuvre les mesures visant à les protéger et à protéger notre économie.


Soutien aux aînés
•Notre gouvernement reconnaît que les aînés sont préoccupés par l'impact de la COVID-19. Avant tout, leur santé et leur sécurité sont notre priorité absolue.

• Nous reconnaissons également l'impact que la volatilité des marchés a eu sur les économies de nombreux aînés.

• Notre gouvernement réduit les retraits minimums requis des fonds enregistrés de revenu de retraite (FERR) de 25 % pour 2020, afin de contribuer à protéger la valeur des fonds de retraite.

•Cette mesure offrira une certaine flexibilité aux aînés qui craignent de devoir liquider les actifs de leur FERR pour satisfaire aux exigences de retrait minimum.

•Nous continuerons à suivre cette question au fur et à mesure que les marchés évoluent.

Moratoire sur le remboursement des prêts et bourses canadiens aux étudiants
• De nombreux jeunes Canadiens qui débutent leur carrière s'inquiètent de ce que cette incertitude va signifier pour leurs finances.

• Afin de soutenir les jeunes Canadiens qui pourraient être touchés par la COVID-19, notre gouvernement accorderait une aide immédiate pour le remboursement des prêts et bourses aux étudiants.

• Plus précisément, notre gouvernement met en place un moratoire immédiat pendant une période de six mois sur le remboursement des prêts et bourses aux étudiants - en mettant arrêt temporaire aux exigences de paiement et à l'accumulation des intérêts.
• Ceci permettrait à plus d'un million de Canadiens d'économiser en moyenne 160 $ par mois.

Soutien aux entreprises
• Notre gouvernement travaille en étroite collaboration avec les entreprises de partout au pays qui font face aux défis économiques liés à COVID-19. Nous avons besoin que les entreprises continuent à fonctionner pour qu'elles puissent garder leurs employés.
• Pour les petits employeurs admissibles, nous offrirons une subvention salariale de 10 % pour les 90 prochains jours, ce qui représente un maximum de 1 375 $ par employé et de 25 000 $ par employeur.

• Cette mesure aidera les employeurs, y compris les petits organismes sans but lucratif et les organisations caritatives, à payer leurs employés et aidera les Canadiens à conserver leur emploi.

• Ces mesures s'ajoutent aux plus de 10 milliards de dollars d'aide supplémentaire aux entreprises qui ont des difficultés de trésorerie, déjà mis à leur disposition par le biais du Programme de crédit aux entreprises.

• Nous avons également pris des mesures pour améliorer le programme de travail partagé, qui aidera les travailleurs dont les heures de travail sont réduites à s'en sortir et les entreprises à garder leurs employés.

• Notre gouvernement repousse également la date limite de dépôt des déclarations d’impôt jusqu'au 1er juin.

•Nous permettrons aussi à toutes les entreprises de reporter tout paiement d'impôt sur le revenu dû jusqu'au 31 août.

•Nous avons dit que nous répondrons aux problèmes au fur et à mesure qu'ils se présenteront, et c'est exactement ce que nous faisons.Nous savons que les entreprises de certains secteurs sont plus touchées que d'autres, comme le transport aérien et le pétrole et le gaz, et qu'elles auront besoin d'une aide spécifique.

•EDC et la BDC développent actuellement un ensemble d'outils adaptés à ces secteurs et à d'autres qui sont touchés.

Refuges pour femmes et sans-abri
•Notre gouvernement reconnaît qu'il est absolument primordial que nous soutenions les plus vulnérables du Canada en ce moment.

•Les refuges de partout au pays auront besoin de produits de première nécessité pour prévenir les épidémies. C'est pourquoi nous investissons $200 millions pour soutenir les refuges pour sans-abri, les centres d'aide aux victimes d'agression sexuelle et les refuges pour femmes et enfants afin de les aider à se procurer le matériel nécessaire.

•Ceci inclut $50 millions de dollars aux refuges et aux centres d’aide aux femmes victimes de violence sexuelle pour renforcer leur capacité à gérer ou à éviter l’éclosion d’un virus dans leurs installations. Ce soutien comprend le financement pour les installations dans les communautés autochtones.

Paiements hypothécaires
•Aucun Canadien ne devrait avoir à se soucier de payer son hypothèque à cause de la COVID-19.

•Les six plus grandes institutions financières se sont engagées à travailler au cas par cas avec les clients des services bancaires aux travailleurs et aux petites entreprises afin de leur proposer des solutions souples pour les aider à surmonter des difficultés.

•Dans un premier temps, cette aide comprendra un report de paiement pouvant aller jusqu'à six mois pour les hypothèques et la possibilité d'un allègement pour d'autres produits de crédit. https://www.cmhc-schl.gc.ca/…/dealing-with-mortgage-payment…

• Au cours des deux prochains mois, nous savons que les Canadiens auront besoin d'argent à portée de main, c'est pourquoi nous reportons également au 1er juin la date limite de dépôt des déclarations d'impôts et nous permettrons à tous les Canadiens de reporter tout paiement dû jusqu'à 31 août.
• Cela permettra d'accorder un allègement fiscal temporaire de $55 milliards et de maintenir cet argent en circulation dans notre économie.

Protection des consommateurs
• Notre gouvernement a été en contact direct avec les entreprises et les dirigeants syndicaux à travers le pays afin de coordonner notre réponse à la COVID-19.

• Les PDG de toutes nos grandes épiceries ont confirmé que leurs chaînes d'approvisionnement fonctionnent toujours et qu’ils garderont des prix équitables.

• Ces derniers ainsi que les grandes banques canadiennes se sont engagés à travailler avec les travailleurs et les entreprises au cas par cas afin d'apporter des solutions souples face aux difficultés.

• Les assureurs de vie et de maladie du Canada se sont également engagés à soutenir les employeurs et les Canadiens qui prennent des mesures pour se protéger et pour contenir et contrôler la propagation de la COVID-19. Les employeurs et les Canadiens sont invités à communiquer avec leur assureur pour toute question concernant leur assurance invalidité de courte durée et d'autres types de couverture d’assurance.

Les banques canadiennes:
• Notre gouvernement a été en contact étroit avec les entreprises et les dirigeants syndicaux de tout le pays afin de coordonner notre réponse à la COVID-19.

• Les grandes banques canadiennes se sont engagées à travailler avec les individus et les entreprises au cas par cas afin de fournir des solutions flexibles face aux difficultés dues à la COVID-19.

• Dans un premier temps, cette aide comprendra un report de paiement pouvant aller jusqu'à six mois pour les hypothèques, ainsi que la possibilité d'un allègement.
• Nous continuerons à collaborer avec les banques afin de nous assurer qu'elles respectent cet engagement.

Les voyages, les frontières canadiennes et la communauté internationale :

Les Canadiens en situation difficile à l'étranger
• Aux Canadiens à l'étranger qui éprouvent des difficultés à rentrer chez eux, nous comprenons qu'il s'agit d'une situation stressante et nous faisons tout notre possible pour les aider. Nous sommes maintenant confrontés à une situation historique et sans précédent.

• Certains pays ont mis en place des mesures telles que la fermeture des frontières terrestres et la fermeture de leur espace aérien.

• Dans certains cas, les mesures prises ont conduit à l'annulation complète des vols.

• Ces cas pourraient bien signifier que les Canadiens ne pourront pas rentrer chez eux pendant une période indéterminée.

• Si tel est le cas, nous vous recommandons de suivre les conseils des autorités locales en matière de santé et de sécurité.

• Là où c'est encore possible, nous recommandons aux Canadiens à l'étranger de revenir au Canada par des moyens commerciaux pendant qu'ils sont encore disponibles.

• Nous avons créé le Programme de prêts d'urgence pour les Canadiens à l'étranger pour soutenir les Canadiens dans des situations difficiles.
- Ce programme offrira la possibilité d'un prêt d'urgence aux Canadiens admissibles ayant besoin d'une aide financière immédiate pour rentrer chez eux ou pour couvrir leurs besoins de base alors qu’ils tentent de retourner chez eux

• À l'heure actuelle, il n'est pas prévu de rapatrier des Canadiens à l'étranger en utilisant des vols charters.

• Nous continuons à encourager les Canadiens à l'étranger à s'inscrire au Registre des Canadiens à l'étranger pour recevoir des mises à jour importantes (https://voyage.gc.ca/voyager/inscription) et à vérifier les conditions d'entrée et de sortie des pays par lesquels ils peuvent transiter.

• Les Canadiens qui ont besoin d'une assistance consulaire peuvent contacter le Centre de surveillance et d’intervention d’urgence 24/7 à Ottawa au +1 613-996-8885 (les appels à frais virés sont acceptés dans la mesure du possible) ou envoyer un courriel à [email protected]

• Nous partagerons plus d'informations au fur et à mesure qu'elles seront disponibles.

Migrants irréguliers
• Notre gouvernement ne compromettra jamais la sécurité des Canadiens.

• À leur arrivée au Canada, les migrants irréguliers sont arrêtés par des membres de la GRC et sont soumis à de multiples contrôles en collaboration avec l'ASFC.
• Ces examens permettent de déterminer les antécédents de voyage, la criminalité ainsi que l'état de santé des demandeurs.

• Notre conseil à toute personne arrivant au Canada, quelle que soit la manière dont elle est arrivée, est de s'isoler pendant 14 jours.

Prix des compagnies aériennes
• Notre gouvernement a été informé que les Canadiens qui cherchent à rentrer chez eux le plus rapidement possible depuis d'autres pays peuvent être confrontés à des prix de billets beaucoup plus élevés que la normale.

• Bien que les compagnies aériennes fixent elles-mêmes le prix des billets et qu'elles puissent l'augmenter en cas de forte demande pour un nombre relativement limité de sièges, le gouvernement reconnaît que cela impose des difficultés supplémentaires aux voyageurs à l'étranger qui sont déjà confrontés à une série de circonstances très stressantes.

• Le gouvernement encourage donc tous les fournisseurs de services de voyage à adopter une approche raisonnable et équilibrée pour aider leurs clients à revenir au Canada.

Santé nationale et publique, préparation aux situations d'urgence et recommandations communautaires :

Achat de fournitures de soins de santé
• L'ensemble du gouvernement se concentre sur la réponse à la pandémie de la COVID-19 et travaille avec des partenaires de tous les ordres de gouvernement et avec l'industrie pour assurer la sécurité des Canadiens et de leurs familles.

• L'Agence de la santé publique du Canada travaille en étroite collaboration avec ses partenaires fédéraux, les provinces et les territoires pour évaluer les lacunes potentielles et identifier les articles prioritaires.

• Services publics et Approvisionnement Canada s'engage également de manière proactive auprès de ce secteur pour aider à répondre aux besoins du Canada, et dirige l'achat consolidé des fournitures et des services nécessaires.

• Tous les fournisseurs potentiels ou les personnes ayant des informations utiles sur le soutien de l'intervention contre la COVID-19 sont invités à consulter le site https://achatsetventes.gc.ca/appel-a-tous-les-fournisseurs-… pour plus d'informations.

• SPAC met en œuvre des approches d'approvisionnement souples et novatrices afin de répondre aux besoins du Canada et examine le nombre important de réponses afin d'identifier des fournisseurs potentiels pour les biens et services qui pourraient être requis au fur à mesure que la situation de la COVID-19 continue d'évoluer.

• Nous sommes prêts à prendre d'autres mesures pour soutenir les provinces et les territoires, nos travailleurs de la santé de première ligne et les Canadiens.

• État d'urgence provincial nous prenons toutes les mesures nécessaires pour protéger les Canadiens contre la COVID-19.

• Le gouvernement fédéral a actuellement accès aux outils et aux ressources dont il a besoin pour faire face à la COVID-19. Toutefois, certaines provinces et certains territoires pourraient devoir déclarer un état d’urgence pour avoir accès aux ressources dont ils ont besoin pour leur intervention.

• Nous répondons à la pandémie en :
- travaillant avec l'OMS, les provinces et territoires et les autorités locales de santé publique pour coordonner notre réponse à la COVID-19.
- créant le Fonds de réponse à la COVID-19, d'un 1 milliard de dollars, qui les préparatifs en matière de santé publique.
- mettant à jour de nos conseils de voyage pour les Canadiens, ici et à l'étranger.

• Tous les ordres de gouvernement travaillent ensemble pour assurer la sécurité des Canadiens. Nous allons nous en sortir.

Soutien aux familles et aux particuliers (Allocation canadienne pour enfants et TPS)
• Notre gouvernement reconnaît que les Canadiens avec un revenu faible ou modeste peuvent avoir besoin d'une aide supplémentaire pour leurs finances durant cette période difficile.

• Pour plus de 3,5 millions de familles avec enfants, nous augmentons l'Allocation canadienne pour enfants de 300 $ par enfant pour l'année de prestation 2019-2020. https://www.canada.ca/…/allocation-canadienne-enfants-aperc…

• Nous proposons également de verser un paiement complémentaire spécial par le biais du crédit pour TPS qui doublerait le crédit maximal pour plus de 12 millions de familles et injecterait 5,5 milliards de dollars dans l'économie. Cette mesure sera disponible à partir de mai 2020.

• Ce complément de crédit représente près de 400 $ pour les adultes seuls et 600 $ pour les couples.

• Ensemble, ces améliorations donneraient à un parent seul avec deux enfants un supplément allant jusqu'à 1 500 $ en soutien à court terme.

Mise à jour de la COVID-19 du 18 mars

Je continuerai à essayer de fournir à chaque jour des informations sur la réponse du gouvernement fédéral face à la pandémie.

Nous recevons actuellement un volume d'appels et de courriers électroniques très élevé. Je demande donc à toute personne ayant des questions concernant sa propre situation ou celle de son entreprise de m'envoyer un courrier électronique à l'adresse suivante : [email protected] Les points forts de la journée sont les suivants :

Ce matin, le Premier ministre a annoncé une aide directe de 27 milliards de dollars pour aider les personnes et les entreprises touchées par COVID-19. Elles prévoient également 55 milliards de dollars pour répondre aux besoins de liquidités des familles et des entreprises canadiennes au moyen de reports d’impôts. Cela contribuera à stabiliser l’économie. Au total, ce soutien de 82 milliards de dollars représente plus de 3 % du PIB du Canada.

Le Premier ministre et le ministre des finances ont tous deux présenté un plan visant à stabiliser notre économie par des mesures ciblées pour relever les défis immédiats auxquels sont confrontés les travailleurs, les employeurs et les entreprises. Ce plan permettra de s'assurer que les travailleurs disposent de l'argent dont ils ont besoin lorsqu'ils sont malades ou isolés, ou en raison d'une perte d'emploi ou d'une réduction importante de leur revenu de travail, et de soutenir les personnes et les entreprises qui connaissent des difficultés financières en raison de l'épidémie.

En outre, il a également été annoncé que, pour limiter davantage la propagation de la COVID-19, la frontière entre les États-Unis et le Canada sera bientôt fermée aux voyages non essentiels. Permettez-moi d'être très clair. Les citoyens canadiens et les résidents permanents seront toujours autorisés à traverser la frontière pour entrer au Canada et rentrer chez eux. Cette mesure ne restreindra pas non plus le commerce entre nos deux pays.

Les détails sont les suivants :

Les mesures destinées aux particuliers comprennent :

- Fournir une aide supplémentaire aux familles avec enfants en augmentant temporairement les versements de la Prestation canadienne pour enfants. Cette mesure permettrait d'apporter un soutien supplémentaire de près de 2 milliards de dollars.

- Introduction d'une prestation de soins d'urgence pouvant atteindre 900 dollars par quinzaine pendant une période maximale de 15 semaines afin de fournir un soutien au revenu aux travailleurs qui doivent rester à la maison et n'ont pas accès à un congé de maladie payé. Cette mesure pourrait rapporter jusqu'à 10 milliards de dollars aux Canadiens, et comprend Les travailleurs, y compris les travailleurs autonomes, qui sont malades, en quarantaine ou qui ont été dirigés vers l'isolement mais qui ne sont pas admissibles aux prestations de maladie de l'assurance-emploi (AE).

Les travailleurs, y compris les travailleurs indépendants, qui prennent soin d'un membre de leur famille qui est malade avec la COVID-19, comme un parent âgé ou d'autres personnes à charge qui sont malades, mais qui ne sont pas admissibles aux prestations de maladie de l'assurance-emploi. Les parents qui travaillent, qu'ils soient ou non éligibles à l'assurance-emploi, et qui doivent rester à la maison sans rémunération en raison de la maladie de leurs enfants ou de la fermeture d'une école.

- L'introduction d'une prestation de soutien d'urgence délivrée par l'Agence du revenu du Canada afin de fournir jusqu'à 5 milliards de dollars de soutien aux travailleurs qui ne sont pas éligibles à l'assurance-emploi et qui sont confrontés au chômage.

- Fournir une aide supplémentaire aux personnes et aux familles à faibles et modestes revenus grâce à un versement complémentaire spécial dans le cadre du crédit pour la taxe sur les produits et services (TPS). Cette mesure permettrait d'injecter 5,5 milliards de dollars dans l'économie.

- Renoncer, pour un minimum de six mois, au délai de carence obligatoire d'une semaine pour les prestations de maladie de l'assurance-emploi pour les travailleurs en quarantaine imposée ou qui ont été enjoints de s'isoler, comme annoncé le 11 mars.

- Dispense de l'obligation de présenter un certificat médical pour avoir accès aux prestations de maladie de l'assurance-emploi.

- Prolonger la date limite de dépôt des déclarations de revenus des particuliers jusqu'au 1er juin et permettre à tous les contribuables de reporter, après le 31 août 2020, le paiement de tout montant d'impôt sur le revenu qui devient exigible à partir d'aujourd'hui et avant septembre 2020. Cet allégement s'appliquerait aux soldes fiscaux dus, ainsi qu'aux acomptes provisionnels, en vertu de la partie I de la loi relative à l'impôt sur le revenu. Aucun intérêt ni aucune pénalité ne s'accumulera sur ces montants pendant cette période. Grâce à cette mesure, les ménages disposeront de plus d'argent pendant cette période.

- Offrir une plus grande souplesse aux prêteurs pour reporter les paiements des prêts hypothécaires assurés par l'État aux emprunteurs qui pourraient connaître des difficultés financières liées à l'épidémie. Les assureurs permettront aux prêteurs d'autoriser le report de paiement à partir de maintenant.

Pour ceux qui possèdent une entreprise, nous avons également annoncé les mesures suivantes

- Offrir aux petites entreprises admissibles une subvention salariale de 10 % pour les 90 jours suivants, jusqu'à un maximum de 1 375 $ par employé et de 25 000 $ par employeur. Les employeurs bénéficiant de cette mesure seraient notamment les sociétés éligibles à la déduction pour petites entreprises, ainsi que les organisations à but non lucratif et les organisations caritatives. Cette mesure aidera les employeurs à maintenir les employés sur leur liste de paie et les Canadiens à conserver leur emploi.

- Permettre à toutes les entreprises de différer, jusqu'après le 31 août 2020, le paiement de tout montant d'impôt sur le revenu qui devient exigible à partir d'aujourd'hui et avant septembre 2020. Cet allégement s'appliquerait aux soldes d'impôt dus, ainsi qu'aux acomptes provisionnels, en vertu de la partie I de la loi relative à l'impôt sur le revenu. Aucun intérêt ni aucune pénalité ne s'accumulera sur ces montants pendant cette période. Grâce à cette mesure, les entreprises disposeront de plus d'argent pendant cette période.

- Augmenter le crédit disponible pour les petites, moyennes et grandes entreprises canadiennes. Comme annoncé le 13 mars, un nouveau Programme de crédit aux entreprises fournira plus de 10 milliards de dollars de soutien supplémentaire aux entreprises ayant des difficultés de trésorerie par l'intermédiaire de la Banque de développement du Canada et d'Exportation et développement Canada.

Le gouvernement est prêt à fournir davantage de capitaux par l'entremise de ces sociétés d'État à vocation financière.

- Développer davantage la capacité d'Exportation et développement Canada à fournir un soutien aux entreprises nationales.

- Assouplir le plafond du Compte du Canada, afin de permettre au gouvernement de fournir une aide supplémentaire aux entreprises canadiennes, lorsque cela est jugé dans l'intérêt national, pour faire face à des circonstances exceptionnelles.

- Augmenter le crédit offert aux agriculteurs et au secteur agroalimentaire par l'intermédiaire de Financement agricole Canada.

- Lancer un programme d'achat de prêts hypothécaires assurés pour acheter jusqu'à 50 milliards de dollars de blocs de prêts hypothécaires assurés par l'intermédiaire de la Société canadienne d'hypothèques et de logement (SCHL). Comme annoncé le 16 mars, ce programme permettra d'assurer un financement stable aux banques et aux prêteurs hypothécaires et de soutenir la poursuite des prêts aux entreprises et aux consommateurs canadiens.

La SCHL est prête à soutenir davantage la liquidité et la stabilité des marchés financiers par le biais de ses programmes de financement hypothécaire, si nécessaire. Le gouvernement rendra ces mesures possibles en augmentant de 150 milliards de dollars chacun les plafonds législatifs de la SCHL pour garantir les titres et assurer les hypothèques.

Annonce sur notre frontière :

En ce qui concerne la frontière, le Canada et les États-Unis restreignent temporairement tous les déplacements non essentiels à travers nos deux pays. Les déplacements essentiels continueront sans entrave. Les gouvernements canadien et américain reconnaissent qu'il est essentiel de préserver les chaînes d'approvisionnement entre les deux pays.

Tous les Canadiens et les résidents permanents qui se trouvent actuellement à l'étranger peuvent rentrer chez eux. Cela ne change rien à la capacité des snowbirds ou d'autres personnes de rentrer chez eux.

Les chaînes d'approvisionnement garantissent que la nourriture, le carburant et les médicaments vitaux parviennent aux populations des deux côtés de la frontière. Les chaînes d'approvisionnement, y compris le camionnage, ne seront pas touchées par cette nouvelle mesure.

Les Canadiens et les Américains traversent également la frontière chaque jour pour effectuer des travaux essentiels ou pour d'autres raisons urgentes ou essentielles ; cela ne sera pas affecté.

Enfin, j'invite tous mes électeurs à faire leur part : écouter les conseils des responsables de la santé publique, pratiquer la distanciation sociale et une bonne hygiène et suivre les règles fixées par les autorités nationales, provinciales et locales.

Mise à jour de la COVID-19 du 17 mars

Mon personnel et moi-même essayons de répondre aussi rapidement que possible au volume incroyablement élevé d'appels et de courriers électroniques.

Afin de fournir des informations au plus grand nombre de personnes, je continuerai à répondre aux questions les plus courantes en publiant les réponses sur les médias sociaux.

Veuillez partager ces réponses et encourager les gens à les lire. Si les gens ont des questions individuelles, veuillez envoyer un courriel à mon bureau à [email protected]

Je ne répondrai pas à la situation spécifique des individus sur les médias sociaux. N'oubliez pas que toutes les réponses datent du moment où nous les publions et peuvent changer d'un jour à l'autre.

Je suis un Canadien. Puis-je voyager à l'étranger ? Si je suis à l'étranger, dois-je rentrer chez moi ?

Nous demandons aux Canadiens d’éviter tout voyage non essentiel à l’extérieur du Canada et d’éviter tout voyage en croisière jusqu’à nouvel ordre.

Étant donné la nature extrêmement fluide de cette situation, nous demandons à tous les Canadiens de consulter régulièrement les ressources officielles du gouvernement du Canada s'ils entreprennent un voyage, malgré l’avis contraire donné aux Canadiens :

• Visiter la page mise à jour sur l’éclosion et la section conseils aux voyageurs;
• Vérifier nos conseils aux voyageurs et avertissements avant de voyager;
• Les voyageurs canadiens devraient s’inscrire auprès du service d’Inscription des Canadiens à l’étranger et suivre Voyage.gc.ca : Conseils du gouvernement du Canada à l’intention des voyageurs sur les médias sociaux pour les plus récentes mises à jour sur la situation.

Pour limiter la propagation de la COVID-19, de nombreux pays ont mis en place des restrictions de voyage ou d'entrée/sortie, et d'autres mesures telles que des restrictions de mouvement et des quarantaines. Les compagnies aériennes ont annulé des vols. De nouvelles restrictions peuvent être imposées avec peu de préavis.

Vos projets de voyage peuvent être gravement perturbés et vous pouvez être contraint de rester à l'étranger plus longtemps que prévu. Les Canadiens qui voyagent à l'étranger devraient également vérifier auprès de leur fournisseur d'assurance voyage pour en savoir plus sur leurs polices liées à la COVID-19.

Nous encourageons les Canadiens à l’étranger à se renseigner sur les options commerciales qui s’offrent encore à eux pour rentrer au Canada, à envisager de revenir plus tôt que prévu et à s’inscrire auprès du service d’Inscription des Canadiens à l’étranger pour recevoir des mises à jour importantes (https://voyage.gc.ca/voyager/inscription).

Pour toute question relative à la façon dont le Canada détermine les risques sanitaires des voyages à l'étranger, veuillez consulter l’Agence de santé publique du Canada.

Pour toute question relative à la manière dont le Canada appliquera les contrôles sanitaires ou les restrictions à l'entrée au Canada, veuillez consulter l’Agence des services frontaliers du Canada.


Qu'est-ce que le programme de prêts d'urgence pour les Canadiens à l'étranger annoncé hier ?

Afin d’aider les Canadiens à l’étranger à revenir au pays, le gouvernement du Canada crée un programme spécial d’aide financière, le Programme de prêts d’urgence COVID-19 pour les Canadiens à l’étranger.

Grâce à ce programme, les Canadiens à l’étranger directement touchés par la COVID-19 auront la possibilité de demander un prêt d’urgence pouvant aller jusqu’à 5 000 dollars pour les aider à revenir au Canada en temps voulu et à couvrir temporairement leurs besoins vitaux en vue de leur retour.

De plus, le gouvernement du Canada apportera un soutien supplémentaire aux Canadiens directement touchés par la COVID-19 et qui ne peuvent rentrer immédiatement au pays. Ce soutien sera offert grâce à de nouveaux partenariats en lien avec des organisations locales et autres et il complétera les services consulaires existants.


Que fait le ministre des Affaires mondiales pour aider les Canadiens à rentrer chez de l'étranger ?

Le ministre Champagne continue de travailler 24 heures sur 24 pour fournir de l'aide et des services consulaires aux Canadiens et collaborer avec ses homologues du monde entier afin de prendre des mesures pour limiter la propagation mondiale de ce virus. Il a également été en contact avec des représentants du gouvernement provincial et avec de nombreux collègues du caucus au sujet des services consulaires.

À cet égard, au cours des dernières 24 heures, il a été en contact avec des représentants de compagnies aériennes, notamment les PDG d'Air Canada et de Sunwing. Il a également été en contact avec la Croix-Rouge.
Il a également discuté de la situation avec ses homologues d'Allemagne, d'Arabie saoudite, d'Australie, du Brésil, de Corée du Sud, des Émirats arabes unis, d'Espagne, de Grèce, d'Italie, de France, du Maroc et du Royaume-Uni, ainsi qu'avec le représentant de l'Union européenne pour les affaires étrangères.


Je suis sur le bateau de croisière X qui se trouve actuellement au large de la côte Y et qui s'est vu refuser l'accès au port Z. Où serons-nous autorisés à accoster et comment vais-je rentrer chez moi ?

• Nous sommes conscients du nombre élevé de citoyens canadiens à bord de ce navire et nous faisons tout ce que nous pouvons pour assurer leur sécurité et de les aider à rentrer chez eux

• Affaires mondiales Canada et le bureau du ministre Champagne sont en contact avec les dirigeants des opérateurs de bateaux de croisière pour tenter de trouver une solution dans les meilleurs délais. Nous sommes déterminés à trouver une solution à cette situation dans les plus brefs délais;

• À titre de référence pour les personnes à bord, le Centre de surveillance et d’intervention d’urgence d’Affaires mondiales Canada à Ottawa (24 heures sur 24 et 7 jours sur 7) peut être contacté au +1 613-996-8885 (les appels à frais virés sont acceptés lorsqu’ils sont disponibles) ou par courriel à [email protected]

Fermetures de frontières à l’étranger : Le pays X) a maintenant fermé ses frontières et je suis bloqué. Comment puis-je rentrer chez moi ?

• Nous sommes conscients de ces situations. Ce matin, j'ai parlé à une douzaine d'électeurs qui cherchent à sortir du Maroc.;

• Nous étudions activement avec le gouvernement marocain et d'autres pays similaires les options disponibles pour assurer leur retour en toute sécurité

• Nous vous encourageons à rester en contact avec votre compagnie aérienne et/ou votre voyagiste pour voir s'ils ont pris d'autres arrangements ou travaillent sur des alternatives;

• Nous vous encourageons également à examiner attentivement votre police d'assurance voyage pour comprendre ce qui est couvert et ce qui ne l’est pas pendant votre séjour dans le pays;

• À titre de référence, le Centre de surveillance et d’intervention d’urgence d’Affaires mondiales Canada à Ottawa (24 heures sur 24 et 7 jours sur 7) peut être contacté au +1 613-996-8885 (les appels à frais virés sont acceptés lorsqu’ils sont disponibles) ou par courriel à [email protected]

Quelle est la définition de la "famille immédiate" aux fins de l'entrée au Canada?

Les Américains sont exemptés des mesures actuelles qui restreignent l'entrée des étrangers au Canada. Il en va de même pour les membres de la famille immédiate des Canadiens qui rentrent au Canada. La définition de la famille immédiate sera celle utilisée dans la Loi sur l'immigration et la protection des réfugiés, comme suit

a) le/la conjoint(e) ou le/la conjoint(e) de fait de la personne;
b) tout enfant qui est à sa charge ou à la charge de son époux(se) ou conjoint(e) de fait;
c) l’enfant à charge d’un enfant à charge visé à l’alinéa b).

La limite imposée par le gouvernement aux voyages d'entrée des ressortissants canadiens et américains signifie-t-elle que les étudiants étrangers, ceux qui se trouvent au Canada avec un visa de travail, les ressortissants étrangers, etc. doivent quitter le Canada ?

• Non. Les annonces faites par le gouvernement hier concernent les voyageurs entrant au Canada;
• Il n'y a pas de changement à l’avis ou la recommandation pour ceux qui se trouvent au Canada, si ce n'est un rappel à tous ceux qui se trouvent au Canada de suivre les conseils de l'ASPC pour limiter la propagation du COVID-19.

Mise à jour de la COVID-19 du 16 mars

Nous sommes actuellement dans une situation très grave pour notre pays. Nous sommes dans une pandémie. Nous ne regretterons jamais d'en avoir trop fait. Nous regretterons d'en avoir fait trop peu.

Les décisions doivent être éclairées par ce qui se passe dans le pays et je veux vous assurer que le caucus libéral se réunit 7 jours sur 7 par téléphone.

J'ai de fortes opinions sur ce qui devrait être fait et j'ai transmis mon point de vue et celui de mes électeurs, allant des maires aux médecins en passant par les voyageurs, à mes collègues du caucus et aux membres de notre cabinet responsables de ces dossiers, à la fois sur ces appels et séparément par téléphone et par courriel.

J'ai été très heureux de l'annonce faite par le Premier ministre cet après-midi et je sais que de nombreux électeurs, en particulier les snowbirds et leurs familles, ont des questions et veulent recevoir des informations correctes et à jour. N'oubliez pas que la situation évolue quotidiennement en fonction des conseils que le gouvernement reçoit actuellement des responsables de la santé publique et des réactions qu'ils ont reçues. Les informations que je fournis aujourd'hui pourraient donc être différentes demain. Veuillez consulter quotidiennement les sites Web des gouvernements canadien et québécois et je mettrai également à jour mes médias sociaux aussi souvent que possible.

Voici les principales questions que j'ai reçues aujourd'hui et voici mes réponses :

Je suis un snowbird ou je voyage temporairement hors du Canada, dois-je rentrer chez moi maintenant ?

Oui, j'encourage tout le monde à faire (sans paniquer) les choses nécessaires pour fermer votre résidence d'hiver, faire vos bagages et rentrer au Canada dès que vous le pourrez raisonnablement.

Les citoyens canadiens et les résidents permanents pourront toujours entrer au Canada, mais nous ne pouvons pas contrôler les décisions prises par les compagnies aériennes commerciales de retarder ou d'interrompre les voyages, ni par les gouvernements étrangers qui peuvent limiter ou suspendre les voyages aériens sans préavis. Le plus sûr est donc de rentrer dès que possible, si vous voyagez par avion commercial. Pour ceux qui conduisent, la frontière terrestre restera ouverte.

Nous encourageons les Canadiens à l'étranger à s'inscrire au Registre des Canadiens à l'étranger pour recevoir les mises à jour importantes (https://voyage.gc.ca/voyager/inscription…) et pour vérifier les conditions d'entrée et de sortie des pays par lesquels ils peuvent transiter.
- Les Canadiens qui ont besoin d'une assistance consulaire d'urgence peuvent appeler le Centre de surveillance et d'intervention d'urgence, ouvert 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7, à Ottawa, au +1 613-996-8885 (les appels à frais virés sont acceptés dans la mesure du possible) ou envoyer un courriel à [email protected]

Les frontières canadiennes sont-elles fermées ?

Un citoyen canadien ou un résident permanent asymptomatique sera toujours autorisé à entrer au Canada. Le Premier ministre a annoncé aujourd'hui que les ressortissants étrangers ne seront pas admis au Canada. Cette mesure prévoit certaines exceptions, notamment pour les équipages d'avion, les diplomates, les membres de la famille immédiate des citoyens canadiens et, pour l'instant, les citoyens américains.

Si je suis malade avec COVID-19 ou si j'ai des symptômes, puis-je rentrer chez moi ?

Non, les opérateurs aériens seront formellement mandatés pour empêcher tous les voyageurs qui présentent des symptômes de COVID-19 de monter à bord d'un avion. Les opérateurs aériens seront tenus de procéder à une évaluation sanitaire de base de chaque voyageur aérien en se basant sur les directives de l'Agence de santé publique du Canada. Cela signifie que toute personne présentant des symptômes ne pourra pas venir au Canada.

Si je suis coincé à l'étranger parce que je ne peux pas revenir au pays avant d'être rétabli ou si je suis un Canadien qui doit changer ses projets de voyage, le gouvernement m'aidera-t-il?

Oui, le Premier ministre a annoncé aujourd'hui qu'une aide financière sera disponible pour aider les Canadiens asymptomatiques à rentrer chez eux ou pour couvrir temporairement les besoins essentiels des Canadiens en attendant leur retour au Canada. Les détails de ce programme n'ont pas encore été annoncés.

Où allons-nous atterrir au Canada à notre retour ? Les biens et les services sont-ils touchés ?

À partir du mercredi 18 mars, seuls quatre aéroports canadiens accepteront des vols internationaux : l'aéroport Pearson de Toronto, l'aéroport Montréal-Trudeau, l'aéroport international de Vancouver et l'aéroport international de Calgary. Pour l'instant, les vols intérieurs ainsi que les vols en provenance des États-Unis, du Mexique, des Caraïbes et de Saint-Pierre-et-Miquelon ne seront pas touchés.

Les restrictions de voyage annoncées aujourd'hui ne s'appliqueront pas au commerce ou aux échanges. Nous continuerons à assurer l'approvisionnement du Canada en biens importants.

Devrons-nous nous isoler à notre retour ?

Oui, les gouvernements canadien et québécois exigent que tous les voyageurs de retour s'isolent pendant les 14 jours suivant leur retour au Canada.

Cela ne signifie pas que vous ne pouvez pas prendre un taxi pour rentrer chez vous depuis l'aéroport ou être pris en charge par un proche.

Les épiceries et les pharmacies de notre région offrent la livraison en ligne de produits d'épicerie et de médicaments.

Pour toute question ou information complémentaire, veuillez ne pas afficher sur Facebook, mais envoyer un courriel à mon bureau à [email protected] et nous vous répondrons dans les plus brefs délais.

Mise à jour de la COVID-19 du 13 mars

COVID-19 a des effets réels et conséquents sur les moyens de subsistance de nombreux Canadiens. C'est pourquoi le gouvernement du Canada met en œuvre de nouvelles mesures d'assurance-emploi pour aider les personnes dont le revenu a été touché par le virus.

1. Renonciation au délai de carence pour les prestations de maladie de l'assurance-emploi

Le délai de carence d'une semaine sera supprimé pour les demandeurs de prestations de maladie de l'assurance-emploi pour lesquels une période de quarantaine est imposée au moment de la mise en quarantaine :

- imposée au demandeur en vertu des lois du Canada ou d'une province
- imposé au demandeur par un agent de santé publique pour la santé et la sécurité du public en général, ou

- Recommandé par un tel fonctionnaire pour la santé et la sécurité du public en général, et le demandeur a été invité par son employeur, son médecin, un infirmier ou une personne en autorité à se placer en quarantaine.

Le terme "quarantaine" se veut large et inclut les personnes qui s'isolent d'elles-mêmes sur recommandation d'un fonctionnaire de la santé publique, de leur employeur, d'un médecin, d'un infirmier ou d'une personne en autorité.
- Pour plus de détails sur les critères d'éligibilité, consultez le site :
https://www.canada.ca/…/assurance-emploi…/admissibilite.html

À cette fin, Service Canada a mis en place un nouveau numéro de téléphone gratuit pour les Canadiens mis en quarantaine et cherchant à supprimer le délai d'attente. Le numéro est le 1-833-381-2725.

2. Mesures temporaires spéciales de partage du travail

Le travail partagé est un programme d'ajustement conçu pour aider les employés et les employeurs à éviter les licenciements en cas de réduction temporaire du niveau normal d'activité de l'entreprise, qui échappe au contrôle de l'employeur.

Cette mesure offre un soutien du revenu aux employés admissibles aux prestations d'assurance-emploi qui travaillent une semaine de travail temporairement réduite pendant que leur employeur se rétablit. Le Travail partagé est un accord tripartite entre les employeurs, les employés et Service Canada. Les employés qui participent à un accord de Travail partagé doivent accepter un horaire de travail réduit et partager le travail disponible pendant une période déterminée.

Dans le cadre de nos efforts pour aider les employés et les employeurs touchés directement et indirectement par COVID-19, nous mettons en œuvre les changements suivants au programme de Travail partagé qui durera un an :
Doublement de la durée des accords, qui passera de 38 à 76 semaines ;
Accroître la flexibilité du plan de redressement obligatoire de l'employeur ; et
Supprimer la période de réflexion entre les accords afin que les employeurs dont les accords viennent d'expirer puissent commencer les suivants plus tôt.

Les employeurs sont priés de soumettre leur demande dûment remplie par courrier à leur Centre Service Canada local.

- Pour plus d'informations sur les accords de travail partagé, veuillez consulter le site à partir de la page web suivante https://www.canada.ca/…/…/travail-partage/admissibilite.html

Mise à jour de la COVID-19 du 12 mars

Les Canadiens doivent être soutenus et protégés alors que le défi de COVID-19 continue d'évoluer. Il faut notamment veiller à ce que les travailleurs et les employeurs touchés par ce virus soient soutenus dans la mesure du possible.

C'est pourquoi le gouvernement a annoncé la création d'un fonds d'intervention COVID-19 d'un milliard de dollars.

En plus du Fonds qui fournit de l'argent aux provinces et aux territoires pour la préparation et l'atténuation du virus, l'augmentation des dépistages et des tests, l'amélioration de la recherche au Canada et le soutien à l'Organisation mondiale de la santé, un soutien financier sera disponible pour les employeurs et leurs travailleurs par le biais du programme de Travail partagé. Nous supprimerons également le délai de carence obligatoire d'une semaine pour les prestations de maladie de l'assurance-emploi.

Notre gouvernement sera aux côtés de tous les Canadiens touchés par la COVID-19.

Bureau principal - Montréal
4770, avenue Kent, Bureau 316
Montréal, Quebec
H3W 1H2

Téléphone :
514-283-0171

Télécopieur :
514-283-2407
Afficher la carte

Bureau de la colline
Chambre des communes
Ottawa, Ontario
K1A 0A6

Téléphone :
613-995-0121

Télécopieur :
613-992-6762
Afficher la carte